Le 02.11.05 Par Coffexe

Les rondes en Mauritanie

L’obésité comme critère de beauté

Vertue et beauté allant souvent de pair, on s’attachera à parer l’élue des attributs de sa gloire. Et chez les maures, beauté égale abondance. La gloire d’un homme se mesure à la grosseur de sa femme. L’Emir du Tagant, vaste plateau central près d’Atar, ne se vantait-il pas, au siècle dernier, de posséder la plus belle femme de la tribu, une gamine de quatorze ans qui pesait cent vingt kilos!.

De nombreuses jeunes filles sont ainsi engraissées à Atar. Pendant plusieurs mois avant la puberté, littéralement “gavées” comme des oies, elles doivent ingurgiter jusqu’à vingt litres de lait par jour à l’aide d’un entonnoir introduit dans la bouche.(…) Il existe d’ailleurs de véritables “stations de gavage” qui procèdent à l’engraissage collectif des jeunes filles, notamment dans la vallée de Néma, au Sud de la Mauritanie“. (Femmes et Islam ou le sexe interdit,A.Gaudio et R.Pelletier, ed. Denoël, 1983).

L’ethnie maure est majoritairement implantée en Mauritanie où elle représente 20% de la population. Les maures parlent un dialecte arabe, le hassaniya. La population maure est islamique à 100%.

La femme maure a toujours été assez libre, ni voilée, ni cloîtrée, ni affligée de coépouses détestées. Elle peut facilement obtenir plusieurs fois le divorce au cours de sa vie, et se remarier. Plus une femme a eu de maris, plus est elle attirante aux yeux d’autres hommes.

Traditionnellement, les mauresses recherche l’aspect esthétique du surpoids, même important. Plus les femmes ont un surpoids important, plus on les trouve belles. Elles ont alors droit à de nombreux compliments sur leurs formes généreuses. Les vergetures sont considérées comme un bijou sur leur corps et accentues leur beauté.

L’obésité est un vrai critère de beauté féminine chez les Maures. Il s’agit d’une pratique courante aussi chez les touaregs du Mali, du Niger et chez les Arabos-Berbères de Mauritanie

Les mauresses sont sûres de leur beauté : c’est à l’homme de leur démontrer affection, attachement. Elles se laissent courtiser : “Un homme, c’est un animal que vous tenez en laisse ” disent les belles jeunes femmes.

Depuis toujours le discours des mères à leurs filles est identique et a induit un comportement qu’on pourrait taxer de léger, voire de capricieux : ” Un homme est un ornement pour la femme : il vous plaît, il est beau, il vous convient ? gardez- le ; le jour où il devient sale à vos yeux, jetez- le. “

Il n’est pas convenable pour une famille de proposer sa fille en mariage si elle n’a pas atteint un certain nombre de kilos. Le gavage des jeunes filles joue alors un rôle primordial. Cette pratique est signe de richesse et seules les familles ayant les moyens financiers de gaver leurs filles peuvent prétendre appartenir à la bonne société. Si la jeune fille n’est pas assez ronde, c’est la belle famille qui peut se charger de la gaver.

Le gavage consiste à contraindre des jeunes filles à avaler de très fortes quantité de nourriture dès 9 à 11 ans. Les jeunes filles boivent ainsi plusieurs litres de lait chaque jour. Le repas d’une femme en période de gavage prénuptial est très important. Cela peut par exemple être deux kilos de couscous fin, de mil, mélangé avec deux verres de beurre. La femme doit manger tout ce plat au cours de la journée.

En plus d’accentuer la beauté du corps féminin, un des objectifs du gavage est d’accroitre la passivité féminine, en particulier dans le domaine de la sexualité et ce, en conformité avec les règles fixées par l’Islam. Les conséquences médicales du gavage sont multiples, facilités par l’inactivité des femmes maures.

La tradition du gavage des jeunes filles tend à disparaître dans les zones urbaines, mais elle reste présente dans les zones rurales même si les sécheresses consécutives ont décimé les cheptels d’animaux.

Une enquête menée dans un lycée de jeunes filles de Nouakchott (capitale de la Mauritanie), révèle que 90 % des jeunes filles sont contre la pratique du gavage. Elles souhaitent sa disparition pour multiples raisons dont le refus de grossir, la peur d’être malade, d’être mariée précocement, l’envie de vivre une vie active.

Réagissez sur le forum

Commentaires 8

  1. dans un sens comme dans l’autre, les excès peuvent être dramatiques… :s

    karen le 28.09.07 à 17:43
  2. je trouve cette pratique revoltante et tres penible pour les petites filles quoi que les muritaniennes sont tres belles j’ai vraiment ete surpris

    saleo le 30.09.07 à 22:15
  3. pour moi la beauté ce trouve au sude meme si je suis du nord d’alger j’ai une femme blonde et mince alors je suis jalou des homme de la mauritani il vive avec des femme bien fete en plus brune et juste en face de l’océan

    comme on dit chez nous BESSAHATHOUM

    si je dois quité mon payé pour changer de vie sa sera la mauritani en plus avec une maures

    salim le 08.10.07 à 12:42
  4. Bonjour, je voudrais rencontrer une mauritanienne pour mariage. De préférence ronde, bien sûr. Je suis polygam, cadre supérieur au Sénégal avec un revenu confortable. Avoir le niveau serait un atout en plus de parler français. Non sérieuses: s’abstenir

    IBRA NDIAYE le 25.09.08 à 17:28
  5. g pense vraiement pas ke cé ici tu vas trouver ta mauritaniene deja ke té polygame tu vois koi encor monsieur ndiaye lol

    bibs le 31.10.08 à 12:25
  6. pour les filles maures ont depasser le guavage , on est plus moderne quavant mes plus lafilles a de la formes elle est pls aimmes que ses copine et maintenant nous les jeunnes maures aimmen faire de marriages avec des filles negrs pour avoire de fis metisse .et pour faire souder bien la societe , mes ce qui empeche sertainnemant nos filles de marier les negros fraires bienssure ces ces l eure manieres de traiter la femme pare rapore au hommes maures la femme est bien gatee .et sans poligamie. et ma lheureusemant eu il croi que ses le racissmes qui les tienne aur que toute famille veu marier ses filles mes pas les voires mal traitees .

    sidina abderrahmane le 13.09.12 à 14:52

Poster un commentaire

Clicky