MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

L'histoire de votre divorce, c'est quoi ?

A
34 ans Caen 6651
Coucou,

si vous ne le savez pas... j'aime bien (trop) les prépas mariages et qui dit mariage (surtout à notre époque) dit aussi divorce

mon post s'adresse à tous ceux qui ont  
vécu une séparation après un investissement fort dans le couple (pas forcément aux gens qui se sont mariés donc)

pour ma part je connais trois divorces dans mon entourage et j'aimerai bien connaître le vôtre aussi afin de comparer s'il y a des causes qu'on peut identifier et éviter ou bien si c'est vraiment pas de bol de s'être marié à la base (mhh je sais pas si je suis claire là hihi)

histoire n°1 : dans les années 70, un jeune dragueur épouse une fille sage pour la libéré de ses parents... elle a 18 ans, elle n'est pas majeur... très vite ils achètent une maison, ils font 3 bébés (et un 4ème au milieu qui ne voit pas le jour) mais le dragueur aime trop faire la fête et finalement il y a tromperie et divorce à l'amiable

histoire n°2 : dans les années 2000, une jeune femme un peu perdue se met en couple avec un clandestin... très vite (2 mois) elle tombe enceinte de lui pas du tout par accident mais sans le prévenir lui ; il est tout de même très heureux, ils se marient 11 mois plus tard... le marié devient jaloux pour pas grand chose (à part qu'il n'est pas très intégré dans notre pays donc qu'il a dû mal à piger la culture) et très vite ils se tapent dessus mutuellement... par magie un deuxième bébé arrive mais cette fois le papa demande un avortement, la maman refuse... après trop de bleus et un passage à l'hôpital... le marié s'enfuit et se cache... il y a divorce après 2 ans d'absence du domicile conjugal

histoire n°3 : dans les années 80, un patron demande sa secrétaire en mariage, ils se connaissent bien depuis 10 ans qu'ils travaillent ensemble, ils voyagent à travers le monde puis arrivent 3 bébés... la mariée est réduite aux tâches ménagères et à l'éducation (c'est elle qui a choisi à la base en plus) et le marié est de plus en plus absorbé par ses responsabilités au boulot, il désinvestit totalement la vie de famille... à peine 20 ans plus tard, la maman rencontre un autre homme sur Internet et c'est son amour pour lui qui arrive à lui faire abandonner ses 3 adolescents en s'en allant du jour au lendemain... il y a divorce sur 8 ans avec de grosses embrouilles financières

voilà ce qui est arrivé à 3 couples qui me sont proches... j'aurai une 4ème histoire des années 2000 mais il est encore question de violence conjugale donc c'est pas bien différent de celle que je vous raconte là

bref l'histoire de votre divorce, c'est quoi ?

merci à ceux qui partageront leur histoire ici

Almarita
S
30 ans 3465
J'en ai deux dans mon entourage.

Le premier je ne pourrai pas trop en énoncer la cause, je ne la connais pas exactement. Mais une chose que j'ai trouvé bizarre dans ce divorce, c'est que pour un divorce à "l'amiable" - ils avaient le même avocat, pour dire - il a quand même duré deux ans ( sans enfants hein ), avec pas mal de conflits entre deux. Ils étaient capables de s'engueuler pour des questions administratives liées à leur divorce, et se rappeler le lendemain comme les meilleurs amis du monde, pour s'inviter à un barbecue... Donc je me demande juste si c'est courant que même dans un divorce à l'amiable, il y ait quand même des litiges, et si c'est courant qu'un couple puisse se faire la guerre dans le cadre de la procédure de divorce et garder des liens amicaux en dehors?!...

Le deuxième cas, ce sont mes parents. Mariage très jeune, violence conjugale, ma mère a gagner le divorce.
34 ans 3267
Alors dans mon entourage j'en ai un collector. Il vaut mieux en rire qu'en pleurer, après coup... Le fils de la meilleure amie de ma mère a fait le mariage bling bling au possible: jeter de fleurs à la sortie de l'église ( chères les fleurs), voiture de collection pour aller de l'église au lieu de réception, château loué pour le week end pour ladite réception, deux traiteurs, l'un pour le cocktail, l'autre pour le dîner, les invitées restant au dîner priées de passer une autre robe... A part ça la mère de la mariée a fait une scène le matin déclarant qu'elle ferait tout pour qu'ils divorcent et ils se sont séparés au retour du voyage de noces ( à la sortie de l'avion apparemment).
Et ma mère me disait que la fille d'une de ses collègues a planté son époux au sortir de la mairie because elle sentait pas le mariage finalement, ça lui plaisait pas. La noce a fini aux urgences car le père de la mariée, cardiaque, en a fait un infarctus ( et je jure sur la tête de GRR Martin et mes futurs enfants que c'est vrai)
34 ans Orgrimmar 6511
Dites donc, vous en connaissez des histoires Oo je connais des gens divorcés mais pas comment ça s'est passé...
J'ai juste la séparation de mes parents en tête, ma mère a soupçonné mon père de la tromper, il ne l'aimait plus, elle s'est barrée seule dans une autre région parce que la communication était devenue impossible et qu'elle était malheureuse.
Elle s'est mariée pour l première fois à 50 ans^^
3544
ALors moi je connais 3 histoires:

1- mes parents : Ils se sont mariés alors que Maman avait 23 ans (elle était enceinte) et mon père ..20 ! donc mariage plus « parce qu’elle est enceinte » qu’autre chose… ! de vrais gamins, il ont tous les deux un caractère bien trempé, et leur relation, plus passionelle que fusionelle, part en vrille. Papa était encore un ado dans sa tête, il sortait, faisait la fête, trompait ma mère, la frappait également…tout ça avec la bénédiction de ma grand-mère. Ils vivaient dans une petite dépendance de la maison des parents de mon père, ce qui n’arrangeait rien. Ils ont divorcé a peine un an après… mais , Algérie oblige, mon père avait les pleins pouvoir en ce qui me concernait. Il a fait chanter ma mère : ou bien elle renonçait a la pension alimentaire et partait avec moi, soit il ne la laisserait pas m’emmener hors du territoire (ma mère devait rentrer en Allemagne ). Donc Maman n’a pas reçu la moindre pension alimentaire du coup.

2- ma tante : elle a rencontré mon oncle au lycée. Ils se sont mariés vers 88-89 et ont eu 2 garçons. Début 2000 ca déconne. Ma tante assume tout, on oncle est une vraie « cigale » pour reprendre les termes de ma mère. Il profite de la vie, se repose sur ma tante, fricote un peu aussi apparemment. Il ne garde jamais un boulot bien longtemps. Ca le fatigue de bosser. Bref, ma tante en a eu marre et l’a quitté, en emmenant les garçons. Mais hélas, le divorce s’est mal passé. Chantage affectif avec ses fils, mon oncle a reussi a en retourner un contre sa mère. D’ailleurs , aujourd’hui l’un vit chez son père, l’autre vit chez sa mère.

3- mon beau-père (mari de ma mère) : En couple avec une blonde depuis un moment, et ayant fait 2 enfants avec elle, M (on va l’appeler comme ça) a rencontré maman au travail. Lui , ouvrier, elle travaille dans les bureaux. Ils se fréquentent apparemment un moment, puis M décide de lâcher sa blonde (qui a accouché de son 2e fils peu avant). La blonde ne s’est pas laissée faire (je la comprends) et a usé de toutes les tactiques possible pour foutre la merde entre ma mère et M. ca marchait pas mal d’ailleurs, ils se sont disputés pas mal a une période. Elle a aussi joué la carte des garçons (1.5 et 2.5 ans a l’époque). Leur faisant passer des messages. Bref, une période assez houleuse. Mais bon M a épousé ma mère depuis, ils ont eu une fille et un fils (12 et 8 ans aujourd’hui) et bien que ca aille plutôt bien, le seul sujet qui provoque encore pas mal de disputes entre eux ce sont ses fils (et par extension son ex, toujours présente, d’une façon ou d’une autre, dans la conversation). M a d’ailleurs placé ses fils sur un piédestal (le remords sans doute) ce qui fait qu’il est bien plus patient et cool avec eux qu’il ne l’a jamais été avec moi ou les 2 benjamins.

Voilà, pas joli joli tout ça…
36 ans 5932
Il y en a trois qui me viennent.

Cas 1 : Mariés au début des années 80, ils ont tous les deux une vingtaine d'années. Il a l'air bosseur, ça tombe bien elle l'est aussi. Une fois le mariage prononcé, c'est la débandade. Il n'en fiche pas une rame, il fait semblant d'aller bosser, ce sont ses employeurs successifs qui vont la voir elle pour lui demander s'il va bien parce qu'ils ne l'ont pas vu depuis un moment. Alors que lui fait semblant d'aller bosser tous les matins et va au bar ou ailleurs avec les copains.
Elle veut un enfant et elle pense que ça le responsabilisera aussi. Lui pense que ça l'occupera et qu'il aura le champ libre. Résultat, en plus de n'être pas aussi bosseur que prévu, il ne s'occupe pas de son enfant non plus. C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Elle demande le divorce.
Elle est arrangeante : il n'a rien, elle ne lui demande pas de pension alimentaire. Lui est encouragé par sa famille à lui casser les pieds sur tout et n'importe quoi. Il n'y a rien gagné. Le divorce est prononcé en 86.

Cas 2 : Monsieur et Madame ont passé quasi toute leur vie ensemble. Monsieur décide un jour (Madame le soupçonnait quand même, mais sans preuves...) que l'herbe est plus verte quand elle est... plus jeune. Je ne sais plus lequel des deux demande le divorce, toujours est-il que c'est lui qui a quitté le domicile familial.
Il essaie de gagner contre elle parce qu'elle n'a jamais travaillé alors que lui oui, il veut tout garder. Il lance les hostilités en demandant à tout le monde des attestations (de moralité, je crois). Manque de chance, elle n'a peut-être jamais travaillé mais elle est la plus appréciée des deux. Pendant tout leur mariage, elle était aux petits soins pour lui et pour toute la famille (proche ou éloignée). Forcément, ça paie. Et puis ce n'est pas elle qui est partie, pas elle non plus qui a été infidèle et pas elle qui attaque. C'est à elle que les gens font des attestations (sauf quand ils refusent pour tous les deux).
Lui est en froid avec tout le monde. Elle a gagné la maison et peut-être même une pension compensatoire, mais ça je ne suis pas sûre.

Cas 3 : Je ne sais pas quand ils se sont mariés. Toujours est-il qu'après l'avoir soutenu dans toutes les épreuves de la vie (et il y en a eu), Monsieur a été largué par sa femme comme un malpropre pour un autre type. Elle lui a fait vivre un enfer pour qu'il lui abandonne tout pour retrouver une vie "normale". Elle a manipulé leurs enfants, l'a fait passer pour un salaud, la totale. Résultat : elle a gagné la maison et la garde des enfants. Lui vit chez ses parents, mais il a retrouvé sa tranquilité.
36 ans 91/45 2454
Euh moi j'en connais qu'un :roll:

Mes parents : Au bout de 40 ans de mariage, et l'inceste révélé au grand jour ma mère fout mon père à la porte et demande le divorce. 1 an après, ils sont officiellement divorcés. 40 ans de vie avec un pervers narcissique merci...
A
34 ans Caen 6651
roh j'avais pas les notifications par mail du coup j'ai cru que mon post avait fait un flop monumental

je suis "contente" que ça ne soit pas le cas même si, évidemment, les histoires ne sont jamais jolies jolies

après ça me rassure quand même... la plupart du temps les gens divorcent bien pour des raisons recevables

sauf le coup du mariage bling bling que raconte LovelyLexy où là on comprend pas très bien

au delà des personnalités non compatibles (voire carrément de la personnalité pathologique d'un des époux qui se révèlent plus ou moins rapidement), j'ai l'impression que le mariage en lui-même et le bébé sont deux grosses raisons pour divorcer

c'est plutôt flippant (je suis une traumatisée du divorce de toute façon sinon j'en parlerai pas lol)

croire qu'en organisant un mariage et en dépensant des milliers d'euros... ça va unir le couple... j'ai du mal à piger

le coup du bébé à la rigueur je peux comprendre qu'on pense que ça va responsabilisé (même si c'est plus vieux que les robes de mon arrière grand mère et que ça ne marchait déjà pas à cette époque) mais le mariage... c'est juste un bout de papier comment ça pourrait changer quoique ce soit dans la vie quotidienne ?

bref c'est super intéressant, continuez n'hésitez pas à témoigner ^^
S
30 ans 3465
Bon, comme tu le sais, le mariage n'empêche absolument pas les gens de se séparer. Il n y a qu'à voir le taux de divorce qui augmente de plus en plus. Mais, s'il n'empêche pas une séparation, je pense qu'il la rend plus difficile et la retarde...

Dans le sens où, je pense que quand on est marié, ce n'est pas aussi évident de larguer quelqu'un. Enfin... Déjà qu'à la base, quitter une personne ce n'est pas facile, quand on se dit qu'on fout à la poubelle " un mariage ", je crois que c'est vécu différemment.

Un mariage, même si je suis d'accord, ce n'est pas forcément nécessaire, c'est quand même confirmer une union. La valider, la "solidifier". Et je pense que tout l'aspect psychologique que ça amène, rend la séparation moins aisée. En général on se marie dans l'idée de passer sa vie avec la personne. Donc, quand au bout de quelques années, on se rend compte qu'on s'est planté, je ne crois pas que ce soit aussi facile que ça à admettre. C'est reconnaître un échec.

Bon...là je n'évoque que l'aspect sentimental, il y a aussi l'aspect matériel. Un divorce ça complique la séparation. Le partage des biens, du domicile conjugal, une éventuelle pension alimentaire et tout le toutim. Enfin voilà, je pense que le divorce complique un désir de s'en aller.

Quand à se demander à quoi sert le mariage...dans l'absolu, tu as raison. Dès le moment où deux êtres s'aiment et ont le désir de faire leurs vies ensembles, ce n'est pas nécessaire. Mais comme je l'ai mentionné plus haut, je pense que c'est une façon de confirmer cette union, de la valider, de crier un peu au monde qu'on aime et qu'on s'engage. Que c'est avec cette personne et pas une autre qu'on décide de faire sa vie.

Donc, nécessaire non, mais ça a tout un impact symbolique que je trouve, malgré tout, beau.
46 ans Face au vent 5339
Moi je connais surtout le mien de divorce, mais ne souhaite pas le raconter. Quant à déterminer des causes type :shocked: c'est un vrai métier ça, des tas d'études très sérieuses alimentent sans cesse le sujet !
53 ans Nancy 5676
Capucine a écrit:
Moi je connais surtout le mien de divorce, mais ne souhaite pas le raconter. Quant à déterminer des causes type :shocked: c'est un vrai métier ça, des tas d'études très sérieuses alimentent sans cesse le sujet !

+ X 0000... Sans avoir été mariée, cela dit ... mais raconter
, je ne le souhaite pas non plus...
34 ans 3267
Si ça peut te rassurer, Almarita, personne n'a vraiment compris... En fait mes parents et moi ne sommes pas dans la famille donc n'avons pas accès à toutes les inofs, mais il y a eu apparemment une histoire de coucherie pré nuptiale, mais j'en sais pas plus.
107 ans Sous la neige au fond à droite 7534
Je trouve le post hyper intéressant mais je trouve tes conclusions un peu curieuses, Almarita. Il me semble que c'est pas le mariage qui fait que les gens se séparent mais la vie à deux. Sans doute que tous ces gens auraient aussi fini par se séparer même s'ils n'avaient pas été mariés, nan?

Pour ma part, je connais vraiment peu de cas de divorce. J'y cogite et je vous reviens :)
46 ans Face au vent 5339
Mais, en fait je crois surtout que les causes de chaque divorce (ou séparation) appartiennent aux deux protagonistes, de manière exclusive. S'il y a un terrain où on ne peut pas généraliser, je crois que c'est celui-ci.
Alors bien évidemment qu'avec des études bien menées (je parle au plan de la méthodo utilisée, et aussi parce que j'ai une formation de sociologue) on peut mettre en évidence des facteurs prédisposants à une rupture.

Mais ce que je crois qui n'est pas forcément hyper ajusté, c'est que ton questionnement Almarité, semble relever d'une tentative pour soigner tes angoisses. Tu dis être une traumatisée du divorce, mais je crains que ce ne soit pas en faisant des "études du café du commerce" (je parle bien sûr du présent post hein, tu as probablement suivi des études très sérieuses par ailleurs ;)) tu soignes tes blessures. Je pense que c'est plutôt via une démarche psy que tu y arriveras.

Ca me dérange profondément qu'on débatte sur des histoires de gens qui ne savent pas qu'on étale leur histoire, et qu'on fasse des conjectures sur les causes ici. Je trouve que ça relève du commérage. Je n'aimerais pas que des personnes fassent la même chose sur mon histoire personnelle. :?
S
30 ans 3465
Capucine a écrit:
Mais, en fait je crois surtout que les causes de chaque divorce (ou séparation) appartiennent aux deux protagonistes, de manière exclusive. S'il y a un terrain où on ne peut pas généraliser, je crois que c'est celui-ci.
Alors bien évidemment qu'avec des études bien menées (je parle au plan de la méthodo utilisée, et aussi parce que j'ai une formation de sociologue) on peut mettre en évidence des facteurs prédisposants à une rupture.

Mais ce que je crois qui n'est pas forcément hyper ajusté, c'est que ton questionnement Almarité, semble relever d'une tentative pour soigner tes angoisses. Tu dis être une traumatisée du divorce, mais je crains que ce ne soit pas en faisant des "études du café du commerce" (je parle bien sûr du présent post hein, tu as probablement suivi des études très sérieuses par ailleurs ;)) tu soignes tes blessures. Je pense que c'est plutôt via une démarche psy que tu y arriveras.

Ca me dérange profondément qu'on débatte sur des histoires de gens qui ne savent pas qu'on étale leur histoire, et qu'on fasse des conjectures sur les causes ici. Je trouve que ça relève du commérage. Je n'aimerais pas que des personnes fassent la même chose sur mon histoire personnelle. :?


Je suis assez d'accord avec toi, Capucine. C'est au cas par cas, donc en fait je ne pense pas qu'on puisse définir une cause précise de divorce, commune à chaque procédure.

Chaque couple a son histoire, ses hauts et ses bas, certains y résistent d'autres pas. C'est un peu la roulette russe. Des couples vraiment improbables et en qui personne ne croyait, peuvent durer très longtemps. Et à l'inverse, couple que tout prédestinait à réussir, peut casser.
B I U