MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Justice : quand le coupable demande pardon

56 ans 91 25732
J'entendais tout à l'heure à la radio que le charcutier parisien qui a tué sa maîtresse et le fils de celle-ci, puis les a découpés en morceaux, avait, dans le  
cadre de son procès, demandé pardon à la famille de ses victimes, regretté son geste et regretté la peine qu'il avait causée aux proches.

Je me suis dit que si ça m'arrivait, le pardon de l'assassin je n'en aurais rien à faire, limite si je ne le vivrais pas comme de la provocation. De toutes façons, je ne pourrais pas le pardonner.

Mais j'ai souvent vu des familles de victimes, dans d'autres procès, se plaindre que l'assassin n'avait pas eu un seul mot de regret ou d'excuse, n'avait pas demandé pardon. Ca doit donc être important aux yeux de certains.

Que pensez-vous du "pardon" des coupables de meurtre ?
34 ans 92 / 69 5897
Pour moi ce serait toujours dans le but de fair eréduire sa peine de prison...

Je préèfre en effet qu'il ne dise rien...

Purée.. puis là : les tuer et les couper en morceau pour un charcutier, pour moi c'était que dans les films :shock:
42 ans ici et ailleurs 4571
on reproche souvent aux assassins de se moquer de leurs victimes et de leurs familles, et de n'etre que des insensibles et de ne jamais regretter leurs actes...

Mais je pense que quand un de ces µµµµµ tue quelqu'un il reste un meurtrier un assassin un monstre , qu'il regrette , demande pardon ou non!
il me serait impossible de pardonner....
39 ans somewhere over the rainbow 1376
Au yeux de la loi, peut importe qu'il demande pardon. Un voleur qui rend ce qu'il a volé reste coupable de vol. L'atteinte a été commise. La société a été touchée. Le fait de demander pardon est donc une question qui reste du domaine de la morale, de la conscience et du remords.

Sur un plan personnel, un meurtrier qui demande pardon, ça ne m'émeut pas. Tous ses regrets ne ramèneront pas la victime. Certains trouveront la force de pardonner. Moi, je n'aurai pas cette charité chrétienne ...
54 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
pour moi moi le pardon est une notion plus religieuse (catholique) qu'autre chose
que le coupable exprime des regrets peut effectivement apaider certaines victimes mais sincerement je pense que seule la justice peut permettre de passer a une autre etape de sa vie pour peu que les victimes acceptent aussi de continuer a vivre malgres leur douleur
le temps est bien plus efficace que le coupable qui demande pardon pour aider a continuer a vire
39 ans Sud Ouest 3873
Moi je pense qu'au contraire c'est très important de savoir que la personne réalise la monstruosité de son acte, et savoir qu'elle se consumera dans sa culpabilité et ses regrets ben je pense que ça peut apaiser les familles, car en plus de la punition de la justice, il vivra dans la punition de sa conscience.
Voir un meurtrier/violeur/etc qui reste fier, content de ce qu'il a fait, qui brave les douleurs des familles, moi je pense que c'est ce qu'il y a de pire.
Et il faut bien voir que le pardon donné au criminel sauve surtout celui qui le donne. Car vivre dans la haine et le ressentiment, ça tue à petit feu... Alors que le criminel ne mourra pas de votre haine, lui...
Moi je pense que le pardon c'est important, judicieux et salvateur. Mais il faut pouvoir.
Après si qqn de proche se faisait tuer torturer ou violer, je ne garantis pas que je n'irais pas me faire justice moi-même, mais c'est une autre histoire !
41 ans là 5969
petitefraisedesbois a écrit:
Moi je pense qu'au contraire c'est très important de savoir que la personne réalise la monstruosité de son acte, et savoir qu'elle se consumera dans sa culpabilité et ses regrets ben je pense que ça peut apaiser les familles, car en plus de la punition de la justice, il vivra dans la punition de sa conscience.
Voir un meurtrier/violeur/etc qui reste fier, content de ce qu'il a fait, qui brave les douleurs des familles, moi je pense que c'est ce qu'il y a de pire.
Et il faut bien voir que le pardon donné au criminel sauve surtout celui qui le donne. Car vivre dans la haine et le ressentiment, ça tue à petit feu... Alors que le criminel ne mourra pas de votre haine, lui...
Moi je pense que le pardon c'est important, judicieux et salvateur. Mais il faut pouvoir.
Après si qqn de proche se faisait tuer torturer ou violer, je ne garantis pas que je n'irais pas me faire justice moi-même, mais c'est une autre histoire !


je suis asdsez d'accord dans l'ensemble, surtout la première partie, car un type qui ne prend pas conscience de son geste, qui reste froid, pas humain quoi... brrrr j'en frissonne...
quelqu'un qui exprime des remors, ben tu lui pardonnes ou pas, mais au moins tu sais que ce qu'il a fait le torture...
il n'est pas en paix avec lui même... et c'est déjà ça
1917
Moi je me dis que pour continuer à vivre les familles ne peuvent pas rester dans la haine de la personne qui est à l'origine de leur immense chagrin. Comment vivre en n'étant plus que haine et chagrin ?

Après je suis incapable de dire ce que je ferais si j'étais dans la situation. Je n'arrive pas à imaginer que ça m'arrive, donc je n'arrive pas à imaginer ce que je pourrais ressentir.

Je pense que les familles qui arrivent à pardonner (et encore qu'est ce qu'on entend par pardon ?) ont du faire un long chemin. Comme un meurtrier a du faire un long chemin pour arriver à demander pardon. Je ne peux pas croire que tous ces meurtriers soient des monstres au point de demander pardon parce que ça peut alléger leur peine. Mais qui sait, je suis peut-ête naïve ? ;)
35 ans France 1769
Je pense que c'est un peu trop facile de demander pardon...
"pardon" ca ne fera pas revenir les proches disparus...

mon cousin s'est fait poignarder par des touristes sans raisons apparentes...il avait 19 ans... et je peux dire que même 7 ans après ses parents ne s'en sont pas remis...on ne se remet pas de chose comme ca alors je pense qu'un pardon c'est pire qu'autre chose...

Enfin ce n'est que mon avis hein ;)
1917
je pense surtout que chacun doit faire comme il peut pour continuer à vivre après avoir vécu un drame comme ça. Et je ne pense pas que le pardon se soit faire comme s'il ne s'était rien passé et repartir comme avant. Ce n'est pas possible de repartir comme avant, mais il faut bien continuer à vivre avec cette histoire, ce drame.
Rien ne ramènera la personne qui a été tuée, pas + la haine que le pardon, malheureusement.
45 ans 10768
je ne peux pas savoir... mais peut-etre que la haine des proches envers le meurtrier d'un être cher est un peu moins forte s'ils savent qu'il regrette son geste et qu'il a pris conscience de son acte horrible... enfin, je ne sais pas...

après, je crois que, qu'il regrette ou pas, cela ne change rien pour les proches de la victime, ça ne résoud pas la douleur, ça ne résoud pas l'absence...
35 ans près de Bordeaux 1462
Si il arrivait quelque chose à un de mes proches,jamais je n'accepterais le pardon du meurtrier ou de l'assassin ou du violeur.Jamais.


Je suis d'ailleurs quelqu'un d'assez extrême en général et sur ce point là en particulier.

J'ai l'impression que lorsque le coupable demande pardon,il se place en victime.

"Pardon de l'avoir tué mais j'avais bu"
"Pardon de l'avoir violée mais c'est elle qui m'a cherché"
etc etc etc...


C'est lamentable d'entendre ça.Personne ne les a obligés à boire ou à se droguer.

Mais c'est mon point de vue.Si les parents des victimes ont besoin du pardon du coupable,je peux le comprendre.
C'est juste que je ne suis pas dans le pardon et le recueillement,mais plutôt dans la rancoeur et la vengeance.
59 ans Québec, Canada 1664
En fait ce qui m'étonne le plus c'est lorsque les familles de la victime pardonnent spontannément à l'agresseur.

A chaque fois ça m'estomaque et je me demande comment ils font !

Cependant pour avoir été agressé enfant ... j'ai réalisé que c'est en pardonnant à mon agresseur ... ce qui s'est fait bien des années plus tard après un grand travail sur moi ... que j'ai pu retrouver ma sérénité et mon équilibre.

Le pardon est donc salvateur en quelques sorte.
59 ans Québec, Canada 1664
Mais je suis du même avis que plusieurs ... certains agresseurs ne sont pas "vraiment" repentant et visent surtout la clémence du tribunal en montrant des remords qu'ils n'ont pas.
39 ans Sud Ouest 3873
Sur la question du pardon.
Je ne suis pas qqn de croyant, pas du tout, plutôt athée convaincue. Donc rien de religieux dans ma vision du pardon. Je ne vois pas ça comme un geste philanthropique, tendre l'autre joue ou ce genre de choses. Au contraire.

Mais en gros quand il survient un drame, il y a 2 choix : la vie ou la mort, la reconstruction ou la destruction.
Quand on choisit la haine, on décide de mourir à très petit feu en souhaitant voir l'autre brûler en enfer, mais faut bien voir que ce voyage, on le fera avec lui. Ou bien on veut carrément l'emmener de suite avec soi dans un immense feu de joie. Qu'on se contente de le haïr, qu'on lui nuise ou qu'on le tue, on choisit de toutes façons une voie destructrice. Ce genre de sentiments ne guérit pas la peine, ne soigne rien. En plus ça détruit aussi tout l'entourage. Ca entretient plutôt une sorte de brasier intérieur (la colère) qui consume tout. Comme je l'ai vu dans une signature ici, "haïr c'est souhaiter voir mourir qqn en buvant soi-même le poison".
Quand on choisit le pardon, alors on décide de panser ses plaies. Ca ne veut pas dire qu'on excuse le geste, ou qu'on oublie, ça veut juste dire qu'on arrive à passer outre. C'est de toutes façons la seule solution pour survivre, pour passer à autre chose et profiter de la vie. Même des gens sortis des camps de la mort ont pardonné à leurs bourreaux, c'est dire si c'est possible dans des situations même extrêmes.

J'ai déjà rêvé à ce genre de situation, et c'était tellement réaliste que ce que j'ai ressenti je m'en souviens encore. Et la voie de la colère n'apporte aucun soulagement c'est bien ce que j'ai ressenti.

En bref, pour moi le pardon sauve non pas le criminel, mais surtout la victime ou sa famille. C'est bien ça le plus important.
Et le repentir du criminel est déjà un premier pas qui aide dans cette voie à mon avis.
B I U


Discussions liées