MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Gérer la rupture quand on est le "méchant"

100 ans 1277
Bonjour,

Voià c'est fait c'est finit on a rompu.


Depuis des mois et des mois j'ai tourné et retourné la situation dans ma tête mais la réponse était toujours la meme :  
je ne l'aime plus.

Je lui ai annoncé la semaine derniere que c'était fini, j'ai pas suporté de le voir comme ça j'ai culpabilisé à mort et j'ai soudain douté de tout, on a passé finalement le week end ensemble mais plus rien n'y fait, je ne peux plus

Alors hier j'ai mis un terme ferme et définif mais c'est extrement dur.
Il est au plus mal on a parlé longtemps par sms, j'avais une trouille noir qu'il fasse une connerie, il allait le faire j'en suis sur j'ai réussi en l'en persuader d'arreter.
J'ai peur qu'il ne remonte pas la pente, il est fragile je le sais. Je continue à répondre à ses sms et ses appels pour l'aider à surmonter ça, je lui donne des conseils je lui ai meme demandé d'aller voir le médecin mais il ne veux pas. Il ne veux pas sortir ne veux en parler à personne, il s'enferme et s'obstine à croire que c'est de sa faute, qu'il va me récuperer.
Continuer à lui répondre me fait peur, peur de lui donner de l'espoire et de l'empecher à s'en remettre. D'un autre coté il me dit qu'il ne tiendra pas sans nouvelle de moi, qu'il n'arrive pas à s'empecher d'envoyer des sms.

A ça s'ajoutent des blessure qui remontent à la surface, des coups dur qu'il a vécu et je sais dans quel état il est en ce moment ...

Je ne sais pas quoi faire pour l'aider, je n'en peux plus c'est vraiment dur de dire que j'ai peut etre gaché sa vie.


De plus, je n'en parle à personne, j'ai juste dit à quelque personne que c'était fini mais je ne dit pas pourquoi, ça serait bien trop long d'éxpliquer pour au final etre jugé : Pour les gens, c'est moi qui l'ai quitté, j'ai fait choix j'ai pas à me plaindre, pleurer est égoiste dans mon cas ...

J'aimerais parler avec des gens qui on vécu une situation similaire, qui pourraient m'aider, me conseiller sur la façon d'agir avec lui.
42 ans Ouest lyonnais 1301
Je suis une grande habituée des ruptures, et le plus souvent, (très très souvent), j'en suis l'instigatrice.

Alors laisse moi te dire que oui, tu as le droit de souffrir. Et c'est même normal !!! Bien sur, c'est toi qui a pris cette dure décision, mais tu as un coeur, et ça reste douloureux quand même...

tu ne peux pas culpabiliser pour lui. C'est un grand garçon, il doit bien être entouré, de la famille, des amis, non ? Laisse-les s'occuper de lui.

Occupe-toi de toi !! Soigne tes blessures, gère ton "deuil", le reste, ce n'est pas ton souci. Et je suis certaine que si tu explique à tes amis pourquoi tu l'as quitté, ils comprendraient, et si ce sont de vrais amis, ils ne te jugeront pas.
51 ans Var 2447
Etre à l'origine de la rupture ne signifie pas que l'on ressens rien.
Bien au contraire. C'est jamais une décision qui se fait de gaieté de coeur mais quand le constat est là, y a plus d'amour, il faut bien qu'il y en ai un des deux qui prenne les devants.
D'ailleurs je crois que statistiquement, dans les divorces, ce sont les femmes qui en grande majorité le demandent.

Etant donné le contexte je comprend que cela ne soit pas évident à vivre pour toi aussi Arklys.
Méfies toi juste que ton ex ne s'installe pas dans une relation chantage pour continuer ainsi à être en contact et te réconquérir. Il pourrait entretenir de faux espoirs.
Une fois la phase de crise calmée tu pourras y voir plus clair pour te reconstruire aussi.

Mais ne culpabilises pas. Tu as le droit de ne plus aimer un homme et de vouloir mettre un terme à votre relation.
Pourquoi penser que tu as gâché sa vie? Un couple se construit à deux. Si cela ne se passe plus bien entre vous l'un et l'autre est libre de reprendre sa liberté, non?

Ce n'est pas pour cela que ça fait de toi quelqu'un de négatif.
Bon courage parce qu'une rupture n'est jamais facile à traverser, surtout quand on est celui qui la provoque!! Et oui de suite "on" nous donne le mauvais rôle ;)
100 ans 1277
Merci pour vos réponses.

On ne se voyait que le week-end, le reste du temps on s'envoyait des sms, ce qui continu encore.
Je pense qu'il cherche à se rassurer et aussi à entretenir un espoire par ça.
Moi je cherche à l'aider à traverser ça mais je sais bien que je ne suis pas la bonne personne.
Pendant tout ce temps on s'est tout les 2 éloignés de nos amis respectifs, au final on en avait plus beaucoup et sa vie tournait + ou - autour de moi, tout comme moi mais j'ai eut le temps de prendre du recul.

Il s'est confié hier sur un mal-être du à la perte d'un proche qui le hante mais qu'il n'a jamais fait paraitre, c'est très dur pour moi d'entendre ça maintenant, alors que je ne peut plus l'aider.

Citation:
C'est jamais une décision qui se fait de gaieté de coeur mais quand le constat est là, y a plus d'amour, il faut bien qu'il y en ai un des deux qui prenne les devants.


Il n'y avait plus d'amour de mon coté uniquement.


Merci pour votre soutien.
40 ans Angers 1764
De toute façon, ce n'est pas lui rendre service que de rester 'présente'. Si tu lui réponds, c'est que tu tiens à lui, si tu tiens à lui, c'est qu'il y a un espoir (c'est comme ça qu'il l’interprétera en tout cas). Du coup, il ne fera pas son deuil de votre relation, toi non plus (et en plus, tu culpabiliseras et il ne se privera pas pour en rajouter une couche, que ce soit conscient ou pas).

Bref, coupe les ponts au moins quelques temps, c'est plus que nécessaire pour chacun puisse passer à autre chose.
100 ans 1277
-Celia- a écrit:
De toute façon, ce n'est pas lui rendre service que de rester 'présente'. Si tu lui réponds, c'est que tu tiens à lui, si tu tiens à lui, c'est qu'il y a un espoir (c'est comme ça qu'il l’interprétera en tout cas). Du coup, il ne fera pas son deuil de votre relation, toi non plus (et en plus, tu culpabiliseras et il ne se privera pas pour en rajouter une couche, que ce soit conscient ou pas).

Bref, coupe les ponts au moins quelques temps, c'est plus que nécessaire pour chacun puisse passer à autre chose.


Je pense que tu as tout à fait raison, j'ai eu un éclair de lucidité ce matin en me levant et je me suis dis ça.
Maintenant, c'est bien beau d'avoir compris, faut s'y mettre ... J'ai vraiment le sentiment d'être quelqu'un de faible avec tout ça, j'espere que ça va vite passer ...
40 ans Angers 1764
Au contraire, faut du courage pour rompre avec quelqu'un. Quelque part, c'est admettre qu'on s'est trompé et ce n'est pas toujours facile. C'est aussi accepter de faire du mal à l'autre. Bref, tu aurais été faible si tu étais restée avec lui. Maintenant, faut juste passer à la suite, ça va prendre un certain temps, c'est normal ^^.
100 ans 1277
-Celia- a écrit:
Au contraire, faut du courage pour rompre avec quelqu'un. Quelque part, c'est admettre qu'on s'est trompé et ce n'est pas toujours facile. C'est aussi accepter de faire du mal à l'autre. Bref, tu aurais été faible si tu étais restée avec lui. Maintenant, faut juste passer à la suite, ça va prendre un certain temps, c'est normal ^^.



J'ai mis longtemps (plusieurs mois) à réussir à lui dire.
Et j'ai beaucoup de mal à lui faire du mal, c'est dailleurs pour ça que je n'ai pas coupé les ponts net meme si je pense que c'est pire.

Je dis toujours aux autres de laissé faire le temps, c'est à moi meme que je dois le dire maintenant ...

En tout cas je suis heureuse de retrouver ce forum et le soutien qu'on y trouve, ça m'avait manqué
41 ans France 5623
Ylliria a écrit:

Alors laisse moi te dire que oui, tu as le droit de souffrir. Et c'est même normal !!! Bien sur, c'est toi qui a pris cette dure décision, mais tu as un coeur, et ça reste douloureux quand même...

tu ne peux pas culpabiliser pour lui. C'est un grand garçon, il doit bien être entouré, de la famille, des amis, non ? Laisse-les s'occuper de lui.

Occupe-toi de toi !! Soigne tes blessures, gère ton "deuil", le reste, ce n'est pas ton souci. Et je suis certaine que si tu explique à tes amis pourquoi tu l'as quitté, ils comprendraient, et si ce sont de vrais amis, ils ne te jugeront pas.

entièrement d'accord ;)

dans un couple on ne fait jamais exprès de "ne plus aimer l'autre" , c'est jamais simple de savoir que ça ne colle plus et il faut parfois beaucoup de courage pour oser l'avouer et prendre ses responsabilités ( ex: quitter l'autre ) .

je pense que tu as fait ce qu'il fallait, c'est dur pour vous deux , pour des raisons différentes, et comme dit Ylliria tu n'as pas à gérer sa souffrance, je pense qu'il doit faire son chemin, avec lui-même et ses proches, et seul le temps fera les choses... Le mieux dans ces cas là c'est de garder une distance, pour vous préserver l'un l'autre et que vous puissiez chacun de votre côté avancer comme il faut avec du temps...

bon courage en tout cas , car ce n'est pas simple de vivre une rupture , de quel coté que l'on soit.
S
31 ans 3465
Une rupture n'est jamais facile, même pour la personne qui en est à l'origine. Ce n'est jamais simple de faire souffrir une personne à qui on tenait ( ou une personne à qui on tient toujours). Mais dis-toi que si tu lui fais du mal maintenant, si tu n'éprouves plus rien pour lui, à long terme c'est bénéfique, parce que tu l'empêches de perdre son temps avec une personne qui n'a plus de sentiments pour lui...

Ainsi il pourra retrouver quelqu'un qui l'aimera. On mérite tous d'être avec quelqu'un qui nous aime. Après c'est clair que ce n'est jamais facile à gérer sur le coup, pour aucune des deux parties. Il faut réapprendre à se construire seul, à vivre sans l'autre et chacun gère une séparation de manière différente. Pour certains le deuil se fera rapidement pour d'autres ça prendra un peu plus de temps... Mais justement, le temps c'est la clé de tout.

Alors oui, toi aussi tu as le droit d'en souffrir même si tu as provoqué la rupture. Parce que même si tu n'as plus de sentiments, tu dois aussi te détaché de lui, des habitudes que tu avais avec lui, donc changer de vie en quelques sortes. Et le changement, même choisi, n'est pas simple. Et vient s'ajouter à ça le sentiment de culpabilité. Accorde toi le droit d'avoir de la peine, c'est légitime. Courage
100 ans 1277
Merci beaucoup pour votre soutien, je pensais que lui annoncer la rupture serait le + dur et qu'ensuite tout irait mieux, mais ça n'était qu'un passage ...

Merci
51 ans Var 2447
Arklys a écrit:
Merci beaucoup pour votre soutien, je pensais que lui annoncer la rupture serait le + dur et qu'ensuite tout irait mieux, mais ça n'était qu'un passage ...


Ah oui t'as raison. L'annonce c'est presque rien c'est le changement de vie que cela entraîne qui est difficile à vivre parfois.

En fait cela dépend beaucoup de comment l'autre accepte la rupture. Dans ton cas j'imagine que c'est plus difficile parce que tu te sens obligée de communiquer encore avec lui.
Alors tu dois gérer ta peine, ton sentiment de culpabilité, sa peine à lui et ce faux espoir qu'il imagine encore.

Une fois le coup dur passé, j'espère que tu penseras à te reconstruire toi. Lui trouvera certainement des amis qui l'aideront.
Car on ne peut pas être le soutien de celui qu'on vient de quitter. Si chacun veut tourner la page c'est en trouvant des ressources en soi qu'on y arrive.

Bon courage à toi ;)
100 ans 1277
Oui Bina, tu as vraiment tout compris, tout ce que tu dis est exact.
Aujourd'hui nous n'avons eut aucun contact (alors que normalement le dimanche nous sommes ensemble) et c'est hyper dur ... Pourtant je l'ai voulu alors il faut s'accrocher...
C
32 ans 2
bonsoir All-ys

je suis contente de tomber sur ton message. je me sens un peu moins seule. j'ai quitté mon ex-copain en juillet 2010 après quatre ans de relation donc trois de vie commmune.
j'ai eu beaucoup de mal à gérer la rupture dans le sens où une énorme culpabilité m'a envahie et je n'arrivais pas à supporter sa souffrance. pourtant je ne regrettais absolument pas ma décision.
j'en souffre encore aujourd'hui car ma famille et mes amis m'ont donné le rôle de la méchante, prenant sa défense car je l'abandonnais. cette étiquette me poursuit encore et j'ai perdu toute confiance en moi.
bref j'en passe.

serais-tu partante pour échanger un peu plus sur nos expériences. je crois que j'en ai besoin et j'ai besoin d'en parler à quelqu'un qui a vécu la même chose.
tu peux me contacter via message privée si tu le souhaites !

à très vite j'espère....
L
33 ans 4
Ccaroline a écrit:
bonsoir All-ys

je suis contente de tomber sur ton message. je me sens un peu moins seule. j'ai quitté mon ex-copain en juillet 2010 après quatre ans de relation donc trois de vie commmune.
j'ai eu beaucoup de mal à gérer la rupture dans le sens où une énorme culpabilité m'a envahie et je n'arrivais pas à supporter sa souffrance. pourtant je ne regrettais absolument pas ma décision.
j'en souffre encore aujourd'hui car ma famille et mes amis m'ont donné le rôle de la méchante, prenant sa défense car je l'abandonnais. cette étiquette me poursuit encore et j'ai perdu toute confiance en moi.
bref j'en passe.

serais-tu partante pour échanger un peu plus sur nos expériences. je crois que j'en ai besoin et j'ai besoin d'en parler à quelqu'un qui a vécu la même chose.
tu peux me contacter via message privée si tu le souhaites !

à très vite j'espère....



heyy, je suis dans le même cas que toi à peu près, si ça te dit qu'on en discute via message privée je suis d 'accord!! je sais pas comment faire, je suis nouvelle sur le site lol désolée
B I U