MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Je ne veux pas de relations stables...

100 ans Sur une comète 1981
... Suis-je normale ?

Je poste ce sujet dans cette section car elle est ce qui se rapproche le plus d'une section "sentiments", mais je précise de suite que je ne  
conçois pas l'amour forcément avec un homme.

Venons en au point.
J'ai 30 ans, l'âge où les filles s'installent en union longue, font des bébés... Le second point est vite réglé, je n'en veux pas. Mais je n'ai pas plus envie de vieillir à côté de quelqu'un. Je ne veux pas dire par là que je veux aller dans un couvent. J'aime bien trop les relations sexuelles pour ça. Mais j'aime des relations légères qui peuvent finir très vite sans regrets. Pour le reste, j'aime vivre seule. Je n'apprécie pas du tout que quelqu'un "envahisse" ma sphère privée. Et je n'ai pas le désir de quelqu'un m'aimant toute ma vie.

Bref passage dans le passé. J'ai déjà éprouvé cette envie. C'était mon premier amour, il sentait bon la cardamone nuitée. Quasi sept ans de relations avec des breaks. Après je me suis dit que j'allais m'amuser en attendant que ce désir revienne. Il n'est pas revenu.

Ma famille, mes amis s'étonnent. Pour eux, tout le monde doit désirer vivre une relation durable. Pas moi. Suis-je si bizarre ?
53 ans Nîmes (Gard) 147
Je te comprends, je suis dans le même état d'esprit.

C'est simple, ma seule relation "longue", c'est celle que j'ai eu avec mon ex mari, 5 ans. Depuis, ça n'a jamais dépassé les 2 ans.

Et aujourd'hui encore, je suis en couple et mon compagnon et moi avons mis les choses au clair, nous ne voulons pas de relation durable.

Pourquoi ? C'est peut-être bizarre, mais je ne sais pas trop. Ce n'est pas la peur de l'engagement, non, mais je pense que je suis beaucoup trop indépendante.

J'ai mes 2 enfants, un travail que j'aime, des amis avec qui je passe de très bons moments et de très bonnes soirées et le fait de ne pas avoir de relation durable ne m'empêche pas de vivre et de profiter de la vie. Et ça, les gens ne semblent pas le comprendre. Pour eux, il doit forcément me manquer quelque chose.

Si tu le vis bien et que tu es heureuse ainsi je ne vois pas de problème. ;)
39 ans 685
oooh non tu n'es pas bizarre :D

Jusqu'à il y a 7 mois, je ne voulais personne en particulier dans ma vie. Je voulais le mec qui me plaisait sur le coup mais rien de sérieux.
J'aime trop me sentir libre : libre de penser, de coucher, de sortir, d'aimer, de détester... Je fais ce que je veux et avoir qqun dans ma vie c'était me mettre une limite à cette liberté.
Je désirais un homme, j'avais généralement cet homme et le lendemain, on se dit au revoir et je vacquais à ma vie.
La fidélité? je connaissais pas.

En fait, pour mon cas, au début,je voulais être disponible pour celui que j'ai très longtemps aimé malgré notre rupture. J'étais sans personne au cas où il reviendrait. Mais j'avais aussi fait en sorte qu'il ne revienne pas parce que dès que je le voyais, ça me plongeait limite dans une dépression. J'avais pas changé de numéro de téléphone pendant toutes ces années (soit 10 ans) pour si jamais il voulait me téléphoner.

Et puis, un jour, bêtement, je vois un jeune homme entrer dans la boutique où je bosse. Je le trouve beau. J'ai mis un temps à reconnaitre le jeunot croisé chez un ami. Tout change dans ma vie mais sans non plus la bouleverser complètement.

Te manque peut-être cette rencontre? Peut-être ne veux tu pas t'engager pour rester disponible pour ton ex si jamais...?
30 ans 495
Je ne trouve pas que tu sois bizarre lol. Je ne suis pas du tout comme toi mais après tout, chacun sa vie.
Je n'ai jamais ressenti le fait d'être en couple comme une entrave à mon indépendance, je fais ce que je veux quand même. Mais je conçois qu'on pense autrement.

Biz!
R
35 ans 15384
Tu n'est pas bizarre,tu as juste ta facon a toi de concevoir ta vie sentimentale. Perso,je suis TOUT le contraire,mais je ne permettrais pas de juger,c'est de ta vie dont il s'agit ;)
43 ans 369
Ellemir a écrit:
... Suis-je normale ?

Je poste ce sujet dans cette section car elle est ce qui se rapproche le plus d'une section "sentiments", mais je précise de suite que je ne conçois pas l'amour forcément avec un homme.

Venons en au point.
J'ai 30 ans, l'âge où les filles s'installent en union longue, font des bébés... Le second point est vite réglé, je n'en veux pas. Mais je n'ai pas plus envie de vieillir à côté de quelqu'un. Je ne veux pas dire par là que je veux aller dans un couvent. J'aime bien trop les relations sexuelles pour ça. Mais j'aime des relations légères qui peuvent finir très vite sans regrets. Pour le reste, j'aime vivre seule. Je n'apprécie pas du tout que quelqu'un "envahisse" ma sphère privée. Et je n'ai pas le désir de quelqu'un m'aimant toute ma vie.

Bref passage dans le passé. J'ai déjà éprouvé cette envie. C'était mon premier amour, il sentait bon la cardamone nuitée. Quasi sept ans de relations avec des breaks. Après je me suis dit que j'allais m'amuser en attendant que ce désir revienne. Il n'est pas revenu.

Ma famille, mes amis s'étonnent. Pour eux, tout le monde doit désirer vivre une relation durable. Pas moi. Suis-je si bizarre ?

Non t'es pas bizzare, t'es juste pas conventionnelle dans ce domaine. Je suis comme toi.
Tu ne vas quand même pas te forcer, y a déjà assez de contraintes de merde dans la vie. Yeah !
48 ans strasbourg 6049
CuteVengeance a écrit:
Tu n'est pas bizarre,tu as juste ta facon a toi de concevoir ta vie sentimentale. Perso,je suis TOUT le contraire,mais je ne permettrais pas de juger,c'est de ta vie dont il s'agit ;)


pareil. à partir du moment où tu l'énonces clairement dans tes relations je vois pas le soucis.
51 ans Var 2447
Ben non c'est pas parce qu'on veut pas rentrer dans le moule qu'on n'est pas normal.
A partir du moment où tu assumes ce que tu es c'est le principal non?
De toute façon tu voudrais faire comme tout le monde ça te pourrirait la vie alors autant vivre comme tu le souhaites. C'est bien d'être libre de mener sa vie comme on l'entend.

;)
100 ans Sur une comète 1981
Bon ça me rassure... Mon entourage me regarde comme une alien.

Non Spounette je ne pense pas que j'attende mon ex, je ne suis juste plus pareille qu'à 15 ans. Notre relation s'émoussait pour ça aussi.

J'aime bien la solitude, dans un sens positif. Elle n'est pas subie, rompue quand je veux mais peux revenir facile. On me dit que je finirais vieille fille... Sans doute, mais ce n'est pas négatif pour moi.
49 ans Belgique 3287
Finir vieille fille c'est la certitude de ne jamais devoir attendre pour aller aux toilettes (et quand on est vieille et qu'on a des fuites ça a de l'importance :lol: ) On vit chacun chez soi et déjà rien que le voir le week-end y'a des moments c'est trop (surtout quand il est aux w-c et que j'ai une envie pressante ;) )
3923
J'adore la question avec la réponse fortement suggérée... :lol:

Je vois bien quelqu'un intervenir en te disant : " Ben alors ma vieille ?...Il serait peut-être temps de te caser !.."

La personne en question se ferait lyncher ! :lol:


Sinon, de mon coté, quand maman réclamait les petits enfants, je lui répondais: "Et quand trouverais-je le temps de m'occuper de toi ?"
....Elle ne m'a pratiquement plus jamais posé la question depuis ;)
233
Non tu es normale tu sais, car déjà qu'est ce que la normalité ?
Je trouve d'ailleurs très noble de suivre vraiment le fond des tes envies, combien de femmes se marient, ont des enfants pour faire comme tout le monde ?Et après 20 ans de mariage se disent qu'elle ont pas fait ce qu'elle avaient envie.
Laisse parler les autres, les critiques et les reproches des autres ne sont que le reflet de leur propre peur, chaucn est différent.
100 ans Sur une comète 1981
PierreLyon a écrit:
J'adore la question avec la réponse fortement suggérée... :lol:

Je vois bien quelqu'un intervenir en te disant : " Ben alors ma vieille ?...Il serait peut-être temps de te caser !.."

La personne en question se ferait lyncher ! :lol:


Dis, tu présumes bien de mes intentions... Non j'aurais juste demandé de m'expliquer pourquoi il ou elle pensait ça.

Maintenant je remercie les filles qui ont témoigné, je me sens moins seule. Il faut comprendre que personne dans mon entourage pense ainsi, lire des gens qui pensent pareil me rassure, non je ne suis pas une alien. Encore merci.
59 ans Au bord de la mer 15536
Tu sais, même moi qui suis en couple depuis plus de 30 ans, je pense que tu n'as rien d'un alien ! :lol:
Et il ne me viendrait jamais à l'idée de faire une remarque à ce sujet à qui que ce soit ;)
J'ai une amie célibataire, qui a des relations occasionnelles, qui a déjà été amoureuse, tout en refusant la vie commune. Si elle est heureuse ainsi, où est le problème ?
C
49 ans 1965
Si tu ne veux pas de relations "stables" et que tu n'en as pas, je ne vois pas où est le problème. Personne ne va te forcer... Maintenant si par hasard tu rencontres un homme, que vous avez une relation proclamée "non stable" et qu'elle dure... dans l'instabilité... personne ne t'en tiendra rigueur si ça devient "stable".

Mais il ne faut pas croire qu'il y a de la "normalité" à être en couple sachant que chaque couple est différent et a sa dose de spécificité. Comme il est tout à fait banal aujourd'hui de proclamer vouloir être seule. Donc bizarre non.

Je crois cependant que chaque être humain, peu importe ses convictions sur le sujet, a besoin d'amour... ou du moins, lorsque l'amour vient à lui, il se demande comment il faisait avant. C'est pas de l'envahissement, c'est pas de la perte de liberté, c'est de l'amour... Et on ne se dit pas qu'on veut une relation stable ou non. Je pense qu'on se laisse emporter par l'amour... et que c'est sans doute la plus légère et délicieuse liberté de pouvoir s'envoler ainsi. Donc, il n'est pas question de contrainte il me semble (chose que j'ai lu dans les messages ci dessus)...

Sans cet amour là, en effet, il est inconscient de penser à partager son temps et son intimité avec une personne... le quidam qui passe... la relation non stable et∕ou légère... peu importe l'expression.

Penser le couple comme fin en soi, comme contrainte ou promesse de stabilité... c'est coller une étiquette qui fige le présent et risque de couper court à toute autre possibilité. Ce que je veux dire c'est que tu ne seras "bizarre" que le jour où ton coeur te dira quelque chose et que − par principe − tu feras autre chose. Tant que ton coeur et ta tête partagent le même point de vue, tout va bien.
B I U