MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

lui et moi

C
38 ans dordogne 327
je n'en peux plus, j'ai toujours tort, il cherche toujours la petite bête pour qu'on se dispute, tout ce qu'il fait, lui, est bien, tout ce que je fais, moi  
est nul.
plusieurs exemples:
il a une connaissance qui n'est pas bien, on s'était mis d'accord pour qu'il le voit à l'extérieur de la maison, et bien non, il a changé d'avis.
ou alors il me balance des trucs à la figure, c'est tellement dégueulasse que ça me donne envie de pleurer.
il me dit que je voulais un deuxième enfant alors il me la fait mais je ne suis pas une femme bien, que je suis bête, qu'il ne m'aime pas, qu'il a fait une erreur en se mariant..
et puis après il me dit qu'il regrette tout ce qu'il a pû me dire, et fait comme si de rien n'était.
mais le problème c'est que ça se répéte tout le temps.
j'ai envie de pleurer tout le temps. je ne veux pas divorcer parce que je l'aime et que je ne vois pas ma vie sans lui. et il y a ma fille et mon 2ème est prévu pour Mai.
donnez moi des conseils pour que mon couple aille mieux.
merci d'avance, et bonne et heureuse année 2010.
44 ans 8549
coucou,
je connais exactement la même chose...on vient juste de se séparer après Noël! en 4 ans je suis devenue une loque et même si je l'aime... je pouvais pas rester encore une année comme çà! l'amour a des limites!
bon courage
36 ans 5932
Comme Alfea, je pense que l'amour a des limites.

Et l'une des limites est placée pile à l'endroit où tu es maintenant (enfin, en ce qui me concerne). Quand l'amour nous détruit plus que ce qu'il nous construit, c'est que cette limite est atteinte.

Tu ne veux pas divorcer. Soit. Mais lui est-ce qu'il sait que malgré tout ça tu ne souhaites pas divorcer ?
S'il le sait, il en profite. Il te blesse, te rabaisse, puis te redonne un peu d'"espoir" en disant qu'il regrette ce qu'il a pu te dire, histoire de s'assurer que tu ne finiras pas par le quitter un jour où c'en sera trop pour toi.
Et s'il ne le sait pas, peut-être qu'une petite frayeur dans ce genre-là lui ferait du bien pour lui remettre les idées en place. Pas demander vraiment le divorce, si tu ne le souhaites pas, mais un jour où il te reparlera comme ça, prendre tes cliques et tes claques et aller quelque part te reposer pendant quelques temps (dans la famille, chez des amis ou ailleurs), en lui disant que là il a dépassé la limite. Et tu le laisses gamberger tout seul.

Une fois qu'il aura réfléchi, vraiment, pas juste pour faire passer la pilule, peut-être qu'une thérapie de couple vous ferait du bien, ne serait-ce que pour savoir pourquoi il te traite de la sorte.

Bon courage :)
34 ans 1248
Moi je trouve que quand on aime l'autre malgré ce genre d'horreurs on ne s'aime pas assez soi même...
52 ans Out of Africa... 4355
colombine24 a écrit:
. je ne veux pas divorcer parce que je l'aime .


Qu'est ce que tu peux vraiment aimer chez un homme qui te traite comme une "merde" ?

Qu'est-ce que tu peux aimer de cette vie ou tu pleure sans cesse parce qu'un mec t'insulte sans cesse ?
C'est ça que tu veux offrir à tes enfants ? Une mère triste et un père méprisant ?
Tu peux décider que non, il ne tient qu'à toi même si la décision n'est pas facile
Le véritable amour rend épanoui !
Sauves toi au lieu de t'accrocher à ce type !
48 ans strasbourg 6049
marrant ca comme les choses peuvent se passer pareil pour pleins de gens.

j'ai dit exactement la mm chose en mon temps : je ne veux pas divorcer ... et il y a ma fille

mais moi je l'aimais plus. j'en avais déjà bavé un sacré moment et j'ai essayé de partir ca m'est revenu dans la face comme un boomerang. par contre, vu que ca a continué et continué je n'ai eu qu'à attendre. attendre et il a finit par partir. ben si j'avais su, je serais pas retournée en arrière moi :p

pis... pareil pour le 2ème enfant. il en voulait à tout prix un. heureusement que je suis pas tr§s fertile et que j'en aie pas eu un. j'aurais été encore pire dans la merde, et aujourd'hui ce 2ème ne verrait pas non plus son père (comme la première). pas de ma faute mais voilà y'a que moi qui suis là pour elle.

y'a pas de conseils à donner. tu lui en parles, tu vois et si ca change pas, tu t'en vas. après... tu fais comme tu le sens mais je sais ce que c de pleurer tous les jours, matin midi et soir, et de croire qu'on est pas plus important qu'une lampe.
47 ans Luxembourg 31390
ca s appelle des violences conjugales,mm i il n y a pas de coups,ca m avait fait du bien de mettre un nom dessus...

http://maviepastjrsimp...je-suis-quelqu-un-de-bien.html

courage et donne nous des nouvelles...

en ce moment se genre de poste se multiplies sur le forum c est inquietant je trouve :?
C
38 ans dordogne 327
merci pour vos réponses, mais c pas si facile que ça, ma famille n'a jamais accepté mon couple, (des racistes), là où j'habite, cela ne fait que 3 ans, je ne connais personne, enfin personne à qui je peux me confier et aller chez cette personne si je veux faire un break, je n'ai plus de revenus, je n'ai que les alloc de la caf et encore ça va pas loin...
je ne veux pas priver ma fille de son père car j'en ai moi-meme énormément souffert (de l'abscence de mon père)
je sais ce n'est pas une raison valable, mais je voudrais pouvoir m'accrocher encore à quelque chose...
le conseiller conjugal, oui, pourquoi pas, mais il ne le voudra jamais...
je ne sais plus, je réfléchis à vos réponses, en tout cas, merci d'être présentes.
47 ans Luxembourg 31390
colombine24 a écrit:
merci pour vos réponses, mais c pas si facile que ça, ma famille n'a jamais accepté mon couple, (des racistes), là où j'habite, cela ne fait que 3 ans, je ne connais personne, enfin personne à qui je peux me confier et aller chez cette personne si je veux faire un break, je n'ai plus de revenus, je n'ai que les alloc de la caf et encore ça va pas loin...
je ne veux pas priver ma fille de son père car j'en ai moi-meme énormément souffert (de l'abscence de mon père)
je sais ce n'est pas une raison valable, mais je voudrais pouvoir m'accrocher encore à quelque chose...
le conseiller conjugal, oui, pourquoi pas, mais il ne le voudra jamais...
je ne sais plus, je réfléchis à vos réponses, en tout cas, merci d'être présentes.


je me suis separee en 2004,avec un petit boulot a la maison,mm pas de quoi payee le loyer,seule avec 2 enfants puis 3,sans vraiment d amis a force de travaillee a la maison ca fait maison courses enfante,ect...

et bien je lui ais demandee de partir,j ai ete voir l ass sociale,mm si au debut j etais :oops:

et je me suis bougee,je me suis battue pour mes enfants car je ne voulais pas que mes enfants voyent mon couple comme il etait,et c etait loin d etre aussi dur que toi...

il bossait dur,rentrait,douche repas puis visite a son frere ses copains...

w end compris...

et pour moi appart enfants,garde d enfants a domicile,argent a gere ect...

il n etait pas mechant,pas agressif,juste un peu je m en foutiste et je me sentais mourrir...

alors sincerement se que tu vis JAMAIS je ne voudrais que mes enfants voient ca...

apres si il refuse le conseille conjugale,quoi faire,contnue et courbe le dos,combien de temps ? jusqu a quoi ?

pkoi ne pas essayee une separation de quelques temps pour qu il reflechisse de son cote,si il tient a sa famille de lui mm il reconnaitra qu il doit se soigne et changer,sinon tu devras supportee encore et encore et ta fille avec car vu se que j en sais les hommes comme ca sans aide et surtout sans envie vraiment de changer,ne change JAMAIS... :?
39 ans 685
il existe des structures, des associations pour aider et te trouver des solutions ou t'aiguiller dans tes démarches.

Je n'ai jamais connu la souffrance conjugale donc je n'arriverai pas à me mettre à ta place. Je vais essayer de ne pas donner de jugement et ce que je vais dire ne se veut pas méchant. Pour moi, tu as tellement été déconsidérée et que tu es dans une telle détresse que tu n'arrives pas à trouver de solution. Tous les conseils qui te seront fournis ne te conviendront pas puisque tu ne te vois que comme un échec.

Essaie.

Essaie de téléphoner à tes parents et de partir quelques jours les voir en prétextant un besoin de vacances. Ne leur dis pas forcément tes raisons mais juste que tu as besoin de vacances, d'aller les voir etc

Essaie de mettre de la distance entre lui et toi... téléphone à une amie meme loin, elle t'écoutera et te donnera des conseils parce que c'est une amie...

Le plus difficile c'est d'essayer.
47 ans Luxembourg 31390
OxyJane a écrit:
Moi je trouve que quand on aime l'autre malgré ce genre d'horreurs on ne s'aime pas assez soi même...


je pense que si on s aimait soit mm on n accepterais mm pas que l autre est mm la pensee de nous croire inferieur a lui en en plus le dise...

je me suis entendue dire des horreurs /salope,connasse ferme ta g**** tu es une rien du tout une ratee ect...) et en quelques mois je me suis dit que j avais du fare un truc pour qu il en arrive la,qu il avait P ETRE raison :shock:

rien que d y repensee je me bafferais,plus jamais non plus jamais je ne laisserais quelqu un pensee une chose comme ca de moi,mm pas le dire le pensee

pourtant oui j ai eu des reflexions qui m ont faire dire oui p etre qu il a raison :shock: c est incomprehenble pour moi maintenant :x
48 ans strasbourg 6049
colombine24 a écrit:
merci pour vos réponses, mais c pas si facile que ça, ma famille n'a jamais accepté mon couple, (des racistes), là où j'habite, cela ne fait que 3 ans, je ne connais personne, enfin personne à qui je peux me confier et aller chez cette personne si je veux faire un break, je n'ai plus de revenus, je n'ai que les alloc de la caf et encore ça va pas loin...
je ne veux pas priver ma fille de son père car j'en ai moi-meme énormément souffert (de l'abscence de mon père).


marrant kan mm ce que ca peut être similaire des vies. heureusement y'a une personne qui reste (chez moi y'en avait 2 et pas de ma famille donc), les restos du coeur, les assitantes sociales, les gens inconnus qui te tendent la main par pure gentillesse, la boulangère du coin qui donne un chocolat à la petite. c'est classe la solidarité, et heureusement, ca marche encore. et je te le dis : l'enfant est plus heureux avec des parents séparés équilibrés qu'avec des parents ensemble et malheureux.

oué moi aussi je trouve inquiétant la proportion de gens qui viennent nous parler de souffrance morale ou physique ces temps ci...
48 ans strasbourg 6049
Nefertiti121 a écrit:
OxyJane a écrit:
Moi je trouve que quand on aime l'autre malgré ce genre d'horreurs on ne s'aime pas assez soi même...


je pense que si on s aimait soit mm on n accepterais mm pas que l autre est mm la pensee de nous croire inferieur a lui en en plus le dise...

je me suis entendue dire des horreurs /salope,connasse ferme ta g**** tu es une rien du tout une ratee ect...) et en quelques mois je me suis dit que j avais du fare un truc pour qu il en arrive la,qu il avait P ETRE raison :shock:

rien que d y repensee je me bafferais,plus jamais non plus jamais je ne laisserais quelqu un pensee une chose comme ca de moi,mm pas le dire le pensee

pourtant oui j ai eu des reflexions qui m ont faire dire oui p etre qu il a raison :shock: c est incomprehenble pour moi maintenant :x


c'est normal... en fait (je suis pass&e par là :)) c'est le truc pervers de l'humiliation. on est plus rien puisque la personne qu'on aime nous traite un peu comme un objet voire moins (j'ai aps eu d'insultes quasiment et pourtant ct tout pareil). donc on se dit forcément qu'on est pour quelque chose... et du coup l'estime de soi redescend encore. après coup mm si l'estime reste minime on en a suffisament pour se dire mais quelle co**e j'ai été!!!!
47 ans Luxembourg 31390
pour ma part c etait loin d etre tous les jours quelques fois une fois par mois,mais ca me laissait ko surtout que j avais connue ca jeune (coups et insultes pendant des annees...)

ca a commencee par des crises car des amis me tel la nuit,des amis rien d autres et depuis ma separation je fesais se que je voulais chez moi et ca me derangeait pas qu on me tel la nuit suivant son style de vie...

puis j ai eu des reflexions je me demnade se que tu fais quand je suis pas la...

puis sa famille pensait que...puis tout le monde pensait que...

c etait tje espace ca fesait mal mais il etait adorable tout le reste du temps et comme je ne la fermais pas et que je ne changeais pas ca c est rapproche...

apres c etait crise presque tous les w ends,il y a mm eu des histoires devant mes enfants... :x

j en suis arrivee a lui dire que j avais un mariage pour qu il ne vienne pas de france...mais comme il avait mit des mouchards dans mon pc il l a su...ca a ete l horreur et le debut des tu es une menteuse tu ments sur tout on ne peux pas te croire...

sans compter que j avais droit a des il y a 6 ois tu as fait ca,il a 4 ca 3 ca,je trouve que tu ne t excuses pas assez

fait moi la liste de tout tes mensonges,tes tromperies de se que tu as fait de mal... :shock:

j en etais ecoeuree,j etais paumee,je perdais pieds,j ai fait un enorme mensonge crade car j etais deboussolee et biensur il l a su,tu es une menteuse une rien du tout

ca se martelait dans ma tete,sans compter les c est ta faute,tu l as cherchee,tu me pousses a bout,c est tjr toi,toi toi...

je devenais folle,tout cela entrecoupee de reconciliations d histoires sordides (genre mes parents me foutent a la porte sans rien si je te vois,je meurts sans toi,ect...chantage desespoir,pas de tel,pas d internet sauf surveille ect...puis une copine de vlr me tel elle l a vu a auchan avec une fille pendu a son bras,pendant que je desespere maudit ses parents :shock: ),de disputes avec des mots :shock: d etre suivie sur le net,des que mon pc deconnait je me disais qu il m avais encore colle un cheval de trois,je savais qu il fouillait mon portable qu il essayait de recoupe tout se que je disais ou fesais,qu il regardait tout mes mots de passe,qu il s en servait,d ailleurs une fois il m a fait des captures d ecran de mes conversations parait il qu il etait en ligne chez lui en mm temps que moi (j ai jamais su si c etait possible...)ect...

et puis j ai ouvert les yeux grace a mes enfants,mm si biensur ils ne voyaient pas tout et ne comprenaient pas tout ils me voyaient triste,paumee sur le qui vive,angoissee a l approche des w ends sans parler de se qu ils ont entendus ou du bourrage de crane genre je suis le gentil votre mere deconne a fond non qu est ce qu elle ferait sans moi :?: ect...

donc j ai mise en tas le peu d estime de moi qu il me restait et j ai dit stop,je lui ais dit de se faire soigne qu il a avait un probleme,grands cris j ai un probleme pas lui,qui a evolue en il a un probleme a cause de moi,puis ok il a un probleme mais personne ne peux rien pour lui,il est fort il s en sortira,mais c etait deja se qu il me disait des puis 3 ans...

donc j ai mise le marche en main tout est fini tant que lui ne reconnait pas son probleme,ne decide pas de se faire aide,pour lui mm ! et que surtout il change...

biensur apres mes larmes et mes demandes ect...il a accepte,et se croyait sauve...

sauf que pour moi c est niet tout est vraiment fini tant que mes demandes ne sont pas en train...

fini la pauvre conne qui croit aux "promis il n y auara pas de prochaine fois,je me controlerais,plus jamais,je suis desole,pardon.fleurs cadeaux et j en passe"sans parler de plus jamais de c est ta faute !

non si il n a pas de controle de lui mm non ca n est pas ma faute,non ca n est pas ma faute car je n ais rien fait pour meritee de telles insultes personne d ailleurs tout se que je demande c est du respect pour moi mais aussi pour mes enfants car en me traitant ainsi ca retombe sur mes enfants...

je le revois regulierement des sentiments sont restes mm si tres amoindrie,il est adorable mais je ne craque pas,pour moi le passe est fini

et sans prise en main de sa part et l envie de se faire soigne,pour moi ca sera juste un ami a vie :roll:
C
38 ans dordogne 327
Juste pour vous dire que ça va mieux, ce n'était qu'une passade.
merci pour votre soutien.
B I U


Discussions liées