MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Agression

30 ans Dans le sud ;) 5608
Bonsoir à tous,

Je ne savais pas vraiment où poster cette discussion, donc je la mets ici.

J'ai besoin de parler d'une chose qui m'est arrivée ce soir alors que  
j'allais prendre mon train pour rentrer du travail.

Alors que je passais dans un de ces tunnels qui mènent sur les autres quais, un jeune homme m'a dépassée et m'a fixée, puis il a commencé à me draguer un peu lourdement. Tout en restant polie je lui ai répondu que je n'étais pas intéressée.

C'est alors que son ami est arrivé des escaliers d'en face et à fait mine de m'embrasser, j'ai du le repousser fortement pour qu'il arrête.
Ils sont ensuite partis en rigolant.

Choquée, je suis montée dans mon train et n'ait pu penser à rien d'autre depuis. J'ai à la fois l'impression que ça n'est " rien " dans le sens où je n'ai rien, où ils ne m'ont pas menacée ni frappée ni touchée ect et à la fois je suis tellement choquée que ces types se soient permis de s'approcher au tant de moi alors que merde quoi, je ne suis pas un objet ! Le corps de la femme n'est pas un objet qu'on peut toucher sans avoir son accord préalable !

Je pense me mettre en arrêt de travail pour deux jours car je suis choquée et je n'ai pas envie de reprendre le train immédiatement, et la encore je culpabilise je me dis que j'en fais trop pour rien.

Est ce que vous avez déjà vécu ça ? Est ce que j'en fais trop pour pas grand chose ?

Merci de m'avoir lue et bonne soirée
45 ans région parisienne 5831
Je n'ai pas vécu cela, mais je comprends que ça doit être choquant, deux mecs qui se permettent de jouer avec toi et de te considérer comme une chose. J'aurais aimé être là pour leur foutre un bon coup de pied où je pense (même si c'est pas forcément la solution) :roll:

Gros bisous à toi. :kiss:
34 ans 3196
A chaque fois qu'une personne entre contre ton gré dans ton "espace vital", c'est une agression.

Je compatis car j'ai vécu un truc assez similaire il y a quelques années, et je l'ai très mal vécu. Je me suis sentie paradoxalement "salie" et honteuse, tout en culpabilisant de ressentir ça ("je n'ai rien fait de mal", "il ne s'est rien passé" etc.)

Je ne sais pas quoi te conseiller par rapport à ça, mais je crois que déjà, le fait d'accepter que c'est une réelle agression pourra sans doute t'aider à le surmonter.

Plein de bisous :kiss:
34 ans 3170
Coucou Lademoiselle ;) contente de te lire mais pas heureuse de lire le sujet :evil:

Je tiens à te dire que NON tu n'en fais pas trop tout simplement parce que chacun sa sensibilité... Une autre les aurait repoussé en les traitant de cons et aurait vite zappée ... Mais une autre aurait peut être développer une phobie des endroits clos type tunnel etc et ne serait plus reprendre le train seul et aurait besoin d'une aide psy etc pour s'en sortir...

Chacun son ressenti en fonction de sa vie etc..

Tu as mis le titre Agression et c'est à juste titre.

On a un espace intime de de 15 cm à 45 cm, donc si cet homme a essayé de t'embrasser par la force, même si c'est pour blaguer, on NE fait pas ça et puis quoi encore ! et en plus en violant ton espace intime sans ta permission (ce n'est pas un viol mais il a violé ton espace intime :evil: ) et bien il est tout à fait logique que tu te sois sentie attaquée dans ton intimité et il y'a de quoi être toute chamboulée ... Ton cerveau s'est mis en position de défense face à une attaque dont il n'était pas prêt... Ce qui est donc normal que tu sois choquée., donc si tu as besoin de temps alors prends le.

Ils n'avaient pas le droit d'essayer de te toucher car si tu ne les avais pas repoussés violemment, que se serait-il passé? un NON est un NON ! Je pense que l'idée que ça aurait pu être pire contribue aussi à ton état de choc...

Voilà, je te soutiens sincèrement et si tu as besoin d'en parler n'hésites pas. :kiss:

ps : J'espère qu'ils ne sont pas toujours au même endroit et que tu ne risques pas de revivre la même chose voire pire ... :? Prends une bombe avec toi au cas ou (dsl pas l'accent sur mon clavier...)
34 ans 3170
ne serait plus capable de reprendre le train.
29 ans 1489
C'est effectivement une agression et c'est grave. Ça me met très en colère de lire ce genre de trucs et je n'arrive même pas à développer ce que j'en pense.
Prendre 2 jours pour toi me paraît être une très bonne idée!
Ces mecs sont des enflures, malheureusement ça existe, et tu n'as aucun rôle dans ce type de comportement.

Grosse pensée pour toi
34 ans 2879
J'ai eu également une histoire du genre (un mec qui s'était tripoté et m'avait demandé de lui faire une pipe), et ça m'avait beaucoup marquée...Au point que je me suis demandée comment les femmes violées faisaient pour vivre avec.

Ca n'est pas "rien", même si on n'a pas été pénétrée ni tripotée, c'est une véritable violence.
Je me souviens que j'avais lavé convulsivement le bras qu'il m'avait attrapé et que j'avais beaucoup pleuré.

Mais au moment où ma mère m'a emmenée portée plainte je me suis juste sentie ridicule, et je ne suis pas sûre que ça ait été un remède efficace ; peut-être parce que ça n'était pas une démarche personnelle.

A toi de voir si tu as besoin d'en parler, et à qui, et si tu as besoin d'un peu de temps pour reprendre pied prends le. Qu'est ce que deux jours ? vraiment, pas grand chose, et si tu en sens le besoin je crois qu'il n'y a pas à hésiter.
34 ans 3196
C'est horrible de se dire qu'on a beau savoir qu'un connard est un connard, ça reste toujours une maigre consolation :?

'Fin dans mon cas...
34 ans 2879
Okapi a écrit:

Je me souviens que j'avais lavé convulsivement le bras qu'il m'avait attrapé et que j'avais beaucoup pleuré.

Pardon, "compulsivement" je voulais dire :lol:

Il est temps de dormir là...
37 ans Près de la mer... 139
Bonsoir,

Désolée que tu es eu à subir ça. Effectivement, comme le dit_aphasie_, c'est une agression. On t'a obligé à subir un acte où tu n'étais pas consentante. J'ai eu la même expérience avec un sdf d'une cinquantaine d'année il y a au moins 6 ou 7 ans.
Je me promenais en centre ville en pleine journée, quand un sdf s'est approché de moi pour me demander de l'argent. J'ai refusé et il s'est servi en m'empoignant le cou et en m'embrassant de force sur la joue. J'ai essayé de le repousser mais il était très fort. Il a fini par me lâcher et partir.
J'ai été choquée comme toi. Heureusement, au bout de 2-3 jours, je suis passée à autre chose.
Et non, ce qui t'es arrivée n'est pas rien. Ça perturbe parce qu'on se sent impuissante et qu'on réalise qu'on peut nous faire du mal...
34 ans 3267
Ce n'est pas rien, ma belle, c'est bel et bien une agression. Ces mecs pensent qu'une femme leur doit tout, qu'agresser c'est rigolo... :evil:
:kiss:
35 ans 886
J'aurais été très choquée aussi et je compatis vraiment à ce qui t'est arrivé :(, et je comprends tout à fait que cela ait rendu effrayant un lieu habituel.
Prends tes 2 jours sans cupabiliser :kiss: et n'hésites pas à en parler à des personnes compréhensives.
30 ans Dans le sud ;) 5608
Bonjour les filles,

Déjà merci de tout mon cœur pour vos réponses, ça fait vraiment énormément de bien de ne pas se sentir jugée ( j'en ai un peu parlé autour de moi, j'ai quand même eu comme réaction " ouais mais comment t'étais habillée aussi ? Non je dis pas que c'est ta faute hein mais genre faut pas les attirer " oui bien sur, c'est à nous de nous camoufler sous des burqa pour ne pas tenter le mâââle " )

J'ai passé une nuit terrible, crises d'angoisse à répétition, mal de tête, insomnies. J'ai déjà prévenu ma directrice que je ne viendrais pas, je vais également passer chez le médecin voir si il ne peut pas me s'éclater légèrement pour la nuit histoire que je ne revive pas ça trop de fois.

Bonne journée à toutes et de tout cœur encore merci
34 ans 3267
Salut LaDemoiselle, les relents nauséabonds de culture du viol comme ça, de victime blaming, ça enfonce encore plus... Je suis de tout coeur avec toi. :kiss:
35 ans 159
Ces abrutis (excusez du mot) ce sont permis de jouer avec toi, et en plus ils doivent certainement penser que c'est pas grave... et passent à la suivante !
J’appelle ça une agression. Je compatis et suis de tout coeur avec toi !
B I U