MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Ma sleeve, témoignage et peut être un peu plus

50 ans Une femme grande, blonde et très ronde 1177
Je fais faire l'oiseau de mauvais augure.
J'ai plusieurs amies qui ont été opérées de sleeve et bypass. Elles ont toute repris du poids parfois bien plus de la moitié...  
une même avec un bypass n'a guère perdu.
Subir de telles opérations qui entraînent de sacrés effets secondaires : opérations esthétiques post-perte, dumping, carences à vie, modifications musculo-squelettiques, etc. pour au final n'avoir perdu que 20 à 30 kg! ?
Le taux d'échec de ces opérations est en constante augmentation (+35%).
Les études sur les conséquences au long terme sur les patients ayant par exemple subi un bypass montrent une augmentation du taux de cancer des intestins (alors qu'il reste si peu d'intestin).
Et pompon sur le gâteau : env. 10% des opérés bariatriques remplacent l'addiction à la nourriture par l'addiction à l'alcool avec le temps !!
83 ans 127
Allegorie
J'ai pas mal d'amies et connaissances qui ont été opérées et n'ont pas repris, désolé, j'en connais aussi pour qui ça n'a pas marché ou moins. Y a de tout, personne n'a jamais dit que ces opérations étaient la solution miracle, suffit de relire. Tous les patients n'ont pas forcément une addiction à la nourriture, c'est du cas par cas je pense. Pour le reste, il faut connaître en profondeur le sujet qui est très complexe pour bien comprendre et juger des réalités des uns et des autres, et encore on ne peut pas connaître le vécu de chacun. Je suis pour un discours modéré dans un sens comme dans l'autre. Je pourrais reprendre tes exemples un par un et les commenter, mais je ne trouve pas ça constructif. Je trouve même bien aussi de signaler le tout mais à condition de rester neutre. Diaboliser la médecine moderne ça me semble pas pertinent non plus, la médecine sauve des vies aussi. Faut faire la part des choses, libre à chacun creuser ou pas la question, d'être pour ou contre, ce n'est pas moi qui vais mal réagir à ce genre de propos. Je ne trouve pas spécialement que tu fais l'oiseau de mauvais augure.
S
38 ans 368
Une fois de plus, c'est aussi la raison pour laquelle il faut se préparer, l'échec existe, y'a rien dans ce topic qui fassent l'apologie de la chirurgie, au contraire, je souligne que ce n'est pas une solution miracle, cependant c'est trop facile de prendre les cas d'échec pour tout rejeter en bloc.

Addiction à la nourriture par addiction à l'alcool pareil, en quoi ça c'est à mettre sur le dos de l'opération? Y'a un problème psychologique à la base qui n'a pas été réglé.

Il y a des personnes ayant subit un by pass, qui se gavent tellement qu'elle arrive à créer une sorte d'estomac au sein du peu d'intestin qu'il reste, est ce à cause de l'opération? Ou a cause d'un problème psychologique qui n'a pas été réglé en amont?

Et quand tu parles de carences à vie tu es sure à 100% de ce que tu avances? Ou est ce que c'est juste ce que tu as entendue dire?

Pour la perte de poids, c'est pareil les chiffres que tu avances sont euh assez aléatoire je dirais, c'est différent d'une personne à l'autre, les chiffres que tu avances ne sont pas pertinent. Si tu fais les démarches pour ce type d'opération, il faut être conscient qu'il faut adapter son hygiène de vie en conséquence, notamment pour les risques musculo squelettique, prise de protéine à ne pas négliger dans son alimentation, activité physique pour ne pas perdre de muscle, ça ce n'est pas à mettre sur le dos de la chirurgie, parce que si tu perds du poids par un autre biais, le problème est le même.

Tu avances 35% d'échec, ça fait aussi 65% de réussite? Sur quelle échantillons de la population le sondage à été fait?

Une opération quelle qu'elle soit ne se prépare pas à la légère, il y a des risques parfois des complications, mais quand il y a échec dans ce genre de chirurgie, c'est qu'il y a un gros problème et ce problème est ailleurs que dans l'opération, il y a eu un manque sérieux de la part du staff médical durant l'accompagnement, un manque de sérieux du patient et c'est sur à 100%, les raisons du craquage y'a que les personnes en échec qui peuvent le pointer. Mon frère aîné, s'est fait opéré du jour au lendemain sans aucun parcours de santé suivi, pas en France lui vit en Espagne, sa femme est anesthésiste, il a vu ça comme une solution miracle et paf by pass. Aujourd'hui il a effectivement repris tout le poids qu'il a perdu et plus, mais il mange à s'en rendre malade, il a un vrai problème avec la bouffe qu'il n'a pas réglé en pré op, ce n'est pas la faute de l'opération, il s'est mis dedans tout seul, aujourd'hui encore, je vais pas aller au bout des anecdotes et de tout ce qu'il vit mal, mais c'est propre à lui et on ne peut pas accuser l'opération en soit ou la crucifier parce que ça échoue sur lui, il n'y met pas du sien. On peut blâmer son équipe médical en revanche parce que c'est des sacrés trouduc pour le coups mais bon l'Espagne c'est un autre monde médicalement.

C'est pour ça que je souligne que ce n'est pas une solution miracle.

Faut pas faire l'apologie de ce type de chirurgie parce que ce n'est pas bénin, mais faut pas la diaboliser non plus, c'est trop facile et dans un cas comme dans l'autre c'est totalement stupide de le faire.

Il ne faut pas se méprendre hein, je ne dis pas qu'il faut franchir le pas, mais pour ceux qui l'envisage il faut savoir se préparer et être conscient que ce n'est pas la solution de facilité.

Mais pour parler chiffre faut vraiment vraiment maîtriser un sujet je pense, c'est trop facile de dire je connais des gens pour qui ça n'a pas marché et les chiffres disent.

(Tain de bug qui me dis ma session est invalide et coupe mon message à moitié)

Parce que autant ceux qui en font l'apologie que ceux qui la diabolise, font de la désinformation et ça ce n'est pas aider les personnes qui entre dans cette démarche, car d'un coté on dis c'est magnifique waouw génial et de l'autre on dis non tu vas mourir carences à vie etc ... Faire le tri du vrai et du faux c'est très compliqué, tous les chiffres ne s'appliquent pas à tous, déjà les problèmes d'alcoolémie hein ... Le nombre de kilo perdu, tout dépends de la préparation que l'on se fait.
83 ans 127
Allegorie
Désolé je n'ai pas trop eu le temps de développer. Quand je dis que je ne veux pas reprendre un à un tes arguments, ce n'est pas spécialement dans l'idée de les démonter ou d'exprimer un désaccord, juste que faut bien maîtriser un sujet dans son ensemble et mesurer sa complexité, c'est juste mon idée, c'est pas une obligation mais ça me semblerait plus juste pas dans le sens de la correction morale mais dans le sens des proportions. Perso je n'avais pas d'addiction à la nourriture et les spécialistes m'ont permis d'y voir plus clair. Si tu le prends "comme ça", j'avais aussi trouvé un article avec un cas de sleeve qui s'était aux dires de l'auteur très mal passée, plusieurs complications etc. Il appartient aux médecins de présenter certains aspects et aux gens intéressés de s'informer. Je voudrais aussi préciser quelque chose. Il ne faut pas tout mélanger. Qu'une communauté quelle qu'elle soit fasse son combat d'un sujet, je peux le respecter et même l'accepter, même si je ne partage pas la même conception sur les choses. Ce qui me chiffonne parfois c'est quand on essaie d'imposer une idée globale, sous couvert que la communauté va dans un sens précis. Je ne suis pas un mouton, j'aime penser par moi-même, je ne cherche pas non plus les conflits, je suis pour la tolérance et le respect des autres. Concrètement, je ne vois pas l'intérêt de discutailler à contre sens. Je donne juste mon avis, de mon expérience, de mon vécu, ça s'arrête là. Dans ce que tu as dit, j'aurais juste voulu ajouter qu'on est tous uniques. Tu me feras pas boire de l'alcool, j'en ai toujours eu horreur depuis l'enfance. Je bois un demi verre par an voir moins souvent. Tu ne peux donc pas m'appliquer un risque d'addiction à l'alcool. Pour le reste, j'ai subi une opération bien plus grave et si je n'avais pas été opéré, je ne peux pas te dire si je serais encore là. Chacun a un comparatif propre et personnel. Je trouve très bien de signaler plusieurs points de vue, ne crois pas que j'ai été me faire opérer sans avoir connaissance des risques, pourcentages, études moins favorables etc. Tout prendre en considération n'est pas un mal pour moi, c'est même utile et nécessaire dans le cas où une personne veut être opérée mais ce n'est que mon point de vue.

Quand je dis que je n'aime pas qu'on m'impose une idée "trop" dans un sens ou dans l'autre d'ailleurs, ce n'est pas que ça m'atteint moi, ça m'est bien égal de me taire, je connais mon parcours, ma vérité, et dans tous les cas je n'insiste pas pendant des plombes, pour moi tout va bien, j'ai trouvé ma route. Par contre, effectivement comme le précise Shy, la désinformation ça ne rend pas spécialement service.

Dernière modif par le 304j; modifié 1 fois
50 ans Une femme grande, blonde et très ronde 1177
Tous les chiffres que je cite sont disponibles sur notre ami google parfois en anglais suite à des études de suivis de personnes opérées. Ce ne sont pas des chiffres que je sors de mon chapeau.
Pour les carences à vie c'est parfois le cas pour la sleeve et toujours le cas pour le bypass car les vitamines et oligoéléments sont transformés par le système digestif...
50 ans Une femme grande, blonde et très ronde 1177
Sur l'alcool : https://news.harvard.e...use-after-weight-loss-surgery/
83 ans 127
Je pense qu'on parle de choses différentes. Tu cites des chiffres "grand public", Shy a fait un topic pour parler de son expérience. Je ne dis pas, tu ne peux pas donner ton avis, quel qu'il soit. Les carences à vie c'est bien plus complexe que ce que tu dis et comme j'ai déjà dit y a un suivi. Chacun peut s'informer auprès des spécialistes et faire un choix. Faire un choix implique à mon avis, d'avoir une information actuelle et réelle avec des spécialistes dans le problème de l'obésité. Perso j'aime lire un livre spécialisé, parler à des spécialistes, internet c'est pas tout non plus hein.

Non mais merci pour ton lien, je n'ai pas contesté tes sources, ce que j'ai dit c'est que chacun était différent.
S
38 ans 368
Ici moi je ne parle que sur la sleeve et dans mon cas pour ce que je connais.

Et comme je dis je pense vraiment que mon partage d’expérience est le plus neutre possible.

Certains chiffres sont aléatoires Google ou pas les 20 a 30 kg perdu par exemple, le côté tout ça pour ça.

Les chiffres sur les problèmes d’alcoolémie là c’est pas l’opération qu’il faut pointer du doigt. Une chirurgie ne rends pas alcoolique... Il y a un problème psychologique derrière...

Pour le by pas je ne m’engagerais pas je ne connais pas et je n’en voulais pas.

Pour la sleeve c’est parfois le cas comme tu le dis parfois. Mais est-ce que le plan d’alimentation à été correctement suivi? Est-ce que le suivi à été convenablement fait par l’équipe médicale? Les chiffres ne prennent pas en compte les variables humaines. Je ne dis pas qu’il faut les rejetter en bloc il est important de s’informer en amont.

Ça fait partie de tous ce qui touche à la préparation pré opératoire.

Il faut être conscient également que dans les cas d’échecs il y a une variable humaine.

Pour le reste relis mon message tu verras que je souligne que ça demande une certaine discipline et donc des sacrifices.

Il y’a des points positifs et des points négatifs.

Mais il ne faut ni diaboliser, ni faire l’apologie de ce genre d’opération, car je le répète dans un cas comme dans l’autre c’est faire de la désinformation en occultant soit le bon soit le mauvais de ce type d’intervention. Et ce n’est pas aider les personnes qui entame cette démarche.

J’ai des personnes qui sont venu me demander des informations en mp je n’ai pas non plus fait l’apologie de la l’opération. Parce que je pense que ça ne marche pas pour tous le monde. C’est un fait.

Pour les chiffres c’est bien d’en avoir mais à mon sens il manque des tas de variables pour qu’il y ait une totale acuité dessus. Faut pas tout rejeté en bloc mais en toute circonstance il faut savoir garder un esprit critique et prendre ses propres décisions en connaissance de cause.
83 ans 127
(Si j'avais argumenté dans l'autre sens concernant les risques (ou des constats médicaux pour telle année) de certains cancers et autres problèmes de santé en rapport avec l'obésité ça aurait pu choquer ou blesser, sondages et articles à l'appui. Mais non, je ne mange pas de ce pain là et pas parce que j'estime que je vaux mieux que X ou Y ou que je suis arrogant mais car ce n'est pas ma conception, je ne suis pas non plus donneur de leçons, moralisateur, grossophobe encore moins, convaincre dans un débat ou une thématique c'est pas non plus mon truc).
B I U


Discussions liées