MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Sleeve et alcool?

105 ans 774
thalianja a écrit:
"Petite gueule de bois normale " = pas de symptômes lies à la sleeve comme douleurs nausées acidité excessive ou vomissement, c'est ça le "normale" et  
non pas "comme d'hab puisque je picole souvent".
Verre à long drink donc pas grosse dose non plus, puis voilà!
Faut arrêter, j'ai pas la seringue de Bacardi dans le bras!


monte pas sur tes grands chevaux :lol:

j'ai beau avoir un mode de consommation comme le tien (sauf qu'il s'agit de bière et pas d'alcool mélangé, ça me réussit jamais, et sauf aussi qu'il est sans doute moins fréquent, je sors 1 fois tous les 6 mois), je ne l'assume pas autant, mais surtout je ne le minimise pas. Parce qu'au delà d'une murge en soirée, c'est parfois bon de se demander pourquoi on a vraiment besoin de ça en société. Je ne parle pas du verre de vin journalier et son appréciation (le vin ayant des vertus, l'alcool genre vodka, je vois pas trop), mais ta consommation d'alcool c'est pas de la dégustation à ce stade je trouve :oops:

puis, le 1er juin tu dis que tu es consciente de devoir y aller doucement avec ça, et aujourd'hui, tu nous annonces avoir "murgé", ce qui est loin d'être un "doucement" pour une première :lol:


je veux tellement pas jouer à la moralisatrice pourtant :lol: . Mais je suis en chemin vers une probable opération, et je sais que je ferai clairement le deuil de ce "comportement" (parce qu'il n'y a pas besoin d'une murge pour apprécier un moment festif), du coup la question je ne me la poserai même pas :?

(et le bacardi c'est un alcool de gonzesse 8) )

cela dit chacun a ses raisons de boire en fêtant ou non, mais justifier le fait de boire uniquement par le coté social de la chose, je suis convaincue que c'est se mentir un peu à soi-même.


pour répondre à sirelle, oui, y'a "petite gueule de bois" et grosse gueule de bois. Autrement dit, y'en a certaines qui sont plus hard que d'autres (ça va du simple barbouillage le lendemain au... ahem, genre tu te dis systématiquement "plus jamais je bois" tellement tout ton corps va mal)
35 ans Bruxelles 1116
Bah, oui je monte un peu sur mes grands chevaux mais voilà, l'important est que je sache moi où j'en suis avec ma consommation et les raisons que j'ai de consommer.
Sur ce, j'ai eu mes réponses et j'ai apporté mon avis et mon témoignage qui n'engagent que moi, je me détache de cette conversation.
Bonne soirée les filles
45 ans Paris 9866
thalianja a écrit:
Sur ce, j'ai eu mes réponses et j'ai apporté mon avis et mon témoignage qui n'engagent que moi, je me détache de cette conversation.


Je te comprends. Dans ces conditions, je n'ai plus envie d'aborder la question non plus.
39 ans 242
poupoule a écrit:
thalianja a écrit:
Sur ce, j'ai eu mes réponses et j'ai apporté mon avis et mon témoignage qui n'engagent que moi, je me détache de cette conversation.


Je te comprends. Dans ces conditions, je n'ai plus envie d'aborder la question non plus.


Personnellement Poupoule, je m'en fiche que tu boives du vin de temps en temps, c'était pas le sujet pour moi, ce qui m'a vraiment dérangé dans tes propos, c'est de boire juste après l'intervention, même si c'était minime. Et le fait que tu donnes l'illusion en soirée, d'avoir toujours une coupette à la main, je ne comprends pas en fait, je t'ai juste demandé le pourquoi, ce n'était pas une accusation, loin de là. Je trouve cela ridicule tout ça, la tournure que ça prend, alors qu'on a toutes les mêmes objectifs, de se sentir mieux, de ne plus avoir toute cette carapace à traîner, de profiter simplement de la vie.
45 ans Paris 9866
capucina a écrit:
poupoule a écrit:
thalianja a écrit:
Sur ce, j'ai eu mes réponses et j'ai apporté mon avis et mon témoignage qui n'engagent que moi, je me détache de cette conversation.


Je te comprends. Dans ces conditions, je n'ai plus envie d'aborder la question non plus.


Personnellement Poupoule, je m'en fiche que tu boives du vin de temps en temps, c'était pas le sujet pour moi, ce qui m'a vraiment dérangé dans tes propos, c'est de boire juste après l'intervention, même si c'était minime. Et le fait que tu donnes l'illusion en soirée, d'avoir toujours une coupette à la main, je ne comprends pas en fait, je t'ai juste demandé le pourquoi, ce n'était pas une accusation, loin de là. Je trouve cela ridicule tout ça, la tournure que ça prend, alors qu'on a toutes les mêmes objectifs, de se sentir mieux, de ne plus avoir toute cette carapace à traîner, de profiter simplement de la vie.


Merci d'arrêter de déformer les confidences que j'ai eu le tort de faire.
Je n'ai pas "bu de l'alcool juste après l'opération". J'ai siroté un demi-verre de vin trois jours après l'opération. Et je le répète, aucun professionnel n'a rien trouvé à redire, seulement vous. De surcroît sans aucun argument, à part "je suis choquée" ou ça-se-fait-pas... donc, non, dans ces conditions, plus de confidences un tant soit peu perso en ce qui me concerne. J'ai répondu sur ce fil car je ne pouvais me taire, venant juste d'être attaquée sur le même sujet.

Quant à "faire illusion une coupette à la main", c'est exactement la même chose que pour mes choix au restaurant: je ne souhaite pas que ma sleeve soit visible, donc je m'efforce de faire "comme les autres". Je me fiche que tu comprennes ou pas, que tu me reposes la question cent fois. Basta les justifications en ce qui me concerne.

J'ajoute que la chose la plus insultante que j'ai lue ces derniers temps sur le forum, envers moi mais pas seulement, a été: "si tu ne comprends pas où est le problème, pose-toi des questions". Comme on ordonne à un enfant d'aller au coin pour y penser son auto-critique. Vous ne comprenez pas où est le problème à traiter les gens de la sorte?... eh bien posez-VOUS des questions. Un jour vous resterez seules sur le forum, entre donneuses de leçons et évaluatrices de la "bonne" conso d'alcool, de la bonne gueule de bois, de la bonne dose de sport, du Bien en général.

A quoi cela sert-il d'abandonner les régimes pour les remplacer par des normes, standards et scandales vertueux à tout bout de champ? Triste.
47 ans Sur un gros arbre perché 7658
Le verre d'alcool à la main "pour faire illusion" ne relève-t-il pas de la volonté de se plier à la norme et au standard ?...
K
42 ans 728
Vos temoignages donnent l impression que la sleeve n est pas une operation lourde et qu apres, la vie reprend comme avant. C est un peu deconcertant vu de l exterieur.
37 ans Lyon 85
Klarisa a écrit:
Vos temoignages donnent l impression que la sleeve n est pas une operation lourde et qu apres, la vie reprend comme avant. C est un peu deconcertant vu de l exterieur.


Je ne comprends pas vos réactions :
Poupoule ne cesse de répéter à chaque post que la sleeve est une opération lourde mais ELLE n'a pas de "problème" post opératoire.Elle ne va pas mentir sur son ressenti quand même ?
Ah aucun moment, elle ne fait l'apologie de la chir. Elle donne juste ses impressions.
Elle travaille sur elle-même, sa faim, ses angoisses face à l 'opération , ses envies depuis X années.Elle a même conscience qu'un échec est fort probable.
Moi, j'aime bien son parcours, car elle écoute son corps, ses sensations, ses envies. On sent un véritable parcours de "paix avec soi-même" et ça c'est agréable sur ce forum d'acceptation de soi.
Je comprends aussi l'envie que son opération soit secrète auprès de son entourage pour l instant: les questions, les remarques et critiques des autres parfois c'est lourd...
3544
Dieu que vous êtes chiantes a tout le temps vous prendre la tête pour un rien... :roll:

sinon, perso, bypassée depuis 15 mois, je suis joyeuse après 1 ou 2 verres de vin blanc....ou 2/3 shots de peket (alcool belge). la tête qui tourne etc.... ^^

j'etais ds un etat comme ca avec du vin chaud cet hiver, devant mes parents, je vous raconte pas le malaise.... :lol:
47 ans à la maison ! 10072
ice-up a écrit:
Klarisa a écrit:
Vos temoignages donnent l impression que la sleeve n est pas une operation lourde et qu apres, la vie reprend comme avant. C est un peu deconcertant vu de l exterieur.


Je ne comprends pas vos réactions :
Poupoule ne cesse de répéter à chaque post que la sleeve est une opération lourde mais ELLE n'a pas de "problème" post opératoire.Elle ne va pas mentir sur son ressenti quand même ?
Ah aucun moment, elle ne fait l'apologie de la chir. Elle donne juste ses impressions.
Elle travaille sur elle-même, sa faim, ses angoisses face à l 'opération , ses envies depuis X années.Elle a même conscience qu'un échec est fort probable.
Moi, j'aime bien son parcours, car elle écoute son corps, ses sensations, ses envies. On sent un véritable parcours de "paix avec soi-même" et ça c'est agréable sur ce forum d'acceptation de soi.
Je comprends aussi l'envie que son opération soit secrète auprès de son entourage pour l instant: les questions, les remarques et critiques des autres parfois c'est lourd...


Je pense que Klarisa parle surtout du fait qu'on puisse dire qu'on peut se prendre une marge après l'opération. Personnellement, autant boire un demi-verre de vin au bout de 3 jours ne me choque pas, autant je trouve dangereux de dire sur un forum qu'on peut se souler au bout de 5 semaines.
44 ans Paradise island 524
Comme quoi certaines peuvent être moralisatrices ou méprisantes (milieu médical=relais H) et ça passe bien...quand d'autre ne peuvent pas tenir des propos qu'on te répète à volonté avant l'opération (personne n'est donc pris en traite)...va comprendre.
Perso,une consommation de 6/7 verres de temps à autre ou 2/3 quotidiennement,c'est pareil.Je me demande même si une envie de 3 verres quotidienne peut vraiment être dictée par le corps dans le cadre d'une RA ainsi qu'à 3 jours post-op,bien sûr je n'aurais pas la réponse puisque nous ne sommes plus là pour discuter depuis 5 semaines,mais je me la pose.
Il y a un lien évident par exemple entre alcool et cicatrisation dans le cadre d'une chirurgie quelle qu'elle soit,mais chacun prend ses libertés où il veut,là où on peut réagir c'est qu'on s'exprime ici sur un forum PUBLIC (le terme confidence ne convient donc pas),je trouve donc limite dangereux de tenir de tels propos et en plus d'insulter les gens qui souhaitent y apporter une nuance.

Il me semble en outre que tirer des conclusions après 5 semaines post op relève bien de l'euphorie,il est bien évident qu'à ce stade tout le monde maigrit (et tout le monde s'en étonne et a peur que ça stoppe,mais il faudrait peut-être rencontrer et écouter d'autres opérés pour s'en rendre compte) des conclusions à 104 semaines par exemple seraient quand même plus objectives et avec un meilleur recul.ça marche "tout seul" à 5 semaines post op,ce n'est plus le cas à 104...allez-y tirez sur ces propos chocs et agressifs (qu'on tient ici depuis heu...des années!!!)
ou attendez d'en être à ce stade pour l'expérimenter à votre tour 8) comme le font tous les opérés à ce stade en fait.
44 ans Paradise island 524
J'ajoute Thalianja,que comme pour toutes questions relatives à ton opération,si tu souhaites un avis purement médical,le mieux est de voir directement avec ton équipe.
Je ne comprends pas l'intérêt de consulter l'avis de gens sur des forums,qui prennent le temps de répondre (certes pas toujours dans ton sens) puis de les engueuler.
Sache également que ton équipe sera très compréhensive avec toi,car le but est de maintenir un lien avec le patient,même si sa conduite n'est pas la meilleure,car perdre le suivi est un risque supplémentaire d'échec.Ils ne devraient donc pas te mettre de fessées pour quelques verres,et il ne faut surtout pas attendre ça d'eux,en adultes responsables que nous sommes...
45 ans Paris 9866
ice-up a écrit:
Elle travaille sur elle-même, sa faim, ses angoisses face à l 'opération , ses envies depuis X années.Elle a même conscience qu'un échec est fort probable.


Ah carrément! :lol:
K
42 ans 728
ice-up a écrit:
Klarisa a écrit:
Vos temoignages donnent l impression que la sleeve n est pas une operation lourde et qu apres, la vie reprend comme avant. C est un peu deconcertant vu de l exterieur.


Je ne comprends pas vos réactions :
Poupoule ne cesse de répéter à chaque post que la sleeve est une opération lourde mais ELLE n'a pas de "problème" post opératoire.Elle ne va pas mentir sur son ressenti quand même ?
Ah aucun moment, elle ne fait l'apologie de la chir. Elle donne juste ses impressions.
Elle travaille sur elle-même, sa faim, ses angoisses face à l 'opération , ses envies depuis X années.Elle a même conscience qu'un échec est fort probable.
Moi, j'aime bien son parcours, car elle écoute son corps, ses sensations, ses envies. On sent un véritable parcours de "paix avec soi-même" et ça c'est agréable sur ce forum d'acceptation de soi.
Je comprends aussi l'envie que son opération soit secrète auprès de son entourage pour l instant: les questions, les remarques et critiques des autres parfois c'est lourd...


Excuses moi de ne pas tout savoir de la vie des celebrites de ce forum.
105 ans 774
me concernant, il est probable que je projette mon cas et ce que je ferais dans mon cas.

les lectures concernant les dépendances appuient aussi mon avis (surtout depuis que je lis des choses sur la dépendance à la bouffe). Autant le verre de vin quotidien apprécié pour son goût plus que pour l'euphorie ne me fera jamais tilter, autant plusieurs verres à la suite occasionnellement et dans le "but d'être joyeuse", ça tilte. Qu'on soit gros ou mince, opérée ou avec un corps sans aucun changement interne, ça mérite toujours de s'y arrêter un moment.

thalianja fait bien ce qu'elle veut (même si, à titre perso j'insiste, ça fait clignoter un truc dans un coin de mon esprit concernant les dépendances), mais si elle ne voulait pas de jugement sur sa façon de consommer, il suffisait juste de pas faire :lol: en parlant de sa récente murge :? (et d'ailleurs, faire lol et dire 2 lignes après qu'on n'en fait pas l'apologie, c'est plus que paradoxal de mon point de vue)

je m'excuse de paraître "jugeante" sur sa vie, mais comme je dis et je répète, je me projette dans ce cas-là précisément (sans doute à tord, mais bon...), je suis tétanisée par rapport aux dépendances, justement, et je pourrais très bien poser une question similaire dans l'avenir (et si je la pose, je sais d'avance que ça sera parce que j'aurai échoué ou pas assez avancé dans mon "étude et soignage de moi-même"). J'estime que tout est lié, et je trouve ça assez étrange de se faire opérer pour manger plus modérément et ne pas savoir se modérer avec une autre source éventuelle de dépendance. La cuite "programmée".

cela dit, je ne remercie pas VLR, le stress que j'ai par rapport à tout ça vient justement d'ici :lol:


à un fumeur, on lui conseillera toujours d'arrêter, pourquoi pas à qqn qui semble penser à murge avant appréciation ? A mon sens, c'est strictement la même chose et ça fait appel aux mêmes recoins du cerveau (les mêmes que le "manger anormalement", apparemment...)

enfin, si mes petites lectures virtuelles sont de la gnognotte mensongère, hésitez pas à me le dire, aussi :lol:
B I U


Discussions liées