MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

franchise ou méchanceté

39 ans 77 5703
voila, je vai faire court, dans la vie comme sur le net d ailleurs je vois des gens que je qualifie de "sans gêne" lorsqu ils critiquent allègrement tout et  
toute chose.

eux se revendiquent francs.

pour eux, dire les choses, surtout les mauvaises, c est de la franchise, ils apportent leur parole et jugement pour faire avancer les autres. ils m assurent que ce n est pas de la méchanceté, c est juste qu ils soulignent ce qu ils constatent et que bien souvent, c est moche ou inutile, donc ils le disent.

mais quoi alors? le Christ résucité? la parole sainte?

je DETESTE qu on se permette des familiarités avec moi et je n apprécie pas plus quand je ne suis pas directement concernée mais quand ça se passe devant moi.


la franchise, pour moi, c est pas se mettre en avant en rabaissant les autres, c est pas critiquer le travail de quelqu un qui s est investit juste parce que ça me plait pas. la franchise est plutôt un avais qu on réclame pour moi.
ça n empêche PAS DU TOUT d y mettre des gants.

je deteste la méchanceté, déguisée comme claire.

bien suuuur les "trop francs" diront "oh mais moi je suis comme ça, je suis franc, je passe pas par quatre chemin, je vai pas changer parce que la vérité te fait mal" mais QUI leur demande de passer par quatre chemin? j ai l impression que la plupart sont aigris quelque part et se sentent bien quand il n y a pas que chez eux quils y a des imperfections...

non non je n exagère pas, sur les gens comme ça que j ai cottoyé il y avait toujours un méga problème d estime personnelle.


avez vous déjà été confronté à des gens comme ça?
273
Moi je suis franc du collier et je ne prends pas de gants.

Mais que quand c'est nécessaire, en fait c'est pas de la méchanceté.

Le problème, c'est qu'il y a plein de gens qui s'arrêtent sur la forme plutôt que sur le fond...

Moi si on me dit "Mais putain t'es con ou quoi ?" plutôt que de m'attarder sur le "T'es con" , je vais chercher à savoir POURQUOI je suis prétendument con.

Pareil, dès fois on me reproche le fait que je qualifie les gens "D'imbéciles" lors d'une discussion.

-Mais euhhhh...pourquoi tu m'a traité d'imbécile :evil: ?

-Parce que j'ai le droit, tu l'as mérité ;). Si tu n'avais pas raconté de salades, je ne t'aurais jamais traité d'imbécile.Donc si ce mot te dérange autant, le meilleur moyen de ne plus l'entendre et d'arrêter de raconter des sornettes :D .

Du reste, à quoi bon peser ses mots alors qu'au fond de soi-même, on les pense.

Il faut s'occuper du fond, la forme n'arrive qu'en dernière position.
39 ans 77 5703
ouaaaaaah superbe specimen!


j aurai dû joindre des exemples... :roll:

il m arrive de dire ce que tu viens de citer avec des gens que je connais, quand je sais que je peux me le permettre. j irai pas qualifier de con ou d imbécile quelqu un sur un phrase ou une conversation. je dis plutôt "je ne suis pas d accord sur ce truc, je trouve ça idiot..." mais pas "t es con". moi j appelle ça un manque de savoir vivre.
qui te permet de m insulter quoi en somme? on est pas des potes donc mollo... tu vois ce que je veux dire?


je pense à cette nana qui expose son taf et des gonzesses tripotent ça en disant bien haut et fort "ça c est nul, c est moche, ça ressemble à rien!" devant l artiste.

je pense à cette nana trés mal fagotée en mon sens qui touchait mes sapes du bout des doigts lors d une vente en hurlant à sa copine trés gêné, "oooh c est horrible ça, c est moche c est inmettable, hein que c est moche" me voyant tenir le stand elle est devenue rouge et a enchainé "c est vous qui faites ça? mais pour qui???..."

je pense à ce gugus qui voit une femme au volant de sa voiture à un feu rouge et qui tape à la vitre pour lui dire qu elle devrai faire quelque chose parce qu elle est moche.

je pense à tous ces connards qui se sont permis de venir à moi pour me conseiller des régimes sinon j allai mourrir.

je pense à ce mari charmant qui souligne toujours et sans manquement que sa femme a des valises sous les yeux et que ça la rend moche.


bref...
36 ans 5932
Je me demande si, pour faire la distinction entre franchise et méchanceté, il ne faut pas aussi tenir compte de l'intention de départ ainsi que de la réaction ensuite.

J'entends par là qu'une personne qui a fait une méga bourde en disant ce qu'elle pensait mais qui montre que son intention n'était pas de blesser (voire qui s'excuse quand elle se rend compte de son erreur), ce n'est pas la même chose que quelqu'un qui pense qu'il avait tout à fait le droit de blesser l'autre et qui se fiche de savoir comment ses mots sont pris.
Parfois, on parle avant de réfléchir (oui, je sais, c'est con) ou alors ça sort tout seul. Ben oui, ça arrive à tout le monde, à un moment ou à un autre, de se rendre compte que "mince, je l'ai dit à haute voix ?"

Dans les exemples que tu donnes, je vois deux choses : de la méchanceté et de la bêtise. De la méchanceté dans les trois derniers cas (et/ou de la bêtise dans les deux derniers cas). De la bêtise dans les cas précédents. Après tout, si on trouve quelque chose moche et/ou inutile et qu'on n'a rien de (probablement) constructif à dire pour éventuellement améliorer les choses, on peut très bien s'abstenir de le dire jusqu'à s'être éloigné un peu. Ou alors il y a une autre volonté derrière (inciter les gens à ne pas acheter un produit pour lequel on juge que le prix est du "vol" ou que l'on juge dangereux, etc).

Tiens, en guise d'exemple, il y a quelques semaines, on a été invités par des "amis" à une réunion de vente de "compléments alimentaires naturels". Ça faisait un moment qu'ils insistaient donc on a voulu leur faire plaisir et on y est allé.
On s'attendait à tout, sauf à ça (on doit être un peu cons-cons sur les bords). En fait, on a essayé, surtout, de nous refourguer des substituts de repas "saveur" machin, "saveur" truc, "saveur, saveur, saveur". Pas un truc hyperprotéiné, mais ça y ressemblait. Une espèce de poudre à hydrater.
On s'est retenus de dire quoi que ce soit, parce qu'on ne voulait pas casser leur truc, ils ont besoin d'argent et puis, visiblement, ils y croient. Mais entre les "saveurs" associées au "produit naturel" (vachement naturel, tiens), le "pain" à cuire à 5 minutes au micro-ondes (chez moi, ce truc humide et dégoûtant, ça ne s'appelle pas du pain... chez mon boulanger non plus), le "mais on aime la nourriture, hein !", le "on peut le donner à des enfants dès 3 ans" :shock: , la dégustation dégueulasse (non, vraiment, à part "gerbant" je ne vois pas d'autre mot) et le fait qu'ils insistaient pour qu'on achète... Non seulement on a choppé le fou rire, jaune bien sûr, (en plus, on ne pouvait pas partir discrètement) mais en plus il a fallu qu'on se montre fermes et qu'on dise que c'était vraiment affreux tant à l'aspect qu'au goût et qu'on ne pouvait pas décemment appeler ça de la cuisine. Et même avec ça ils insistaient. On aurait pu faire pire et, franchement, on aurait dû (comment peut-on oser conseiller de donner ça à des enfants à partir de 3 ans ? Comment dire que ça s'adresse à tout le monde alors qu'avec mon hyperphagie si je fais un "repas" comme ça je vais immanquablement me jeter sur la "vraie" nourriture ensuite ?).
Mais je suis quasiment sûre qu'ils se sont senti blessés par notre attitude. Pourtant, pour nous, c'était nécessaire.

Tout est donc une question d'intention, je pense, et de conditions dans lesquelles on dit les choses.
36 ans 5932
Et j'ajoute (après mon pavé :lol: ) que chez certains il y a un besoin profond de se faire valoir en rabaissant les autres. Penser que les gens sont stupides, moches, inutiles ou je ne sais quoi, et surtout le leur dire sans prendre de gants, c'est le moyen pour eux de les faire taire, et donc de s'imposer en détenteurs de la seule et unique vérité (ou du seul et unique mode de vie/physique/etc) qui vaille. Ça les rassure.
Du coup, pour ceux-là, je ne mettrais ça ni dans la franchise, ni dans la méchanceté. Peut-être même pas dans la bêtise non plus. A vrai dire, je ne sais pas où je mettrais ça parce que, après tout, c'est plutôt eux-mêmes qu'ils rabaissent de cette façon-là, si on y regarde bien. C'est eux seuls qui pensent qu'ils ont besoin d'agir comme ça pour valoir quelque chose. C'est violent (psychologiquement) comme sentiment, tout de même.
39 ans 77 5703
mmh oui oui, j adhère complètement.

tu as sû mettre les bons mots
107 ans 3096
djagounette a écrit:
je dis plutôt "je ne suis pas d accord sur ce truc, je trouve ça idiot..." mais pas "t es con". moi j appelle ça un manque de savoir vivre.


Mouais... c'est un peu comme le truc de dire "j'aime pas" plutôt que "c'est dégueulasse"... ça revient au même au final, c'est juste que la première formule a un peu plus de tact que la seconde.

Mais c'est comme ça la vie : des fois on tombe sur des gens qui ont laissé leur tact à la maison et voilà... Dans ces cas-là faut avoir du répondant sur le moment et surtout savoir faire abstraction une fois le truc passé.

Puis regarde, tu dis :
Citation:
je pense à tous ces connards qui se sont permis de venir à moi pour me conseiller des régimes sinon j allai mourrir.

Si on suit ton raisonnement, faut pas dire que ces mecs sont des connards, mais que c'est juste leur propos envers toi qui est con et déplacé puisqu'après tout tu ne connais pas ces types personnellement mais tu les juges sur une phrase...

Je trouve que tu t'encombres un peu trop de politiquement correct à vouloir trop différencier les personnes et leurs propos.
50 ans 5519
Il me semble qu'il y a eu un post sur le sujet dans le Cercle des Amazones, mais j'ai la flemme de chercher :lol:

Perso je suis franche ET diplomate :mrgreen: .

Pour moi être franche n'est pas assener SA vérité (pcq tout étant subjectif, ce que moi je trouve déplacé ou mal, ne l'est pas forcément pour mon voisin) à coups de mots parfois (souvent ?) blessants... On peut dire ce que l'on pense sans blesser. PCq oui, on peut dire qu'"on n'aime pas" quelque chose, mais pas "c'est dégueulasse", pcq ça, c'est blessant, voire humiliant... et l'autre personne a aussi le droit d'aimer ça, tandis que quand on assène un "c'est dégueu" l'autre se sent juste con d'avoir pu aimer un truc pareil...

Et pour ce qui est des conseils, c'est encore plus important, on rabaisse très vite quelqu'un à vouloir être "franc" à tout prix sans y mettre la forme. Pcq SI, y mettre la forme est aussi important que le fond, voire plus... c'est là qu'on voit les gens qui nous aiment, un tant soit peu, ou pas... Pour toi, Manimal, seul dire ce que l'on pense compte, pas pour moi, et j'aurais tendance à dire, pas pour la plupart des femmes en tous les cas...
39 ans 77 5703
ah ploufplouf je ne suis pas d accord avec toi. je ne parle pas des jugements personnels, je parle de la façon dont on s adresse aux autres.

si je te demande de ma passer le sel, j apprecierai moyennement que tu me l envoies en pleine tronche façon base ball, alors que si tu me le passe simplement, tout ira bien.

j estime que la savoir vivre et le tact sont des choses precieuses.
273
Et bien non puisque si on te jette une salière sur la gueule, c'est pas du tout la même chose puisque on s'en prend dans ce cas précis à ton intégrité physique.

Alors que lorsque l'on parle de mots, ce n'est plus le même impact.

Tu parlais des nanas qui disaient "Bahhhh ca c'est nul, c'est moche, ca ne sert à rien"...en disant ca elle sont tout à fait dans leur droit car quiconque propose un commerce ou un service doit s'attendre à la critique qu'elle soit positive ou négative.

C'est valable pour les chefs cuisiniers (on a le droit de dire qu'on a trouvé la bouffe dégueulasse) pour les dentistes (si il t'as escamoté la bouche, t'es en droit d'être mécontente) et c'est aussi valable pour quelqu'un qui expose des choses...ca plaît OU ca ne plaît pas.

Bon après ceux qui t'on dit de faire des régimes, ou qui ont dit à untel qu'elle était moche, eux je n'en parle même pas,car ce sont des manges merdes tout simplement.Il n'y a ni fond ni forme à en tirer.

Moi je dis juste que je prône la franchise lors des discussions qui débouchent sur quelque chose.

Quant aux mots, ce n'est qu'une illusion...pourquoi il faudrait mieux dire "Stupide" que "Conne" alors que c'est la même chose ? Pourquoi il faudrait mieux dire "Tu t'y prends mal" plutôt que "Tu t'y prends comme un manche à couilles" etc...

J'crois que personne n'est en mesure de donner des réponses concrètes à cela.

La limite à ne pas dépasser, c'est de s'en prendre à l'intégrité physique des gens, c'est aussi simple que ça.
39 ans 685
Je trouve que la frontière entre les deux est très très mince.
Cela dépendra des mots employés, du ton utilisé, des circonstances, des interlocuteurs et du lien existant entre eux...

Cependant, je me suis toujours demandée ce que ça peut rapporter aux gens de venir dire à une autre:
"c'est dégueu" "tu es grosse" "j'aime pas ton pantalon"... (par exemple). Est-ce que leurs gouts seraient plus importants que les miens? Est-ce que leur opinion est à ce point essentiel pour qu'ils se permettent de les asséner aux autres? N'est-ce-pas un manque d'humilité que de se permettre de dire ce qu'on pense comme si notre valeur surpassée les autres?

De mon côté, quand je n'aime pas et qu'on ne me demande pas mon opinion, je ne dis rien. De même, si je ne suis pas capable de dire ce qui ne me plait pas, je ne dis rien.
Mes valeurs sociales, familiales et de vie ne sont pas les mêmes que les autres parce que je n'ai pas eu la même éducation et le même environnement. Elles ne sont pas mieux ni pire que celles des autres. Alors j'essaie du mieux que je peux d'accepter les autres. Si je n'y arrive pas, j'essaie de comprendre le pourquoi du comment... bref...
55 ans Lyon 920
Perso la franchise et la méchanceté sont 2 choses bien différentes.

Ce n'est pas parce qu'on est franc qu'on doit donner son avis sur tout, surtout quand il est méchant. La franchise c'est quand on te demande ce que tu penses sur telle ou telle chose et que là, quittes à contrarier la personne qui te le demande tu le dis franco (mais on n'est pas obligé de le dire méchamment non plus, il faut avoir du tact).

Par contre, critiquer gratuitement je trouve ça débile... ça ne fait rien avancer et en plus c'est facile... je prends l'exemple de quelqu'un qui critique une oeuvre (peinture, couture, broderies, poèmes, etc...), d'abord il en faut pour tout les goûts, et ensuite avant de critiquer faudrait-il être capable d'en faire autant....

Quand aux personnes, qui cachées derrière leur écran passent leur temps à critiquer... on a du tous avoir affaire à elles un jour ou l'autre, s'est tellement facile :lol: mais bon en général, cela me touche peu, ce sont les aléas du net, par ailleurs je les plains de n'avoir que cela comme exutoire, leur vie doit être bien triste...

Enfin, c'est un vaste débat que tout cela ;)
273
Anubis64 a écrit:

Par contre, critiquer gratuitement je trouve ça débile... ça ne fait rien avancer et en plus c'est facile... je prends l'exemple de quelqu'un qui critique une oeuvre (peinture, couture, broderies, poèmes, etc...), d'abord il en faut pour tout les goûts, et ensuite avant de critiquer faudrait-il être capable d'en faire autant....


Raisonnement étrange je trouve.

On est pas obligé de savoir peindre pour critiquer une œuvre.

T'es au restaurant,on t'as servi un plat immonde, tu t'interdis à la critique car tu n'as pas ton diplôme de cuisinière ou que tu ne sais pas cuisiner ?

La coiffeuse n'a pas respecté ce que tu lui avais demandé,tu t'interdis à la critiquer parce que tu n'as ni diplôme de coiffure et que tu ne sais pas coiffer.

Pareil le film ne t'as pas plu, t'as pas le droit de critiquer le jeu des acteurs et le scénariste sous prétexte que ce n'est pas ton métier ?

La critique c'est une chance, c'est le symbole d'un pays libre alors pourquoi s'en priver.

Le problème c'est qu'au lieu de tirer le meilleur de la critique, les gens préfèrent prendre la mouche dès lors qu'on abonde pas dans leur sens.

PS : J'ai raison, et tu as tort ;) (nan j'rigole, j'accepte la critique de mes avis MOI ! :lol: )
39 ans chez moi 5070
J'aime dire ce que je pense, mais je me qualifie plus d'honnête que de franche.

Pour moi tout n'est pas bon à dire, qu'elle est l'intérêt de blesser les autres à part en fait ressentir un plaisir certain au sadisme...

Toutes les vérités ne sont pas bonne à dire pour moi...
39 ans 77 5703
manimal, l integrité physique ne veut rien dire pour moi. je n ai pas eu des atteintes physiques mais morales quand je me suis jettée sur la bouffe.
TA conception des choses n est pas la mienne, ok. mais tu imposes TON point de vue la. je deteste ce genre d attitude.

mon exemple de la salière, il est trés bien je trouve.
B I U