MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Aimer accoucher

38 ans Montréal 1666
Je reviens d'un cours prénatal et j'ai juste envie de vous dire que j'ai tellement hâte de vivre mon accouchement...

C'est rare qu'on entends de belles histoires d'accouchement, peut-être par crainte  
de blesser celles pour qui ça s'est moins bien passé, mais j'ai souvent entendu de femmes, sous le ton de la confidence, me dire qu'elles avaient vraiment adoré accoucher.

Je trouve qu'on a besoin de les entendre, ces histoires, parce que ça fait des décénnies que l'accouchement naturel est représenté dans les médias avec une femme hurlante et hors d'elle même, qui perds la tête de douleur et maintenant, plusieurs femmes sont terrorisées.

C'est sur que c'est intense et que ça fait mal, mais il y a tellement d'émotions et d'hormones en jeu que la douleur ne résume pas à elle seule l'expérience. Pourtant, si on arrive à son accouchement apeurée, on bloque une partie des hormones qui aident à passer au travers (pour un accouchement naturel du moins).

Alors j'aimerais vous entendre. Est ce qu'il y a des femmes ici qui ont aimé accoucher?
D
34 ans vendée (85) 2612
ben pour ma part, mon accouchement c relativement bien passé, j'ai eu mal...enfin mal non mais essouflé pour pousser :lol:

donc mal...non mais merci la peri :oops:

c'est vrai que sur le moment on se dit : plus jamais, mais quand on a notre bb sur nous, en pleine forme, et ben on oublis tout :oops:
48 ans pépettesland 1803
Aimé accoucher non. Ni la grossesse d'ailleurs. Ce qui m'intéresse c'est le bébé une fois sorti du ventre.
Par contre l'accouchement ne m'impressionne pas.
Je suis de ces femmes qui gèrent très bien leurs accouchement. La douleur pour moi est tout à fait maîtrisable et je ne perds jamais mes moyens. Je suis concentrée sur ce que je fais mais j'analyse très bien ce qui m'entoure et les réacions de mon corps. Ce qui fait que je ne me crispe pas à chaque contractions mais qu'au contaire je "visualise" dans ma tête la descente du bébé. Je sais qu'elles sont utiles et je les laisse donc faire leur boulot de contraction. C'est un etat d'esprit qui m'aide beaucoup à supporter les choses je trouve.
De ce fait je ne panique jamais. Même moins que mon mari sans doute (bon, maintenant il panique plus, il connait la bête).
C'est d'ailleurs moi qui ai arrêté mon gynéco la fois ou il a voulu couper le cordon à la place de mon mari.
Mon amoureux n'avait même pas vu. (Pffff, s'occupent de rien ces hommes, faut toujours tout vérifier à leur place).

Voilà. Je suis pas une fan de l'accouchement mais c'était juste pour dire que ce n'est pas non plus forcément aussi terrible qu'on peut le croire. Ca peut aussi se passer de manière très détendu, sans cris, sans stress et sans péridurale. ;)
D
34 ans vendée (85) 2612
oui mais quand c'est un premier bb comme moi, on appréhende, c'est normal, c'est l'inconnu :lol:

si je devais en avoir un autre c'est sur que je verrais les choses différemment, vu que je suis déjà passer par là, meme si les accouchements doivent etre tous différents je pense !
M
40 ans Belgique 1926
C'est un moment magique, que je n'oublierai pas.

C'est vrai qu'il y a eu beaucoup de péripéties, que je ne regrette pas.
(Pour résumer, on m'a d'abord (littéralement) envoyer me promener, puis quand on a réellement pu me prendre en charge, l'expulsion était commencée, donc trop tard pour la péri)

J'ai perdu les pédales un moment, mais j'étais bien entourée.

Avec du recul, je crois que j'ai perdu les pédales parce que je comptais pouvoir bénéficier de la péri une fois la douleur trop forte, et quand çà a été le cas, j'étais toujours hors du bloc d'accouchement. Avec la peur que celà ne dure encore des heures. J'avais été assez gentille et patiente, fallait qu'on s'occupe de moi...

Mon mari n'a pas les mêmes souvenirs, mais moi, j'ai l'impression que je n'avais plus (ou presque plus) mal quand j'ai pu vraiment pousser, que j'ai saisi que je n'aurai pas la péri. Je me suis reprise. J'ai arrêté de réfléchir, et je me suis concentrée. D'ailleurs, dans mes souvenir de l'explusion, je "revois l'intérieur de mon corps", Parce que je fermais les yeux, je crois.

A mon avis, en paniquant, j'avais bloqué les hormones "anti douleurs"...

La préparation à l'accouchement est très importante, mais il faut (sans dramatiser) envisager toutes les possibilités, et pas seulement l'accouchement parfait.

C'est çà le problème, çà ne se passait plus du tout comme prévu (bon c'est vrai, j'aurais moyennement aprécié si on m'avais dit
"Il n'y aura peut-être pas assez de place au bloc et vous devrez peut-être faire votre travail toute seule comme une grande en allant marcher puis sur un lit pas adapté du tout, avec la SF qui a tout un étage à s'occuper (et distribuer les repas)..."
quoique... si on avait ajouté :
"mais le jour de votre accouchement n'est pas le jour d'être gentille et compréhensive avec le personnel surchargé, faite vous entendre et n'attendez pas d'être à bout pour réclamer de l'attention"...

Je crois que pour le suivant je ne demanderai pas la péri...
S
98 ans 4480
marie2711 a écrit:


J'ai perdu les pédales un moment, mais j'étais bien entourée.



Si je ne me trompe pas, je crois qu'il est "normal" de perdre les pédales pendant le travail.. C'est la "phase de désespérance", qui arrive souvent, si mes souvenirs sont bons, à une dilatation de 7-8 cm.. Et c'est souvent à ce moment que les mamans craquent et demandent la péridurale..
Or si la maman est à ce moment bien accompagnée, elle passe outre ;)

(je parle des mamans qui avaient un projet de ne pas prendre de péri et qui gèrent donc tout le travail ;))

Sinon, je ne peux pas apporter de témoignage car je n'ai pas d'enfants.. Mais je rêve d'un accouchement naturel, respecté.. A force de lire des témoignages sur différents forums de mamans qui ont accouché de façon physiologique, à 4 pattes, à genoux, debout, dans l'eau, etc... ça me fait rêver...
Des mamans qui ont été accompagnées, massées, encouragées, qu'on a laisse entrer dans leur bulle.. Et qui ont pu accompagner leur bébé jusqu'à la naissance...

Oui ça doit faire un peu fleur bleue mais j'en rêve...

Les contractions sont à mon sens une "aide" et il faut apprendre à travailler avec.. Mais pour ça il faut être bien, en compagnie de personnes formées, dans de bonnes conditions, etc.. L'avoir préparé tout simplement et non pas être dans une usine à bébés :(


(je ne critique nullement aucune maman, soyons clairs ;))
D
34 ans vendée (85) 2612
moi aussi c'etait mon reve d'accoucher le plus naturellement possible mais helas bb ne voulant pas sortir ils m'ont déclenché et mis une peri :cry:

enfin bon le principal c'est que le bb se porte bien ;)
38 ans 4907
J'ai eu 2 accouchements naturels totalement différents.

bb1: j'étais la mère hurlante que l'on voit dans les films qui se "garoche" d'un bord à l'autre du lit sans s'en rendre compte (j'avais même des echymoses aux bras le lendemain), mais par la suite j'ai compris pourquoi. J'ai eu des contractions violentes aux moins de 2 minutes avec 10 secondes entre dès le début du travail. Je n'en ai jamais eu aux 30 minutes, puis 25, puis 20, etc. direct aux moins de 2 minutes. Je suis passé de 3cm à 10cm puis bébé dans les bras en 45 minutes. Par contre quand est venu le moment de pousser j'ai bien senti que ça poussait et la douleur n'y était plus. Et quand le bébé est sorti la douleur qui arrête immédiatement est totalement grisante.

bb2: Je suis arrivé à 5h du matin à l'hôpital et les infirmières du poste de garde en maternité ne me croyaient pas tellement j'étais souriante et n'avais pas de douleur. Quand elles ont vérifié et qu'elles ont vue que j'étais à 5cm avec les eaux sur le bord de crever ça a été le branlement de combat pour me préparer une chambre et réveiller la gynécologue de garde. Les contractions n'ont jamais été à moins de 5 minutes, pas très fortes mais très efficaces. Je racontais de blagues et jasais avec mon mari, la gynécologue et l'infirmière. Les contractions ont commencé à faire "mal" quand la poche des eaux a été percée, j'étais à 8cm déjà. Je n'avais qu'à fermer les yeux et respirer calmement pendant la contraction. Bébé est né à 7h07 et la douleur a été franchement supportable tout au long, malgré que je me rappelle avoir dit "ça fait mal" quand la tête de bébé commençait à sortir.

Au premier j'ai aimé la sensation d'arrêt de douleur immédiate dès que le bébé est sorti et je lui disait des mots d'amour déjà avec les larmes aux yeux et tout.

Au deuxième, je n'ai pas eu cette sensation et la première chose que j'ai dite c'est "Il ressemble à son frère", c'était une réaction beaucoup plus calme/sereine qu'à bb1.

J'ai aimé mes 2 expériences et je me demande ce sera comment pour bb3.

Un conseil : ne faite pas percer la poche des eaux pour que ça aille plus vite, les contractions font plus mal quand il n'y a plus de liquide amniotique. Si elle perce tout seule ok, mais attendez le plus tard possible pour la faire percer.
40 ans Bas-Rhin 1498
alors oui, j'ai aimé accouché ... mais surement parce que j'ai eu un accouchement très facile .

Si je devais recommencer demain, j'irais !

Récit de mon accouchement ici : http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_179678.htm

une superbe rencontre est à la clé, c'est à ça que j'ai pensé tout le long ...
38 ans strasbourg 509
et ben moi j'ai aimé accouchée! vraiment!
2bb, 2grossesses littéralement différentes et 2accouchements complètements différents aussi!
j'ai adoré mes grossesses, aussi pourri a été la 2eme ainsi que l'accouchement, mais j'adore!

je suis sur un espèce de nuage, malgré la douleur,
car 1er 2 jours de travail sans péri et le 2nd déclenchement
à l'occitoncyne (dsl pour l'ortho)et douleur +++ jusqu'à ce qu'il m'impose la péri car il pensait me faire une césa, car
bb à 4kg516, et pensait qu'il passerait pas, mais si accouchement pas voie basse avec 3sages femme qui m'appuyait sur le ventre comme des malades pour l'aider à sortir.

le moment ou j'accouche, c'est un peu comme si je suis superwomen, rien ne peut m'atteindre et il n'y a que moi qui puisse y arriver! :lol: (cherchez pas!! :-k )

pour moi, le bonheur absolue malgré la douleur....
40 ans mantes la ville(78) 4522
moi j 'ai adoré mais il faut dire que ça a été super rapide et pas douloureux une fois la péri posé pas d 'épisio et bb est sortie tt seule le recit
http://www.vivelesrondes.com/boubazoe/52130
38 ans Montréal 1666
Citation:
Si je ne me trompe pas, je crois qu'il est "normal" de perdre les pédales pendant le travail.. C'est la "phase de désespérance", qui arrive souvent, si mes souvenirs sont bons, à une dilatation de 7-8 cm.. Et c'est souvent à ce moment que les mamans craquent et demandent la péridurale..


Vrai, d'où l'importance d'être bien préparée, de savoir ce qui s'en vient, et d'être bien entourée. Vers 7 cm, seule et devant l'inconnu, c'est bien normal de se dire qu'on ne pourra pas en supporter plus. Quand on sait ce qui se passe et ce qui s'en vient, c'est tout autre chose.

C'est certain qu'avec un déclenchement, c'est une toute autre histoire. Avec certains accouchements trop rapide comme celui d'Iza, ça peut aussi être traumatisant.

Facile à dire tout ça quand on a jamais accouché ;) J'ai quand même apprécié d'entendre les femmes de mon cours prénatal, qui avaient toutes accouché physiologiquement et bien entourées à la maison de naissance, raconter avec émerveillement leur expérience - et elles avaient toutes hâte de recommencer! Ça doit se savoir: accoucher n'a pas à être une expérience traumatisante! Ça arrive parfois mais c'est comme vivre, parfois ça se corse mais à priori, ça devrait bien aller et il faut en profiter!

Je peux juste vous dire que j'ai hâte de vivre ça et que, bien que tous les accouchements soient différents, j'ai confiance... Je vous en reparlerai quand ce sera fait ;)

Merci à celles qui ont laissé des liens: j'ai hâte de lire ça!
37 ans Menton 848
Moi j'ai pas hâte du tout d'accoucher :/

Si on pouvait me mettre un bébé tout prop' dans les bras et que j'sente rien et que j'me souvienne de rien ça me dérangerait pas plus que ça :p J'aurai pas spécialement l'impression d'être "moins mère"...

Bon après c'est peut-être l'appréhension qui me fait parler? Je sais pas :)

Ce serait une première donc j'vous donnerai mes impression après :p (Bientôt!!)
38 ans Montréal 1666
Citation:
Si on pouvait me mettre un bébé tout prop' dans les bras et que j'sente rien et que j'me souvienne de rien ça me dérangerait pas plus que ça :p J'aurai pas spécialement l'impression d'être "moins mère"...


On est pas encore rendu au jour où ça peut se faire en tout confort et sans conséquences pour maman et bébé malheureusement, mais peut-être aura-t-on un jour ce choix? Pour l'instant, je crois que la nature fait ça bien son travail mais qu'on a pas toujours la juste info sur les conséquences de nos choix.

Tant qu'à être moins mère, je ne pense pas que ce soit la façon d'arriver dans une famille qui fasse la maternité, mais plutôt ce qu'on fait de nos petits quand ils sont là. C'est donc dire que nous sommes toutes autant mère si nous avons des enfants et que nous les aimons, que nous ayons accouché naturellement, par césarienne, avec péri, en adoptant...

C'est toujours le danger, je trouve, de parler d'accouchement naturel, d'allaitement ou de sujets connexes. Ceux qui sont pour ont l'air de juger les autres alors que, souvent, ce n'est pas le cas. Ceux qui sont contre prennent ceux qui sont pour pour des extrémistes alors que c'est aussi rarement le cas.

On peu quand même admettre qu'il y a des choix plus sains que d'autres sans que ce soit un jugement envers celles qui prennent des choix différents! Plein de femmes prenne le choix qui est le mieux pour elles et c'est parfait ainsi...

Pour moi, la douleur, ça vient avec, et ce n'est pas par masochisme que j'ai choisi l'accouchement naturel mais parce que je crois vraiment que c'est le mieux pour mon bébé et pour moi, pour plusieurs raisons... Il y a beaucoup plus d'autres paramètres que la douleur dans ces choix là, je crois. Et ça tombe qu'en prime, les gens que je connais qui l'ont vécu ont aimé l'expérience. Et ça, on ne le dit jamais...
38 ans 4907
Vertige a écrit:
C'est certain qu'avec un déclenchement, c'est une toute autre histoire. Avec certains accouchements trop rapide comme celui d'Iza, ça peut aussi être traumatisant.


Je n'en suis pas traumatisée ;)

Sinon je n'aurais pas eu d'autre enfant après bb1
B I U