MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

marre de la famille

33 ans là bas, au loin 1705
voilà la liste des personnes qui me critiquent parce que je suis grosse:

- mon père: dès que l'occas' se présente de le dire avec "délicatesse" devant les amis et les  
invités.. no comment

- ma mère: toutes les 2 secondes

- mon frère: à chaque fois qu'il me voit

- mes tantes: je les évite, elles empoisonnent mon existence

- les cousins et cousines, en particulier un qui faisait des grimaces sur moi juste derrière mon dos, je n'avais jamais compris pourquoi tout le monde avait le fou rire quand on étaient tous ensemble et qu'on ne me dise jamais pourquoi, et moi trop naive pour m'en rendre compte...mais maintenant que je le sait, j'ai coupé les ponts, si j'y vais de rares fois c'est seulement pour respecter ma mère..

- la grand mère maternelle: qui dit à tout le monde que je suis la honte de la famille sauf à moi!! donc je ne l'ai su qu'il y a 3 ans (ça m'a fait comme un coup de poignard, savoir que la personne que vous aimiez le plus dit de telles choses sur vous!) justement la période où je m'étais rendue compte que le monde n'était pas aussi rose et qu'on me detestait dans la famille, bien des déceptions qui m'ont causé une grosse dépression

:cry: j'en ai marre voilà! je fais tout pour les éviter mais c'est quasiment impossible, je passe pour la paresseuse (tellement je dors parce que je fuis ma vie) pour celle qui ne fais jamais le ménage (depuis les nombreuses fois où ma mère me guelait après parce que j'ai pas fait ceci ou cela, sans voir ce que j'ai passé la journée à faire, j'avais donc décidé de ne plus rien faire du tout....tant pis pour les engueulades et les punitions) pour celle qui n'aime personne (normal! après ce qu'on me fait endurer..)

et la famille qui est censée vous aimer telle que vous êtes pfffff...
25680
Bon y a les trucs qu'on t'a raconté (va savoir si ce qu'on t'a dit est vrai), et ce que tu as entendu.
Mais tu as entendu quoi exactement, parce que là c'est très très flou ?
33 ans là bas, au loin 1705
tu veux dire pour la grand mère et pour le cousin. déjà pour la grand mère ça ne m'a pas du tout étonée quand je l'ai entendue (en plus je l'ai entendue que par hasard, une cousine trèès lointaine qui vit avec la grand mère parlait de ça avec ma mère chez nous) je n'ai pas été surprise parce qu'elle critiquait ma cousine à cause de conflits avec elle, donc je me suis dit que si elle était capable de dire des trucs sur ma cousine elle le ferait certainement pour moi.

pour le cousin, les choses se passait quand j'étais là, j'étais trop conne de ne pas m'en aperçevoir, c'est pendant une dispute avec ma tante (un cauchemar cette dame! elle ne sait pas tenir sa langue) qu'elle a fini par me le dire par méchanceté, au début j'ai cru qu'elle bleuffait (comme quand elle m'avait dit qaudn j'avais 8 ans que j'étais adoptée !! ce qui est faux) mais après, j'ai su par d'autres personnes de la famille que c'était vrai..

au fait Anne, merci pour la réponse, et au fait, pourquoi je vois qu'il y a ce sujet en deux exemplaires, l'un étant déplacé!! j'ai pourtant posté qu'une fois!
25680
Mais tu ne nous dit pas ce qu'on t'a dit exactement.
Tu sais quand on est sensible sur un sujet comme tu l'es sur ton poids, il arrive parfois qu'on voit les choses de la façon la plus sombre, alors que ce n'est pas le cas.

C'est pour cela que quelques exemples serait bienvenue pour pouvoir te donner des pistes :)
33 ans là bas, au loin 1705
ah je vois maintenant le sens de ta question, pour te répondre, voilà ce que j'ai entendu sur moi: ma grand mère pense que je fais honte à la famille en disant que je suis tellement grosse que je ne ressemble plus à un humain, le cousin critique mes grosses fesses, ma mère me répète depuis que j'ai commencé à avoir du surpoid que si je reste come ça, jamais un homme ne voudra de moi, et que les amies que j'aurais ne seraient pas vraiment des amies, parce qu'une grosse ne peut pas avoir d'amis, tu veux savoir autre chose ou ça te suffit??
38 ans Steenwerck (59) 121
moi je vois tres bien....personnellement j'avais meme pas besoin de precisions pour voir ou imaginer ce qu'ils avaient bien pu faire ou te dire a ce sujet...l'imagination des gens pour critiquer est tellement grande surtout a ce sujet que je peux aisement m'imaginer les paroles que tu a du avoir en pleine face...

ca me desespere parfois...c'est tellement navrant que des gens puissent si fort penser qu'ils sont dans le bon chemin en etant mechant et cruel avec des "gros"....

et ces gens la sont tellement persuadés de leur conneries, surtout quand ils sont de la famille.....

enfin bon tu as lu mon sujet et tu as raison, ce n'est pas acceptable
moi j'ai decidé de ne plus me punir pour eux! ca fait trop longtemps que je me bat pour ces gens qui ne me respectent pas dans mon integralité

et si je me prend des critiques a l'avenir je saurai a quoi m'en tenir, et j'aurai surement plus de force puisque j'ai decidé que les critiques ne m'atteindront plus
c'est tres dur sur le coup, ca detruit ca ronge a petit feu...que dire de plus, je comprend je connais ca et malheureusement on peut pas changer les gens....ils pensent tellement fort que la graisse est un virus...

Bref ca me navre au plus haut point et je n'aimerai pas leur ressembler !!!

soit forte, vit pour toi, pour ta vie, je sais que c'est un long combat mais on est toutes et tous ici confonté a cela...mais quand c'est la famille qui tape la ca fait mal....la famille c'est un bien grand mot ! ils savent te demolir parfois mais apres??? qui c'est qui est la pour reconstruire?

nous on doit etre encore plus fortes que les autres ! et jamais se plaindre ! de toute facon pour les autres c'est forcement notre faute !

ben non!!! moi je pense que ce qui m'a aidé c'est de me rendre compte que j'ai eu ces pb en partie a cause d'eux et de leurs critiques et coup bas incessants
alors je me generai plus pour eux
desolée de m'epencher sur ton sujet....

j'ai la rage franchment
courage!
25680
On ne peut pas les changer mais on peut comprendre.
Et en comprenant ce qui leur passe par la tête ça peut changer pleins de choses dans notre façon de voir les événements.
Par exemple ce que tu dis sur ta mère c'est le classique mal venu et super maladroit de la maman qui pense trouver un argument béton pour que sa fille soit en bonne santé et tout et tout ....

C'est malheureux mais parfois ces choses horribles partent de bon sentiments, de manque d'informations et de pédagogie.
C'est pour cela que je t'ai demandé des précisions parce que sinon ce que tu dis peut se traduire de mille façons.

De même que le mari qui dit à sa femme de se bouger les fesses (choses qu'elle prend mal), sauf que si on a toute les circonstances on se rend compte que le mari dit cela par lassitude de sa femme qui n'arrête pas de se plaindre en disant "faut que je me bouge, je suis trop grosse, alors soutiens moi ...." etc et que c'est le truc qui lui semble le plus motivant qu'il a trouvé (pas toujours doué les hommes)
Ben oui quand on cherche à communiquer on peut le plus sincèrement du monde vouloir dire un truc super sympa qui sera perçu tout aussi sincèrement comme un truc horrible.

Alors sans le contexte difficile de se faire une opinion et de te répondre.
38 ans Steenwerck (59) 121
anne je suis tout a fait d'accord sur le fond de ton message mais en tout cas en ce qui me concerne, ne pense tu pas que pour quelqu'un qui a par exemple 24 ou 28 ans d'experience avec ses parents ou des autres membres connait deja le fond de leur pensée et que ces meme personnes ne savent pas deja qu'elles nous font souffir? me voir pleurer et autres...je trouve cela tres explicite et par ailleurs apres en avoir moi meme parlé calmement et moins calmement avec les personnes concernées de ma familles, je pensent qu'elles ont parfaitement saisi le truc, mais pourtant certaines continuent a etre cruel (car pour moi ca ne peut etre autre chose dans mon cas) alors la c'est moi qui me pose des questions, je sais parfaitement faire la difference enntre un conseil donné maladroitement voire de facon plus ou moins brutale et de la mechanceté gratuite voire meme du racisme anti gros...

je voulais pas etre aggressive dans mon message mais je peux pas les defendre et les plaindre c'est trop me demander...

desolée
25680
Mais là il ne s'agit pas de toi mais d'une jeune fille de 19 ans.
Et je peux te dire qu'on peut comprendre des choses et être surpris par sa famille même à plus de 30 ans.

Les histoires familiales ne sont pas toutes les mêmes, et la façon dont elles se forgent peut être surprenante.
D'autant qu'à 19 ans on a souvent une vision qui a besoin de plus de recul qu'elle n'en a.

Et trouvé les causes mais si c'est juste de la bêtise et de la méchanceté permet aussi d'avancer sans remords même si ca fait très mal !
C
49 ans 1965
:shock:
C'est dingue lulu, c'est EXACTEMENT ce que j'ai entendu de la part de mes parents...enfin, surtout de ma mère.

Et là je me dis...wouhaa, les gens ne sont pas originaux...la violence verbale est toujours la même, ils utilisent les mêmes expressions, les mêmes termes...sauf que malheureusement, z'ont pas besoin d'être créatifs pour faire du mal. :?

Pour moi, ça part de la colère...une frustration ou autre. Ma mère a mal dormi et hop, j'en ramasse plein les oreilles!
Ca part aussi de la peur...peur de voir une personne qu'on aime être différente dans un monde où la norme physique est imposante... :evil:

Ben tu mets ces émotions là dans le crane d'une personne qui ne rélféchis pas beaucoup et qui est rigide (genre c'est ça et pas autrement) en parlant et tu obtiens ces résultats pitoyables....cruels. :x

:!: ON NE PEUT PAS CHANGER LES GENS!!! A la limite tu peux leur donner des pistes pour réfléchir... :roll: (s'ils sont ouverts à la réflexion) mais ne jamais espérer l'impossible, le revirement de la situation.

Alors que faire? Je pense qu'il faut que tu apprennes à relativiser les agressions provenants de l'extérieur. Ne JAMAIS retourner ta colère contre toi...ni contre eux ou du moins pas directement sous le coup de la colère (la violence appelle la violence qui appelle la violence...et pour finir tout le monde se pique et tout le monde se "tape" et le souci avec la famille, c'est qu'à moins de partir et de couper les ponts, ben on se la balade pas mal de temps...).

Une remarque : les rapaces de ce genre pointent là où ils sentent que ça va faire mal. Plus tu seras épanouie, moins ils te feront chier (en tout cas, selon mon expérience perso, c'est ainsi).

Ce qui est bien c'est ce que tu as fait ici, tu en as parlé et le fait d'en parler est un grand pas... Si tu peux, va voir qq'un, un tiers, une personne "neutre" en qui tu as confiance...même un psy why not... En tout cas trouve un moyen sain pour libérer ton esprit de ces agressions!

Courage ;)
33 ans là bas, au loin 1705
si tu savais fraisemelba combien tes messages m'ont soulagée, je t'en remerçie.

et Anne je suis d'accord avec toi quand tu dis qu'à 19 ans on a pas encore le recul suffisant pour voir et comprendre tout ce qui se passe, j'en suis consciente. mais tu sais, je viens de passer les pires années de ma vie (si si je crois qu'on ne peut pas vivre pire que ça), des dépressions, des violences dans tout les sens du terme, la pression des études, je ne rêve plus que de mon indépendance..pouvoir se faire plaisir, vivre pour soi, s'aimer. et je sais maintenant que mon bonheur est loin des gens, loin de ma famille. aujourd'hui, je dédramatise énormément les choses et j'essaies de voir la vie sous un nouvel angle.

après ma grosse dépression, seule ma soeur s'est rendue compte de mon mal être, elle est plus jeune que moi mais elle m'a énormément aidée..comme elle a pris du poids (à peine quelques 3 kilos) elle a commencé le cercle vicieux des régimes, et elle s'est rendue compte que ce n'était pas qu'une question de volonté, déjà ça, c'est un exploit pour moi. désormais on se serre les coudes mais elle est encore loin d'imaginer ce que c'est.

enfin voilà, j'ai tellement de choses à dire mais je m'excuse j'écris de longs messages. c'est que j'ai vraiment souffert depuis mon enfance à cause de mon hypersensibilité.le forum est le seul endroit où je me permet de parler de ça, pour les gens que je rencontre, j'essaies d'être une fille ordinaire, et j'évite de me plaindre, chacun a ses problèmes et je ne veux pas en rajouter une couche.

je me permet de raconter une période de ma vie, où j'ai eu besoin du soutien de la famille mais que je n'ai pas eu, au contraire, mes parents m'ont traité de menteuse..5 ans plus tard, ils savent que je disais la vérité, seulement parce qu'un ami de la famille, a eu un fils qui a connu la même chose.

je commence, j'étais au collège, juste après avoir fait mon tout premier régime, beaucoup trop de tentation pour une pré-adolescente, j'ai craqué, je me sentais mal parce que je n'avais pas de controle sur moi même, ceci m'a fragilisé. par malchance cette année là, j'ai eu les pires profs du collège, (si si ça existe des personnes comme ça) l'un qui maltraitait un de mes camarades et nous menaçait dans toutes ces séances, j'en termble encore quand je repense au visage de ce garçon se faire tabasser par son prof, j'ai voulu intervenir en cours, mais la peur m'en a empêché..puis un autre qui nous disait de faire ce qu'on voulait chez lui, on a jamais eu de cours chez lui, un troisième qui nous faisait réciter des leçons tout les jours mais c'était trop dur de garder le rythme, une prof de sport qui m'a humiliée pendant la récré parce qu'elle m'a vu une sucette à la bouche, un groupe de mecs qui m'avait désignée la victime idéale, la proie facile....et mes parents qui ne me croyaient pas.

... :cry: ..excusez moi, je n'arrive plus à écrire, c'est trop dur de se rapeler tout ça..
38 ans Steenwerck (59) 121
excuse j'avais pas vu que tu avais 19 ans...
mais bon je pense que meme quand on est tres jeune (10 ans meme) on peut ressentir les choses telles qu'elles sont vraiment...
c'est que mon point de vue mais je l'ai vecu, et rien n'a changé

maintenant j'espere sincerement que tes problemes avec ta mere surtout (c'est s chere une maman on en a qu'une) vont se resoudre, parfois il sufft de peu, parfois c'est plus long...

moi je lui ecrivais des lettres et je les planquais sous le coussin..
je me souviens encore..et des parents generalement (et j'en ai connu que tres peu dans le cas contraire) ne blessent pas leurs enfant gratuitement, cela part souvent d'une angoisse profonde, et bien souvent mal retransmise, ou pas justifiée...dans tous les cas le gosse trinque...mais c'est sur c'est a l'enfant d'etre fort, de prendre sur lui et d'aller de l'avant
33 ans là bas, au loin 1705
cornflakegirl a écrit:

Ce qui est bien c'est ce que tu as fait ici, tu en as parlé et le fait d'en parler est un grand pas... Si tu peux, va voir qq'un, un tiers, une personne "neutre" en qui tu as confiance...même un psy why not... En tout cas trouve un moyen sain pour libérer ton esprit de ces agressions!


je viens de lire ton message, merci beaucoup pour le soutien et la chaleur qui émanent de tout vos messages!
je suis allé voir une psy, j'ai tenu 3 séances, et tu sais ce qu'elle m'a dit la dernière fois que j'y suis allé, j'ai essayé de m'exprimer pendant 20 minutes, mais c'était trop dur, elle a regardé sa montre s'est redressée sur son fauteuil et m'a dit je vais te prescrire du prozac que tu vas prendre pendant 6 mois et on verra après, j'ai été étonnée qu'elle ne s'interesse pas à ma vie, je m'étais convaicu que c'était de ma faute, c'était jamais la faute aux autres! donc je décide de ne plus y revenir, je commencer à en faire des cauchemars de toute façon! et j'ai pris du prozac pendant quelques 6 ou 7 mois, j'ai pris pas mal de kilos, mon mal être ne disparaissait pas, on me prenait pour une malade mentale dans la famille, et je me disais que c'était ma faute, j'ai arrêté le prozac sans avis médical, j'ai seulement voulu tout arrêter.. donc retenter l'expérience, non merci, je parcours internet à la recherche d'idées pour s'épanouir sans l'aide de personne. j'ai juste appris à ne compter que sur moi même.

sur ce, bonne nuit, demain j'entamme ma phase "je profites des vacances sans me soucier des autres"
33 ans là bas, au loin 1705
fraisemelba a écrit:
excuse j'avais pas vu que tu avais 19 ans...
mais bon je pense que meme quand on est tres jeune (10 ans meme) on peut ressentir les choses telles qu'elles sont vraiment...
c'est que mon point de vue mais je l'ai vecu, et rien n'a changé

maintenant j'espere sincerement que tes problemes avec ta mere surtout (c'est s chere une maman on en a qu'une) vont se resoudre, parfois il sufft de peu, parfois c'est plus long...

moi je lui ecrivais des lettres et je les planquais sous le coussin..
je me souviens encore..et des parents generalement (et j'en ai connu que tres peu dans le cas contraire) ne blessent pas leurs enfant gratuitement, cela part souvent d'une angoisse profonde, et bien souvent mal retransmise, ou pas justifiée...dans tous les cas le gosse trinque...mais c'est sur c'est a l'enfant d'etre fort, de prendre sur lui et d'aller de l'avant


je te remerçie pour le message. :D

tu sais je n'en ai jamais voulu à ma mère ce qu'elle me faisait, elle avait un boulot fatiguant, mon père est du genre perfectionniste, il suffit que tu oublies une assiette sale dans l'évier et tu passes un long quart d'heure à écouter ses sermons sur l'hygiène et sur les leçons de vie, il a toujours dit à ma mère qu'elle ne savait pas éduquer et qu'il devait tout faire dans cette maison (certes, il veut avoir son mot à dire dans absolument tout!!) je ne sais pas pourquoi, mais il se sent obligé de tout faire lui même et croit qu'on est tous dépendants de lui. donc j'ai fini par comprendre que c'était normal qu'elle s'en prenne à moi, j'essayais juste de la croiser quand elle était à la maison.
33 ans là bas, au loin 1705
oops erreur, dernière phrase: j'essayais juste d'éviter de la croiser quand elle était à la maison
B I U


Discussions liées