MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Pas très complexée... mais quand même...

C'est mon premier post. Jusqu'à présent, j'avais répondu à ceux des autres mais jamais créé le mien.
En fait, je ne suis pas tellement complexée par mon poids, alors que je  
suis une obèse morbide de plus de 100 kilos... Il faut dire que - vu que je me déplace en fauteuil roulant à l'extérieur, que je perds mes dents les unes apres les autres et que je ne peux plus porter de lentilles pour remplacer mes culs de bouteille - si je commencais à avoir des complexes, je ne m'en sortirais pas... Donc, en fait, quand je me regarde dans la glace, je ne me trouve pas "si grosse que ca". Et je ne fais plus rien pour maigrir, parce qu'à chaque fois que j'ai essayé, j'ai repris au moins le double, donc (malgré l'insistance des médecins) je ne vois pas l'intéret de me priver pendant des mois pour finalement peser encore plus lourd 1 an après la fin de mon régime...
Donc, j'assume mon poids, à peu près.
Sauf dans certaines circonstances:
-quand je vais essayer des vetements dans un des rares magasins non hors de prix qui vend quelques trucs à ma taille (52/54 en bas, 56/58 en haut, 60 pour les manteaux, histoire de pouvoir mettre qqch dessous) et que la vendeuse me détaille de haut en bas dès mon entrée dans le magasin en me disant "pour vous, c'est le rayon "grandes tailles" au fond du magasin, mais je ne sais pas s'il nous reste grand chose à votre taille"... Ah bon, c'est le rayon grandes tailles??? Comme si elle avait besoin de me le rappeler, elle qui doit faire du 36, la garce!
-quand l'anesthesiste dit à son assistante, en ma présence, "mais vas-y, mets-en plus, t'as vu le poids qu'elle fait, tu crois que tu vas l'endormir avec ca???" Eh, les gars, je suis handicapée mais je suis pas sourde, meme si parfois j'aimerais bien...
-quand la radiologue qui doit me faire l'échographie cardiaque me dit "oulala, j'y vois rien, vous avez plus de graisse que d'organes là-dedans!" (sic) et elle se couche à moitié sur moi et elle me tartine de gel et elle m'appuie son machin entre les côtes, pour essayer de voir qqch sur son écran... et après elle me dit "vous faites quoi, pour perdre du poids?" euh, rien... "Mais enfin, vous avez vu dans quel état vous etes? Je n'arrive meme pas à vous faire l'examen correctement!" (re-sic)...
-quand je cherche un maillot de bain à ma taille dans un magasin spécialisé (très dur, vu ma poitrine en bonnets J et mon décalage de taille entre le haut et le bas), pourtant je voudrais vraiment retourner à la piscine, le seul endroit où je peux bouger un peu... Mais en fait je ne sais pas si je vais oser: déjà, me montrer en maillot de bain dans la cabine devant la vendeuse, c'est dur... alors à la piscine... La derniere fois que je suis allée à la piscine, je faisais quand meme 25 kilos de moins, et déjà j'etais pas hyper à l'aise...
J'ai l'impression que les gens vont me dévisager de haut en bas, comme une bete de foire...
Apres, une fois dans l'eau, ca va. Mais entre le banc où je vais laisser la serviette dans laquelle je me cache et l'eau...
Donc, je dis que j'assume... mais pas tant que ca, en fait. Quand je suis toute seule devant la glace, mon corps ne me gene pas... Mais le regard des autres, c'est pas ca...
Bon, de toute facon, que ce soit pour mon handicap ou pour mon poids, c'est toujours là que le bat blesse: le regard des autres (et parfois les réflexions)...
Comment vous faites, vous, pour le gérer? En général, j'ai le sentiment d'etre blindée... Mais ca ne marche pas toujours, en toutes circonstances...
L
32 ans 51
coucou aurélie :)

encore une belle démonstration du tact légendaire du personnel médical --'

en principe je me fou un peu des petites remarques que peuvent me faire les autres même si je les garde en tête car ça ne fait jamais plaisir...

Comme toi je n'aime pas aller a la piscine, me montrer a la foule dans un endroit assez confiné, j'ai pas encore passer le cap :)

il y a deux jours une collègue de boulot est venue me voir et me dit: "il fallait que je te dise : je te trouve très jolie!" ou encore une amie qui me dit: "t'es belle même quand tu pleures"

ca a l'air con et insignifiant mais c'est a ça que je me raccroche

donc comme toi j'assume a peu près :)
lonely30 a écrit:
Comme toi je n'aime pas aller a la piscine, me montrer a la foule dans un endroit assez confiné, j'ai pas encore passer le cap :)

Sauf que moi, j'aime aller à la piscine, pour nager et bouger mon corps dans l'eau, sans douleur (le seul endroit où c'est possible)... mais pas pour montrer mon corps de reve!
L
32 ans 51
oui excuse moi, je me suis mal exprimée, j'apprécie d'y aller mais mes complexes m'en empêche
100 ans 591
J'en reviens pas des reflexions qu'on a osé te faire ! Je trouve surréaliste qu'il y ai un tel manque de respect de la part du corps médical, je ne sais pas si riposter aurait été une bonne solution.. ils sont docteurs mais ça ne les empêche pas d'être intolérant humainement. On ne change pas les mentalités en un claquement de doigts..

Je crois que nous sommes tous touché par ce que tu dis; seuls face a notre miroir, et dans les bons jours, tout va bien et on peut même se trouver très belles/beaux.. c'est toujours en comparaison des autres que notre estime descend.
S'accepter dans les yeux de l'autre, ça met du temps. Il s'agit pas de se dire qu'il nous trouve ceci ou cela, gros mince beau moche, il s'agit de se dire qu'on s'en fou ! Et là, la vie devient extrêmement plus douce :angel:
Comme pour tout, plus facile à dire hein
J'en ai tellement entendu que je ne m'étonne plus de rien. Mais en fait, plus c'est énorme, moins je sais répondre. Et le pb, c'est que quand on est allongé avant une opération ou pendant un examen, on n'est pas au mieux de sa forme... En plus, on se sent vulnérable... Donc c'est encore moins facile de répondre...
En fait, je vais de moins en moins chez le médecin, de peur d'entendre encore que je dois me mettre au régime... J'en ai fait tellement, des régimes... Tout ca pour peser aujourd'hui plus de deux fois le poids que je faisais quand j'ai commencé mon premier régime... Et après le dernier, où j'ai perdu 20 kilos pour en reprendre 50 ensuite, je me suis promis de ne plus en refaire... A quoi bon??? Mais les médecins ne comprennent pas ca... A croire qu'ils recoivent une prime quand ils vendent un régime!!!
38 ans très au sud 7830
Aurélie, je suis sciée du tact du corps médical... ceci dit quand un exam' se passe mal c'est jamais leur faute hein. J'ai passé un doppler il y a 15 jours, tu sais ce qu'on m'a reproché? Trop de muscle dans ma cuisse :lol:
bah oui c'est pas son matos qui était has been hein, c'était la faute de mes muscles!
Pourtant promis juré j'ai pas des cuisses de catcheuse hein!

Pour la suite je vais te parler de mon avis perso. Quand je vois une personne avec un handicap, que je la regarde c'est avec bienveillance. Et de la curiosité parfois aussi j'avoue. Pas de la mauvaise curiosité hein, non. Je suis juste restée parfois assez "sauvage" dans le sens où j'ai envie de poser des questions. Mais jamais avec de la méchanceté. Non c'est un intérêt et une curiosité réels.
Ça ne me viendrait jamais à l'idée qu'une personne n'a pas sa place à un endroit à cause de son physique. Si elle peut y aller alors elle est à sa place. De quel droit je mettrai une barrière à son bonheur d'être dans un endroit? qui je suis pour mettre en doute ses droits?
J'ai un élève en fauteuil roulant et je suis toujours heureuse de voir ses camarades l'aider à entrer dans les salles de cours, être prévenants envers lui et le chambrer aussi. Oui je suis heureuse de voir cela et de me dire que dans l'être humain il y a aussi de belles choses et de beaux gestes... ;)
Crakhead a écrit:
seuls face a notre miroir, et dans les bons jours, tout va bien et on peut même se trouver très belles/beaux.. c'est toujours en comparaison des autres que notre estime descend.

En fait, ce n'est pas "en comparaison des autres". Quand je vois des minces, je me dis pas "oulala, t'es grosse par rapport à eux". Ce qui fait mal, c'est les réflexions, les regards, les gens qui me détaillent du regard de haut en bas, etc. Et c'est là que je me rends compte que je n'assume pas tant que ca. Et j'ai aussi du mal à me mettre en maillot de bain en public, tout en sachant que la piscine est le seul endroit où je peux bouger et que ca me ferait du bien d'y retourner.
reinette81 a écrit:
J'ai passé un doppler il y a 15 jours, tu sais ce qu'on m'a reproché? Trop de muscle dans ma cuisse

On ne peut pas faire de doppler aux sportifs professionnels, alors???
38 ans très au sud 7830
bien sûr que si, suffit d'avoir du bon matériel... et c'est connu que pour les sportifs pro, il y a le meilleur matériel! pas celui d'un petit cabinet de ville... d'ailleurs la prochaine fois je prends RDV à l'hôpital, ça m'évitera d'avancer les frais et en plus ils sont mieux équipés!
reinette81 a écrit:
bien sûr que si, suffit d'avoir du bon matériel... et c'est connu que pour les sportifs pro, il y a le meilleur matériel! pas celui d'un petit cabinet de ville... d'ailleurs la prochaine fois je prends RDV à l'hôpital, ça m'évitera d'avancer les frais et en plus ils sont mieux équipés!

Oui, enfin, moi, c'est dans des CHU que j'ai eu les deux mauvaises expériences citées ci-dessus... Dont l'échographie où j'avais soi-disant "plus de graisse que d'organes" parce qu'elle ne voyait rien avec son appareil... Donc je ne sais pas si les appareils sont toujours meilleurs...
45 ans région parisienne 5831
Moi non plus: perso, j'ai passé une echographie il y a 3 ans dans un cabinet de ville. L'échographe a décelé un problème et m'a renvoyé immédiatement vers l'hopital.

A l'hopital, ils n'ont rien vu du tout à l'échographie, et il m'ont dit texto que l'échographe de ville avait un meilleur matériel que le leur, et c'est pour ça qu'il voyait des trucs que eux ne voyaient pas, mais que de toutes façons, cela signifait que ce que l'échographe avait vu n'était pas grave.

En tous cas, Aurélie, tu t'en fous de ce que pensent les autres: va à la piscine si cela te plait! C'est pas les autres qui vont te procurer les moments de bonheur que tu ressens dans l'eau, alors peut importe ce qu'ils pensent: pense à toi, à ton bonheur. ;)

Au fait, tu as lu Zermati? Tu as fait une RA?
38 ans très au sud 7830
Et bien moi j'ai préféré rester dans le petit cabinet en ville pour le moment parce que l'hôpital qui me suit en hémato est à 1H de route... c'était plus facile. Mais bon la prochaine fois tant pis j'irais le passer mon doppler à l'hôpital! Quitte à prendre 1/2 journée tant pis...
C
26 ans Paris 43
Ceci n'est que mon avis, mais je trouve cela vraiment super que tu ne te sentes pas deja mal par rapport à ton propre regard, c'est ce qui je trouve est le plus dur à corriger..
Il y a un nombre important de personne malveillante, méchante et moqueuse, mais bien plus encore de personnes "curieuses". La société n'ayant toujours pas complètement admis le surpoid, l'obésité et l'obéité morbide, il est normal que ces personnes qui n'ont peut etre pas l'habitude de cotoyé des rondes, regardent avec plus ou moins d'insistance (il faut dire aussi qu'il y a une éducation à refaire bien souvent derrière tout ça..)

Bref, si tu aimes la piscine, que nager est en plus ton seul moyen de pratiquer une activité sportive non douloureuse, tu ne devrais meme plus te poser la question ;)

Pour le corps médical, je suis tombée sur des docteurs remarquables mais aussi sur un grand nombre de déchets (pardonnez l'expression). Aucun cours de psychologie ne leur ai apparement fourni, ce qui aiderait considérablement la relation patient-praticien, aussi bien pour les rondes, que pour les maladies et les addictions. Pour avoir cotoyer des oncologues absolument dénué d'humanité, c'est hélàs un problème qui ne touche pas que les ronds :?
charlie16 a écrit:
Bref, si tu aimes la piscine, que nager est en plus ton seul moyen de pratiquer une activité sportive non douloureuse, tu ne devrais meme plus te poser la question ;)

C'est même le seul moyen pour moi de pratiquer une activité physique tout court, puisque - en plus d'etre obèse morbide - je suis atteinte d'une maladie rare qui me contraint à me déplacer en fauteuil roulant et ne me permet pas non plus de faire de sport avec les bras. Le seul endroit où je peux bouger un peu, c'est l'eau.

charlie16 a écrit:
Pour le corps médical, je suis tombée sur des docteurs remarquables mais aussi sur un grand nombre de déchets (pardonnez l'expression). Aucun cours de psychologie ne leur ai apparement fourni, ce qui aiderait considérablement la relation patient-praticien, aussi bien pour les rondes, que pour les maladies et les addictions. Pour avoir cotoyer des oncologues absolument dénué d'humanité, c'est hélàs un problème qui ne touche pas que les ronds :?

Ah bin, ca, c'est sûr que la psychologie, ca doit etre optionnel quand on fait médecine... Je pourrais écrire un bouquin de plusieurs tomes avec les mauvaises expériences que j'ai eues!!!
Aussi bien en ce qui concerne mon poids que d'autres choses. Avant le diagnostic de ma maladie rare, on me disait que je n'avais rien et que je ferais mieux d'aller voir un psy... Désormais, je n'ai plus ce problème, mais j'en ai d'autres...
B I U