MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Avez-vous souvent un fou rire quand il faut pas ?

48 ans dans mes baskets 635
Moi oui ! c'est mon gros défaut, je pars en vrille très vite...

Ce matin mes deux voisines discutaient devant chez moi quand j'ai été chercher le courrier, l'une d'entre  
disait "oh oui j'ai des soucis, ma chatte devient vieille et elle perd ses poils, elle est toute moche !" je sais c'est nul mais j'ai été prise d'un fou rire irrésistible... cachée comme je pouvais dans ma boite aux lettres !

Je ne sais pas si c'est moi qui suis moqueuse mais les situtations sont souvent irrésistibles, genre la réalité dépasse la fiction...

La dernière fois je vois un jeune homme au centre commercial qui pousse sa grand-mère en fauteuil roulant, il prend le tapis roulant pour descendre (pas d'ascenseur), il lui dit "bloque le frein on ne sait jamais", j'étais derrière avec une amie. Arrivée en bas la pauvre dame discutait et oublie le frein, son petit fils panique et hurle "lache les freins mamie ! le freinnnnnn !". Je sais c'est pas bien de se moquer mais me voila en larme, pliée de rire : impossible de me contenir !

L'autre jour c'est mon pauvre voisin, je rentrais de l'école, il traverse la rue pour me dire bonjour et discuter un peu, il m'explque tout fier qu'il a passé la matinée à passer le karcher devant sa maison. On voit alors arriver le camion de nettoyage des caniveaux et trottoirs, avec jet d'eau puissant et brosses rotatives... ils lui ont tout rebalancé chez lui avec la pression. Il est resté médusé et a fait "oh non, merrrrrrrrrrde !". Encore une fois je n'ai pas pu me retenir malgré ma crainte de le vexer...

Et vous, quel est votre plus grand fou rire ? arrivez vous les maitriser ?

Car moi plus j'essaye, pire c'est ! :lol:
37 ans 3935
Non ça ne m'arrive pas souvent, mais j'avoue que les situations dont tu parles ne m'arrivent pas tous les jours :lol: :lol: :lol:
36 ans caen 543
ben moi, c'est toujours a la mairie, quand on a été declaré mon fils, avec mon mari on a eut une fou rire, on a meme pas puent lire les papiers, on a signé, pour evité de rest trop longtemps, la honte!
encore a la mairie, le jour de mon mariage, ma mère m'a ammené a l'hotel et crise de rire, j'ai eut du mal a me calmer!!! lol
45 ans Campagne Avesnoise 8546
Ohlala! Ca m'arrive souvent! Toute seule ou accompagnée, dans les pires moments, de préférence.

Ca m'est arrivé souvent avec ma soeur à l'église quand on y allait tous les dimanches pour le cathéchisme; avec ma mère pendant les réunions parents/profs (alors qu'y avait vraiment pas de quoi rire, vu la tête des profs :lol: ); avec des copains pendant les cours (au moments où on aurait entendu une mouche voler, évidemment!); toute seule dans le bus ou dans la rue (j'vous dis pas la tête des gens :shock: ); avec mon frère et ma soeur pendant que les parents nous engueulaient (en général, on contaminait maman, qui finissait par rire aussi :P ); avec zom dans les magasins, dans la rue, au resto, pendant les réunions de famille... Les gens nous regardent comme des bêtes curieuses, on sait que c'est pas bien et du coup, on rit encore plus. :lol:

Mais là où je suis championne, c'est quand j'ai une mauvaise nouvelle à annoncer... :roll: Un jour un plat a cassé dans le four et la sauce qui avait coulé au fond a pris feu: je suis arrivée devant zom, morte de rire, en disant: "y a l'feu dans l'four!" Ben, il m'a pas crue! J'ai dû lui jurer pour qu'il me dise où trouver l'extincteur.
Une fois aussi après m'être fait rentrer dedans en voiture. En plus zom était à l'hôpital et j'allais le voir. J'arrive donc en retard, je lui dis bonjour et là, je me mets à rire avant de lui dire que j'ai eu un accident en venant. 8-[
40 ans là 5969
un coup le lyon francfort avait 1 heure de retard, au moment d'embarquer les passagers je fais mon annonce et là ma langue fourche :oops:
j'ai continué pliée en 2, aux larmes, entre 2 hoquets, les passagers étaient aussi morts de rire que moi, ça a bien détendu l'athmosphère :lol: :lol: :lol: en me tendant leur carte j'étais encore toute rouge et ils avaient tous un big big smile!!!
(y en a quand même un qui a ralé mais on s'en fout)
55 ans Ici et maintenant 561
Moi c'est plutôt quand je me rappelle une histoire drôle ou n'importe quoi de drôle qui m'a fait hurler de rire, et ça m'arrive quand je suis dans le bus aux heures de pointes ou alors en voiture et coincée dans la circulation, avec une voiture arrêtée à ma droite et une autre à ma gauche... Très dur de rire discrètement dans ces moments-là, d'essaye de couvrir ma bouche en faisant comme si je me grattais le nez, mais par contre, pas facile de camoufler les spasmes de mon ventre...
40 ans là 5969
Machu Picchu a écrit:
Moi c'est plutôt quand je me rappelle une histoire drôle ou n'importe quoi de drôle qui m'a fait hurler de rire, et ça m'arrive quand je suis dans le bus aux heures de pointes ou alors en voiture et coincée dans la circulation, avec une voiture arrêtée à ma droite et une autre à ma gauche... Très dur de rire discrètement dans ces moments-là, d'essaye de couvrir ma bouche en faisant comme si je me grattais le nez, mais par contre, pas facile de camoufler les spasmes de mon ventre...


faut jamais camoufler un rire!!!
c'est ce qu'il y a de plus sain au monde et avec un peu de bol c'est communicatif et il n'y a rien de plus chouette que d'avoir filé un fou rire à quelqu'un!!! :lol:
L
39 ans sous la couette avec un gros oreiller ... 3196
Herlyd a écrit:
Mais là où je suis championne, c'est quand j'ai une mauvaise nouvelle à annoncer... :roll: Un jour un plat a cassé dans le four et la sauce qui avait coulé au fond a pris feu: je suis arrivée devant zom, morte de rire, en disant: "y a l'feu dans l'four!" Ben, il m'a pas crue! J'ai dû lui jurer pour qu'il me dise où trouver l'extincteur.
Une fois aussi après m'être fait rentrer dedans en voiture. En plus zom était à l'hôpital et j'allais le voir. J'arrive donc en retard, je lui dis bonjour et là, je me mets à rire avant de lui dire que j'ai eu un accident en venant. 8-[


:lol: désolée mais j'ai chopé un fou rire ! :lol:

Moi, le fou rire le plus mémorable reste celui à l'enterrement de ma grand-mère.
Tout le monde pleure, moi idem. Je vais prendre un verre d'eau à une fontaine et là, horreur... la fontaine pète ! :shock:
le fou rire s'est déclenché ! Il y avait une partie des personnes présentes qui a pensé que la souffrance me faisait perdre la raison et une autre partie qui était, elle aussi, pliée :lol:
En plus, ça aurait plu à ma grand-mère qu'on se marre à son enterrement :D
40 ans Montréal 752
Je me rappelle un mémorable fou rire...

J'avais environ 10 ans, et je devais faire un exposé oral devant la classe, chose qui me stressait énormément...

J'en étais au milieu lorsque j'ai vu un camarade de classe bien occupé à farfouiller dans son nez...

Et j'ai éclaté de rire, bien fort, sans pouvoir m'arrêter, savez le rire nerveux ou on pleure et ou les épaules nous tressautent... :D
S
34 ans france 2687
En cour au lycée, un fou rire avec une copine, impossible de s'arrété, le prof nous fiche à la porte pour aller chez la CPE pour s'expliquer de notre comportement, rebellote fou rire devant la CPE, on est resté 1h dans le couloir.

Visite du tribunal, j'assiste à un procès pour meurtre en plus, silence total , la famille de la victime qui pleure, et d'un coup je sens le fou rire qui arrive, je me suis cachée dans l'écharpe :oops: j'en pouvais pu, alors qu'il n'y avait rien de drole spécialement.

A table avec mes parents, j'avais invité une copine ( époque du college), fou rire entre nous 2, impossible de s'arréter, mes parents nous ont pris pour des bébés :lol:
937
voilà ya 6ans ma mére insiste pour qu'on vienne avec elle a la messe de minuit pour noel, j'avais invité une amie pour pas qu'elle reste toute seule pendant les fêtes. On y voit et que vois je mon ancien dentiste, D. chrétien (il porte bien son nom), rien qu'au nom ma copine commence a rire, ensuite je vois débarquer une meute de vieille avec fourrure et pot de peinture sur le visage et la.... ben impossible de me retenir et la copine en réjoute une couche en tout et pour tout nous somme restés 10 minutes a la messe, et ce fut la derniére fois!
54 ans Au Pôle Nord !!!! 4086
Mon plus gros fou rire irrépressible et totalement incontrolable c'était il y a une quinzaine d'années.

A l'église, pour la messe des funérailles d'un grand oncle par alliance du côté de ma grand mère qui est décédé à 97 ans.

Cet homme était d'une radinerie plus qu'extrême (picsou est d'une générosité énorme à côté) et à part nous (sa famille) personne à son enterrement.

Donc, grande église presque vide, comme par hasard, j'étais au premier rang entre mon frère et mon mari, derrière moi ma tante et ma mère.

Tout était ok jusqu'à ce que le curé remémore la vie "d'André" (on l'appelait d'ailleurs tonton radinus) en donnant moult compliments : "André qui a toujours aidé et aimé les autres, qui était apprécié par sa grande générosité", et là le mot de trop, le frangin, le mari et moi on a éclaté d'un rire monumental, le problème c'est que les zhom se sont calmés mais moi pas, impossible d'arrêter de rire, j'essayer de penser à des trucs tristes mais je riais encore plus, ma mère me pincait derrière avec des regards furieux, ma tante me menacait du regard, mais c'était encore pire.

Le curé n'arrêtait pas de me regarder (en plus mon rire faisait écho dans l'église presque vide et ca m'éclatait encore plus), j'ai fini par sortir un mouchoir et faire semblant de pleurer, en fait j'ai pleuré de rire dans mon mouchoir tout le reste de la cérémonie, bonjour le mal de ventre.

C'était mortel, c'est le cas de le dire.

Sur ce, le curé aurait pu se tuyauter sur la vie du tonton quand même, c'est sa faute après tout si je me suis autant bidonnée.
42 ans ici et ailleurs 4571
20033 a écrit:
voilà ya 6ans ma mére insiste pour qu'on vienne avec elle a la messe de minuit pour noel, j'avais invité une amie pour pas qu'elle reste toute seule pendant les fêtes. On y voit et que vois je mon ancien dentiste, D. chrétien (il porte bien son nom), rien qu'au nom ma copine commence a rire, ensuite je vois débarquer une meute de vieille avec fourrure et pot de peinture sur le visage et la.... ben impossible de me retenir et la copine en réjoute une couche (une couche? de peinture ? ^^)en tout et pour tout nous somme restés 10 minutes a la messe, et ce fut la derniére fois!


je ne me rappelle pas de mes fous rire moi... je sais que j'en ai eu... mais pas moyen de m'en rappeler...
40 ans là 5969
charlotopoms a écrit:

Sur ce, le curé aurait pu se tuyauter sur la vie du tonton quand même, c'est sa faute après tout si je me suis autant bidonnée.


je suis allée dernièrement à l'enterrement d'un suicidé et tout le long le curé disait que machin qui aimait tellement la vie, qui était si plein de vie etc...
:roll:
1007
un des mes fou-rires mémorables : "travaux pratiques" avec mon ex : durant les préléminaires, je ne sais pas pourquoi je bloque sur l'idée "superman rentre à la base" et là, début de fou-rire :oops: Mon ex commence à se vexer, demande ce qui se passe, moi, plus il se vexe, plus je rigole, moins j'arrive à m'expliquer. Môssieur s'est tellement vexé qu'il a dormi sur le canapé et j'ai eu le lit 2 places pour moi toute seule!!! :twisted:

Sinon, lors de l'enterrement de mon grand père, le trou creusé au cimetière était trop petit pour le cercueil : j'ai dû me cacher dans une allée de thuya (chui po sûre de l'orthographe) pour me calmer.
B I U


Discussions liées