MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Amour et milieux social

31 ans 78 1411
Bonjour,
Je me posais une question qui va peut-être paraitre stupide.
Mais voilà mon copain vient d'un quartier de banlieu, et moi d'un quartier pavillonaire un peu plus loin. On a casiment  
le même milieu social, cependant, on s'est dit que moi par exemple j'avais la trouille de rencontré ses amis car le vocabulaire, et les codes ne sont pas pareilles, et lui c'est pareil pour mes parents.
Cela va faire 6 mois qu'on vit dans notre petit cocon, et je me dis qu'il serait temps que nous avancions et que nous partagions nos mondes.
Pensez-vous que le milieu de vie ,peut-être une barrière à l'épanouissement du couple ?
Je n'en n'est pas l'impression, peut-être que chacun d'entre nous se montent la tête et ça nous empèche de faire un pas dans le monde de l'autre ...
38 ans au milieu des poissons 7816
Je ne crois pas que les milieux sociaux soient une barrière pour un couple. Les seuls barrières qui existent sont celles que s'imposent les deux partenaires.

Et puis comme on dit, ce qui est inconnu fait toujours peur.

Je pense qu'il est bien de connaître le monde de chacun afin que le couple évolue. Je conseillerai donc de faire connaissance avec le mondedans lequel chacun vit.
31 ans 78 1411
Oui je le sais, c'est bien pour ça que l'on en a parlé... Il m'a aussi dit que c'était la même chose du côté de ses amis, qu'ils avaient peur ... C'est un peu idiot quand même, je crois que je vais aller de l'avant ^^
38 ans au milieu des poissons 7816
Et oui, la peur de l'inconnu est ridicule mais tenace. La solution pour y rémédier est de découvrir ce que nous craignons, en l'occurence pour vous, découvrir vos milieux respectifs.

en tout cas, selon moi, le milieu social n'est pas une barrière pour le couple. Cela dépend du comportement de chacun vis-à-vis de cela.
39 ans Sud Ouest 3873
Je serais moins positive qu'Océan.
A mon avis la différence de milieu peut être nocive pour le couple, mais pas en son sein.
C'est un problème dans sa relation à l'extérieur (source de difficultés mais vitale malgré tout).
En tout cas ça peut l'être.
Exemple très caricaturé mais bon : admettons qu'une personne du couple soit ouvrière et anti-capitaliste et que l'autre personne soit enfant de patron par exemple.
Inutile d'aller chercher loin les désaccords et nombreux accrochages possibles, avec la belle-famille par exemple. Ou les amis.


Mais bon, au-delà de ça il y a quand même l'espoir que les gens aient un regard bienveillant du fait même de la relation qui existe entre vous. Dans le cas contraire, trier, et résister.

;)
38 ans au milieu des poissons 7816
Deux personnes peuvent être de milieux différents et il est vrai qu'il peut y avoir un conflit entre les deux milieux mais cela ne veut pas dire que le couple ne peut pas survivre à cela.

Et puis si un conflit existe entre un des deux avec la belle-famille, qu'est-ce que cela peut bien faire puisque la personne n'est pas forcée d'apprécier la famille de l'autre et d'adhérer à leur idées ?

La chose importante est de comprendre l'opinion de l'autre sur certains plans et d'accepter que dans un monde il y a de tout et donc des opinions différentes sur certains sujets qui tiennent à coeur.
39 ans Sud Ouest 3873
Ocean a écrit:
Deux personnes peuvent être de milieux différents et il est vrai qu'il peut y avoir un conflit entre les deux milieux mais cela ne veut pas dire que le couple ne peut pas survivre à cela.

Et puis si un conflit existe entre un des deux avec la belle-famille, qu'est-ce que cela peut bien faire puisque la personne n'est pas forcée d'apprécier la famille de l'autre et d'adhérer à leur idées ?

La chose importante est de comprendre l'opinion de l'autre sur certains plans et d'accepter que dans un monde il y a de tout et donc des opinions différentes sur certains sujets qui tiennent à coeur.


Eh bien, si la belle-famille est très présente dans la vie du couple (parce que l'un des conjoints a une relation proche, par exemple, ou à cause d'une proximité géographique) les choses peuvent ne pas être si simples. Pour preuve, lire les autres topics de la section sur les déboires des uns et des autres avec la belle-famille.
Ça peut aussi être vrai avec les amis.

Je ne veux pas dire que le couple y succombe forcément, mais ça peut pourrir la vie, voire tuer le couple dans les cas extrêmes, ou à l'usure.

Car tu parles de comprendre l'opinion, mais malheureusement tout le monde n'est pas capable d'accepter le dialogue calme, l'échange, la remise en cause, ou simplement la diplomatie. Ça va plus loin qu'une divergence d'opinion, ça peut être aussi une vision de la vie différente.

On sous-estime souvent l'importance de la belle-famille dans la santé du couple. C'est une cause fréquente de séparation. La belle-mère poison en est un exemple tellement banal.

Enfin bref, je ne conseille pas à gourmandise de baisser les bras, pas du tout, simplement, avoir en tête que les choses peuvent être moins faciles que prévu... Et être prêt(e) à rebondir.
38 ans au milieu des poissons 7816
petitefraisedesbois a écrit:
Ocean a écrit:
Deux personnes peuvent être de milieux différents et il est vrai qu'il peut y avoir un conflit entre les deux milieux mais cela ne veut pas dire que le couple ne peut pas survivre à cela.

Et puis si un conflit existe entre un des deux avec la belle-famille, qu'est-ce que cela peut bien faire puisque la personne n'est pas forcée d'apprécier la famille de l'autre et d'adhérer à leur idées ?

La chose importante est de comprendre l'opinion de l'autre sur certains plans et d'accepter que dans un monde il y a de tout et donc des opinions différentes sur certains sujets qui tiennent à coeur.


Eh bien, si la belle-famille est très présente dans la vie du couple (parce que l'un des conjoints a une relation proche, par exemple, ou à cause d'une proximité géographique) les choses peuvent ne pas être si simples. Pour preuve, lire les autres topics de la section sur les déboires des uns et des autres avec la belle-famille.
Ça peut aussi être vrai avec les amis.

Je ne veux pas dire que le couple y succombe forcément, mais ça peut pourrir la vie, voire tuer le couple dans les cas extrêmes, ou à l'usure.

Car tu parles de comprendre l'opinion, mais malheureusement tout le monde n'est pas capable d'accepter le dialogue calme, l'échange, la remise en cause, ou simplement la diplomatie. Ça va plus loin qu'une divergence d'opinion, ça peut être aussi une vision de la vie différente.

On sous-estime souvent l'importance de la belle-famille dans la santé du couple. C'est une cause fréquente de séparation. La belle-mère poison en est un exemple tellement banal.

Enfin bref, je ne conseille pas à gourmandise de baisser les bras, pas du tout, simplement, avoir en tête que les choses peuvent être moins faciles que prévu... Et être prêt(e) à rebondir.



Je m'entends très moyennement avec ma belle-mère, qui est horrible, disons-le, avec moi, mais cela ne va pour autant gâcher ma vie de couple avec son fils.
Certes cela peut amener un couple à la rupture lorsqu'il y a une mésentente avec la famille ou les amis. Mais bon, soit le couple fait en sorte que cela n'interfère dans leur vie soit le couple se saborde.
L
38 ans 3913
Gourmandise tu es l'exemple parfait de ce que vit un de nos potes qui vient d'emménager avec sa chéri. De la même ville mais pas du même coté de la barrière comme on dirait.

Chez lui ses parents parlent cruement, disent les choses telle quelle et surtout non conformiste voire soixanthuitard...
Chez elle, sa mère agent immobilier, son beau père qui est plus là pour faire sympa dans le décor qu'autre chose et où par exemple on ne ressert pas à table même s'il en reste dans le plat c'est pas poli !
Voila plus d'un an qu'ils sont ensemble et ils viennent d'emménager. Leurs amis se côtoient même si lui avoue que les siens à elle sont un peu snobs mais leur parents ne se sont jamais rencontrés et c'est sa mère a elle qui bloque, elle part du principe que ses parents à lui sont des gros beaufs qui ne méritent que mépris... Alors que personnellement j'adore ses parents et je suis même aller au concert de Diams avec son père et on a franchement bien ri !

En attendant eux vivent leur couple paisiblement et font abstraction de ses contraintes.
Alors peut-être faire un ti effort chacun de votre coté débloquerai une situation mais le plus important c'est vous et non pas ce qui vous entoure même si ca fait partie de ce que vous êtes ;)
38 ans au milieu des poissons 7816
Loveadict a écrit:
Alors peut-être faire un ti effort chacun de votre coté débloquerai une situation mais le plus important c'est vous et non pas ce qui vous entoure même si ca fait partie de ce que vous êtes ;)


+1
31 ans 78 1411
Et bien merci de vos messages, ça me conforte dans mon idée, que malgré ma timidité et les differences de codes, je peux arriver à passer outre.
40 ans là 5969
je pense que ça ne pose pas de soucis dans la mesure ou les différences restent hors du foyer...
pas le même milieu, ok mùais faut que les conflits "sociaux et culturels" restent dehors hors du couple...

qu'on ne s'entende pas avec la belle famille ou les "beaux potes" (invension de moi... désolée...) c'est une chose...

maintenant si ça joue sur la relation des deux oui c'est problématique, ça veut dire que finalement on n'a pas les mêmes points de vue, et que les divergeances sont apparement insurmontables...


je sais pas si je suis claire où si je m'embourbe là...
56 ans 91 25732
Outre le fait que nous sommes un couple mixte (enfin quasi mixte, zom est français par sa mère et algérien par son père, il est né en France et a plus la culture française qu'algérienne), nous sommes aussi un couple qui ne vient pas du même milieu social.

Je suis fille unique et mes parents étaient cadres supérieurs. J'ai eu une enfance et une adolescence heureuses et privilégiées, j'ai pu faire les études que j'ai voulu et j'ai eu l'essentiel et le superflu. J'ai toujours vécu dans un cadre agréable et je suis restée chez eux jusqu'à ce que je m'installe avec zom, j'avais 26 ans.

Zom est d'une famille recomposée de 13 enfants, sa mère et son père étaient ouvriers. Son enfance et son adolescence ont été difficiles. Il avait l'essentiel mais pas de superflu. Il vivait dans une cité réputée "difficile" de banlieue. Il a été enlevé par son père qui l'a emmené en Algérie avec ses 3 frères pendant presque 4 ans. Son père était alcoolique et ses parents ont divorcé dans des conditions très difficiles. Il a du se débrouiller tout seul très tôt.

Malgré ces différences qui auraient pu nous être fatales (faut pas se leurrer, c'est pas si simple que ça à vivre !), on est ensemble depuis un peu plus de 18 ans. :D

On ne peut pas nier nos différences et il nous arrive parfois de nous envoyer des phrases assassines à la figure ! :lol: Mais en fait ça ne nous dérange pas vraiment, parce qu'on a aussi des points communs nombreux, une façon proche de voir les choses, des objectifs communs.

Bon j'avoue que je ne me sens pas forcément à l'aise lorsqu'on va dans la famille de zom (du coté de sa mère) et que tout le monde se marre parce qu'un concours de pets est organisé à table (je vous jure sur ma tête que c'est vrai ! :evil: ).

Là je dois faire petite bourge coincée, je ne le nie pas ! :lol:

De même, je me vois mal rester avec eux pendant des heures, parce qu'on a peu de points communs et de sujets de discussion communs. Mais ils sont gentils !

De même, quand je vais dans la famille du côté de son père, j'ai parfois du mal à me retrouver dans ce fonctionnement typiquement algérien (les femmes et les hommes à part pour les repas importants, le père de zom qui parle à zom en arabe parce que ce sont leurs affaires d'hommes et que moi je ne suis qu'une taupe :lol:, le fait parfois à l'inverse de me faire servir parce que je suis l'invitée...). Ca me déconcerte un peu c'est vrai. Mais ils sont adorables, c'est sympa de voir autre chose, simplement je préfère que ça ne soit pas trop souvent parce que je ne me sens pas toujours à l'aise et dès que je me sens mal à l'aise, mon comportement s'en ressent et c'est là qu'on doit bien voir ma "différence".

Du côté de mon mari, pas vraiment de souci avec maman. Ils s'entendent bien (ça n'a pas toujours été le cas) et ils ont des points de vue communs.

Mais quand on est en Bretagne, je n'oblige jamais zom à venir chez ma mère ou à y rester plus que le temps qui lui convient. Je sais que tous les deux s'apprécient mais qu'au bout d'un moment les différences se font sentir. Ils le gèrent très bien tous les deux.

En fait on a trouvé un compromis : on fait parfois des incursions dans le milieu de l'autre mais on n'est pas obligé si on n'a pas envie (sauf dimanche dernier quand je me suis fait engueuler ! :evil: ). Par contre, il peut voir sa famille et ses amis quand il veut, même sans moi et c'est pareil pour moi. Chacun conserve sa part de liberté et parsonne ne rabaisse personne et je crois que c'est ça le secret. Nous sommes égaux mais nous ne venons pas du même milieu, nous avons sur certaines choses de nos milieux d'origine un regard différent, on peut le conserver sans souci, ça n'est pas forcément négatif, c'est différent, c'est tout ! ;)

Je pense donc qu'on peut tout à fait vivre ensemble même en venant d'un milieu social différent. Il faut simplement avoir la curiosité de découvrir le milieu de l'autre, souvent bien différent de l'image qu'on s'en fait ! Ensuite, si on a des limites, il ne faut pas hésiter à en parler à l'autre. Faire des concessions oui, mais pas au prix de sa liberté. Un peu d'ouverture, un peu de tolérance et beaucoup d'écoute et ça peut marcher ! ;)
70 ans 3528
Patty a écrit:

De même, quand je vais dans la famille du côté de son père, j'ai parfois du mal à me retrouver dans ce fonctionnement typiquement algérien (les femmes et les hommes à part pour les repas importants, le père de zom qui parle à zom en arabe parce que ce sont leurs affaires d'hommes et que moi je ne suis qu'une taupe :lol:, le fait parfois à l'inverse de me faire servir parce que je suis l'invitée...).


C'est un peu ce que j'ai vecu dans la famille de zhom au nigeria... et ici aussi. Il ne parle jamais en anglais avec ces potes (parce qu'ils parlent "business"). Leurs copines sont assises en ligne, tout le monde nous paye a boire mais on n'ouvre pas la bouche. Ca me gave alors je fais parfois un effort (une fois par semaine environ) pour me "montrer" avec zhom, mais le reste du temps je le laisse sortir seul.

De meme, des que j'invite des amis ou que je sors avec eux, zhom est a l'ouest :lol: nos conversations ne l'interessent pas, il ne comprend pas le sujet etc...

Nos cultures sont tres differentes (me suis fait engueulee hier parce que j'ai touche la nourriture avec la main gauche :roll: :lol: ), et nos milieux sociaux aussi. je suis issue de classe moyenne francaise, il vient d'un milieu social qui peut sembler privilegie au nigeria (il est alle a l'ecole...) mais qui est proche de la misere de notre point de vue. Quand ses potes arrivent en chine pour la premiere fois ils demandent si l'electricite fonctionne tout le temps, ils trouvent les voitures propres, sont etonnes des routes goudronnees partout, ne savent pas utiliser un robinet eau chaude/eau froide etc... et cheri etait pareil il y a trois ans.

Alors non, ca n'est pas facile tout le temps. Le plus dur reste les prejuges (zhom qui me comparait avec sa belle soeur, americaine de 40 ans (donc rien en rapport avec moi), juste parce qu'on est "blanches" :evil: :twisted: ), mais il y a une question de choix et de volonte qui fait la difference.

Un jour que cheri se murait encore dans son silence viril d'homme africain ( :lol: ), je lui ai dit clairement (euh... je lui ai "hurle" clairement :lol: ) qu'il avait choisi de vivre avec une femme: plus jeune, parlant une langue differente, ayant une culture differente, un milieu social et une education differente.... et qu'on n'y arriverait qu'en se parlant et respectant nos differences... et que s'il n'etait pas pret a faire l'effort, il pouvait se trouver une femme au nigeria... depuis tout va bien! ;) :lol:
70 ans 3528
Euh, bref, tout ca pour dire, que si on accepte de remettre en question notre mode de vie, de decouvrir celui de l'autre, de ne pas se figer sur ce qui nous semble "normal" mais d'accepter qu'il y ait d'autres manieres de faire qui ne sont ni meilleures, ni pires, juste differentes.... et bien avec du dialogue et de l'amour en plus, il est, je pense, possible de concilier amour et milieu social different.

Avec parfois, des difficultes, on est pas au pays des bisounours, mais de ces difficultes le couple peut sortir plus fort, et plus riche. ;)
B I U


Discussions liées