MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

RA, gros.org.végetarisme,bla bla bla, késako ?

839
Bonjour à tous :)

Alors voilà, comme je ne me suis pas inscrit pour rien et que j'ai la flémite de la recherche aujourd'hui ( :lol: ), je viens vous demander  
tout ce qui entoure ce petit monde qui est le notre, car en vérité, je suis paumé :!:

Argh me dirait vous, mais quel fainéant !

:twisted:

Allez, sa me fait une bonne idée de premier topic nah ? :P

A vous vlr ! :P
E
34 ans 4
Salut!

Pas d'chance, j'aimerais t'expliquer tout ça mais moi aussi j'ai vraiment la flemme...

bon d'accord, bien parce que c'est toi! mais ce sera bref.

la RA. R pour rééducation, A pour alimentaire. la RA n'est pas un régime. c'est même anti-régime, et un antidote raisonnable et raisonné pour se réconcilier avec la nourriture. Dans les troubles alimentaires il y a, tout le temps je pense, un problème de restriction cognitive: le cerveau se restreint, se dit que certains trucs font grossir et d'autres pas, fait des comptes (de kcal), des catégories (aliments interdits/autorisés)... un casse-tête monumental faussement justifié par la diététique fashionable promue dans la société, par nos croyances alimentaires bizarres...et dont la nature n'a absolument pas besoin. En RA, on écoute son corps, ce qu'il réclame et ce dont il ne veut pas. C'est vraiment bien comme truc, mais le chemin est long!

le GROS c'est le groupe de réfléxion sur l'obésité et le surpoids. Des gens qui ne collent pas aux personnes obèses ou en surpoids la cruelle étiquette "je suis gros parce que je bouffe mal". Cela regroupe des médecins, nutritionnistes, des psys aussi je crois... Je ne sais pas tout sur eux, mais il me semble qu'ils préconisent la RA comme moyen privilégié pour se réconcilier avec son corps.

Bon et je vais faire un effort pour le végétarisme, parce que je suis végétarienne =)
Il y a plusieurs formes de végétarismes. en général, le végétarien se définit comme quelqu'un qui ne mange pas de viande. Certains tolèrent le poisson, d'autres vont jusqu'à refuser d'ingurgiter la moindre matière d'origine animale (lait, oeufs, fromage, produits contenant des gélatines...). Ces derniers pratiquent plutôt le végétalism ( tout végétal). Il y a aussi les végétariens jaïnistes. Ceux là, si je ne me trompe, ne mangent pas certains végétaux qui donnent la vie (genre ils évitent les pommes de terre et les pépins des pommes).

les végétariens ont diverses raison de l'être. Personnellement je le fais parce que je n'ai pas envie de manger de viande, et pour des raisons d'écologie et d'éthique.

Voilà, est-ce que tu y vois plus clair? on ne découvre pas tout en un jour mon petit... =)

Miłego wieczora :D :D :D :D
L
72 ans 7508
As-tu consulter le site www.gros.org ?
Le récapitulatif des topics qui pourrait t'en apprendre un peu plus?
http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_6667.htm
839
Merci esperluette, pour ce début d'explication, qui aura une suite plus tard je l'espère ! :P

Je m'étais intéressé seulement de loin aux végétalisme, juste en considérant la suppression des matières animales, étant une majeur partie de ce que mange ^^.

Mais bon, comme pour le RA, le chemin est très long, très tortueux et sans fin, d'après l'expérience que j'ai pu en faire jusqu' a présent.

Je vais aller explorer le site du gros, en apprendre plus sur mon hyperphagie etc ... 8)

Merci, à vous deux :)
L
72 ans 7508
Bonne continuation alors.

La Ra a été très bénéfique en tout cas pour mon hyperphagie.
839
Bénéfique dans quel sens et jusqu'a quel point ?

D'après les témoignages que j'en ai lu, c'est très dur et beaucoup abandonne.
L
72 ans 7508
Tu ne confonds pas avec le régime surnommé gentiment rééquilibrage alimentaire et qui lui oui est voué à 97% d'échecs d'où les abondons?
En tout cas je ne trouve pas la rééducation difficile à partir du moment où tu fais ton choix.

En tout cas bénéfique dans mon cas et pas isolé je pense en plus, au point de ne plus faire de crise voir de ne plus pouvoir en faire.
839
Zeniba a écrit:
Tu ne confonds pas avec le régime surnommé gentiment rééquilibrage alimentaire et qui lui oui est voué à 97% d'échecs d'où les abondons?


Quelle différence ?
L
72 ans 7508
Régime = rééquilibrage alimentaire = imposé une alimentation plus ou moins restrictive sans écouter ses besoins = frustration et trouble du comportement alimentaire

Rééducation alimentation = écouter ses sensations à savoir la faim, la satiété et le plaisir = redonner une place alimentaire à la nourriture et apprendre à extérioriser ses émotions au lieu de les manger

C'est un résumé dans ses plus grandes lignes mais c'est à peu près ça.
839
Mon estomac réclame une rééducation alimentaire !

Plus ma tête que mon estomac d'ailleurs, mais quitte a essayé quelque chose, mon estomac préfére ça ! :D

Et comment gérer psychologiquement cette rééducation ?
L
72 ans 7508
Tout dépend de ton vécu et donc de ton comportement alimentaire.
Moins t'auras connu la restriction et les troubles moins il y aura de choses à gérer.

Autrement il y a déjà assez à faire pour commencer par écouter ses sensations ce n'est pas si simplement acquis qu'on pourrait le croire.
Sais tu comment sent on la satiété?
Des choses se déclencheront au fur et à mesure aussi.

Sinon les problèmes de poids enfin surtout les régimes c'est souvent corps vs esprit.
Or pour que ça marche ça doit être esprit + corps. La rééducation alimentaire fait ce + puisque si ton cerveau écoute ton corps donc tes sensations alors le corps n'a plus besoin de réclamer donc plus de crise.

Si tu donnes à ton corps tout ce qu'il veut manger (oui au début c'est pas beau mais ça s'arrange après) deux choses se passent.
La première est que si l'on peut manger de tout ce qu'on veut en écoutant juste ses sensations, cela banalise certains aliments dont on se prive d'habitude et sur lesquels bien sûr on craque.
L'autre effet est qu'à partir du moment où il n y a plus d'aliments tabous, on y retrouve plus le réconfort et l'on doit apprendre à sortir ses émotions autrement.
C'est à partir de là que la question de gérer se pose. Soit ça se fait tout seul et tu continues ton petit bonhomme de chemin soit on demande au gros.org des coordonnées ou alors on se trouve un gentil petit psy qui va nous aider à comprendre pourquoi on a grossit et comment inverser ça.

Parce que finalement le problème est dans ce point: qu'est qui m'a un jour poussé à manger plus que ma satiété? Comment régler ça?

Tout ça est bien sûr toujours autant un grand raccourci mais dans les grandes lignes je pense que c'est bon :lol:

Un bon livre si tu peux aussi te procurer Maigrir sans régime de Zermati
47 ans 42
Juste une petite précision puisque vous évoquez des définitions dans ce post, pour compliquer encore un peu les choses. :lol:

Je n’ai pas connaissance que les praticiens du G.R.O.S. utilisent le terme de « rééducation ou rééquilibrage alimentaire », en tous cas je n’ai lu cette appellation ni sur le site du G.R.O.S. ni des les bouquins d’Apfeldorfer (« Maigrir c’est dans la tête » en tout cas), ni dans les articles ou interviews de Zermati que j’ai pu lire ici ou là.
Le nom utilisé est « approche biopsychosensorielle », terme un peu barbare mais qui a peut-être le mérite d’être plus clair quant aux moyens mis en œuvre.
L
72 ans 7508
Je pense que c'est un terme propre à VLR il faudrait la confirmation des auteurs du terme.
Quoique le terme reste tout même assez concret puisqu'il y a réellement une rééducation alimentaire quoique incomplet et j'avoue que j'aime assez le terme « approche biopsychosensorielle » en y prenant vite l'habitude ça ne doit pas être aussi barbare :lol:
47 ans 42
Je précise que je n'ai rien contre le terme de RA, de rééducation alimentaire, du moment qu'on est d'accord sur ce que cela recouvre, c'est à dire l'approche du G.RO.S et pas un « régime équilibré » comme tu l'as parfaitement noté plus haut.

Mais tu as raison, ça me semble être une appellation propre à VLR. ;)
53 ans Région nîmoise 1567
Moi j'appelle ça la méthode Zermati en mon fort intérieur. Le déclic dans ce processus, je l'ai eu quand j'ai réalisé qu'on pouvait manger trop sans pour autant manger beaucoup, qu'on dépassait souvent la satiété sans même s'en rendre compte, et ce pour diverses raisons (anxiété, habitudes, horaires). La clé a été le plaisir, en effet je n'en éprouve presque plus quand je suis repue.
B I U