MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Qui a adopté récemment / est en cours d'agrément ?

46 ans région parisienne 5831
Ma cousine est stérile. Elle a rencontré son mari à l'age de 14 ans, et ils ont très tôt essayé de faire des bébés. Puis, ils sont sont mis assez  
vite aux FIV, et vers l'age de 28 ans, ils ont commencé à penser à l'adoption, après plusieurs tentatives infructueuses de FIV.

A l'age de 30 ans, ils ont eu leur agrément, et on leur a annoncé une attente moyenne de 2 ans dans leur département... ils ont attendu presque 10 ans! A 40 ans, ma cousine est devenue maman d'un petit garçon, enfin. :)

Bref, il faut y croire, ça peut venir tard, mais ça finit par arriver. ;)
35 ans Plus loin vers l'ouest 3057
Une psy me suit depuis un peu plus d'un an, suite à ma première hyperstimulation ovarienne qui a faillit me couter la vie.

Nous avons été la voir une fois avec mon mari, pour savoir où lui se plaçait par rapport à cette épreuve, puisque nous sommes stériles tout les deux. 6 ans d'attente, de traitements etc, vous le savez toutes ça ne laisse pas indemne.

J'ai encore besoin de la voir et je crois que ça sera nécessaire tout le long du parcours de l'adoption.

Avez vous senti un soulagement quand vous avez laissé le médical pour passer à l'adoption?
47 ans Dans mes pensées trop souvent... 6188
faninou a écrit:
Une psy me suit depuis un peu plus d'un an, suite à ma première hyperstimulation ovarienne qui a faillit me couter la vie.

Nous avons été la voir une fois avec mon mari, pour savoir où lui se plaçait par rapport à cette épreuve, puisque nous sommes stériles tout les deux. 6 ans d'attente, de traitements etc, vous le savez toutes ça ne laisse pas indemne.

J'ai encore besoin de la voir et je crois que ça sera nécessaire tout le long du parcours de l'adoption.

Avez vous senti un soulagement quand vous avez laissé le médical pour passer à l'adoption?


Oh que oui, un vrai soulagement !
Je n'ai supporté aucun protocole, j'ai mis plus de 3 mois à me remettre (physiquement, douleurs aux ovaires) du dernier protocole...
Et je me suis sentie relativement seule pendant cette période médicale.

L'adoption, c'est un projet où l'autre est forcément impliqué.

Quant à "il faut être patient, ça va venir", ça fonctionne oui mais pas pour tout le monde. Et il faut aussi accepter le fait qu'on peut ne jamais être parents.
39 ans Tours 2247
Pareil un grand soulagement. Bien sur on aurait aimé que ça marche mais quand ça veut pas, pourquoi s'acharner?
35 ans Plus loin vers l'ouest 3057
Bouquet_de_Violettes a écrit:
Oh que oui, un vrai soulagement !
Je n'ai supporté aucun protocole, j'ai mis plus de 3 mois à me remettre (physiquement, douleurs aux ovaires) du dernier protocole...
Et je me suis sentie relativement seule pendant cette période médicale.

L'adoption, c'est un projet où l'autre est forcément impliqué.

Quant à "il faut être patient, ça va venir", ça fonctionne oui mais pas pour tout le monde. Et il faut aussi accepter le fait qu'on peut ne jamais être parents.



Nos parcours sont assez similaires. Je ne supportais pas les traitements et beaucoup de mal à retrouver la forme par la suite.



anypya a écrit:
Pareil un grand soulagement. Bien sur on aurait aimé que ça marche mais quand ça veut pas, pourquoi s'acharner?


Tout à fait, pourquoi s'acharner? C'est pas une décision simple puisqu'il en découle beaucoup de choses par la suite. Quand nous avons décidé d'adopter, j'ai eu l'impression qu'on me délestait d'un poids énorme que j'avais sur le dos.


Vous avez surement entendu de nombreuses fois "ça viendra quand vous arrêterez les traitements, quand vous n'y penserez plus"!
Maintenant j'entend "Bah maintenant que vous voulez adopter, c'est là que ça va arriver tu vas voir, parce que je connais la cousine du frère de mon oncle et blablabla..."

A tout le monde on peut faire croire ce genre de conneries, Tout le monde sauf aux personnes qui passent par là! Et je trouve cela vraiment blessant qu'on pense qu'on adopte par dépit! Qu'on pense qu'on adopte en ayant derrière la tête que ça prendra en même temps.
Nous adoptons pour former une famille, pour offrir une famille à un enfant, par pour faire dans l'humanitaire et encore moins pour avoir un "substitut" d'enfant!
39 ans Tours 2247
L'adoption par dépit. Je pense que beaucoup de personnes pense que nous sommes dans cet état d'esprit. Et comme toi, "maintenant que vous n'y pensez plus, ça va arriver" Bien sur...

Je trouve ça blessant aussi. Qu'on pense qu'on adopte faute d'autre chose.

J'ai été soulagée lorsque nous avons pris la decision d'arreter la PMA. CA m'a otée d'un poids parce que je n'avais plus l'impression que c'était de ma faute si ca ne marchait pas. Et puis les protocoles de FIV sont éprouvant, moralement et physiquement. Sans compter toute l'organisation que ça entraine: arret de travail, RV de bonne heure, infirmière le soir.
35 ans Plus loin vers l'ouest 3057
anypya a écrit:
L'adoption par dépit. Je pense que beaucoup de personnes pense que nous sommes dans cet état d'esprit. Et comme toi, "maintenant que vous n'y pensez plus, ça va arriver" Bien sur...

Je trouve ça blessant aussi. Qu'on pense qu'on adopte faute d'autre chose.

J'ai été soulagée lorsque nous avons pris la decision d'arreter la PMA. CA m'a otée d'un poids parce que je n'avais plus l'impression que c'était de ma faute si ca ne marchait pas. Et puis les protocoles de FIV sont éprouvant, moralement et physiquement. Sans compter toute l'organisation que ça entraine: arret de travail, RV de bonne heure, infirmière le soir.



Quoi qu'on fasse, les gens seront toujours maladroits!
47 ans Dans mes pensées trop souvent... 6188
Tout pareil que vous les filles !
J'entends même encore parfois des "vous déménagez, tu vas voir....." Oooooooooooooh :roll: Je suis stérile. La machine ne fonctionne pas !

Dans la tête des gens ça peut toujours arriver...Et c'est épuisant d'entendre ça.

Quant aux préjugés sur l'adoption, les "mais si, je connais quelqu'un..." oui bein non.
Chaque "cas" est différent, l'adoption change énormément et vite et on n'a aucun droit à l'enfant.

Là je suis en phase "down"...Je n'y crois plus.
46 ans région parisienne 5831
Euh, quand je disais "ça va venir", je pensais au bébé à adopter, hein. ;) Désolée si je me suis mal exprimée.

Au bout de 10 ans, ma cousine a enfin pu adopter un petit garçon. C'était pour dire que les soit-disant "2 ans d'attente", je ne sais pas comment ils les comptent, mais c'est pas très fiable, à mon avis, mais le bébé adoptable finit par arriver quand même, même si ce n'est pas en deux ans. Pour ma cousine, ça a mis 10 ans, mais elle a pu adopter un adorable petit gars.
35 ans Plus loin vers l'ouest 3057
mamykro a écrit:
Euh, quand je disais "ça va venir", je pensais au bébé à adopter, hein. ;) Désolée si je me suis mal exprimée.

Au bout de 10 ans, ma cousine a enfin pu adopter un petit garçon. C'était pour dire que les soit-disant "2 ans d'attente", je ne sais pas comment ils les comptent, mais c'est pas très fiable, à mon avis, mais le bébé adoptable finit par arriver quand même, même si ce n'est pas en deux ans. Pour ma cousine, ça a mis 10 ans, mais elle a pu adopter un adorable petit gars.


En faite ça dépend du département, s'il y a beaucoup d'enfants adoptables ou non. Il y a des endroits où ça va beaucoup plus vite que d'autres.
Donc l'attente dépend de ça et du nombre d'agrément en cours, en général (je dis en général parce que ce n'est pas toujours vrai) ils prennent les dossiers dans l'ordre d'arrivée.


Bouquet_de_Violettes a écrit:
Tout pareil que vous les filles !
J'entends même encore parfois des "vous déménagez, tu vas voir....." Oooooooooooooh :roll: Je suis stérile. La machine ne fonctionne pas !

Dans la tête des gens ça peut toujours arriver...Et c'est épuisant d'entendre ça.

Quant aux préjugés sur l'adoption, les "mais si, je connais quelqu'un..." oui bein non.
Chaque "cas" est différent, l'adoption change énormément et vite et on n'a aucun droit à l'enfant.

Là je suis en phase "down"...Je n'y crois plus.



C'est parce qu'ils ont tous en tête Pierre Paul ou Jacques qui a réussit à avoir un enfant après avoir adopté ou pendant l'adoption. Sauf qu'en pratique c'est quelque chose d’extrêmement rare. Et comment accueillir son enfant et lui donner sa place si on devait penser qu'un autre enfant arriverait naturellement? La dessus j'ai complétement arrêter d'y croire, c'est finit, c'est comme ça, je m'y suis faite, je ne porterai pas mon enfant dans mon ventre mais en revanche je suis prête à le porter dans mon cœur.


Je comprend que tu en ai ras le bol (bien que je ne suis pas au même stade que toi), je comprend cette attente qui ronge après avoir tant attendu les années d'avant. Et tu as le droit d'être blasée, en colère, et d'avoir une période down, qui te le reprocherait. Tu as entièrement le droit. Mais continue à y croire, tu approches de la quarantaine, j’imagine que ça devient frustrant pour toi, mais pourquoi tu ne pourrais pas être maman? Y'a un petit bout qui naitra ou qui est déjà né, ça sera votre enfant.
39 ans Tours 2247
mamykro a écrit:


C'était pour dire que les soit-disant "2 ans d'attente", je ne sais pas comment ils les comptent, mais c'est pas très fiable, à mon avis, mais le bébé adoptable finit par arriver quand même, même si ce n'est pas en deux ans. Pour ma cousine, ça a mis 10 ans, mais elle a pu adopter un adorable petit gars.


Je trouve pas ça tres sympa comme remarque. C'est déjà assez difficile de garder espoir pendant l'attente, on n'a vraiment pas besoin d'entendre un truc pareil. Bien sur que les chiffres sont aléatoires mais il y a 2 ans, on nous annonçait 5 ans et maintenant 2 ans. Et bien, j'ai envie d'y croire. Parce que si je me dis qu'il faut que j'attende encore 10 ans je suis pas sure de continuer ma vie aussi sereinement.
46 ans région parisienne 5831
Bon, désolée, je vois que j'aurais mieux fait de ne rien dire. J'ai voulu intervenir parce que l'intervention de Bouquet de violette m'avait touchée, elle disait qu'elle avait 39 ans et qu'elle désespérait de pouvoir adopter un petit bout, et comme ma cousine a vécu exactement la même chose, à 39 ans, elle désespérait d'avoir un petit bout, et finalement, elle a pu adopter un petit bébé juste avant ses 40 ans, je trouvait donc que le parcours était similaire et j'espèrais redonner de l'espoir à bouquet-de-violette.

Visiblement, c'est raté, j'en suis désolée. Je n'interviendrais plus.
47 ans Dans mes pensées trop souvent... 6188
mamykro a écrit:
Bon, désolée, je vois que j'aurais mieux fait de ne rien dire. J'ai voulu intervenir parce que l'intervention de Bouquet de violette m'avait touchée, elle disait qu'elle avait 39 ans et qu'elle désespérait de pouvoir adopter un petit bout, et comme ma cousine a vécu exactement la même chose, à 39 ans, elle désespérait d'avoir un petit bout, et finalement, elle a pu adopter un petit bébé juste avant ses 40 ans, je trouvait donc que le parcours était similaire et j'espèrais redonner de l'espoir à bouquet-de-violette.

Visiblement, c'est raté, j'en suis désolée. Je n'interviendrais plus.


Ne le prends pas mal...Et ne sois désolée de rien.
Merci pour ton intervention.

Mais c'est vraiment difficile d'aller d'échec en échec et personnellement j'essaye d'avoir un enfant depuis 2003...J'ai appris ma stérilité plus tard. Des années de PMA (et uniquement des échecs aucun ovule chez moi ZERO) et 2 ans d'investissement (et aussi de faux espoirs) dans l'adoption.

S'il n'y avait pas eu ces jumeaux qui nous ont été "retirés" 2 semaines avant le jour J, je serai sûrement moins affectée.

C'est pour ça aussi qu'on se lasse d'entendre les histoires "des autres" pour qui "ça" a marché parce que nous, on reste seuls, allant d'échec en échec et la famille et les amis qui ne cessent de nous dire "vous ferez d'excellent parents, ça va venir quand vous vous y attendrez le moins, mon ami....".

C'est vraiment dur.
35 ans Plus loin vers l'ouest 3057
Bouquet_de_Violettes a écrit:


S'il n'y avait pas eu ces jumeaux qui nous ont été "retirés" 2 semaines avant le jour J, je serai sûrement moins affectée.


Excuses moi, je reviens sur ce passage, si tu ne veux pas me répondre je comprendrais tout à fait et je respecterais.

Que c'est il passé?
46 ans région parisienne 5831
Je comprends que ce soit très dur, je compatis vraiment, même si je ne peux pas faire grand chose de plus. J'ai été très touchée par l'histoire de ma cousine (alors que je ne suis pas spécialement proche d'elle) : c'est vraiment quelque chose qui me fait mal au coeur.

Cela ne te donne vraiment pas de l'espoir de penser que "ça a marché" pour d'autres maman? Perso, je n'ai entendu QUE des histoires de maman qui avaient beaucoup attendu, mais qui, finalement, en général vers 40 ans, avaient enfin pu adopter leur petit bébé. J'ai l'impression que si j'étais dans ton cas, cela m'aiderait de me dire que les mamans voulant adopter ont fini par y arriver, je me dirais qu'il n'y a pas de raison pour que cela ne m'arrive pas un jour à moi aussi...

Bref, j'avais promis de ne plus intervenir... Bon courage à toi.
B I U