MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Pourquoi refuse-t-on le don de sang des homosexuels masculin

44 ans au sud de paris 431
ceci est un article de la revue "contacts" de février 2007, le mensuel des salariés de l'Etablissement Français du Sang qui gère tous les dons de sang, leurs analyses et  
leur distribution en france.

"Assurer la sécurité des malades, des donneurs et des produits est un devoir pour le monde transfusionnel. C'est la raison pour laquelle des barrières permettant de garantir cette sécurité ont été mises en place. La 1ère d'entre elles est l'entretien médical pré-don. Il a pour objectif , non pas d'écarter certaines personnes sur un évènement avéré, mais d'ajourner certains profils sur la base d'un risque établi de manière statistique.
C'est ce qui est, par exemple, pratiqué avec les personnes ayant voyagé dans des zones touchées par des agents transmissibles. Le risque de contracter une maladie étant très élevé, leur don de sang est tout de suite refusé. Cette logique est, pour la même raison, appliquée aux homosexuels, qui forment une population dont le risque statistique de contamination du VIH est dix fois supérieur à la moyenne générale. Il s'agit d'un ajournement incontournable. Les homosexuelles n'entrent d'ailleurs pas dans le cadre de cette exclusion. Toute fois, afin de ne heurter personne, nous nous sommes engagés à apporter toutes les améliorations nécessaires au questionnaire et à et a sa présentation. Certaines formulation devront évoluer. On ne parlera plus de "populations " à risques, mais de "pratiques" à risques, homosexuelles ou hétérosexuelles. Enfin il va de soi que si ces risques statistiques disparaissaient, l'EFS en tirerait les conséquences." ( article de Philippe de Micco, Personne responsable de l'EFS )

J'en ai discuté avec un ami technicien en distribution à l'EFS, il m'a dit qu'il trouve cette exclusion tout à fait normale, que les homos masculins ne sont pas connus pour leur fidélité et qu'ils ont des pratiques à risque, et que si on découvrait qu'un médecin avait accepté un don d'un homosexuel qui s'avèrerait être séropositif sa carrière serait finit et il serait exclu de l'entreprise.

Pensez vous comme lui que les homosexuels masculins sont incapables de fidélité? Qu'ils sont plus à risque qu'un couple hétéro dont un des membres "omettrait" de dire qu'il a été flirté ailleurs avec ou sans capote?

Même si l'EFS s'appuie sur des statistiques de taux d'infection au VIH supérieur chez la population homosexuelle masculine que chez les hétéros, je pense qu'un couple gay, masculin ou féminin, qui se dit fidèle et est séronégatif devrai avoir autant le droit de donner son sang qu'un couple hétéro.

Quand on voit les campagnes de promotion de don, qu'on entend l'EFS se pleindre régulièrement dans les médias qu'ils manquent de donneurs, je trouve cette descrimination inadmissible, surtout quand comme moi, on connait la batterie de tests effectuée sur chaque don, qui pour le VIH effectue même un dépistage génomique, ce qui rend le risque de laisser passer une poche positive au VIH virtuellement nul.
39 ans Sud Ouest 3873
Ben écoute, je ne fréquente pas de façon très régulière des homosexuels, hommes ou femmes, mais ça m'arrive, et apparemment de ce que j'entends effectivement les gays ont une tendance à être très libertins, voire même des fois carrément casse-cou (pratique de sexe sans capote notamment, je sais plus comment ça s'appelle... bareback je crois).
Et les statistiques appuient cette thèse. Ca ne veut pas dire que les gays ne savent pas être fidèles, mais plutôt que beaucoup choisissent une vie sentimentale et sexuelle plus débridée.
Il ne faut pas voir ça comme une discrimination. D'abord c'est une mesure de précaution face aux gens qui sont sauvés avec du sang et qu'on ne veut pas risquer de contaminer (c'est une lourde responsabilité), ensuite pour bétonner ils écartent d'emblée les gens qui ont trop de probabilités d'être porteurs de maladies hémotransmissibles (néologisme, non ? je ne sais pas si ça existe :lol:). D'ailleurs, avec mon piercing, je pense que je fais partie des personnes écartées aussi.
Je crois quand même que mieux vaut trop de précautions que pas assez. Les implications sont trop importantes.
De toutes façons je crois qu'en fait la majorité des dons proviennent de peu de donneurs très réguliers, finalement c'est donc pas forcément si gênant de réduire la quantité de donneurs potentiels je pense.
Mais c'est vrai que c'est frustrant d'être écarté comme ça.
48 ans pépettesland 1803
Pour être donneuse je peux vous dire qu'en règle général ils sont très, très prudents pour les dons et qu'on a plus de chance de ne pas pouvoir être donneur que d'être accepté.

De plus, même une fois dans leur fichier, j'ai droit a un questionnaire détaillé avant chaque don et au moindre doute (prise de médicament, prise de magnésium, calcium, etc....) je serais écartée.

En ce moment je suis enceinte et je vais allaiter mon enfant par le suite et bien je sais déjà que je serai inapte au don pendant un bon moment.

Faut pas croire qu'ils prennent beaucoup de gens de manière général.

Ils appliquent juste un principer de précuation draconien car il ne faut pas oublier que ce sont des gens très affaibli qui en bénéficieront, donc pas de place au doute ici.
L
39 ans 3913
Mon père est avec le même homme depuis plus de dix ans...

il a reçu de nombreux dons de sang lors de ses différentes opérations et bien évidemment a voulu rendre la pareil pour d'autres malades...
je peux vous dire que le médecin qui lui a fais le questionnaire se rappelle encore de mon père ainsi que toutes les personnes qui donnaient leur sang a ce moment là...

je suis d'accord que les homos ont un comportement plus a risque que les autres mais il est si facile de dire au mec non non tout va bien que des rapports protégés, pas de piercing ni de tatoo les six mois précédents... un hétéro aussi a des comprotements à risque et c'est ca qui a mis mon père dans une rage folle, c'est la stygmatisation de son choix de vie :shock: :shock: :shock: :shock:
44 ans au sud de paris 431
Loveadict a écrit:
Mon père est avec le même homme depuis plus de dix ans...

il a reçu de nombreux dons de sang lors de ses différentes opérations et bien évidemment a voulu rendre la pareil pour d'autres malades..
... un hétéro aussi a des comprotements à risque et c'est ca qui a mis mon père dans une rage folle, c'est la stygmatisation de son choix de vie :shock: :shock: :shock: :shock:


Juste pour info, une fois qu'on a été transfusé, on ne peut plus être donneur de sang, toujours à cause de ce principe de précaution au cas ou il y aurait des maladies pas encore découvertes qui se transmettent par le sang, donc si le médecin a refusé son don pour cause d'homosexualité il n'était vraiment pas malin, il aurai simplement du le refuser pour cause de déja transfusé, ce qui est moins délicat à annoncer.

Ce que tu dis loveadict me rassure, on peut etre homo et fidèle, sinon pourquoi parler du mariage gay également ? Puis ce que l'EFS ne veut plus parler de populations a risque mais de pratiques à risques, selon leurs propres termes, en quoi un couple gay fidèle aurait des pratiques plus a risques que la moyenne et est actuellement refusé?
56 ans 91 25732
Je ne suis pas homosexuelle, je n'ai pas de conduite à risque (toxicomanie), je suis séronégative et pourtant on ne veut pas de moi non plus pour les dons du sang.

Le motif ? J'ai subi une transfusion en 1987. Donc par "principe de précaution" on ne prend pas mon sang. J'ai aussi un traitement hormonal à vie, ça joue aussi, mais le motif essentiel c'est cette transfusion que j'ai subie. Pourtant, à partir de fin 1985, les produits sanguins étaient chauffés. Seuls les lots des années 1984 et 1985 pouvaient être contaminés. Mais malgré ça, on ne veut pas de moi.

Je crois qu'avec tout ce qui s'est passé lors de l'affaire du sang contaminé, et toutes les conséquences que ça a pu avoir, les autorités sanitaires prennent des précautions en fonction de croyances générales.

C'est tout à fait dommage de laisser penser, en faisant cela, que les homosexuels masculins ont une vie "dissolue". Je ne suis pas certaine que les hétéros aient tous une vie bien rangée avec fidélité constante.

Cependant la probabilité de contracter le virus du sida par sodomie est plus importante (parait-il) en raison de la fragilité des muqueuses rectales et anales, ce qui entraine un risque accru de contact avec du sang pouvant être contaminé. Et on ne peut nier que les pratiques anales font partie intégrante de la sexualité des homosexuels masculins.

C'est donc bien un principe de précaution pour pratiques à risque. Sauf que les hétéros pratiquent aussi...

Donc pour répondre à ta questions, je dirais que la fidélité d'un couple ne se juge pas au fait qu'ils appartiennent au même sexe ou pas.

Donc oui, cette façon de voir les choses est discrimatoire et se base sur un comportement certes fréquent des homosexuels masculins mais qui ne leur est pas exclusif.

Je pense vraiment qu'il faut tout ramener à l'affaire du sang contaminé il y a un peu plus de 20 ans (même si le scandale n'a éclaté qu'en 1991) pour comprendre que ni les autorités sanitaires, ni les politiques, n'ont envie que ça recommence... Alors des précautions sont prises, elles sont incomplètes, mais au moins on ne pourra pas leur reprocher d'avoir accepté des dons de personnes dont le comportement sexuel notamment est jugé "à risque".
50 ans Belgique 3287
Fabounet a écrit:
J'en ai discuté avec un ami technicien en distribution à l'EFS, il m'a dit qu'il trouve cette exclusion tout à fait normale, que les homos masculins ne sont pas connus pour leur fidélité et qu'ils ont des pratiques à risque, et que si on découvrait qu'un médecin avait accepté un don d'un homosexuel qui s'avèrerait être séropositif sa carrière serait finit et il serait exclu de l'entreprise.Pensez vous comme lui que les homosexuels masculins sont incapables de fidélité? Qu'ils sont plus à risque qu'un couple hétéro dont un des membres "omettrait" de dire qu'il a été flirté ailleurs avec ou sans capote?


Du temps où j'étais donneuse (je peux plus avec ma thyroïdite), j'étais affolée de voir le nombres d'hétéros coureurs de jupons qui se présentaient à la collecte en même temps que moi... Pourtant il est bien mis sur le formulaire qu'avec ou sans capote, si tu changes de partenaire tu dois t'abstenir de donner... P'tet qu'en plus d'être infidèles, ils savent pas lire ? Et des homos mâles fidèles j'en connais aussi.

Bref je trouve cette exclusion stupide et discriminante.

Un collègue homo avait déjà attiré mon attention là-dessus il y a quelques années. Lui il offrait d'accompagner un non-donneur à la collecte pour qu'il donne du sang à sa place et en échange d'aller faire du bénévolat quelques heures dans une association où militerait la personne donneuse en question.
39 ans Sud Ouest 3873
Loveadict a écrit:
Mon père est avec le même homme depuis plus de dix ans...

il a reçu de nombreux dons de sang lors de ses différentes opérations et bien évidemment a voulu rendre la pareil pour d'autres malades...
je peux vous dire que le médecin qui lui a fais le questionnaire se rappelle encore de mon père ainsi que toutes les personnes qui donnaient leur sang a ce moment là...

je suis d'accord que les homos ont un comportement plus a risque que les autres mais il est si facile de dire au mec non non tout va bien que des rapports protégés, pas de piercing ni de tatoo les six mois précédents... un hétéro aussi a des comprotements à risque et c'est ca qui a mis mon père dans une rage folle, c'est la stygmatisation de son choix de vie :shock: :shock: :shock: :shock:


Mais non miss, c'est pas de la stigmatisation de son choix de vie, c'est pas "ououh c'est mal d'être homo gardez votre sang" c'est que : c'est dit dans le sujet d'ailleurs le risque statistique de cette population est trop élevé. C'est une question de chiffres. On peut toujours dire qu'on n'est pas comme les autres, qu'on est sérieux même si on a des piercings/on voyage beaucoup/on est homo, on ne peut pas faire de demies mesures pour ce genre de choses... En plus, il y a des tas d'autres critères d'exclusion du don.
Je ne crois pas qu'il faille prendre ça comme un "jugement" sur la capacité des gays à être fidèles. En plus, je ne pense pas que cette infidélité dont on parle soit une incapacité, mais plutôt un choix assumé.
Donc la question ne se pose pas.
Y a des règles strictes (et dans une mesure, bêtes forcément) mais je trouve ça bien de prendre vraiment beaucoup de précautions. On peut toujours discuter du bien-fondé de ces règles (comme pour les dons d'ovules ou de sperme) mais bon, le but c'est juste la sécurité maximale des receveurs.
Il a quand même fallu que des gens meurent connement pour ça... Donc bon :?
45 ans 10768
Patty a écrit:
...

C'est tout à fait dommage de laisser penser, en faisant cela, que les homosexuels masculins ont une vie "dissolue". Je ne suis pas certaine que les hétéros aient tous une vie bien rangée avec fidélité constante.

Cependant la probabilité de contracter le virus du sida par sodomie est plus importante (parait-il) en raison de la fragilité des muqueuses rectales et anales, ce qui entraine un risque accru de contact avec du sang pouvant être contaminé. Et on ne peut nier que les pratiques anales font partie intégrante de la sexualité des homosexuels masculins.

C'est donc bien un principe de précaution pour pratiques à risque. Sauf que les hétéros pratiquent aussi...

Effectivement, je partage l'avis de Patty... Le fait d'être hétéro n'est pas plus une garantie :roll:, c'est ridicule !

Et par ailleurs, ça se fonde sur quoi ? Les gens disent s'ils sont gays ou hétéros dans le questionnaire ? Et s'ils mentent ?

Et le sang collecté, il n'est pas analysé avant d'être transfusé ? On se fonde uniquement sur les dires des gens ? :shock:
44 ans au sud de paris 431
Thyselle a écrit:

Et le sang collecté, il n'est pas analysé avant d'être transfusé ? On se fonde uniquement sur les dires des gens ? :shock:
44 ans au sud de paris 431
arf raté, sisi le sang est analysé et plutôt deux fois qu'une, beaucoup de médecins de l'EFS trouvent même que pour le diagnostic du VIH on effectue trop de tests sur les poches.
40 ans Somewhere in the night... 437
Bonsoir,

Je suis gay et je trouve cela discriminatoire.C'est honteux!
En quoi les homos qui se protegent seraient plus dangeureux que les heteros.
La vieille croyance de l homo qui rentre partout où il y a un trou m'énerve.
De plus le sang ne devrait il pas être testé avant?
Je comprends vraiment pas pourquoi on refuse ce devoir.

Dire que l homo est cavalier viendrait à dire que tous les mariages sont heureux et que les enfants adultérins et les bi n existent pas...
42 ans 4830
Je trouve le fait d'écarter les homo assez choquant aussi... depuis quand les hétéros sont-ils plus fidèle que les homos?? arf...

Comme les poches sont systématiquement analysées en labo (et heureusement qu'on ne prête pas une foi aveugle aux dires de certains!), je ne vois pas le problème..on se croirait retourné dans les années 40 aux USA ou les noirs n'avaient pas le droit de donner leur sang aux blancs.. arf

Et après, l'EFS se plaint de ne pas avoir assez de dons, et de gens qui se sentent concernés et qui se mobilisent.. quand je vois à quel point il faut montrer patte blanche, ben ça me motive pas à le donner!! (d'autant plus que j'ai peur des piqures hein, alors si on me regarde encore comme une bête curieuse aux moeurs potentiellement légères.. je prends mes pattes à mon cou moi!!!)
2812
Je suis moi aussi choquée dans la mesure où, à l'heure actuelle, une maladie comme le sida se propage plus dans la population hétérosexuelle qu'homosexuelle.

Un hétérosexuel coureur de jupons peut très bien mentir et se déclaré fidèle. Là, il y a un risque.

Une question : l'EFS ne teste-t-il pas les poches de sang ?
37 ans val de marne 94 1705
Moi aussi je trouve que c'est un peu simple de dire que le simple fait d'etre homosexuel suffit pour ecarter un donneur.

Bon toutes les raisons ont deja été donnés: pourquoi un homo serai forcement moins "prudent" niveau sexe qu'un hetero?


PS: petitefraise, je suis percée et ça n'a jamais posé de problèmes pour donner mon sang, si c'était le cas, toutes les personnes ayant des boucles d'oreilles seraient aussi refusées...
B I U


Discussions liées