MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

avez-vous déjà essayé de retrouver un(e) ami(e) d'enfance?

33 ans là bas, au loin 1705
coucou

encore un post qui ne sert à rien mais je voulais quand même poster un peu de nostalgie ici, avez vous déjà essayé de retrouver quelqu'un que vous n'aviez plus  
vu depuis des années? quelles ont été vos démarches? qu'avez vous ressenti au moment de la rencontre? votre relation est-elle la même? étiez vous déçu?

depuis plusieurs année, j'ai trouvé dommage que je perde de vue un ami qui m'ait été très cher. je l'ai connu au collège, au lycée il y a eu une période où il m'évitait, jusqu'à ce qu'il fasses semblant de ne pas me connaitre. je m'en veux car je n'ai jamais été très démonstratif on va dire, je ne lui ai jamais dit combien je l'appréçiais, j'ai peur d'avoir donné une mauvaise image de ce que je ressentais pour lui, je m'en veux. je voulais le retrouver mais toutes mes démarches ne conduisent à rien jusqu'à maintenant, il faut dire que son nom est assez répandu et qu'en plus je ne sais pas comment ça s'écrit exactement! dans l'annuaire j'ai trouvé des dizaines de numéros à ce nom rien que dans ma ville. en tout cas je suis sûre qu'il est encore ici, ma soeur l'a vu à la fac (la fac où je vais) pas plus tard qu'avant hier. il me manques tellement.

et sinon dans le même sujet, j'ai appelé ma meilleure amie au primaire, elle aussi je l'ai perdue de vue mais on s'est retrouvé il y a 2 ans grace à une amie commune. j'ai été un peu déçue et aussi extrêmement mal à l'aise. je ne m'assumait pas du tout et elle au contraire avait une incroyable assurance et de l'estime de soi. il faut savoir que quand on avait 9 ans (l'âge où on étaient amies) c'était complétement l'inverse. je viens tout juste de lui parler au téléphone, j'ai été émue il faut le dire quand je l'ai appelé et je ne savais pas vraiment quoi dire, j'avais peur qu'elle ne me reconnaisses pas! mais non ça s'est bien passé, on s'est longtemps parlé et j'espère vraiment la revoir bientôt, en tout cas cette fois ci, je compte bien ne plus la perdre.

j'ai un peu honte, j'aurais aimé que mes amis d'enfance voient en moi quelqu'un de "différent", je n'ai presque pas changé à part que je souris maintenant :lol: j'étais déjà très ronde à l'époque, j'ai juste grandi et j'ai plus de facilités à aller vers les gens. mais sinon, comme c'était une époque que je préfère oublier, j'ai un peu de mal à revoir des gens qui faisaient partie de ma vie à cette époque là. mais bon ça fait toujours plaisir de renouer des liens.

voilà ma petite histoire, je m'en vais continuer mes recherches pour retrouver mon ami, je ne suis pas sûre qu'il veuilles encore me voir, mais j'ai un million de questions à lui poser, et surtout je veux savoir pourquoi il m'évitait. merci de m'avoir lu, j'espère vous lire bientôt sur le sujet ;)

bonne soirée à tous
38 ans 394
Mes amis faisant de ma vie un conte de fée, j’ai évidemment dans ma panoplie l’amie retrouvée, celle qui est une de mes plus belles histoires. La grande amie. L’amie de toujours. L’amie pour toujours.

Je l’ai rencontrée au CP. Moi la solitaire, elle m’a choisie (et oui, vraiment. Mon Nessie est quelqu’un qui attire le monde, et depuis toujours. Mais c’est vers moi que son cœur s’est porté, sans aucune raison apparente, pour faire ce que nous sommes devenues). Jusqu’en CE2, ce fut le grand bonheur. Nous étions toujours toutes les deux inséparables même pendant les vacances. Puis arriva le drame, son déménagement, les larmes, mon silence, la douleur qui s’accrocha à mon cœur.
En CE2, autant vous le dire tout de suite, on ne s’écrit pas de longues lettres et le téléphone est encore un appareil peu usité. Nous perdîmes contacts.

Je me souviens encore, en 3ème, quand on me demandait qui était ma meilleure amie et que son nom sortait, instinctivement. Je ne l’avais pas vue depuis plus de cinq ans…

En seconde, je retrouvais son adresse. Et puis, comme après tout je n’avais rien à perdre, je lui écrivis une lettre. J’étais pleine de craintes, pleine d’appréhensions. Après tout, elle ne POUVAIT pas avoir grandit comme moi. Se souvenait elle seulement de son Milou ? La réponse arriva, une semaine plus tard, délirante de joie. Et c’était mon Nessie. La mienne. Celle que je reconnaissais dans chaque mot, dans chaque ligne, celle dont j’apercevais le sourire au travers des phrases.
Cette correspondance dura trois ans, je crois.

En première je la revis, et je me souviens encore du dîner qui nous réunit pour la première fois. Elle, mes quatre garçons, et moi. C’était, et je ne le savais pas encore, le premier d’une longue série. Elle devint amie aussi avec mes 4, son exubérance, son charme et son rire les conquérant sans peine.

Les études nous séparèrent, encore, mais qu’importe la distance entre les corps lorsque les âmes sont liées. Je ne la vois qu’une fois par an, deux peut être au maximum. Mais elle fait partie de moi. Elle est mon amie de toujours, mon amie pour toujours.
A chaque fois, j’ai l’impression de l’avoir quittée la veille.
Elle est celle qui n’a pas besoin de savoir pour comprendre.
Elle est ma sœur par l’enfance.
Elle est celle que je connais depuis près de 20 ans (en ayant bientôt 26, ça fait une belle tranche de vie)
Elle est celle avec qui on parle, en riant de quand on sera toutes les deux dans la même maison de retraite … Tout en sachant que ce n’est pas utopie mais un futur possible.
Elle Est.
A
35 ans Nice 21965
j'ai jamais cherche à retrouver mes amis d'enfance tout simplement parce que le peu que j'avais m'a trahi et pas qu'un peu ou alors ce sont des connaissances car le temps nous a un peu eloigné mais on se perd po de vue
33 ans là bas, au loin 1705
athanyaw je sais ce que c'es malheureusement que d'être trahi :?
Aubepine je suis émue par ton témoignage, ça me rassure de savoir qu'une amitié peut durer très longtemps. toutes celles que j'ai connu pour l'instant m'ont abondonnées sasn raison, et on se rend compte que les gens qui tiennent vraiment à nous ne sont pas forcément ceux qu'on croyait :roll:
41 ans Le havre 414
Salut,
j'en rêve (littéralement) depuis de nombreuses années. J'ai perdu de vue toutes mes amies du collège quand je suis partie au lycée dans une autre ville. Sauf une que je vois de temps en temps car elle participe à une assos avec mon père :lol: des fois ça me fait bizzare: quand il m'arrive d'être chez eux et qu'elle vient le voir lui!!
Sinon j'ai aussi essayé à l'occasion de mon mariage et de la naissance de mon fils il y a deux ans. J'ai recherché leurs adresses grace à ma mère qui bosse à la sécu et celles que j'ai retrouvé (ou leur parents) je leur ai envoyé un faire part, pas de réponse :cry: j'ai essayé de relancé en donnant la liste à ma témoine pour l'enterrement de vie de jeune fille: pas une n'est venue :cry: . du coup j'ai peur de les contacter directement :? j'espère avoir un jour une reunion d'anciens élèves ce serait cool :lol:
38 ans Tours 2247
cela fait 2 ans que j'essaie de retrouver mon meilleur ami d'enfance.
Il a quitté la France pour le Liban quand j'étais au collége puis 2 ans apres il est revenu mais n'est pas venu s'installer à Tours mais à Marseille. Nous ne nous écrivions que tous les 2 ou 3 mois et il a déménageé et moi aussi du coup nos lettres se sont croisées et impossible de le retrouver.
Mais je ne desespere pas, la vie nous reserve pleins de bonnes surprises.
Ziad si tu prends connaissance de ces lignes fais moi signe!!!
1311
Moi une seule... ma soeur de coeur qui habitait a 4 kms de chez moi et on etait solidaire face à tous les co****** qui nous ont fait passer des années de douleur physique et moral.

J'ai deménagé face au divorce de mes parents, et on se voyait elle venait chezmoi , moi chez elle, on était alors a 100kms de distance.Puis, je ne sais plus, pourquoi, le courrier passe plus, et elle perd mon numero de portable.

On arrive plus a se retrouver.Je retourne où elle habitait, personne, plus ces parents.

:cry: j'ai cru qu'on m'arrachait mes tripes.

Les années passent.. toujours a sa recherche mais pas de resultats même sur internet, je suis même allée sur un site de copain d'enfance, pour laisser une trace, peut etre que elle y passerait pour revoir les eleves du college.

Rien...

Elle me manquait enormement; nous nous étions promis d'etre maraine mutuellement de nos enfants, a chaques etapes de nos vie bonnes ou mauvaises nous etions ensemble.Il me manquait ma pepette.

Et un aprés midi, mon portable sonne, je suis ches ma mère assise sur le canap' a brosser mon chien.Je ne connais pas le numero, mais je reponds. Une voix feminine qui me dit " allo? c'est bien le portable a melle *********Christelle?" , j'ai pas repondu, j 'ai fondu en sanglot, c'était elle!!!! Un moment d'emotion mes amies :oops: :lol:

Je me retrouve avec ma pepette qui a 1 enfant, est mariée (elle est plus jeune que moi)... un retuor en arriére!! et un vide comblée!!

Elle avait tout perdue dans l'inondation (elle etait a Sommieres) et en essayant de trier lors d'un demenagement des papiers,des courriers, elle retrouve sur un bout de papier mon numero. Elle a essayé et a croisé les doigts pour que je ne l'ai pas changé.

On s'est retrouvé physiquement 3 semaines aprés, elle était pas loin de chez moi finalement. N'avait pas bougé tres loin.
Mais marié, je ne troubvais plus son nom de famille, logique.

Nous sommes toujours aussi proche, j'ai été presente pour la seconde qui est née il y a peu de temps. Mon zom s'entend aussi tres bien avec elle et son mari, et moi aussi on est trés complice.

Ce qui a toujours été etonnant et ce qui nous a raproché est que ona des imilitudes a chaques fois. Elle a sont pere qui est née a la même date que ma mere, mon frere porte le même prenom que son pere, on était a 100 kms l'une de l'autre mais on avait toujours la même coupe au même moment mais sans se concerter. Mon second prenom est son prenom a elle. On s'est retrouvé et "encore une fois,elle a une corsa, et moi aussi, son homme aime la musique et mon homme aussi (ils jouent tous les 2 des instruments), sont chien s'appel comme le mien, elle a quasiment le meme tatouage que moi (et le mien je l'ai créer)..

Voilà desolée d'avoir été si longue mais de l'avoir retrouvé a comblet un enorme manque et maintenant on se lache plus.

C'est la seule que je recherche, parceque comme vous les autres... jen'en dirais pas plus.

;)
L
71 ans 7508
J'ai fait cela il n'y a pas longtemps en dépit de l'avis de mr Yubaba et en fin de compte ça s'est mal fini.
Ce n'était plus la personne que c'était et je ne crois pas que je referais cela dans les conditions où je l'ai faite.
J'ai beaucoup miser sur l'importance de notre amitié. C'était ma meilleure amie. A mes yeux ça comptait.
C'est normal quand on y pense on évolue selon ce que nous donne la vie et donc obligatoirement ce n'est pas la même personne qu'on retrouve. Or là pas de pot elle n'a pas su tiré les bonnes leçons de son passé.

Enfin bref je m'attendais pas à ce genre de fin et pour une fois je regrette mon geste pourtant j'ai comme devise de ne jamais rien regretter.

Mais ça ne veut pas dire que je ne recommencerai pas bientôt :lol: pas que je sois maso mais cela se fera surement d'une manière un peu plus méfiante sûrement.
48 ans Nice 591
Bonjour,

C'est en cour, on s'est déjà eu au tel. Lui a une vie très remplit et moi, pas vraiment la tête à ça. Mais je pense qu'après l'été j'irai le voir. Je l'ai cherché pendant deux ans avant que par hasard ma mère le rencontre Oo.
65
j'ai fais des recherches pour retrouver Gaelle ma petite de 93 à 98

Ayant son nom et le nom de son village, je me suis precipité sur le net et j'ai telephoné à un bon nombre de personnes portant son non

Je suis tombé sur sa grand mére par qui j'ai eu le numéro de ses parents, j'ai laissé un message, deux jours àprés reponse de Gaelle sur mon mobile, on s'est pas et je ne sais pas si ca se fera un jour mais on se telephone plus ou moins selon les periodes
M
35 ans 3802
j'ai mis non mais c'est faux car c'est une amie d'enfance qui m'a retrouvée!!!

après ma 1ere année à l'unif à bruxelles, j'ai reçu une lettre... esméralda, une amie d'enfance, 1ere maternelle exactement jusqu'à la nos 13ans comme elle avait déménagé et changé d'école secondaire... y'avait son numéro de gsm

mais j'ai répondu à la lettre avec nostalgie... par hasard, elle faisait elle aussi ses études à bxl, on a donc rapidement fixé un rdv

une chouette retrouvaille, on a passé qq heures à raconter les jeunes femmes qu'on était devenues, elle était venue avec une photo de nous2 gamines... un beau souvenir!

au début, on a bcp ressassé le passé, sans vraiment avancer au présent mais de fil en aiguille, on s'est vraiment retrouvée et notre amitié a subit une superbe renaissance... on a construit de nouveaux souvenirs et notre complicité est revenue, cela fait déjà plus de 3ans aujourdh'ui et c'est pas prêt de finir!
39 ans Chez les ch'tis. 2091
Je n'ai jamais cherché a retrouver des amis,car,comme pas mal d'entre vous j'ai l'impression,j'ai été trahi.
Quand on est ami avec vous uniquement parce que vous êtes une bonne élève,et qu'après,quand les chemins se séparent,on entend plus parler de la soi-disant meilleure amie,ça fait très mal.
51 ans 9077
Je n'ai jamais eu "la" grande copine d'enfance mais au fil des ans à l'école j'ai eu plusieurs amies que j'ai toutes perdues de vue car elles n'ont pas suivi les mêmes cursus scolaires...
J'ai essayé de rechercher leurs nouvelles coordonnées mais souvent femme se marie :lol: et le nom de famille change :? donc mission impossible....
Je me suis inscrite sur des sites où l'on regroupe tous les élèves...sans succès...

Par contre je ne désespère pas de rencontrer la seule amie "durable" à mes yeux... Une belle québécoise avec qui je correspond depuis 1988....
Peut être pour 2008 ;) (mais va falloir que je gagne au loto pour aller jusqu'à chez elle !)
38 ans 394
simplement_lulu a écrit:

Aubepine je suis émue par ton témoignage, ça me rassure de savoir qu'une amitié peut durer très longtemps. toutes celles que j'ai connu pour l'instant m'ont abondonnées sasn raison, et on se rend compte que les gens qui tiennent vraiment à nous ne sont pas forcément ceux qu'on croyait :roll:


Mais je t'en prie, je suis là pour ça ^___^
Et tu sais, c'est à ça qu'on (que je, en tout cas) reconnait un véritable ami. Au temps qui passe ...

J'ai une phrase que j'aime bien dire :
"Les copains sont là pour faire la fête. Mais les véritables amis existent pour les temps de malheur" (faut pas non plus pousser mémé, ils sont aussi la pour faire la fête, hein ...)
Etre l'ami de quelqu'un, à mes yeux, c'est un grand engagement. C'est dire "ok, tu peux faire des conneries. Ok, tu vas sans doute te casser la figure, parfois. Mais moi, de toutes manières, je suis la pour te tendre la main. Et je préfererai me casser la figure avec toi en essayant de te relever plutôt que de lâcher ta main"

C'est pourquoi les fils de l'amitié sont souvent longs, et délicats, à tisser. Et les temps de malheur, avec toute la tristesse qui les accompagne, apportent au moins ces soleils là : ceux qui étaient la avec leurs mains tendues.

Et rien que pour ça je trouve que ça vaut le coup de se prendre des murs, d'être déçus, de rater des amitiés. Même une seule grande amitié - dans ma vie entière - aurait suffit à justifier toutes les amitiés avortées.

*se fait sauvagement baillonner*

Je sais, quand je parle de ça j'ai une propention extraordinaire à m'étaler ^^"
P
39 ans calais 186
Ben moi j'ai mis " oui"

Et depuis que j'ai internet , j'en est retrouvé plusieur !!!
B I U


Discussions liées