MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Ma sleeve, témoignage et peut être un peu plus

S
38 ans 368
Un petit topic, pour parler de la Sleeve et plus particulièrement de mon opération, c’est un simple retour d’expérience mais plutôt que de juste parler de l’après, je vais parler  
de la préparation à « ça » ou plutôt de comment je m’y suis préparé, comment j’en suis arrivée la et ce que je pense qu’il faut prendre comme précaution avant d’envisager une telle opération.

Nous sommes en 2018, j’ai commencé à me renseigné sur la Sleeve 2012 c’était le tout début de cette opération en France.

En 2012 je me renseignais sur l’opération pour les mauvaises raisons, je n’aimais pas particulièrement mon image et on a tous des copains / copines bien attentionnés pour nous dire que ça c’est pas et c’est facile etc …
Et franchement, c’est le premier truc à bannir en vrai, quelque soit l’opération envisagé, que ce soit un by pass, une sleeve ou autre, ce n’est pas une solution facilité, bien au contraire en vrai, c’est une épreuve à laquelle il faut se préparer, physiquement et surtout psychologiquement.

En 2012 tout allait pour le mieux, j’avais le chirurgien, mais il s’avère que j’ai trouvé que c’était un connard, grossophobe et quand on fait des gros son « buisness » le minimum c’est de les respecter, je voyais mal donc comment lui faire confiance pour cette opération, je ne me sentais pas particulièrement mal dans ma peau non plus, pas de problème de santé majeur, donc j’ai mis ça de coté.

En 2014 j’ai faillis crever, et c’était clairement à cause de ma piètre hygiène de vie alimentaire principalement, à ce moment la découverte du diabète etc … Je vais pas trop vous raconter ma vie sur ce qu’il s’est passé, c’est arrivé et ça a été un déclic, fallait que je me reprennes en main et j’ai suivi un régime pour les diabétiques qui n’était pas un simple régime bête et méchant, je n’avais pas faim et j’ai bien perdu du poids, mais voila faut bien admettre à un moment qu’on a un problème avec la bouffe, moi typiquement c’était le cas. J’ai fais une RA qui a donné de bon résultat mais voila je crois que j’étais arrivé au bout du bout, impossible de perdre 1 kg de plus sans sport et quasi impossible de faire du sport en l’état, j’ai une lésion musculaire au genou suite à plusieurs coup de couteau et avec le surpoids je me détruisais même en faisant du vélo quoi, puis coté santé à cause du surpoids grosse apnée du sommeil au point que s’en était devenu dangereux.
Donc j’ai repensé à la chirurgie et à ce qui me semblait être le moins de la charcuterie, la Sleeve donc, pas de by pass, ça me semble trop barbare. Mais il était clair que je ne voulais pas du chirurgien que j’avais rencontré, mon médecin m’a convaincu de retourner le voir, ça n’a fais que confirmer ma première impression, il était banni pour moi, d’autant que plus que juste envisager l’opération et prendre les démarches, je voulais une prise en charge, prise en charge pas financière la secu couvre l’opération contre quelques examens pas assez poussé pour certain je pense.

Par prise en charge j’entends une équipe qui réponde à mes questions, à mes craintes et j’ai fais un truc que je ne pensais jamais faire, j’ai consulté un psy pour échanger sur le sujet, ça n’a pas été une mince affaire, je suis psycho hermétique mais je suis tombé sur quelqu’un qui l’a compris et nos échanges étaient des échanges.

J’ai rencontré ensuite un chirurgien que m’a recommandé mon diabéto et le chirurgien en question ne m’a pas « poussé », il a pris le temps de répondre à mes questions, il s’est montré disponible, ils organisaient des rencontres avec des personnes ayant été opéré et des journées d’informations sur ce type d’opération. Enfin durant tout mon parcours d’examens médicaux, il a été fait plus que ce qui était demandé.
En clair pour la prise en charge sécu il est demandé une fibroscopie, un seul et unique entretien avec un psy qui donne son feu vert et rendez vous avec l’anesthésiste et c’est tout.

Ici j’ai eu un bilan de santé complet, chaque médecin que j’ai rencontré à parlé avec moi et ils n’ont pas encensé l’opération, pas qu’ils essayaient de me découragé mais ils soulignaient justement que ce n’était pas une solution miracle.
Bon long interlude mais il était important pour moi de souligner ces points, ne vous engagez pas si vous n’avez pas confiance en l’équipe médicale qui va vous encadrer, ça semble évident mais pas tant que ça en vrai quand je vois que le docteur B, à plein de patient et qu’il est assez réputé pour ces opérations en ile de France du moins.

En gros si je devais vous donner des points importants avant d’envisager l’opération ce serait les suivants :

1 – Prenez cette décision vous-même, pour vous-même, ne le faite pas juste pour une histoire d’image, mais si il commence à y avoir un impact important sur votre santé et que vous n’avez pas d’autre solution.
2 – Choisissez bien votre équipe médicale, prenez le temps, ne chercher pas à faire les choses au plus vite. J’ai été opéré en 2018, il m’a fallut 4 ans pour trouver la bonne équipe médicale, me préparer autant physiquement que psychologiquement et se précipiter c’est le meilleur moyen d’échouer et de faire tout ça pour rien en fait.
3 – A mettre avant le 2 en vrai, parlez en avec un psy, échanger, essayer de trouver un psy qui est habituer à voir des personnes en situations d’obésité.
4 – N’y voyez pas une solution miracle et ne vous imaginez surtout pas que c’est la solution de facilité.
5 – Enfin quand vous serez sur de vous, entamer les démarches


Enfin l’après :

Après l’opération vous êtes hospitalisé si tout va bien 72h grosso modo, le tout premier jour après l’opération, vous ne mangez pas, vous ne buvez pas, mais vous ne ressentirez pas de faim particulière, par contre la soif OMG, ça a été l’enfer, coté douleur je ne peux pas particulièrement témoigner de grand-chose, je n’ai pas eu mal, mais j’ai un seuil de résistance à la douleur hors norme.
Le deuxième jour même tarif que le premier, sauf qu’a un moment ou vous autorisera à boire et vous commencerez à manger des yaourts ou fromage blanc.

Le troisième jour pareil, sauf que vous aurez un petit déjeuner et une biscotte qu’il vous faudra ramollir à mort avant de la manger, puis une collation vers 10h00 un yaourt généralement puis un déjeuner à midi mixé en mode purée.
Si à ce stade tout se passe bien, vous avez bien pris les aliments votre corps et votre estomac l’ont accepté pas de rejet ni autre problème, vous pourrez sortir, ça a été mon cas, après il est possible que le protocole soit différent selon les hôpitaux.

Maintenant vous allez traverser quelques phases avant de vous réalimenter normalement, dans un premier lieu pendant deux semaines vous allez vous faire des purées, des purées hein et pas dès soupes toutes faites, va falloir que vous mettiez la main à la pate. Il y en a qui prenne des pots de bébé, c’est de la connerie, vous n’êtes pas des bébés, votre corps à des besoins, pareil pour les amateurs de soupe, si vous ne faites pas les choses vous-mêmes vous courrez vers la carences voir suspense TINTINTIN la malnutrition et ça peu avoir des répercussions très grave sur votre santé, ce serait ballot. Bref il y a pas mal de site qui propose des recettes sympas soyez pas flemmard, il va falloir durant cette phase que vous appreniez à vous écouter, il va falloir manger lentement, très lentement, on ne bois pas pendant le repas et vous ne pourrez pas boire immédiatement après ou avant d’ailleurs. A ce stade en qui me concerne la bouffe j’avais l’impression que c’était une enclume qui me tombait sur l’estomac malgré de très petite bouchée et malgré le fait de manger lentement, mais ça allait encore.

A ce stade j’ai pu être rassuré sur un point, ma plus grande peur quand à cette opération c’était de ne plus pouvoir boire convenablement ou prendre des cafés genres, moi le café c’est en intraveineuse hein et le liquide ça passe bien.

Il faut veiller à bien boire, parce que si vous ne buvez pas suffisamment vos reins trinqueront rapidement, donc il faut être vigilant.

La première semaine était top, j’allais bien no souci nickel, à partir de la deuxième semaine, j’ai commencé à faire des malaises, il est a noté que je marchais beaucoup, donc je m’arrangeais pour sortir accompagner (soyez soutenu et ne soyez pas seul(e)), quand je parle de malaise je parle de vertige soudain, je ne tombais pas dans les pommes, ça passait assez rapidement, je suis devenu plus sensible aussi au fait de ne pas devoir me lever rapidement sinon tête qui tourne, ce n’était pas le cas avant.

Troisième semaine, texture mixé, donc moins purée mais pas de morceau, c’est simple pendant une semaine j’ai vomis tous mes repas, j’ai du repasser aux purées. J’ai vu la diét au début de cette période, c’était normal ça pouvait être du à une gène au niveau de la cicatrice, parce que
je ne m’alimentais pas plus que je ne pouvais, tous allait bien.

Au final en décalant d’une semaine, ça a finis par passer. Puis 4eme semaines si tout va bien vous vous réalimenté normalement, vous pourrez manger de tout mais en quantité limité.

Pendant un certains temps vous expérimenterez les malaises, vertiges et autre joyeuseté, car votre corps fonctionne en déficit calorique, c'est-à-dire que vous allez ingérer moins de calorie que ce qu’il vous faut pour fonctionner et il faudra que le corps s’habitue, moi c’est passé après deux mois.

Et tout va bien à ce jour, le premier truc si vous vous avez pris le temps de bien vous préparer, c’est que vous la vivrez bien cette opération, chez moi ça bouffais pizza, kebab et j’en passe quand j’en étais au purée, j’en avais pas envie quoi. Je vis bien mon opération et les premières répercussions je ne les vois pas au niveau du physique mais au niveau de ma santé, mon diabète est quasiment inexistant, très rapidement je n’ai plus été essoufflé pour un rien, genre en montant 3 étages par exemple.

Enfin ne vous attendez pas a une solution miracle au final, je reviens la dessus parce que ça me semble important, c’est toute votre hygiène de vie qu’il va falloir revoir et si tout ce qui touche à la bouffe à des ramifications psychologique que vous n’avez pas réglé, ça ne marchera pas, parce que vous vous chargerez de nouveau, vous allez vomir au début mais en insistant votre estomac reprendra la taille qu’il avait avant la sleeve. Pas de fée marraine, pas de coup de baguette magique.

Enfin il va falloir faire du sport et sortir de votre vie sédentaire, pour ceux pour qui c’est le cas parce qu’on perd du muscle sans ça et la encore c’est de la mauvaise perte de poids et ça ne vous aidera pas des masses coté santé.
En ce qui me concerne, j’ai repris une activité physique très élevé mais parce que c’est quelque chose que j’ai connu avant et que je veux avant tout limiter la chirurgie réparatrice, parce qu’avant de voir le poids que vous perdez dans le miroir vous verrez votre peau qui tombe et ce n’est pas super plaisant. Le changement se fera progressivement, des fois ça ira vite, ensuite ça stagnera, ça reprendra puis restagnera. Bref, y'aura peut être de la frustration face à la balance.

Il faudra faire du sport oui mais pas n’importe comment, prenez un coach renseignez vous une fois de plus il ne s’agit pas de vous blesser, en ce qui me concerne, j’ai pris un abonnement en salle avant mon opération, parce que j’en avais besoin psychologiquement pour dire que je franchissais une étape et je suis suivi, par mon médecin et coach sportif, je suis encadré encore à tous les niveaux, la santé, le sport et la nutrition, de toute façon vous verrez souvent la diét si vous franchissez le pas.

Voila, c’st un peu long mais je voulais que ce soit le plus exhaustive possible, je ne voulais pas dire ouais c’est super faite le, parce que ça personne ne pourra jamais vous le dire, en la matière ne suivez les conseils de personne, faite le point vous-même prenez le temps et si vous avez la possibilité de parvenir à vos objectifs sans opération, faites le.

Parce que ça vous demandera pas mal de sacrifice l’opération, les resto entre pote ou entre collègue, pas que ce soit impossible, mais ca change plein de chose de ce coté la et c’est une chose parmi d’autre, je pense que ça demande une discipline et une rigueur importante sur tout point.

J'ai tendance à oublier des mots parfois quand j’écris de long pavé et je fais attention à l'orthographe et me relis, j’espère que vous me pardonnerez s'il subsiste quelques fautes ou qu'un mot à sauté. J'ai tenté de faire un retour d’expérience objectif, j'espère que cela servira.

Enfin voila, s’il y a des questions, je serais ravi de répondre.
83 ans 127
Salut

Je pense effectivement que les protocoles peuvent varier d'un hôpital à un autre.

J'ai eu des examens "plus poussés" que ceux que tu as cités.

Dans les grandes lignes, je me retrouve quand même dans ton parcours.

Perso aucune douleur en sortie du bloc non plus.

Le by pass, j'ai eu le choix mais j'ai pas voulu, non que je trouve ça spécialement plus "barbare" d'un point de vue chirurgical mais car j'ai eu des témoignages sur ce que ça peut être concrètement au quotidien après.

Je te contacterai ces jours-ci en mp si ça te dérange pas pour échanger.

Dernière modif par le 302j; modifié 1 fois
S
38 ans 368
Certains perdent totalement la sensation de faim, ce qui n'est pas glop, et y a aussi des changements au niveau du gout pour certains.

Pas de soucis si tu veux échanger c'est quand tu veux.
83 ans 127
Super, je te remercie.
29 ans La Ville Rose 2218
Merci beaucoup pour ton témoignage. Je suis en plein parcours, j'ai mon troisième rdv avec le chirurgien début octobre, je pense que c'est à ce moment-là qu'il me dira si on continue ou non (à ce jour je ne sais pas s'il prévoit un sleeve ou un by-pass, il est pointilleux sur le parcours).

Si l'opération se faisait, j'espère que ça se passerait aussi bien que ce que tu as décrit ^^.

Paradoxalement ce que je redoute le plus (plus que la douleur et la peau qui pend) ce sont les changements sociaux. Je distille tranquillement l'idée qu'il est possible que bientôt je ne puisse plus sortir boire un verre, manger un bout et autre malgré tout je pense que certaines personne risquent de mal le prendre = je vais perdre des connaissances mais tant pis. Et le pire ce sera les petites réflexions à la con ou les changements d'attitudes. Mais dans le fond, je suis prête à y faire face, du moins, je crois.

D'ailleurs, tu aurais des anecdotes à ce sujet ou des recommandations ?
S
38 ans 368
Alors déjà tu pourras sortir boire un verre sans problème, soit rassuré de ce coté la. Pareil pour manger un bout, après c'est juste que niveau quantité ce sera restreint, tu ne finiras probablement pas une entrée pour dire, du moins c'est mon cas, mais ça ira parce que tu prendras le temps de manger, plus que tu n'en as jamais pris donc finalement tu tiendras le temps de la pause ou du dîner.

Après changement d'attitude oui y'en a, c'est pas non plus ouf, déjà ton changement physique il sera graduel, donc ce sera pas un énorme changement du jour au lendemain et ce sera encore moins flagrant pour ceux qui te vois tous les jours. Mais pas d’anecdote négative, généralement ça se passe bien. Ça remarquera surtout à ton retour en fait, tu auras une période d'AM dans mon cas j'ai eu 2 mois d'arrêt, à mon retour ça a sauté aux yeux, mais les gens s'adapte et finalement ceux qui te feront des réflexions à la con, c'est qu'ils ne sont pas intéressant donc autant les faire sortir de ta vie, on fait pas ça pour avoir des comportements nocifs après.

Moi même pour voir les résultats ou j'en suis pour être franc, j'ai pris une photo avant l'opération, puis une photo chaque mois ensuite et je vois clairement le changement en photo mais c'est pas super flagrant, après une fois que tu l'as vu, c'est gravé.

Moi mon attitude n'a pas changé, avec mes collègues ça va pas grande différence, pas de réflexion à la con non plus, un peu dans la famille, parce que c'est la famille et qu'ils sont bien sur bien pensant mais je m'en suis toujours tamponné de ce qu'ils avaient à dire sur le sujet, donc ça ne me bouleverse pas des masses.

Après tu verras que pendant toute une période tu manqueras d’énergie, faudra te forcer à marcher un peu, balade au parc, etc ... Moi perso, je me suis tapé des visites de musée et château d'île de France, je crois que je les ai tous fais pendant ma convalescence et je sortais boire mon café dehors avec mes neveux tous les jours.

Tes relations sociales seront ce que tu en feras, ne te stress pas pour ça.

Au besoin, n’hésite pas.
83 ans 127
Zouzou
Je te souhaite 0 complications ou autres, parcours nickel comme j'ai eu, et bien sûr d'avoir ton opération si c'est ce que tu veux. Pour la peau qui pend, c'est pas une fatalité. Faut suivre les consignes des pros qui vont t'encadrer. Tu seras encadrée, donc pas seule, y a généralement un suivi. Après pour le ventre, ça dépend des gens, du type de peau, de la masse perdue ou à perdre etc. Je ne suis pas spécialiste mais je pense que c'est du cas par cas. Au pire, y a des solutions. Faut dire que j'ai eu la chance de connaître beaucoup de femmes sleevées dans mes connaissances et ami(e)s. Donc j'avais une idée très nette des réalités post op bien avant d'en arriver là moi-même. Y en a qui poursuivent avec une autre op X temps après pour avoir un ventre beau, mais ce n'est pas toujours une "obligation", nécessité etc. C'est en fonction des gens et de ce qu'ils souhaitent. Perso ça m'inquiète pas et généralement quand je fais quelque chose, j'ai tendance à aller au bout du truc.

Shy
Je suis d'accord qu'on ne remarque pas spécialement le changement nous-mêmes mais niveau photos, après X temps, faut être réaliste, plusieurs 10 aines de kilos ça se voit et ça te change la vie niveau praticité. Pour le reste, je peux pas dire que ça m'a beaucoup changé. Je suis toujours la même personne. Sinon pour les quantités, pour donner un exemple, si je mange un bout de pomme, je me coupe une petite tranche mais je ne pourrai pas manger plus. Après, c'est pas non plus un drame, on s'adapte.
83 ans 127
(désolé, inutile).
S
38 ans 368
Oui on s'adapte très bien même, moi je ne vois pas d'impact sur ma vie social, je sors prendre un verre ou un café sans problème et pour le reste c'est pareil.
29 ans La Ville Rose 2218
Merci beaucoup pour vos messages Shy et Passant !
ça me rassure un peu.

2 mois d'arrêt maladie ? Ah oui je ne m'attendais pas à ça (je n'ai pas encore parlé de ça avec mon chirurgien). Je pensais que 15 jours étaient suffisants ... Je me surestime sans doute lol.

Euh petite question, la sleeve vous a été imposée ou vous avez eu la possibilité de choisir entre plusieurs opérations ? Vous savez sur quels critères se basent les médecins afin de savoir s'ils vont procéder à une sleeve, un by-pass ou autre ?
99 ans chezmoi 1694
Hello ici,je suis pas du tout dans cette démarche mais je trouve ton témoignage intéressant Shy dans le sens où tu parles des points positifs mais aussi des contraintes car il y en a aussi.

Une tranche de pomme ce n'est. pas gros quand même!vous ne pourrez jamais manger plus?bon en soit effectivement ce n'est pas grave du moment que vous arrivez à manger de tout!

Je suis interpelée par les 2 mois d'arrêt??tout le monde a le même temps shy?
83 ans 127
Zouzou, je crois que ce sont les résultats aux exams médicaux avant l'opération plus avis du chir qui pourraient déterminer ce qui est le mieux pour toi. Perso j'ai eu le choix, on ne m'a pas imposé la sleeve, c'est moi qui l'ai préférée mais je m'étais renseigné aussi sur le by pass. Pour l'AM ça dépend des gens même si on t'en donne ainsi. Je ne suis pas resté plus de quelques jours à l'hosto et j'étais en pleine forme à la sortie. Mais bon c'est vrai aussi qu'après il y a souvent une période de perte d'énergie ou de fatigue. J'ai aussi oublié de te dire, si tu fais ton opé, pense à prévoir un budget vêtements, parce que je trouvais ça con quand on me le disait mais je me suis assez vite aperçu des réalités. Les t-shirt, chemises etc ça va encore si c'est trop large mais pour les vêtements fixes sur mesure comme un jean, ça craint et tape plus dans les soldes parce qu'au fil du temps tu en changeras encore. J'ai vu dans une émission avec des anciens sleevés, une jeune femme qui disait que le regard des hommes sur elle avait changé, sans pour autant qu'ils soient mal polis hein, juste te dire que tout change mais pas forcément en mal. Aussi les gens qui disent je connais un tel qui a perdu X kilos et plus rien par la suite, t'occupes, fais ton chemin à ton rythme et bien, et continues à te faire suivre si tu peux après l'opé, c'est tout bénéf pour toi. Si d'autres questions, pas de soucis.

Dernière modif par le 302j; modifié 1 fois
83 ans 127
zezetteepouseX, des points moins positifs je pourrais t'en faire la liste mais je ne le fais pas parce que je trouve qu'il appartient à chacun de s'informer avant et de peser le pour et le contre. C'est et ça doit être je le pense, un choix personnel. En mp ça me dérange moins, toutefois, tout est assez relatif. Je dirais que dans l'ensemble, pour moi, c'est supportable, acceptable, ça peut changer la vie d'un individu. Beaucoup de bien pour peu de mal, après chacun sa capacité d'adaptation et de changement. Ce qu'on percevait comme contraignant avant, peut être perçu différemment par après, comme naturel. Le principal est de s'alimenter correctement et de pas être non plus en dessous de ce dont le corps à besoin mais d'où l'intérêt de se faire suivre après, pour avoir infos et soutien si nécessaire. Pour te répondre quant à la petite tranche de pomme, je pense que pour certains ça peut être juste une période, pour d'autres ça peut être plus long dans le temps. J'aurais pas fait ce genre de sujet, perso, mais je trouve bien que Shy l'ait fait, faut aussi en faire, après moi c'est juste pas mon truc.
S
38 ans 368
Pour l'AM c'est aléatoire Zouzou, de base, j'avais eu 3 semaines d'arrêt à la base mais vu que j'avais pas mal de malaise, il a fallu attendre que mon corps s'adapte, je n'osais même pas prendre la voiture. C'est vraiment au cas par cas. Dans mon cas, j'ai clairement choisis la Sleeve, mon chir m'a parlé des deux opérations, de base, je parlais déjà de la sleeve en arrivant à ma première consultation et ça s'est naturellement orienté vers mon souhait.

Pour les fringues, c'est vrai après j'ai pas prévu de budget particulier, après trois mois j'ai acheté deux pantalons, deux chemises, je ferais un gros shopping, quand je verrais que je suis au bout.

@Zezette il me semblait naturel de parler aussi un peu des points négatifs, certains pense à tort que c'est une solution de facilité sans imaginer les sacrifices que cela représente et sans un travail en amont et un suivi convenable après, cela peut être un échec, mais il y'en a d'autres aussi des points négatif, je n'ai pas tous listé, simplement ce qui me semblait important. Après j'estime que l'effort en vaut les bénéfices, ne serait ce que sur la santé. Dans mon cas, quasi disparition de mon diabète, une fatigue moins importante notamment. Pour les quantité, ça varie d'une personne à l'autre mais je suis dans ces eaux là également, une tranche de pomme. Après en plus du petit déjeuner, déjeuner, dîner, j'ai quatre collation, en gros je mange 7 fois par jours, si ça devait ne pas évoluer, ce ne serait pas un problème, je le vis très bien.
83 ans 127
Pour citer Shy : "certains pense à tort que c'est une solution de facilité" on n'insistera jamais assez là dessus je dirais juste pour que les gens comprennent la réalité des choses. Chacun est libre d'avoir son opinion, d'être pour ou contre, ce n'est pas la question. Mais juger sur base d'infos "grand public" c'est pas non plus très pertinent je dirais. Ce que je dis là n'est pas à prendre mal mais juste une explication. Perso ça me change rien mais je trouve bien aussi de dire les choses aux gens juste pour leur info.

(Moi les vêtements c'est particulier parce que avant cette période d'obésité de 4,5 ans j'avais un poids relativement "normal" et j'aimais certains vêtements. Alors maintenant, je me fiche un peu de plaire ou pas, mais en toute franchise, ça me fait bien plaisir de pouvoir remettre un jean moulant taillé plus court et non plus des pantalons larges ou droits qui ne me convenaient pas et que je mettais parce que pas le choix. Ou des matières plus souples parce que les gros jeans épais, c'est pas ce que je préfère. Actuellement je peux de plus en plus m'habiller selon mes goûts et envies. Y en a qui souffrent du regard des autres, moi c'est le manque de liberté que j'ai pas très bien vécu même si ce n'était pas non plus essentiel).

Pour le sport, c'est bien aussi un coach si on en a la possibilité. Perso, je ne pourrais pas supporter d'être encadré par un coach pour le sport parce que j'en ai fait énormément depuis tout petit. Tennis, natation, foot, basket, athlétisme, course, plongée, sports de combat et de contact etc, muscu en salle. J'aime pas être ou juste avoir l'impression d'être dirigé pour le sport, je ne supporte pas ça. Même à la salle de muscu quand j'allais régulièrement notamment pour compléter la condition physique pour les sports de contact, je n'ai jamais accepté plus qu'un conseil. J'aime travailler à mon rythme et selon mes envies et choix. Mais moi c'est moi, c'est toujours mieux d'avoir des conseils et de l'aide si possible.
B I U


Discussions liées