MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Hautaine... Ça se soigne?

30 ans 96
Bonsoir!

Ce soir je me pose des questions sur mon attitude et l'image qu'elle renvoie aux autres.

Pour essayer de faire court, les gens qui me connaissent mal, me trouvent froide, et  
surtout hautaine.
Lorsqu'ils me parlent, ils me trouvent sympa, mais certains continuent de penser que mes mimiques surtout, sont hautaines et méprisantes, et que je suis souvent trop critique.

Je ne le vis pas si mal, mais quelque part, cette remarque récurrente commence à me gonfler.
Je ne parviens pas à être hypocrite et fausse avec les gens; même si je ne dis pas toujours ce que je pense, je ne vais pas dire l'inverse de ma pensée pour flatter l’ego des uns et des autres.

Je suis quelqu'un de réservé, un peu misanthrope peut être, car j'ai été confrontée à beaucoup de méchanceté plus jeune.

La plupart du temps je m'en fiche (je me dis qu'avec les gens qui s'arrêtent aux apparences, je ne perds pas grand chose), mais ce soir, ça me pèse car je me dis que je passe peut être à côté de certaines personnes intéressantes et sympas.

Je me demande si je pourrais changer ces comportements, car je n'en ai pas l'impression: on me reproche notamment des expressions, des mouvements d'yeux et de sourcils. Je ne m'en rends pas compte, j'ai un visage expressif (parfois je suis frappée par certains comportements immatures, ce qui doit se voir, mais lorsque des personnes que j'apprécie me trouvent méprisante vis-à-vis d'elles, je trouve ça gênant).

Est-ce que vous avez déjà suscité ce genre de réaction? Si oui, comment avez-vous réagit? Pensez-vous qu'on puisse changer sa façon d'être si elle nous porte préjudice socialement?

Bref, le sujet étant venu sur le tapis ce soir, j'avais besoin d'en parler. Merci
45 ans gagny 3067
bonjour

j'ai eu svent ce pblm.je me suis souvent posée les mêmes questions que toi.le soucis quand même c'est que plus on vieillit, plus les défauts s'accentuent.... :lol:

je suis trop directe (même sur vlr, je m'en suis pfois excusée d'ailleurs car trop de franchise blesse ou passe pr du mépris ce qui chez moi n'est jamais le cas)

ceux qui me connaissent le savent, pas les autres.j'ai appris avec le temps à m'accepter et aussi un peu les autres.j'essaye d'être plus tolérante avec les autres.je boue souvent, j'essaye de me contenir car on ne pt pas refaire les autres et le monde.je craque parfois.

rassures toi tu n'es pas la seule.l'âge aidant, tu seras plus conciliante avec toi même ms pas forcément avec les autres.

la seule chose qui change pr moi c'est que je dis les choses plus rapidement.par ex qd je vois que les gens me regardent bizarrement je leur dis comment je suis, qu'ils ne doivent pas prendre mal forcément ce que je dis ou ma gestuelle corporelle et j'ai svent pu constater que cette forme de franchise désamorce pas mal de choses ss régler la totalité du pblm

voilou

allez vas, courrage ds le fond ce n'est pas si terrible.on dit je crois que pr aimer les autres il faut d'abord s'aimer soi même. ;)
J
48 ans 575
Il est dur de modifier l'impression que l'on donne aux autres de toutes façons, les petits signaux et autre....
La franchise à tout va, si c'est pour dire autant de choses positives que négatives oui pourquoi pas mais si c'est pour verser sa bile et donner des leçons là c'est pénible. Le problème de la franchise c'est que l'on associe au jugement. Sous l'excuse d'être franc, on a le droit de tout dire, je ne suis pas sûre. Souvent les autres se taisent pour éviter le conflit. Et parfois on n'a pas toujours le choix de ses fréquentations.
La mère d'un des copains de mon fils a un avis sur tout et ses principes qu'elle partage, elle juge en permanence sous couvert de franchise, bon c'est bien mais personnellement je ne lui ai jamais demandé son avis, désormais je lui dis bonjour du bout des lèvres et je suis glaciale. Ce n'est pas parce qu'elle est franche que je dois la supporter et que dois m'adapter à son comportement.
Je pense qu'entre être hypocrite et fausse, et blessante il y a un monde. Tout le monde à des limites que l'on se doit de respecter. L'indulgence est une vrai qualité dans les rapports humains.
La tolérance aussi d'ailleurs.
S
31 ans 3465
J'ai une apparence hautaine aussi et tout comme toi, une fois qu'on me connait, on ne me trouve plus si hautaine que ça. Je ne sais pas si je suis vraiment hautaine, mais j'admets qu'il y a certains comportements que je trouve mesquin et que je méprise. Après, ça ne signifie pas que je méprise la personne, mais plutôt ses agissements. J'ai un visage très expressif aussi, je n'ai pas besoin de dire quoique ce soit, ce que je pense se voit, se sent à travers mon faciès. :lol: C'est un livre ouvert sur mes pensées.

Ca ne me dérangeait pas jusqu'ici, mais je me suis dit que donner l'air d'être hautain alors qu'on ne l'est pas forcément, c'est dommage. Si j'étais vraiment hautaine, je m'en ficherais, mais je ne le suis pas, du coup je trouve que c'est une fausse image de moi. Et puis je me suis aussi dit que les pensées sont privées. Les gens n'ont pas besoin de savoir ce que je pense, si je ne prends pas l'initiative de le dire, du coup j'ai appris à rester plus stoïque face à des comportements qui m'exaspèrent et à être plus souriante surtout.
45 ans gagny 3067
JulaleximanSandra a écrit:
Il est dur de modifier l'impression que l'on donne aux autres de toutes façons, les petits signaux et autre....
La franchise à tout va, si c'est pour dire autant de choses positives que négatives oui pourquoi pas mais si c'est pour verser sa bile et donner des leçons là c'est pénible. Le problème de la franchise c'est que l'on associe au jugement. Sous l'excuse d'être franc, on a le droit de tout dire, je ne suis pas sûre. Souvent les autres se taisent pour éviter le conflit. Et parfois on n'a pas toujours le choix de ses fréquentations.
La mère d'un des copains de mon fils a un avis sur tout et ses principes qu'elle partage, elle juge en permanence sous couvert de franchise, bon c'est bien mais personnellement je ne lui ai jamais demandé son avis, désormais je lui dis bonjour du bout des lèvres et je suis glaciale. Ce n'est pas parce qu'elle est franche que je dois la supporter et que dois m'adapter à son comportement.
Je pense qu'entre être hypocrite et fausse, et blessante il y a un monde. Tout le monde à des limites que l'on se doit de respecter. L'indulgence est une vrai qualité dans les rapports humains.
La tolérance aussi d'ailleurs.



le comportement de cette dame va a delà de la franchise moi je dirais plutot de l'ingérence.

ms qd on est franche, on doit aussi supporter la franchise des autres non ? Je suis qq'un de polie et correcte et qd je vois des fois les réflexions que se permettent de me faire les gens....les gens faux il y en a bcps et impolis je n'en parle pas.

oui pr l'indulgence je suis d'accord .ms on est pas obligée de tendre l'autre joue.qd on a un caractère affirmé il faut certes en subir certaines conséquences.je n'ai pas une foule d'amis car je n'ai pas envie d'être faux cul ou de passer sur des choses qui me blessent.on pt biensure être franc avec moi et cela ne me plait pas tjrs c'est clair ms c'est la règle du jeu.

les apparences sont tjrs trompeuses et je laisse de côté ceux qui ne s'en tiennent qu'à cela.
28 ans Tu vois où c'est le Puy de Dome ? Et bah, c'est pas là. 975
Quelque chose que je remarque d'assez paradoxal, c'est que les personnes franches n'ont aucun soucis pour débiter des vérités à leur entourage, mais supportent très mal qu'on leur rappelle leur propre défauts où une vérité qui fait mal.

Il faudrait s'assouplir à ce niveau. D'accord, y'a des comportements qui vous agacent, l'hypocrisie, le mensonge, des agissements qui sont malhonnêtes et irrespectueux (et il y en aura toujours). Mais rappelez-vous que vous non plus n'êtes pas parfaits. Le fameux dicton : "Etre franc, ce n'est pas dire tout ce que l'on pense, mais penser tout ce que l'on dit." me semble assez évident.

Je suis souvent tombée sur des gens francs qui aiment bien te dire "sans mauvaise pensées", "pour ton bien", des défauts dont on a parfaitement connaissance, histoire de visser encore plus le boulon. Mais qui sont ensuite étonnés qu'on leur reproche à leur tour des vices trop présents chez eux, comme s'ils n'avaient jamais pensé en avoir, où plutôt qu'on les aime leur défauts. Alors que souvent, on ferme juste notre gueule parce qu'on sait que ça peut être mal reçu, blessant, et que chacun a le droit d'être imparfait.
80 ans Bretagne 724
J'apparais aussi facilement hautaine. En fait, je le sais depuis mes 13 ans : le gamin le plus populaire de la classe, celui m'ayant pris en grippe toute l'année, et me l'ayant montré, est venu un jour me dire qu'il trouvait que je regardais les gens de haut. Les gens, aka, lui. Stupeur de ma part, je n'avais simplement jamais imaginé que ce soit possible, il était l'un des gamins les plus doués en tout (Et conscient de l'être) qu'on croise dans une scolarité, mes interactions avec lui consistaient exclusivement à l'éviter pour qu'il ne m'embête pas. Mais cela m'a été reproché plusieurs fois par la suite, toujours de manière completement inattendue (Pas forcément par des personnes pour qui j'avais un avis négatif), donc je pense que quelque chose chez moi envoie ce message.

La forme de mes yeux, d'ailleurs, en partie (Atténuer l'effet blasé est même l'un des buts du maquillage que je porte). Ajoutons que je suis myope et pas la moindre intention de porter ou lunettes, ou lentilles, donc je plisse probablement un peu des yeux. Et puis, je ne suis pas très réactive, j'ai toujours un temps de latence durant lequel je me contente de regarder l'autre d'un air neutre avant de réagir. Je suis incapable de dissimuler mes émotions négatives. Peut-être aussi parce que je suis assez solitaire, et me tient pas mal en retrait. Que je suis assez peu expansive.
Pures spéculations, mais...bon.

Depuis quelques temps, je parviens à apparaitre plus ouverte aux autres, mais cela me demande un effort conscient : montrer à l'autre que je me concentre sur ce qu'il essaye d'exprimer, penser à sourire lorsque je croise le regard d'une personne, surtout si elle est dans une position de gêne, dire lorsque j'ai avancé quelque chose qui se révèle faux, formuler les choses lorsque j'ai une opinion positive sur un aspect du caractère d'une personne... C'est maladroit, mais les gens autour de moi semblent un peu plus à l'aise, et c'est quelque chose que j'apprécie.
30 ans 96
clelia_1975 a écrit:
bonjour

j'ai eu svent ce pblm.je me suis souvent posée les mêmes questions que toi.le soucis quand même c'est que plus on vieillit, plus les défauts s'accentuent.... :lol:

je suis trop directe (même sur vlr, je m'en suis pfois excusée d'ailleurs car trop de franchise blesse ou passe pr du mépris ce qui chez moi n'est jamais le cas)

ceux qui me connaissent le savent, pas les autres.j'ai appris avec le temps à m'accepter et aussi un peu les autres.j'essaye d'être plus tolérante avec les autres.je boue souvent, j'essaye de me contenir car on ne pt pas refaire les autres et le monde.je craque parfois.

rassures toi tu n'es pas la seule.l'âge aidant, tu seras plus conciliante avec toi même ms pas forcément avec les autres.

la seule chose qui change pr moi c'est que je dis les choses plus rapidement.par ex qd je vois que les gens me regardent bizarrement je leur dis comment je suis, qu'ils ne doivent pas prendre mal forcément ce que je dis ou ma gestuelle corporelle et j'ai svent pu constater que cette forme de franchise désamorce pas mal de choses ss régler la totalité du pblm

voilou

allez vas, courrage ds le fond ce n'est pas si terrible.on dit je crois que pr aimer les autres il faut d'abord s'aimer soi même. ;)


Je te remercie de ton message. Effectivement ce n'est pas si terrible, c'est surtout hier soir que ça me travaillait. Après une bonne nuit de sommeil, je relativise.

J'espère quand même que ça ne va pas s'accentuer avec les années car je redoute que ça puisse m'être reproché dans ma vie professionnelle!
30 ans 96
JulaleximanSandra a écrit:
Il est dur de modifier l'impression que l'on donne aux autres de toutes façons, les petits signaux et autre....
La franchise à tout va, si c'est pour dire autant de choses positives que négatives oui pourquoi pas mais si c'est pour verser sa bile et donner des leçons là c'est pénible. Le problème de la franchise c'est que l'on associe au jugement. Sous l'excuse d'être franc, on a le droit de tout dire, je ne suis pas sûre. Souvent les autres se taisent pour éviter le conflit. Et parfois on n'a pas toujours le choix de ses fréquentations.
La mère d'un des copains de mon fils a un avis sur tout et ses principes qu'elle partage, elle juge en permanence sous couvert de franchise, bon c'est bien mais personnellement je ne lui ai jamais demandé son avis, désormais je lui dis bonjour du bout des lèvres et je suis glaciale. Ce n'est pas parce qu'elle est franche que je dois la supporter et que dois m'adapter à son comportement.
Je pense qu'entre être hypocrite et fausse, et blessante il y a un monde. Tout le monde à des limites que l'on se doit de respecter. L'indulgence est une vrai qualité dans les rapports humains.
La tolérance aussi d'ailleurs.


MissWillow a écrit:
Quelque chose que je remarque d'assez paradoxal, c'est que les personnes franches n'ont aucun soucis pour débiter des vérités à leur entourage, mais supportent très mal qu'on leur rappelle leur propre défauts où une vérité qui fait mal.

Il faudrait s'assouplir à ce niveau. D'accord, y'a des comportements qui vous agacent, l'hypocrisie, le mensonge, des agissements qui sont malhonnêtes et irrespectueux (et il y en aura toujours). Mais rappelez-vous que vous non plus n'êtes pas parfaits. Le fameux dicton : "Etre franc, ce n'est pas dire tout ce que l'on pense, mais penser tout ce que l'on dit." me semble assez évident.

Je suis souvent tombée sur des gens francs qui aiment bien te dire "sans mauvaise pensées", "pour ton bien", des défauts dont on a parfaitement connaissance, histoire de visser encore plus le boulon. Mais qui sont ensuite étonnés qu'on leur reproche à leur tour des vices trop présents chez eux, comme s'ils n'avaient jamais pensé en avoir, où plutôt qu'on les aime leur défauts. Alors que souvent, on ferme juste notre gueule parce qu'on sait que ça peut être mal reçu, blessant, et que chacun a le droit d'être imparfait.


Merci pour vos réponses, mais j'ai l'impression que mon propos a été mal interprété.
Je précise que je ne me permets pas de balancer ce que je pense aux gens quand je sais que c'est désagréable, ce que je voulais dire c'est que si je n'ai rien de sympa à dire, je ne dirai rien, je ne me forcerai pas à faire un compliment par exemple.
On ne me reproche jamais d'être trop franche. Globalement, je ne suis pas susceptible, mais je comprends qu'on n'ait pas tous le même niveau de tolérance donc je fais attention.
L'impression hautaine que je peux dégager, c'est vraiment avant que je discute avec les gens, après, ils sont plutôt agréablement surpris, car ils s'attendaient justement à ce que je ne sois pas sympa du tout.
45 ans gagny 3067
les à priori ont la dent dure.... je sais que pr certains je suis une enm..., etc.... ms je sais aussi que certains ont appris à me connaitre.une au boulot qui m'a regardé bizarrement a début qd je suis arrivée ds son service... depuis on se marre bien et on s'entend bien.et d'autres aussi

ce qui m'a tjrs sauvé si on pt dire c'est que je suis qq'un d'honnête et de fidèle. je ne m'engage pas à la légère et je fais tjrs ce que je dis. à la longue cela porte ses fruits.je reste une grde bouche qui ne mache pas ses mots ms je ne fais pas des risettes pr planter un couteau ds le dos ensuite

on a le défaut de ses qualités et surtt on ne pt pas plaire à tt le monde.Qd on a compris cela on voit les choses avec du recul ;)
30 ans 96
Merci également à vous pour vos réponses!

Sibell a écrit:
J'ai une apparence hautaine aussi et tout comme toi, une fois qu'on me connait, on ne me trouve plus si hautaine que ça. Je ne sais pas si je suis vraiment hautaine, mais j'admets qu'il y a certains comportements que je trouve mesquin et que je méprise. Après, ça ne signifie pas que je méprise la personne, mais plutôt ses agissements. J'ai un visage très expressif aussi, je n'ai pas besoin de dire quoique ce soit, ce que je pense se voit, se sent à travers mon faciès. :lol: C'est un livre ouvert sur mes pensées.

Ca ne me dérangeait pas jusqu'ici, mais je me suis dit que donner l'air d'être hautain alors qu'on ne l'est pas forcément, c'est dommage. Si j'étais vraiment hautaine, je m'en ficherais, mais je ne le suis pas, du coup je trouve que c'est une fausse image de moi. Et puis je me suis aussi dit que les pensées sont privées. Les gens n'ont pas besoin de savoir ce que je pense, si je ne prends pas l'initiative de le dire, du coup j'ai appris à rester plus stoïque face à des comportements qui m'exaspèrent et à être plus souriante surtout.


Je vais vraiment tenter d'être plus souriante et plus avenante. Je partage complètement ton ressenti sur la fausse image que tu renvoies...
Quant à rester stoïque, j'imagine que c'est une question d'entraînement, car pour l'instant, à moins qu'on me le fasse remarquer j'ai déjà du mal à prendre conscience de mes expressions, alors les maîtriser, ça me parait difficile.

Remus a écrit:
J'apparais aussi facilement hautaine. En fait, je le sais depuis mes 13 ans : le gamin le plus populaire de la classe, celui m'ayant pris en grippe toute l'année, et me l'ayant montré, est venu un jour me dire qu'il trouvait que je regardais les gens de haut. Les gens, aka, lui. Stupeur de ma part, je n'avais simplement jamais imaginé que ce soit possible, il était l'un des gamins les plus doués en tout (Et conscient de l'être) qu'on croise dans une scolarité, mes interactions avec lui consistaient exclusivement à l'éviter pour qu'il ne m'embête pas. Mais cela m'a été reproché plusieurs fois par la suite, toujours de manière completement inattendue (Pas forcément par des personnes pour qui j'avais un avis négatif), donc je pense que quelque chose chez moi envoie ce message.

La forme de mes yeux, d'ailleurs, en partie (Atténuer l'effet blasé est même l'un des buts du maquillage que je porte). Ajoutons que je suis myope et pas la moindre intention de porter ou lunettes, ou lentilles, donc je plisse probablement un peu des yeux. Et puis, je ne suis pas très réactive, j'ai toujours un temps de latence durant lequel je me contente de regarder l'autre d'un air neutre avant de réagir. Je suis incapable de dissimuler mes émotions négatives. Peut-être aussi parce que je suis assez solitaire, et me tient pas mal en retrait. Que je suis assez peu expansive.
Pures spéculations, mais...bon.

Depuis quelques temps, je parviens à apparaitre plus ouverte aux autres, mais cela me demande un effort conscient : montrer à l'autre que je me concentre sur ce qu'il essaye d'exprimer, penser à sourire lorsque je croise le regard d'une personne, surtout si elle est dans une position de gêne, dire lorsque j'ai avancé quelque chose qui se révèle faux, formuler les choses lorsque j'ai une opinion positive sur un aspect du caractère d'une personne... C'est maladroit, mais les gens autour de moi semblent un peu plus à l'aise, et c'est quelque chose que j'apprécie.


Je me retrouve dans pas mal d'aspects de ce que tu as dit!
Notamment le fait de plisser les yeux: j'ai de légers problèmes de vue, je porte des lunettes, mais pas systématiquement, que lorsque j'en ai besoin.
Du coup, j'ai également tendance à plisser, ou à ne pas distinguer les gens au loin, ou leurs expressions, s'ils me sourient, je ne m'en aperçois pas forcément s'ils sont trop éloignés...

Aussi, j'ai été assez isolée pendant une partie de ma scolarité, j'ai pris de "mauvaises habitudes" avec les autres...
Je suis plutôt réservée, et j'ai une carapace au départ, ce qui fait parfois dire que je suis "snobe".

Je suis contente de voir que je ne suis pas seule, et qu'en plus tu as trouvé des solutions. Est-ce que ce n'est pas trop contraignant d'être dans cette maîtrise ?
28 ans Tu vois où c'est le Puy de Dome ? Et bah, c'est pas là. 975
Je pense que ce que tu ne comprends peut-être pas, c'est que ça devrait être un réflexe naturel de intéresser aux gens. On ne cherche jamais à se "forcer" à s'y intéresser, c'est juste plutôt évident si tu veux faire connaissance avec une personne, si tu veux aborder de façon amical.

Par exemple, quand une personne te dit "Qu'est-ce que tu aimes ? Tu écoutes quoi en musique ? Tu as déjà voyagé ?", ce sont des phrases de conversation qui te font plaisir parce que la personne cherche à en savoir plus sur toi. Mais si de ton coté, tu ne poses pas particulièrement de questions, que tu ne intéresses pas vraiment à sa vie, ton interlocuteur va avoir l'impression que tu es snobe et hautaine parce que tu ne vas répondre qu'aux question et discussions qui TE concernent et que l'on te posent.

J'espère ne pas avoir répondu à coté de la plaque. Je comprends que ce soit difficile d'exprimer des compliments, des encouragements, mais si ça te fait plaisir à toi, ça sera de même pour le partenaire en face de toi. Valoriser quelqu'un, ce n'est pas le considérer comme mieux que nous, c'est juste reconnaître l'existence et la personnalité unique de celle-ci. :P
30 ans 96
MissWillow a écrit:
Je pense que ce que tu ne comprends peut-être pas, c'est que ça devrait être un réflexe naturel de intéresser aux gens. On ne cherche jamais à se "forcer" à s'y intéresser, c'est juste plutôt évident si tu veux faire connaissance avec une personne, si tu veux aborder de façon amical.

Par exemple, quand une personne te dit "Qu'est-ce que tu aimes ? Tu écoutes quoi en musique ? Tu as déjà voyagé ?", ce sont des phrases de conversation qui te font plaisir parce que la personne cherche à en savoir plus sur toi. Mais si de ton coté, tu ne poses pas particulièrement de questions, que tu ne intéresses pas vraiment à sa vie, ton interlocuteur va avoir l'impression que tu es snobe et hautaine parce que tu ne vas répondre qu'aux question et discussions qui TE concernent et que l'on te posent.

J'espère ne pas avoir répondu à coté de la plaque. Je comprends que ce soit difficile d'exprimer des compliments, des encouragements, mais si ça te fait plaisir à toi, ça sera de même pour le partenaire en face de toi. Valoriser quelqu'un, ce n'est pas le considérer comme mieux que nous, c'est juste reconnaître l'existence et la personnalité unique de celle-ci. :P


Tu ne réponds pas à côté de la plaque, et je te remercie de répondre, car ça m'intéresse de connaître le ressenti des autres, et leur perception des choses.

Je te rassure, je ne suis pas complètement froide, je sais faire des compliments et j'en fais à mes amis, que ça concerne leur personnalité, ou leur façon d'être habillé par exemple.

Je retourne aussi les questions qu'on peut me poser, j'en pose aux autres spontanément. La difficulté que j'ai, est plutôt en amont, avant que la conversation démarre.
Est-ce qu'il t'arrive parfois, sans avoir parlé avec une personne, d'avoir l'impression qu'elle est assez désagréable? Juste par sa gestuelle par exemple?

J'ai du mal à aller vers les autres, mais quand je me lance, je m'intéresse à eux. C'est sincère d'ailleurs, je ne me force pas! Une fois qu'on discute, les gens perdent souvent cet a priori négatif. Je peux me tromper, mais je ne pense pas que l'image négative que je peux renvoyer soit liée à ma conversation.
45 ans région parisienne 5831
Yellow a écrit:
Est-ce qu'il t'arrive parfois, sans avoir parlé avec une personne, d'avoir l'impression qu'elle est assez désagréable? Juste par sa gestuelle par exemple?


Moi, ça m'arrive, quand la personne a un air pincé, voire quand elle ne sourit pas. Ceci dit, j'ai pu constater de nombreuses fois que cette première impression n'était pas forcément justifiée.

Tiens, il y a une personne comme ça à mon travail: elle sourit peu, répond relativement séchement, et elle engage rarement la conversation. Du coup, elle passe pour hautaine et froide. Perso, j'ai plutôt l'impression qu'elle est timide, mais bon...
34 ans Orgrimmar 6511
Il y a des personnes qui attirent spontanément la sympathie de la majorité (mon ex était un cas flagrant, partout où il allait c'était grands sourires d'inconnus, mecs comme filles, alors qu'il n'était pas spécialement beau, juste il dégageait quelque chose qui faisait que les gens baissaient la garde de suite), et l'inverse existe malheureusement.
Je suis un peu dans ton cas. J'ai l'air méchante, ou en tout cas pas aimable, ou bête, ou fermée, j'en sais trop rien, ce que je sais c'est que de prime abord, je galère souvent à m'attirer l'empathie des gens. Mon père me dit que j'ai l'air d'une pimbêche trop sûre d'elle, alors que la confiance en moi n'est pas forcément mon fort^^

J'ai souvent des regards un peu irrités quand je pose une question, quand je suis cliente par exemple, ou méfiants. Sincèrement, ça m'agace, mais je m'y suis fait.
Je sais qu'il va falloir que je redouble d'efforts si je veux une relation "saine" avec certaines personnes, que l'a priori que je dégage n'est pas forcément positif. J'imagine que c'est à cause de mes mimiques (j'ai aussi un visage très expressif^^) mais aussi à cause de ma "dégaine" pas très féminine et un peu je m'en foutiste. Je pense que ce 2e point joue plus que je ne veux l'imaginer car par exemple en entretien d'embauche où je fais très attention à comment je me fringue, je n'ai pas ces soucis.

La plupart du temps, quand ce sont des personnes qui vont devoir me cotoyer sur le long terme, j'ai le temps de les connaitre et qu'ils me connaissent, et par exemple au boulot, ça s'est toujours bien passé. Mais quand je discute avec d'anciens collègues, souvent j'ai la réflexion "je savais pas trop si ça allait passer avec toi, je te sentais pas".
En clientèle, souvent j'ai un mur entre mes clients et moi, bon après, avec l'expérience j'arrive à le démolir assez vite, mais quand je regarde ma collègue, elle n'a pas cet "effort" à faire. Ce qui me rassure c'est que ça ne veut pas dire que ça se passe moins bien avec moi au final :)

Par contre, quand ce sont des rencontres "à court terme", comme un livreur de pizza, un secrétaire de l'hopital, etc... Et bien ça me blesse de ne pas arriver à être perçue comme agréable. Parce qu'il faut dire ce qui est, c'est quand même plus agréable quand une personne va essayer d'aller dans ton sens plutôt qu'une personne qui se dit "celle là, elle me revient pas, je vais lui mettre des bâtons dans les roues".

Et ce n'est pas une vue de l'esprit, mon conjoint c'est pire que moi, rangers cheveux longs ça doit pas aider^^

Bref, pas trop de solutions à t'apporter, juste te dire que tu n'es pas seule^^
B I U