MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Gaucher contrarié = difficultés scolaires ???

A
50 ans là ou là... peut-être ici 451
Mon petit bout (il aura 6 ans en décembre) est gaucher contrarié...
Pour moi il était plutot gaucher, pour la maitresse de maternelle, il était plutot droitier... bref il prenait les  
deux mains et c'était dur de voir laquelle il préfèrait... donc la maitresse a décidé (sans me consulter) qu'il serait droitier, car la vie est plus facile pour un droitier qu'un gaucher d'après elle...

Bref, les problèmes ont commencés à ce moment là... il n'aimait plus l'école, il s'est mis a faire des lettres et meme écrire des mots comme quand on regarde dans un miroir la tête en bas (lettres à l'envers (le haut à la place du bas et la droite à la place de la gauche) et écriture de droite à gauche)... mais pour la maitresse, il n'y avait aucun problème c'etait fréquent...

J'en parle au pédiatre, qui me confirme que ce n'est pas normal, et qui m'envoit faire un bilan orthophoniste (je précise qu'il n'a aucun problème de language...) et l'orthophniste s'apperçoit à la première visite, qu'il a un problème de vue (un mois avant j'étais allé chez l'ophtalmo car je trouvais qu'il avait une drole de façon de regarder, mais pour l'ophtalmo tout allait bien...) bref, l'orthophoniste me dit que ce n'est pas de son ressort, qu'elle ne peut rien faire pour lui et me conseille de refaire un bilan ophtalmo, je l'emmene chez un orthoptiste... résultat, il ne voyait pas les reliefs, et elle découvre à ce moment là que c'est un gaucher contrarié...

En meme temps que la rééducation visuelle, je prends rendez-vous chez un psychomotricien, qui me confirme qu'il est gaucher contrarié et qu'il a un problème de latéralité... bref il a fait un peu de rééducation (il continue à écrire de la main droite, car il a corrigé de lui même son problème et le faire changer serait une catastrophe...)

Et là, maintenant le voilà au CP... il a fait d'énorme progrès au niveau écriture, bien qu'il soit très très très lent, et qu'il soit un peu à la traine par rapport à d'autres...

Mais l'apprentissage de la lecture s'avère difficile : il inverse les syllabes, il lit souvent les syllabes et mots de droite à gauche (comme lorsqu'il écrivait avant la rééducation) et le pire de tout c'est que les consignes ont du mal à monter jusqu'au cerveau... ça c'est terrible... (déjà pour lui faire faire quelque chose à la maison (rien que se chausser), il faut répéter plusieurs fois avant que ça monte la haut ; mais à l'école, la maitresse n'a pas que lui à s'occuper...).

La maitresse a remarqué tout ça aussi, elle m'a souligné des problèmes aussi entre les b, d, p, q... car pour lui c'est la même lettre... il est plein de bonne volonté, mais j'ai peur qu'il démissionne à un moment ou à un autre, car pour lui c'est très dur le CP. A la maison et à l'école, on le motive au maximum, mais parfois je pete les plombs, je le dispute, je le secoue, car lui faire lire un mot plus de dix fois avant qu'il le retienne et revenir dessus 30 secondes après et voir qu'il ne sait plus c'est démoralisant pour moi comme pour lui...

Donc d'un coté, le psychomotricien juge inutil de poursuivre la rééducation, et de l'autre mon fils a du mal à suivre... je le fais bosser à la maison, mais c'est dur et éprouvant, pour lui comme pour moi...

Autrement dans la vie de tous les jours, c'est un enfant en pleine santé, il est facile à vivre et équilibré, il est très agréable, joyeux, dynamique, marant, curieux, clown, calin, gentil... les gens l'adorent en général, partout ou je l'emmene il passe bien... il s'interesse à plein de chose, c'est une vrais piplette,il n'est pas sauvage du tout, bref je ne lui trouve aucun problème, si ce n'est ce problème de gaucher contrarié...

A l'école, la maitresse le surveille, elle guette les signes avant courreur d'une éventuelle dyslexie (bien qu'il soit encore trop tot pour vraiment la cernée), il va attaquer un module de motricité à l'école avec un éducateur scolaire... de mon coté je fais le maximum pour le faire travailler, je l'ai inscrit (à sa demande) à un cours d'art plastique pour essayer de dévérouiller cette satané main et du coup dévérouiller aussi un peu le cerveau... on fait beaucoup de travail manuelle à la maison... il pianote beaucoup à l'ordi... et aussi du sport avec son papa (bien que pour lui ce soit aussi difficile... pied droit, pied gauche, main droite, main gauche, l'apprentissage du vélo à deux roues à été très difficile... son frère qui lui est très intello (il est en 5ème), essaye aussi de lui apprendre des choses à sa manière... par le jeux.

Si vous avez rencontré ce genre de difficulté avec un de vos enfants, si vous trouver que je fais des erreurs dans ma façon de l'encadrer, ou si vous avez des idées auquelle je n'ai pas pensé, mauvaise ou bonne la critique est importante et pourrait être constructive pour son avenir... merci à tout de vos réactions et de votre soutien...
45 ans 665
tu ne fais aucune ereur en l encadrant au contraire s est tres bien
quand mon fils est venue au monde on ma fais une cesarienne pour non engagement et soufrence foetal en plus de sa il avais a la naissance une otite sereuse a chaque oreilles
il ma fait tout de bonne heures ses nuit marcher etc sauf ......
a son entree au cp l apprentissage dela lecture et de l ecriture a eter le parcoure du combatent mon fils fait tout de la main gauche sauf ecrire, et quand il ecris il doit tourner ses feuille pour ecrirede bas en haut et non de gauche a droite.
le pediatre ma dit que a la base il etait gaucher mais avait choisie d ecrire de la main droite car il a une tres mauvaise vision avec son oeil gauche, depuis il prte des lunettes
la methode global na pas marcher avec lui car le pompom il est dyslexique et dysphasique le tout est lier a sa soufrance foetal
il est suivie par une orthophoniste depuis ses 6 ans il en a 14
il a reapris a lire a 10 ans avec le methode sylabique et la methode symiophonique
il est en 5 eme en classe bilingue anglais allemand et latin depuis le rentrer c est tres dur mais il y arrive
plus un enfant est pris en charge tot plus ses dificulters scolaires seront facile a gerer
vue comment ton fiston confond les lettre et autre je te conseil de lui fair un bilan compler avec un neurologue mon fils est suivit a garches
laisse le aller a sa vitesse on a epuiser le notre a force de le fair bosser a la maison
l ecole mets des tas de chose en place pour les enfantle mien a certes 3 ans de retard mais se debroulle mieux que certain ;)
49 ans 5519
Je rajouterais juste : ne le dispute pas quand tu dois répéter 10 fois le même mot, il va se braquer. Il veut te faire plaisir, mais si toi tu t'énerves, il va se décourager. Détends toi, ça ira d'autant mieux si il ne sent pas la pression de ta part.
Pour le reste, continue comme ça, y a pas de souci je pense ;)
B
33 ans 17 394
je te conseillerai pour ses difficultés de lecture de l'emmener chez l'orthophoniste fairee des séances. Elle pourra lui donner des petites astuces ou explications sur certains points ou il a des difficultés : p, b, etc... En ce qui concerne le psychomot je te conseillerai de continuer. Le travail a partir de 6 ans est plus long car l'enfant est entré à la "grande" école et il a plus de préoccupations mais le travail est essentiel quand meme. Change de psychomot s'il le faut. N'hésite pas a poser des questions si tu veux, je suis du métier.
bon courage
46 ans 76 10598
Ma question va semblait bête mais, pourquoi avoir continuer à le forcer à utiliser sa main droite si des problèmes sont apparus de suite? Ce n'était quand même pas à la maitresse de décider pour ton fils.

Sinon, utilise-t-il toujours sa main gauche ou pas? A 6 ans, il n'est peut-être pas trop tard pour le laisser utiliser la main qu'il veut. :-k

Citation:
A la maison et à l'école, on le motive au maximum, mais parfois je pete les plombs, je le dispute, je le secoue, car lui faire lire un mot plus de dix fois avant qu'il le retienne et revenir dessus 30 secondes après et voir qu'il ne sait plus c'est démoralisant pour moi comme pour lui...


Attention, ne le dispute surtout pas. Il risque de se bloquer d'avantage par peur de te décevoir.
Je parle en connaissance de cause: j'ai fait l'erreur de m'énerver un peu trop vite avec ma fille car passer 15 minutes pour lui faire prononcer 1 mot, il y avait de quoi devenir chèvre. Et en fait, elle a fini par ne rien dire de peur que je la fache. :( Depuis, elle fait ses devoirs avec son papa et ça va mieux. Donc si tu sens que la tension monte, tu arrêtes pendant un moment et tu reprends lorsque tu est calmée. ;)
A
50 ans là ou là... peut-être ici 451
chloeecamille a écrit:
pourquoi avoir continuer à le forcer à utiliser sa main droite si des problèmes sont apparus de suite? Ce n'était quand même pas à la maitresse de décider pour ton fils.

En fait la maitresse a tout fait dans mon dos, à la maison mon fils continuait à utiliser les deux mains pour déssiner, manger, se laver les dents...

Je ne comprenais pas pourquoi il ne voulait plus aller à l'école, et c'est en creusant que j'ai découvert le pot aux roses...

Et le temps qui s'est écoulé entre le rendez-vous chez le pédiatre, l'orthophoniste, l'orthoptiste et enfin la psychomotricienne, il s'est passé quand même 5 mois (le délais d'attente d'un rendez vous chez le psychomotricien était de près de 4 mois...) donc l'orthophoniste m'a conseillé de ne rien changer de le laisser faire comme il voulait en attendant de voir le psychomot, mais le mal était déjà là.

La psychomotricienne a juste pu constaté que son cerveau avait déjà pris le pli de travailler à l'envers (son cerveau réagit en gaucher et converti en droitier) et que lui faire reprendre la main gauche entrainerait encore plus de dégats car son cerveau ayant pris l'habitude de convertire de gaucher vers droitier, reconvertirait à nouveau pour le gaucher... (en gros sa ferait je comprends gaucher, je transforme en droitier (puisque mon cerveau le fait automatiquement) et je retranscris en gaucher...) ce serait une gymnastique infernale pour lui... je pensais aussi qu'il pourrait réutiliser sa main gauche sans problème il n'avait pas encore 5 ans...

Donc en fait le travail a consisté à dévérouiller la main droite, pour qu'il se sente plus à l'aise... mais ce n'est toujours pas "naturel" et il est surtout très lent.

Voilà, ou nous en sommes au bout d'un an et demi...

Merci de tes conseils, je vais essayer de rester le plus zen possible...
107 ans Bretagne 1920
Salut ! je vais t'apporter mon témoignage peut-être que cela t'aidera à dédramatiser ;)
Je ne sais pas si je suis gauchère ou droitière. Spontanément, à l'école, j'ai voulu tenir mon stylo, mon ciseau de la main gauche mais la maîtresse ne me laissait pas faire (à l'époque, on tirait encore les cheveux, les gifles n'étaient pas rares :? ).
J'ai donc essayé d'écrire avec la main droite puis l'année d'après, je suis tombée sur une maîtresse plus compréhensive et j'ai pu écrire avec la main gauche.
Le problème, c'est que cela a du me perturber énormément car je me sers désormais de mes deux mains :
main gauche : écrire, brosse à cheveux, brosse à dents, raquettes...
main droite et pied droit : aiguilles, ciseaux, première marche dans les escaliers...
J'ai eu beaucoup de difficultés avec les b et d, les p et q. J'ai passé des années sans pouvoir prononcer certaines lettres (comme le r). J'inversais les syllabes : je me souviens par exemple d'avoir du écrire 500 fois le titre du conte de Daudet : "l'elixir du révérend Père Gaucher" car je disais et j'écrivais "exilir" A l'époque, on ne consultait pas d'orthophoniste comme maintenant et j'ai du faire avec.
Cela ne m'a pas empêché de faire des études supérieures (j'ai un bac + 4) : j'étais nulle dans certaines matières, excellentes dans d'autres, comme beaucoup d'enfants.
J'ai eu beaucoup de problèmes pour avoir mon permis car je confonds toujours la gauche et la droite :shock:
Quand je commence une nouvelle activité, je suis toujours en train de me demander avec quelle main je vais être le plus à mon aise (ou la moins maladroite, comme on voudra, car je suis très maladroite - je casse beaucoup de vaisselle...)
En conclusion, je voudrais te dire de laisser désormais évoluer ton fils comme il le sent, de ne pas le disputer ni le secouer car tu ne va faire qu'aggraver ses problèmes. Je pense qu'avec le temps, il va s'adadper à son environnement. Peut-être restera-t-il comme moi un peu maladroit et hésitant mais cela ne l'empêchera pas de s'intégrer et de travailler normalement. Bon courage
A
50 ans là ou là... peut-être ici 451
Merci Marjolaine29 ton temoignage m'a ému, il m'a mis les larmes aux yeux... dans ce que tu me racontes, je vois tout à fait mon fils...
Je te remercie de tes conseils, je pense qu'ils vont mettre précieux.
40 ans brest 3644
ben moi je suis gauchère, je ne me rappele pas trop la maternelle surtout avec les maîtres qui m'apprenais tut avec la main droite

mais je sais que je faisais mes S à l'envers, je bégayais, j'ai eu un mal fou à apprendre à faire des noeuds de chaussures...effectivement j'ai encore du mal avec la gauche et la droite.

Mais bon ça s'arrange et je ne garde aucune séquelle, à part un peu de bégaiment en cas de grosse fatigue. J'étais pas très doué à l'école, mais j'ai repris mes études et j'ai un BTS aujourd'hui.
49 ans 5519
Heureusement qu'être gaucher n'est plus une tarre. Moi aussi je suis gauchère, et ma mère a copieusement engueulé la maitresse qui m'avait attaché la main gauche dans le dos :shock: Donc j'ai la chance d'être une vraie gauchère non contrariée. MAIS mon zom a eu le même pb que ton fils : comme il n'était pas décidé, sa mère a décidé que ce serait droitier, plus facile dans la vie. Mais il a été dyslexique longtemps (et l'est encore parfois), est hypra maladroit, mais ça ne l'a pas empêché de faire des études et de réussir dans sa vie.
Laisse le faire donc pour le moment. Continues comme ça quoi ;)
L
41 ans 340
Je ne vois pas le rapport médicale entre le fait d'être gaucher et dyslexique. De même que je ne vois pas le rapport entre le fait d'être un gaucher contrarié et les difficultés scolaires du fils de labigmamma, qu'il fasse ses lettres à l'envers ok (même si c'est le cas de beaucoup de gamins) mais le fait qu'il soit lent pour comprendre quelque chose n'a rien à voir avec la latéralité.

Je crois que tu te focalises un peu trop sur cette question, somme toute mineur. Dans ma famille on est gaucher contrarié depuis des générations et finalement le seul a ne pas avoir été contrarié c'est mon frère et c'est lui qui a eu le même genre de soucis que ton fils.
La premiere chose à faire c'est trouver d'où vient le problème en le faisant tester médicalement et psychologiquement, plus les problèmes sont pris tôt mieux on traite. Et s'il est juste un peu lent arme toi de patience parce que tu n'as pas fini de rabacher :lol:

Il n'a peut-être pas compris l'interet de la lecture ou l'écriture et c'est peut-être pour cela qu'il n'est pas attentif et refait les mêmes fautes.
45 ans 665
et pourtant
faire un gaucher en droitier a 7 chanse sur dix qu il fasse de la strephosymbolisme un nom barbar :shock:
c est une sort de dyslexie du a la rivaliter inter hemispher
la dyxlexie un est handicape qui empeche d utiliser correctement le langage
il y a plusieur sorte de dyslexie
dyslexie dysphasie
dyslexie dysorthographie
dyslexie dyscaculie
dyslexie dysgraphique
la dyslexie dyspraxie
etc etc......
M
27 ans 1
Mon témoignage à moi.

J'ai 17 ans en 2008, j'avais donc 5 ans en 96-67 et on m'a forcé à devenir droitier.
j'ai eu beaucoup de mal à écrire, à retenir les jours de la semaine, à trouver ma gauche et ma droite, à écrire, à lacer mes chaussures.
Certains réflexes me sont resté (je joue de la guitare en gaucher, ça a juste pour effet d'augmenter le prix de mes instruments ^^).
Je doit avouer qu'écrire m'a toujours énormément fatigué et que mon "problème" me rendait très lent.
Je souffre encore aujourd'hui, je ne sais pas de quel pied sauter en sport, comment placer ma garde à la boxe, je commence à avoir un bleu sur le doigt après une demi-heure d'écriture.
Pour moi le problème, en plus d'être excessivement maladroit (pas grave, les filles trouvent ça mignon), c'est la fatigue intellectuelle et physique liée à l'écriture.

Je soutien tout les gaucher contrarié (Gaucher contrarié powaaa). Je pense donc qu'il ne faut pas forcer (comme la fait ma maîtresse de grande section) un enfant à utiliser la "bonne" main.

Et puis on a qu'à se dire que Leonard de Vinci, Jimmy Hendrix, Iggy Pop, jules César, Nietzsche, Marylin Monroe et Barack Obama sont aussi des gauchers!
48 ans finistere 416
Pour mon fils il n'y a pas eu de traumatisme,bien au contraire!
Mon ainé aussi étant petit se servaient de ses 2 mains.
En moyenne section il a eu une maitresse qui voulait qu'il soit droitier,parce -que c'était plus facile!Il avait aussi un petit cheveu sur la langue,elle s'est occupée de tout,je n'ai pas eu besoin de voir un orthophoniste.(Je fais court sinon je vais raconter un roman).
C'était une maitresse proche de la retraite,et qui du coup approuvait les bonnes vieilles méthode,mais vraiment adorable.Les enfants étaient toujours impeccable à la sortie des classes,les mains et le nez propres,pas de sable dans les chaussures...
Bref,je l'ai laissé faire (il faut dire que je suis une fausse gauchère,et du coup je me disais pourquoi pas,c'est vrai que ce sera plus simple).
Mon fils a aujourd'hui 15 ans 1/2,il est 100% droitier,est en 2° et a toujours très bien travaillé.Durant ses 4 années de collège,il a toujours eu les félicitations du conseil de classe.
Pour lui,je dirais que ça a été bénéfique,il est bien dans ses pompes,trèèès cool,calin,drôle,est très sociable......(je vais m'arrêter là!)
36 ans au milieu des poissons 7816
Bonsoir,

Je suis une gauchère contrariée et je n'ai jamais eu de difficultés majeures lors de ma scolarité. J'écris de la main droite mais pour tout le reste j'utilise ma main gauche. J'utilise énormément ma main gauche même dans mon métier (injection, pansement, etc.)
Je ne savais pas du tout, d'ailleurs cela m'étonne, qu'être gaucher contrarié entraînait des troubles du langage et de la compréhension.

J'espère de tout coeur que les problèmes rencontrés par ton enfant vont être résolus rapidement un à un. Et je pense comme les autres qu'il ne pas que tu le disputes, cela peut provoquer un blocage chez lui.

Courage pour la suite et tiens nous au courant de l'évolution.
B I U