MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Quand les grands-parents ont un chouchou.

48 ans 76 10598
Quand je regarde les grands-parents autour de moi ( les miens, ceux de mes filles, de mes amis etc...), je constate que bien souvent, même si  
ils ne se l'avouent pas, ils ont un chouchou parmi leurs petits-enfants.

Les raisons semblent être diverses:
:arrow: 1er petit-enfant né.
:arrow: caractère de l'enfant qui correspond à ce qu'attendaient les grand-parents.
:arrow: relations avec les parents reportés sur les enfants.
:arrow: et sans doute beaucoup d'autres.

En tant que parents, avez-vous constaté une préférence des grands-parents? Ont-ils un chouchou? Si oui, comment le gerez-vous?
55 ans sud sarthe 1290
pour mon père, c'est clair, il préfère mon aîné; question de caractère et de maturité. mon père n'a jamais élevé de BB, je ne suis arrivée chez lui qu'à 6ans1/2, forcément, ça aide pas!
mais globalement mes enfants ne se plaignent pas, je pense qu'ils le sentent mais sans doute que les deux plus jeunes "accrochent" un peu moins aussi avec lui, alors ils y font peut-être moins attention, je ne sais pas.
ils sont bien plus jaloux par rapport à moi, et là c'est les 3: chacun trouve que j'en préfère un autre, jamais le même...je suppose donc que ce n'est pas si "grave"!
45 ans 17521
bon... en tant que "chouchoute" de mes grands-parents, je vais répondre... :lol: j'espère ne pas trop être hors sujet...

je ne suis pas la première des petits enfants, je suis la deuxième... j'ai un cousin de trois ans plus âgé, mais lui et sa soeur habitaient à quelques centaines de km de mes grands parents, donc les voyaient peu...

j'ai aussi deux cousins plus jeunes que moi d'une dizaine d'années, qui habitaient à moins d'une centaine de km, que mes grands-parent voyaient plus souvent, mais pas tant que ça...

et il y a moi, qui habitait dans la même ville que mes grands-parents... ma naissance a fait exploser la famille, parce que ma mère m'a eu avec un homme de passage va-ton dire, et s'est retrouvée "fille-mère"... donc malgré le fait qu'elle vivait près de ses parents, elle a été rejetée, personne ne voulait plus la voir, etc...

puis quand je suis née, ma grand mère (la mère de ma mère) est revenue illico presto, mais pas le père de ma mère, ni son plus jeune frère... mon grand père m'a tenu dans ses bras pour la première fois, j'avais 2 ans environ, alors qu'on vivait à quelques centaines de m les uns des autres...

les relations ont été longues à se rétablir, mais à force de volonté, ma mère a réussi à créer ça... d'ailleurs ma grand-mère était ma nounou avant mon entrée en maternelle (ma mère la rémunérait pour ça, afin qu'on ne lui fasse pas de reproche, genre "sans nous, tu y arriverais pas, gnagna..."...

donc j'était toujours chez eux, et puis on y allait tous les dimanches, et je passais toutes mes vacances et tous mes we "à la caravane" (ils avaient une caravane à la campagne)...

j'étais la plus proche des petits enfants (géographiquement parlant, et émotionnellement aussi, puisque mon arrivée dans la famille a fait pas mal d'histoires, et que les réconcilliations ont été difficiles, etc...) et quelque part, j'ai toujours été la préférée... aujourd'hui encore, j'ai une place différente de celle des autres... genre à noël, quand on a commencé à devenir grands, nos grand-parents donnaient un chèque pour chacun des petits enfants... ils les mettaient dans des enveloppes... donc on me disait toujours, à moi : "tu leur diras pas combien t'as eu"... et de fait, je m'arrangeais toujours pour savoir combien les autres avaient eu pour leur dire pareil, pour pas faire d'histoires... :lol: pour mes anniversaires pareil, pour le bac, pour les étrènnes, pareil... peut-être aussi qu'étant dans ma vie intime, ils connaissaient nos difficultés financières à ma mère et à moi, et voulaient aussi aider un peu, tandis que mes oncles étaient franchement à l'aise finacièrement.

quelque part, j'ai toujours considéré que c'était "normal", dans la mesure où je faisais partie de leur vie quotidienne, de même que ma mère était beaucoup plus présente que ses deux frêres, qu'on s'appelait tous les jours, et qu'on était vraiment présents dans la vie des uns des autres...

quand ma grand mère est tombée malade, c'est nous (ma mère et moi) qui avons épaulé quotidiennement mon grand-père, tandis que ses deux fils ne réalisaient pas la gravité de la maladie de leur mère, et qui sont tombés des nues quand elle est décédée... :roll: moi je lui avais donné à mangé à la cuillière et lui avait fait sa toilette la veille de sa mort, je continuais à lui téléphoner pour lui parler quand je ne pouvais pas y aller, alors qu'elle ne pouvait plus répondre, on lui calait le combiné et elle m'écoutait parler, etc... mes cousins et cousines étaient trop jeunes pour certains, et carrement indifférents pour les autres, ils n'ont jamais pris de nouvelles en 4 ans de maladie, et se sont déplacé juste pour l'enterrement... :evil:

maintenant ma mère a déménagé pour se rapprocher encore de mon grand-mère, ils font plein de choses ensembles, quand j'y vais, je fais des choses avec lui aussi, on va se promener... donc quelque part, j'ai été privilégiée par mes grands-parents, mais à juste titre finalement, parce que je suis celle des petits enfants qui s'est le plus investie dans la relation avec nos grands-parents. Mes deux plus jeunes cousins, qui ont maintenant 19 et 23 ans, voient beaucoup notre grand père, vont lui faire des bricoles chez lui quand il demande, etc... donc c'était surtout un concours de circonstance si ils n'étaient pas plus présents, parce qu'ils habitaient un peu loin... les autres, ils habitaient loin, mais ils ne s'interessaient pas à eux, franchement...

ce n'était donc pas, de la part de mes grands-parents, quelque chose d'irrationnel, une vraie intimité, encore accentuée par la difficulté de mon arrivée dans la famille je pense... les réactions de rejet ont été très vite au départ, et quand l'intégration et le pardon sont venus, l'amour en a été d'autant plus fort qu'il y avait peut-être en plus, de la part de mes grands-parents, un sentiment de culpabilité vis à vis de ma mère, et de moi.
44 ans Deux-Sèvres 2
Bonjour !

En ce qui me concerne, j'étais la chouchoute de mon papy... j'étais la première...
Jusqu'à ses derniers jours, malgré la morphine (il avait un cancer généralisé), il ne reconnaissait que moi... à la grande tristesse de sa fille (ma tante) et de sa soeur...
Je sais que mes soeurs n'ont pas eu le meme traitement de faveur que moi, qu'il leur faisait des réflexions qui leurs faisait de la peine, surtout ma petite soeur (la dernière)... Ne parlons pas de mon cousin et de ma cousine : alors eux, c'était carrément de la mauvaise graine !...
Je pense qu'il nous a quand meme tous aimé, mais il n'a jamais caché sa préference... Et il me manque cruellement...

En ce qui concerne mon fils, il est le dernier né des 6 petits enfants de mes beaux parents. Il est le chouchou de tout le monde, Ils sont en adoration devant Nico...

Ma maman (je n'ai plus mon papa), elle ne fait aucune différence entre ses trois petits-fils, comme elle l'a fait avec ses trois filles ! elle est égale à elle-même !

Je pense néanmoins que le prochain enfant qu'on aura sera moins gaté que Nico... c'est un pressentiment que j'ai... là, il y a l'attrait du petit poussin qu'il est : ses premières dents, ses premiers pas, bientot ses premiers mots... Quand le prochain arrivera, les grands-parents, oncles, tantes, cousins et cousines seront tous blasés des tout-petits !
48 ans 76 10598
Alors, je le dis haut et fort même si ils soutiennent que c'est faux: mes beaux-parents préfèrent chloée à charlotte, enfin surtout ma belle-mère.

Pourquoi? C'est leur première petite fille, elle passe toutes ses vancances ou presque chez eux et ils l'adorent.

Quand charlotte est née, au début, pas trop de différence si ce n'est la frustration de ne pouvoir lui donner le biberon. Puis la miss a développé une "aversion" pour toute personne autre que sa mère se traduisant par un besoin d'être collée à moi en présence d'étrangers.
Donc, ses grands-parents ne pouvaient pas l'approcher et ont eu tendance à fuir plutôt que d'essayer de gagner sa confiance: ils vivent très loin et quand ils venaient chercher chloée pour les vacances, ils repartaient de suite pour éviter les crises de charlotte. Cela m'a mise en rogne. :evil:

Là, charlotte a fini sa phase " anti-inconnu" et a apprivoisé son papi qui l'adore. Mais je sens que la mami a toujours une préférence pour l'ainée qui se traduit surtout au niveau matériel ( plus de cadeaux).

Pour l'instant, charlotte ne se rend compte de rien mais j'apprehende le moment où. mais bon, la situation aura peut-être évolué d'ici là.

Quand à ma maman, sans en être sûre, on a l'impression qu'elle a une préférence pour mes deux puces par rapport à ses autres petits enfants mais cela vient sans doute du fait qu'elle a plus de contacts avec moi qu'avec mes frères.
43 ans Toulouse 456
Mes grands parents paternels ont une véritable et immuable préférence pour le 1er des 5 cousins/Cousines.
Ils ont toujours été en admiration devant lui. Tout ce qu'il touchait se transformait en or à leurs yeux. Pour mes 3 cousins et moi ça a été pénible. Avec nos yeux d'enfants, on a toujours vécu ça comme une injustice. Aujourd'hui encore, ils n'en ont que pour lui.
Je ne les ai pas regardé pendant 5 ans, puis j'ai accepté, par peur de le regretter un jour. Mais que se soit mes cousins ou moi ils ne nous voient que très rarement et pour certains plus du tout. Ils se sont fachés avec 2 de leurs propres enfants à cause de ça et ne voient plus que mon pére.

Le pire dans tout ça, c'est qu'aujourd'hui ils reproduisent ça avec leurs arrières petits enfants. Le "chouchou" a eu deux enfants. Eh ben ils ne regardent que la 1ére !
A
51 ans là ou là... peut-être ici 451
Le plus grand de mes monstres a beaucoup souffert des différences que ma belle-mère faisait entre lui et certains de ses cousins...
Alors j'ai joué franc-jeux (je déteste mentir à mes enfants) il avait à peine 6 ans, et je lui ai expliqué que sa grand-mère avait toujours fait des différences, que mon mari n'a jamais été le chouchou de sa mère, et qu'il en vivait très bien... que ça n'a aucune importance à nos yeux...
Et maintenant (il a 12 ans) sa phrase culte c'est "oh, bah ça c'est tout mémère, hein, on la connait..." ce qui ne l'empêche pas de l'aimer... à sa façon... :twisted:
L
39 ans sous la couette avec un gros oreiller ... 3196
Déjà, je commence par dire que j'ai 3 frères... ce sera plus simple à comprendre pour la suite :lol:
Même si elle a gardé n°1 pendant toute son enfance, ma grand-mère paternelle a toujours préféré n°2. Il était plus calme, plus doux, plus gentil ... (plus fourbe, oui !! :lol: )
Ma grand-mère maternelle a préféré n°3 (mon petit frère) Je ne sais pas vraiment pourquoi ... Peut-être parce qu'il est né à un moment où mes frères et moi avions passé l'âge des petits calins :roll: Forcément, plus petit = plus mignon :lol:
J'ai été la chouchou de mon grand-père. J'ai mis ça sur le fait que je suis la seule fille et que j'ai un caractère similaire à celui qu'il avait.

Je peux donc dire que n°2, n°3 et moi-même n'avons pas souffert. Mais n°1 .... Il ne l'avait jamais dit qu'il souffrait de ne pas être le préféré de quelqu'un. Tout a été dit au moment de la naissance de sa fille (tout est remonté d'un coup) C'est sorti comme une bombe! Le sentiment d'être moins bien que les autres tout en ayant le devoir d'être parfait (ben oui, c'est l'aîné), faire toujours plus pour finalement, ne pas avoir la reconnaissance et l'amour en retour...
A l'époque, je ne voyais pas de problème ! Mais après le clash avec mon frère, j'en ai vu un et un gros ! :(
L
42 ans 340
Je suis l'ainée des petits-enfants aussi bien d'un coté que de l'autre, bein je ne suis la préférée de personne :roll: :roll: :lol:
Coté maternelle c'est mon cousin qui a un an de moins que moi qui est la merveille de ma grand-mère :roll: même quand il oublie son anniversaire il a raison :roll: Pourtant j'achète le cadeau au nom de tous, personne ne pense même à me rembourser :P et j'envois des textos le jour J pour que tout le monde pense à téléphoner :roll: Ce con a trouvé quand même le moyen d'oublier bref c'est parce qu'il était trop occupé :roll: (il bosse pas fait plus d'études et attend que le temps passe sur sa playstation depuis un an :roll: ça ausi parait que c'est normal :twisted: ). De mon coté, vous vous en doutez en voyant l'heure de mes messages c'est un rythme de vie un peu décallé qui dépend de zhom et de son boulot donc souvent le matin je dors j'ai eu un scandale parce qu'une fois j'ai appellé après 12h :roll: :roll: Maintenant je mets mon réveil pour éviter les emmerdes :?
Ma mère a essayé de dédramatiser ça quand on était gamin mais je dois dire qu'en la voyant toutes les semaines c'était pas drôle. J'ai eu beaucoup de problèmes physiques et mon premier 18 en sport était pour moi une fierté sans nom, j'ai eu comme réponse "lui il a eu 20" :roll: :roll:
Ma mère disait toujours qu'elle ne le faisait pas exprès, j'ai mis du temps à l'admettre, je pense que c'est ce que vous devriez dire à vos enfants. Ils se feront une raison, elle continue de tout me reprocher: mon choix d'études, mon boulot trop prenant pour garder un mec, le défilé des mecs (pourtant j'en ai jamais parlé mais "cousin" :roll: a du s'en charger :twisted: ) et maintenant le contraire: le fait que j'ai laissé mon boulot pour mon homme, le fait que je sois casée depuis trop longtemps sans parler de l'âge de zhom....
J'ai abandonné assez vite l'idée d'avoir de bonnes relations (je devais avoir 6 ou 7 ans) mais ma mère a tout fait pour que j'ai des relations au moins polies avec sa mère. Je fais donc mon devoir je suis là si on a besoin, service minimun, je sais déjà que si un jour elle devient dépendante bein faudra qu'elle demande à mon cousin parce que tous les autres on risque pas de se mettre en 4 pour quelqu'un qui nous a surement aimés mais très très mal aimés...
Coté paternel je suis l'ainée aussi mais ils attendaient un garçon et ce n'était pas moi :roll: Ils ont toujours eu une préférence pour mon frère mais beaucoup moins marquée...

Bref on choisit pas sa famille et je crois que c'est surtout aux parents d'essayer de faire tampon même si de voir que nos parents préférent les enfants de nos cousins ou frères et soeurs c'est pas marrant...
48 ans Belgique 115
Pour ma part, j'ai toujours senti que j'étais la "préférée" de mes grands-parents (des deux côtés). J'étais la première des petits-enfants.

Je peux comprendre qu'on puisse avoir une attirance vis-à-vis d'un enfant putôt qu'un autre mais de là à le montrer et le faire ressentir...? :? En tant que préférée des petits-enfants, cette situation ma toujours mise mal à l'aise par rapport à ma soeur et mes cousins.

Par contre, pour mes enfants, il n'y a pas de préférences. Mes parents ont 4 petits-enfants (2 chez moi, 2 chez ma soeur) et je ne sens absolument aucune préférence. C'est vrai que c'est plus "confortable" comme situation.
L
48 ans Picardie 50
J'ai connu le statut de chouchou avec ma grand-mère, et mon fils actuellement est le chouchou de ses grands-parents maternels ET paternels, c'est dire!!!

Evidemment, c'est le petit roi lorsqu'on y va: les grands-mères lui préparent ses plats préférés, les grands-pères retrouvent un dynamisme oublié. Bien entendu, aucun ne hausse la voix. Après deux jours chez ses grands-parents, j'en ai pour une semaine à redresser la barre.

Heureusement que les allergies du petit les empêchent de le gaver de gâteaux et de chocolat en tout genre!!! Pourtant il a fallu des discussions houleuses pour que les grands-parents comprennent qu'il fallait lui donner des limites sous leur propre toît, que le couvrir de cadeaux n'étaient pas une solution (résultats ils donnent maintenant de l'argent pour son compte), et surtout de faire attention par rapport aux autres petits-enfants.

Mais ça se sent, ça se voit. Ils sont plus tolérants avec lui qu'avec les autres, ils sont plus attentifs, plus attentionnés. C'est comme ça. Je vois mal ce qu'on pourrait faire à part les gros yeux quand vraiment ils dépassent les bornes.
52 ans 9077
Malgré ce que mes parents en pensent je reste persuadée que ma fille est leur chouchou... Ma pépette est la première des petits enfants, de plus j'ai galéré 6 ans pour l'avoir et mes parents étaient toujours présents pour me soutenir moralement durant toutes ses années d'attente. Quand elle est arrivée c'était le "petite miracle". Mes frères ont eu leurs enfants après...et déjà ils ont annoncé les grossesses assez tardivement (alors que moi j'étais à peine enceinte qu'ils le savaient) et jamais mes belles soeurs n'en parlaient à mes parents. Moi j'ai essayé rapidement de laisser ma pépette quelques heures à mes parents pour qu'ils en "profitent" seuls. Une de mes belle soeur n'a laissé qu'une heure ses deux filles (agées de 2 et 6 ans) depuis leur naissance.... comment voulez-vous créer des liens ?
Mon autre frère, papa lui aussi, n'a consenti à laisser ses deux enfants à mes parents que lorsque les horaires de la nounou ne coincidaient pas avec les leur :?
Un de mes frères s'est déjà plaind auprès de moi que nos parents ne pretaient pas beaucoup d'attention à ses filles....je lui ai "gentillement" fait comprendre qu'en les emmenant voir plus souvent leurs grands parents ses pepettes ne seraient pas terrorisées en les voyant :twisted: et que ça permettraient qu'ils se connaissent mieux...

A voir maintenant comment mes parents vont réagir avec mon bibou 2....
57 ans à la campagne 771
Mes parents ont une nette "préférence" ( même s'ils s'en défendent ) pour le fils de mon frère, tout simplement parce qu'il porte le même nom de famille qu'eux !!!! ( J'ai 2 fils et cette façon de faire me rend dingue ! ). J'arrête là car je pourrais écrire un roman !

( et mes fils commencent à s'en rendre compte....)
L
42 ans villejuif 157
bonjour en terme de chouchou mes parents ont toujours prefere les plus petits donc l'ainé a 9ans et il rejeté par mes parents ainsi que mon 2eme qui a 5 ans pour le moment la preferée c'est ma fille de 3ans et je suis enceinte de 7mois donc je m'attend a se que le dernier devient le prefere de mes parents mais mon fils de 9ans le vie tres mal il a age ou il comprend tous.aA bientot.Je reste a ta disposition si tu veut discuter.Sandra
35 ans rouen 76 1559
bon, pour Samuel, c'est trop tôt pour savoir, d'autant plus qu'il est le 1er de chaque côté...



pour ma part, du côté de mon père, nous étions 12petits enfants... et disons, sans m'apitoyer sur mon sort, que j'étais en fin de liste... pourquoi?
1° je suis une fille
2° j'osais l'ouvrir quand quelque chose n'allait pas, contrairement à mes cousin(e)s et soeur, qui préféraient fermer leurs gu**** afin de pouvoir toucher un ptit billet
3° j'étais déjà enrobée... et ça, c'est pas bien pour une fille de bonne famille...

ils n'ont pas changé... quand je pense qu'ils ne se sont pas déplacés pendant mes hospitalisations/maternité/opération de Samuel, mais qu'ils viennent sur rouen pour le concert de linda Lemay... :roll: :evil:


du côté de ma mère, nous ne sommes que trois: ma soeur (19ans), ma cousine (6ans1/2) et moi...

disons que j'ai été la chouchoutte jusqu'à la naissance de ma soeur... surement pour les mêmes raisons...


j'en ai beaucoup souffert... (c'est con, je pleure en vous écrivant, j'ai plein de trucs qui remontent)
j'espère que mes parents/beaux-parents ne seront pas comme ça; si c'est le cas, je mettrai le hola vite fait..
B I U