MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Je n'aime pas ses amis

31 ans Québec 465
Avec mon chéri, tout va à merveille. Ensembles, on s'entend super bien. On est différents sur certains points, mais ça ne fait que des conversations plus intéressantes.

Moi, je suis  
plutôt introvertie, réservée, timide, mais je suis bien avec moi-même et je n'ai pas besoin de parler à un tas de gens. Lui est plus extraverti, il aime beaucoup parler aux gens, il n'a pas de mal à se faire des connaissances et amis. Il est plutôt geek aussi, il aime les jeux vidéo, mais pas à l'extrême, son dada, ce sont vraiment les jeux de rôles, que ce soit sur table ou grandeur nature. Et la plupart de ses amis ont été rencontrés dans ce contexte. Notamment un couple d'amis à lui, qui sont mariés depuis peu, ils sont de style gothiques, honnêtement, le style et le physique des gens, je n'en ai rien à faire, ce n'est pas ça que je regarde, même si ça peut être impressionnant au début (des vrais de vrais gothiques : noir, cuir, latex, maquillage, tout le matos - et la maison est décorée dans les même tons). C'est pour brosser une idée des personnages que j'en parle. Alors, eux, ils sont encore plus geeks que mon copain. Ils ne savent parler que de jeux de rôle et de jeux vidéo. THAT'S IT! Je suis quelqu'un de curieux malgré ma timidité, et j'ai l'esprit ouvert, aucun problème à en apprendre plus sur des choses que je ne connais pas. C'est dans cet esprit que je suis allée les rencontrer.

Et puis, je suis timide, mais au bout d'un moment, j'arrive presque toujours à me faire une petite place et à me sentir plus confortable, que ce soit au cours d'une même soirée si tout va bien, ou après quelques rencontres. Et normalement, au cours d'une discussion dont le thème principale ne m'est pas très familier, je n'ai pas peur de poser des question, de demander à ce qu'on m'explique, mais là, ce serait à chaque phrase que je devrais faire une interjection... je demande de temps en temps «C'est quoi ça machin-truc-muche-nom-anglophone-qui-me-dit-rien?» et on me répond «Ah, c'est un jeu» avant de retourner à conversation pleine de termes techniques faisant référence à des parties du jeu que j'ai aucune chance de connaître. Mais simplement voilà, vu ces sujets de conversations oh combien variés, en plus du fait que ces amis n'ont pas vraiment cherché à me connaître, et qu'ils sont du genre très imposants... ben j'ai pas l'occasion de placer un mot, donc de me dégêner, de me sentir plus à l'aise, à ma place quoi.

Et dans le but de m'intégrer un peu mieux, j'ai accepté d'apprendre à jouer à un de leurs jeux de rôle soit Pathfinder. Et ça n'a guère été mieux. Ce sont des jeux auquels ils jouent depuis des années, ils connaissent les (innombrables) règles, exceptions, et leurs contraires, par coeur. Ainsi, ils discutent encore d'un tas de matières techniques pour avancer dans leur jeu, alors que j'essaie de suivre à la fois l'histoire du jeu et les règles et autres termes complexes... Et force est de constater que pas grand monde ne faisait réellement d'efforts pour m'intégrer. Après m'être rendue compte de ça, je ne me suis pas surprise du pourquoi je n'arrivais pas à me sentir à l'aise, comme ça finit normalement par arriver dans d'autres groupes.

À une époque, quand je rendais visite à mon copain chez lui (on vivait à 45 min l'un de l'autre), on se retrouvait souvent là-bas, et à chaque fois, je me disais que ça irait mieux la prochaine fois, et la fois d'après et la fois d'après. Mais non, c'était chaque fois la même chose, les mêmes conversations, les mêmes gens qui n'en ont rien à faire que je sois là comme une potiche. Parce que oui, je me sentais comme la potiche de mon copain, et je m'ennuyais terriblement. Quelques fois je lui ai glissé le mot subtilement, disant que je n'arrivais toujours pas à piger les conversations, que j'étais encore trop gênée... Il me disait que ça allait venir, que c'était pas grave. Puis j'ai commencé à le lui dire plus franchement que je me sentais potiche, complètement invisible et inutile dans ce groupe, et que je croyais sincèrement détonner dans son monde... J'ai commencé à avoir peur qu'il finisse par rencontrer une fille qui partage ses intérêts (oui, y en a plus qu'on pense). Il n'a pas aimé que je lui dise ça, pour lui, il n'y a que moi, il ne peut pas imaginer voir une autre fille aussi geekette puisse-t-elle être, parce qu'il n'aime que moi. Bon d'accord que je lui ai dit, mais voilà, je lui ai dit franchement : ses amis (le couple gothique particulièrement) sont très imposants, trop pour que je puisse m'imposer moi-même, qui suis de nature réservée, tout tourne toujours autour de ce qu'ils aiment, ce qui semble ne se limiter qu'à 2 ou 3 domaines qui finissent toujours par se rejoindre. Moi aussi j'ai des passions, de fortes passions même, l'art est ma vie, pourtant j'emmerde personne avec, parce que je sais que les gens ne pas la plupart du temps. Il m'a dit qu'il espérait qu'un jour, je puisse devenir amie avec eux, mais je lui ai dit que ce serait impossible, totalement impossible. Il était mal-à-l'aise de me savoir si mal-à-l'aise avec eux. Il croyais que j'avais au moins un peu discuté avec T (la fille du couple) - parce que, oui, quand il est concentré dans quelque chose, mon chéri, il ne voit plus grand chose d'autre - mais non. Je lui ai dit : la seule fois où elle s'est un peu intéressée à ma personne, c'était la 2e ou 3e fois qu'on se voyait, elle m'a demandé d'où je venais. Ça a fini là. Ok, je vois déjà qu'on va me demander si j'ai essayé de les connaître moi aussi. Ben j'ai essayé de m'intégrer à leur monde pour que ce soit plus facile, déjà, et ensuite, en leur présence, ils prennent tellement de place, ils parlent tellement tout le temps de ce qu'ils aiment et seulement de ça que je n'ai même pas besoin de poser de questions, je connais tout d'avance!

Bon, maintenant que mon copain a trouvé du travail dans ma région, on les voit plus rarement, mais je déteste devoir dire ça : j'ai appris à ne pas aimer ses amis. Tout ce qui les concerne m'exaspère maintenant. J (le mec du couple), il m'avait ajoutée dans ses amis facebook au début... j'étais pas certaine, mais j'ai accepté, me disant que ça pourrait être un avancement (ce qui ne fut pas le cas), mais je n'ai pas T dans mes amis. Je passe très vite quand je vois les statuts de J (en plus, il a tendance à spoiler les films qu'il a vu, et même un épisode critique de Game of thrones :x ). Mais de temps en temps mon chéri, en lisant son facebook, me raconte ce qu'il trouve d'amusant et quand il me parle d'un statut de T qui serait amusant, j'ai du mal à cacher mon exaspération. Peu importe ce qu'ils ont à raconter, maintenant, je n'en ai plus rien à battre. Tout ce qu'ils sont m'exaspère au plus haut point. Je trouve dommage que j'en sois arrivée là.

Ça vous dit quelque chose comme situation. Est-ce que je suis trop négative?
28 ans Tu vois où c'est le Puy de Dome ? Et bah, c'est pas là. 975
Il existe des personnes qui, sans vraiment de raison, refusent de se lier d'amitié avec quelqu'un, parce que physiquement, ça passe pas, y'a pas de feeling. C'est souvent hâtif, mais ça fait souvent parti d'un caractère que je dirais un peu individualiste et plutôt suseptible. Ce sont des personnes qui ont cruellement un manque de confiance en elle, et en les autres, donc elles se méfient de tout et préfèrent se recroqueviller dans leur univers.

J'ai eu une camarade de classe comme ça, plutôt repliée sur elle-même, un peu garçon manqué. Tu avais beau t’intéresser à ce qu'elle faisait, la féliciter, elle restait aussi aimable qu'une porte de prison. Elle ne voulait pas se lier d'amitié avec moi où d'autres, parce que hâtivement, elle s'est probablement dit que l'on n'aurait pas les mêmes centres d’intérêts qu'elle. C'est probable mais bon, quel serait l’intérêt dans la vie si tout le monde se ressemblaient et aimaient la même et unique chose ? Du coup, elle se liait très bien avec des gens qui aimaient le jeu de rôle sur table, comme toi. Elle restait dans son univers.

Avec ces personnes, soit faut partager la même passion avec autant d'ardeur qu'eux, soit au contraire, ne plus chercher à s'y intéresser.

Je pense que tu ne recherches peut-être pas assez la discussion, tu attends peut-être encore que l'on vienne vers toi pour te faciliter la conversation et l'échange.

Mais je pense qu'il s'agit plus de ce couple qui est en tort de ne pas chercher à s'ouvrir vers d'autres gens. Je pense que tu peux dire fermement à ton copain "Ecoute, je ne me sens pas intégrée avec ces amis. Je ne cherche pas à t'en éloigner, mais la prochaine fois que tu voudras qu'on aille les voir ensemble, de mon coté, j'irai me divertir avec mes propres ami(e)s."

En fin de compte, peut-être ton copain réalisera qu'il trouve ça dommage que tu ne sois pas intégré. Ne flippe pas par rapport à la tromperie. Si jamais ça devait arriver (avec une probabilité de 0,00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000056%...), dis-toi que le problème ne viendra pas de toi qui a choisi de t'ouvrir aux autres mais bien ces amis qui s'emprisonnent dans leur bulle.
31 ans Québec 465
Ce qui est bizarre, c'est qu'ils semblent, d'une part avoir une tendance à l'individualisme, comme tu disais, j'irais même jusqu'à l'égocentrisme, mais ils ont beaucoup d'amis qui évoluent dans les même sphères qu'eux (gothisme, jeux de rôle etc.) Leur fermeture semble effectivement réservée à ceux qui ne partagent leurs intérêts.

Je suis consciente que je peux ne pas être facile d'approche moi aussi, je suis timide, mais faut voir les conversations, à peine arrivés, c'est déjà jeux, jeux, jeux, jeux... Je me sentirais vachement mal-à-l'aise et je me ferais sans doute regarder de travers (par tout le monde) si je disais «Bon, parlons un peu de la situation au Moyen-Orient (ou n'importe quoi d'autre, histoire de changer de sujet)». De plus, ce n'est vraiment pas dans ma personnalité de m'imposer comme ça.

En général, je fais ça plus subtilement. Dans un groupe plus ouvert, les conversations vont dans un sens, et puis dans l'autre, c'est facile d'ouvrir une brèche «Ah oui, ça me fait penser à...». Là, c'est carrément impossible! Et j'ai essayé. Une fois, on arrive, et tout le monde est au salon, et tac, sur l'immense écran d'ordi, c'est Kaamelott qui joue! Moi qui adore Kaamelott! Je me suis dit, ça y est, c'est ma brèche, je pourrai parler de quelque chose et après les choses vont rouler toutes seules. J cherche une capsule en particulier, avec les jeux de carte du pays de Galle de Perceval. Mais J ne se souviens pas du titre. Je connais Kaamelott quasi par coeur, alors je lui dit «C'est pas le Jeu du Pélican que tu cherches?». Sauf que ça a pris 2 ou 3 fois avant qu'il s'arrête de parler pour comprendre que je disais quelque chose et qu'en plus j'avais raison. J'ai pu lancer, enthousiaste, que j'adorais Kaamelott et que je les connaissait presque par coeur, mais ça a fait flop. Du coup qu'il eut trouvé ce qu'il cherchait, la conversation est revenue à ce qu'ils connaissaient.

J'ai essayé, vraiment. Et je me suis tellement frustrée avec ça, que maintenant je suis hargneuse envers eux. Je sais que je n'ai aucune obligation de les visiter, et d'ailleurs, ça n'arrive presque plus, mais je trouve ça vraiment dommage, parce que malgré que mon copain soit bien sociable, il ne voit régulièrement que quelques personnes, dont eux. Je lui ai dit que je ne l'empêcherait jamais de les voir, mais que clairement, moi, je détonais dans l'ensemble et que je n'avais aucun plaisir à être en leur compagnie. Cet été, je dois essayer de participer à un GN, avec eux, évidemment, mais aussi plein de gens que je ne connais pas encore. J'ai envie d'essayer, car je suis curieuse, et mon copain m'a rassurée en me disant que ce couple d'amis sont vraiment à l'extrême dans leur passion, et que ce n'est pas le cas de tout le monde, et que, de plus, dans ce contexte de Grandeur Nature, J doit suivre l'histoire comme tout le monde, c'est pas lui qui décide de tout. Bref, on verra.
39 ans Angers 1761
Pourquoi tu tiens absolument à t'intégrer à ce groupe ? Tu as essayé, ça ne passe pas, y'a pas d'atomes crochus de toute évidence mais ce n'est pas grave ! Je veux dire, rien ne t'oblige à l'accompagner à chaque fois qu'il les voit ! Rien ne t'oblige non plus à devenir amie avec ses amis.
39 ans 191
-Celia- a écrit:
Pourquoi tu tiens absolument à t'intégrer à ce groupe ? Tu as essayé, ça ne passe pas, y'a pas d'atomes crochus de toute évidence mais ce n'est pas grave ! Je veux dire, rien ne t'oblige à l'accompagner à chaque fois qu'il les voit ! Rien ne t'oblige non plus à devenir amie avec ses amis.

Tout à fait d'accord.

Prenez du temps pour vous, et quand il va les voir, il y va seul.
Si lui n'aimait pas une de tes amies, il s'arrangerait pour vous laisser seules.
Chacun profite pleinement de ses amis sans les imposer à l'autre.
26 ans 294
C'est vraiment complexe. D'un coté, je comprends ta détresse et je comprends que ça doit être difficile mais de l'autre, je peux me mettre à la place de ses amis puisque je suis une de ces personnes qui fonctionnent au feeling. Je suis polie et tout mais si j'ai pas envie de devenir amie avec quelqu'un, je vais le garder à distance. Je vais te décrire les choses de mon point de vue (avec le peu d'éléments que j'ai) au cas o ça t'aiderait.

T'as un groupe d'amis bien structuré puis un pote se trouve une copine, elle ne connait rien aux passions du groupe, pose des questions et essaye de forcer tout le monde à l'accepter en essayant de jouer à nos jeux alors qu'elle n'y comprends rien et qu'elle n'aurait même pas essayé en temps normal. Du coup ça ne l'intéresse pas vraiment, elle fait juste ça pour son copain.

Evidemment c'est subjectif mais étant quelqu'un de très casanier, possessif avec mes amis et qui ne supporte pas que d'autres personnes arrivent dans un groupe d'amis ne manière "pas naturelle", c'est à dire, pas en découvrant les membres, trainer parfois avec, devenir de plus en plus proches puis, finalement être intégré au groupe, petit à petit, sans que personne ne se pose la question. Toi t'es juste "pistonnée" là dans le groupe, sans aucun rapport avec personne et étant vue comme inintéressante (visiblement).

Du coup, soit ça viendra petit à petit, soit le groupe va (même de manière inconsciente hein) te rester fermer. Du coup je te repose la question de Célia : pourquoi vouloir t'intégrer et ne pas le laisser aller voir ses amis tout seul? Une fois pour te montrer ce que c'est, ok mais y a pas besoin de t'y trainer à chaque fois. T'imagines, si tu faisais de la danse classique et que tu emmenais ton copain à chaque répèt? :P

Ca peut arriver de ne pas aimer les amis de son copain. Par exemple, entre moi et la meilleur amie de mon amoureux, c'est impossible. Ca a finit en concours d'insultes sur facebook parce qu'elle estime que son meilleur ami (mon copain) lui appartiens et que je l'en éloigne. Pourtant notre couple ne s'en sort pas plus mal. C'est normal de ne pas apprécier les mêmes personnes.

Tout ça pour dire, arrête de t'inquiéter, réessaye un peu si tu veux puis dis à ton copain que tu as envie de faire autre chose et que pendant son absence, tu liras/jouera/regardera un truc. Il doit y avoir moyen de s'arranger. Pour moi le problème est que tu précipites les choses "se sont ses amis, je dois en être proche" mais ça marche pas comme ça, surtout avec les gens introvertis.

Parce que pour etre honnête, mon groupe d'amis (dont mon copain fait partie) on est tous devenus proches en jouant ensemble, ça a crée des liens. Si y avait une personne inconnue qui arrivait, forcait sa place, du jour au lendemain, je l'ignorerais complètement et lui répondrait de manière froide pour la pousser à s'en aller. Parce qu'elle n'a juste rien à faire là et qu'elle m'excède à vouloir s'accaparer tout le monde. Du coup je ne peux pas faire la moralisatrice :oops: .

Je tiens à préciser que j'ai dit ça à partir de ce que je comprenais de la situation, si quelque chose m'a échappé, je m'excuse. Et surtout, le prend pas mal, je ne prétend pas penser comme des gens qui me sont inconnus mais peut-être que ça te donnera une idée (et maintenant, vous avez la certitude que je suis invivable :lol: )
36 ans 886
D'accord avec les filles au-dessus, laisse ton copain les voir seul surtout si maintenant il les voit moins souvent, et ne te prends pas le chou. Si tu ne t'obliges pas à passer du temps avec eux ils t'énerveront sûrement moins quand tu entendras parler d'eux. Et sur FB tu peux bloquer discretos leurs publications pour ne pas les voir ;)
34 ans Orgrimmar 6511
J'ai vécu exactement la même situation avec mon ex (qui n'est pas devenu ex pour ça hein ;) ). Mêmes types de personnages avec quelques passions très restreintes mais qui prennent toute la place, aucun pas vers moi, enfermés dans leur bulle d'amis, si on est différents on dégage. Et pourtant, c'étaient des geeks, je suis une geek, juste pas le même "genre"... J'ai essayé de m'intéresser à leur univers (qui aurait pu m'intéresser, vraiment!) mais quand tu joues à un jeu de rôle plateau, que personne ne t'explique les règles, et qu'on t'en met quand même plein la gueule, bon... Que tu n'arrives pas à suivre l'histoire tellement ils vont vite dans leur raisonnement, soit... Mais qu'après ils te proposent juste de "regarder" parce que , bon, t'as loupé un épisode, donc tu nous retardes, stop. Stop, stop, stop. Vous me voulez pas? Je me casse!!!

Je comprends très bien ton sentiment, et je suis d'avis de mettre ton énergie plutôt à trouver un équilibre avec ton chéri, qu'il puisse voir ses potes pendant que tu vois les tiens, par exemple, et éventuellement que vous puissiez en avoir 1 ou 2 en commun serait l'idéal, histoire que vous vous retrouviez ensemble dans certaines soirées ou sorties^^
39 ans 242
Mycea a écrit:

Ca peut arriver de ne pas aimer les amis de son copain. Par exemple, entre moi et la meilleur amie de mon amoureux, c'est impossible. Ca a finit en concours d'insultes sur facebook parce qu'elle estime que son meilleur ami (mon copain) lui appartiens et que je l'en éloigne. Pourtant notre couple ne s'en sort pas plus mal. C'est normal de ne pas apprécier les mêmes personnes.


Mycea, une question que je me pose, ton copain a eu quelle réaction quand vous avez fini par vous disputer, vous insulter sur facebook, c'est violent tout de même?..il a pris quelle position?..parce que je me suis retrouvée aussi au milieu d'une violente dispute entre ma grande amie et mon mec, et j'ai pas supporté l'attitude possessive de mon amie envers mon homme, comme si j'étais sa chose, et j'ai fait un break avant de reprendre à nouveau avec elle.
25 ans 262
C'est compliqué comme situation. Si ton copain ne prend pas mal le fait que tu ne vois pas ses amis alors je pense qu'il faut en effet prendre de la distance, ses gens ont décidé de ne pas t'intégrer dans leur groupe. Ou alors et je penche plutôt pour cette solution (ils sont totalement adsorbés par leur passion qu'ils ne se rendent pas vraiment compte qu'ils accueillent quelqu'un de nouveau dans leur groupe).

Je suis quelqu'un de très timide et il me faut un long temps d'adaptation pour me trouver une place dans un groupe mais pour les amis de mon copain je fais un effort tout particulier, je comprend que ça te tienne à coeur de bien t'entendre avec eux mais là je vois peu d'ouverture possible.
47 ans à la maison ! 10072
Je suis dans la situation inverse : mon concubin n'a pas d'atomes crochus avec les miens. Bon, faut dire que c'est un sauvage, ça n'aide pas. Du coup, la plupart du temps, je vais les voir sans lui. Et même quand ils viennent à la maison, il arrive qu'ils le croisent à peine (ils sont habitués maintenant !).
ça ne nous empêche pas d'avoir certains amis communs. Le tout est de trouver un juste milieu. Parce qu'il serait injuste de le forcer à venir avec moi, et il serait injuste qu'il m'empêche d'aller les voir. Et on le vit très bien.
25 ans 262
Citation:
Je comprends très bien ton sentiment, et je suis d'avis de mettre ton énergie plutôt à trouver un équilibre avec ton chéri, qu'il puisse voir ses potes pendant que tu vois les tiens, par exemple, et éventuellement que vous puissiez en avoir 1 ou 2 en commun serait l'idéal, histoire que vous vous retrouviez ensemble dans certaines soirées ou sorties^^


A 200 % c'est un peu ce qui se passe avec mon copain et je trouve que c'est l'idéal, enfin pour nous ça marche très bien pas de problèmes avec les amis de chacun, enfin lui n'en a pas beaucoup et moins non plus mais ils nous sont très chers et tout se passe bien avec les amis de l'autre. Mais moi j'ai un feeling particulier avec son meilleur ami et lui avec ma meilleure amie comme ça pas de problème d'insultes sur Facebook comme dans le cas de Mycea.
26 ans 294
capucina a écrit:
Mycea a écrit:

Ca peut arriver de ne pas aimer les amis de son copain. Par exemple, entre moi et la meilleur amie de mon amoureux, c'est impossible. Ca a finit en concours d'insultes sur facebook parce qu'elle estime que son meilleur ami (mon copain) lui appartiens et que je l'en éloigne. Pourtant notre couple ne s'en sort pas plus mal. C'est normal de ne pas apprécier les mêmes personnes.


Mycea, une question que je me pose, ton copain a eu quelle réaction quand vous avez fini par vous disputer, vous insulter sur facebook, c'est violent tout de même?..il a pris quelle position?..parce que je me suis retrouvée aussi au milieu d'une violente dispute entre ma grande amie et mon mec, et j'ai pas supporté l'attitude possessive de mon amie envers mon homme, comme si j'étais sa chose, et j'ai fait un break avant de reprendre à nouveau avec elle.


C'est un sujet délicat entre nous je dois dire. Il a décidé de rester neutre, ce qui pour lui tombe sous le sens alors que j'estimais qu'il aurait dû me défendre. Du coup il m'a fait "je lui ai dit de se calmer, elle ne veut pas, bloque-là avec elle y a rien à faire, elle pique des crises pour rien et va t'emmerder jusqu'à la fin des temps". Au final j'ai décidé que créer plus de problèmes que nécessaire, ça serait ajouter de l'eau au moulin de cette fille. Même si ça m'énervait d'autant plus parce qu'ils avaient couché ensemble lors d'une soirée alcoolisée quelques années auparavant :roll: . J'ai sorti des trésors de self control :lol: .
33 ans 625
Je vais partager un tit bout de mon experience avec un de mes ex ( parielle, pas separer a cause de ca hein :P )mais il avait pas un couple d ami mais deux meilleurs potes avec qui ... ca passait pas !
Avec les autres c etait pas l amour fou mais j arrivais a passer une soirée, mais avec ces deux là c etait discussion d ordi toute la soirée jusqu a ce que moirt s en suive ... si au debut j ai essayé de m y interesser j ai vite compris que mes efforts ne servaient a rien parce qu ils ne ralentiraient pas leurs cadences pour me laisser integrer leurs bulle !

Au debut j ai adopté l attitude que beaucoup t on conseillé : prendre du recul, le laisser aller voir ses amis seuls et profiter pour voir les miens.

Seulement ca ne me convenait pas du tout ... alors j ai essayé de lui en parler pour qu on essaye de trouver une solution a deux ! Tout ce qu il a su me repondre c est que ca prendrait du temps mais qu un jour on deviendrait ami.

C etait sympa a dire mais j y croyais pas trop.

Et puis un soir ils sont venus comme d habitude, ils se sont installés dans le canapé et ont tout de suite commencer a parler d ordi et de jeux d ordi et je voyais la soirée se profiler a l horizon et je me suis sentie frustrée de cette nuit qui avait a peine commencer.
Du coup j ai eu une espece d illumination ... je les ai vu parler jeux et je me suis dit " j ai des jeux de societe !!! "

Alors je n aime pas tous les jeux de societe mais y en a vraiment pour tous les gouts, ceux qui aiment plus la reflection il va y avoir les jeux comme " le plus grand quizz de france " ou " qui veut gagner des millions ", ceux qui sont plus dans les match/ devinette il y a le " pictionnary " ou encore " le tabou ", pour ceux qui preferent les jeux de cartes il y a le uno / la contrée / le poker / le nain jaune / le pouilleux et pour ceux qui aiment les histoires et les enquetes il y les nouveaux jeux comme " black stories " BREF !

Je me suis dit que si leur univers c etait le jeu y en avait bien un qui allait les contenter ?

Du coup quand ils ont commencé a parler je les ai interropus et leur ai dit franchement : " ecoutez je veux pas vous embeter mais j admet que je suis un peu a la masse quand vous parler de vos trucs mais ca serait bien qu on change un peu en restant dans le theme ... on pourrait se faire un jeu tous ensemble ? "

Bien sur on a eu un peu de mal a trouver un jeu qui nous correspondrait a tous mais une fois fait ca a etait une vrai partie de plaisir et nous avons meme fait plusieurs jeux apres celui ci ...

Nous ne sommes jamais vraiment devenu ami avec ses potes mais a partir de ce moment là, lorsqu ils venaient ( a part pour les soirées " reseaux " ) on jouaient tous ensemble a un jeux de societe et on s amusaient vraiment bien.

Alors je dis pas que ca peut marcher avec tout le monde mais c est quand meme plus facile un jeu de societe que leur jeu de role ... y en a peut etre un voir plusieurs qui pourrait vous plaire a tous : a essayer !
P
52 ans 3714
Je ne vais pas en écrire des tonnes, ça ne fera pas avancer le bazar, mais d'expérience, je dis que quand ça ne colle pas avec les amis du conjoint, faut pas essayer de se forcer, ça ne fonctionne jamais.
B I U