MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Il me reproche beaucoup de choses... a-t-il raison?

S
32 ans 3465
Bonjour à toutes et à tous.

Je ne sais pas trop par où commencer, je sens que ça va être sans queue ni tête, mais j'ai besoin d'avoir des avis  
objectifs.

Hier soir, on s'est un peu disputé avec mon copain (je ne l'ai pas dit ici, mais on s'est remis ensemble). Dispute parti sur un malentendu. On devait se voir hier, il devait venir me chercher après être aller boire un verre avec un de ses amis, vers minuit. Finalement à vers 23h30 il m'envoie un message pour me dire qu'il y a un changement de plan, qu'il n'a pas de voiture, qu'il ne va pas pouvoir venir me chercher et que si ça me soule de venir seule, il comprend. Là, j'avoue que moi j'ai peut-être un peu mal interprété, je ne savais plus trop si ça tenait toujours qu'on se voie ou pas. Du coup, au lieu de lui poser la question directement et que lui me dise directement aussi que ça tient toujours, s'en ait suivi d'une discussion via message de 30 min. pour finalement être d'accord qu'il fallait que j'y aille. Bref, un malentendu quoi... Mais quand je suis finalement arrivée chez lui, il m'a reproché ce mal entendu, qu'il avait fallu 45 min. pour savoir si je venais ou pas, qu'il aimait pas ce genre de chose. Qu'il me trouvait hésitante et pas affirmée, qu'il ne comprenait pas pourquoi j'ai pas dit "Bon, ok, je viens en bus" tout de suite, au lieu de faire trainer les choses. J'ai juste mal compris son message, je n'ai pas compris les reproches qui ont plu derrière en fait...

Ensuite, il a enchaîné sur un autre reproche: notre sexualité. Un point où je le comprends: je n'ose pas me montrer complètement nue devant lui. J'ai perdu beaucoup de poids et j'ai un corps très abîmé, je complexe beaucoup, surtout sur le haut du corps et c'est vrai qu'après plus d'un an de relation, je comprends que ça puisse le peser. Mais disons que, je pense inconsciemment, il ne m'aide pas à me mettre à l'aise. Il me dit qu'il faut que je me raffermisse les fesses, que si je complexe, j'ai qu'à faire du sport, faire quelque chose pour m'améliorer, etc... etc... Sauf que ça fait trois ans que je fais du sport, mais j'ai perdu 50 kgs... Je n'aurai jamais le corps de quelqu'un qui a toujours eu un poids stable ou avec une évolution constante. Du coup, ces petites remarques me font me dire qu'il n'acceptera pas mes défauts, que je vais lui déplaire et je n'ose pas. Ca ne m'aide pas en gros... A côté de ça, c'est quelqu'un qui me dit très rarement que je suis belle, qu'il m'aime ou quoique ce soit... Il ne me complimente presque jamais et ça ne m'aide pas non plus à me sentir désirée. Pourtant, je ne suis pas quelqu'un qui a besoin d'entendre ce genre de choses à longueur de temps, mais de temps en temps, oui, j'en ai besoin. Quand je lui dis, il me dit qu'il n'est pas expressif, c'est comme ça et c'est tout.

La seconde chose qu'il me reproche c'est d'être trop passive dans notre intimité. De ne rien faire pour l'exciter. Bon alors: j'ai essayé les déshabillés, pas de réactions spéciales, ça ne me donne pas envie de continuer. Il me reproche de ne jamais prendre l'initiative, mais parfois je la prends, peut-être pas de façon très direct, mais je lui fais comprendre que j'ai envie, en me rapprochant de lui, en me frottant un peu à lui et il le comprends, parce que justement, il m'a dit"j'ai bien vu que tu voulais faire l'amour, mais t'as rien fait pour"... Ben oui, mais encore une fois, quand je viens me blottir et me frotter contre lui et que je vois qu'il ne réagit pas, non j'ai pas envie de continuer. En fait, je sais pas, il attend que je fasse alors que lui reste comme un robot? Moi, aussi j'ai besoin d'être excitée, j'ai besoin que ce soit un partage... Quand je le lui dis, il ne répond rien...

Une autre chose, il me reproche en gros de faire l'étoile de mer; sauf que quand je bouge, il me demande d'arrêter... Je sais plus comment faire. Je vais essayer de prendre sur moi concernant mon complexe et me mettre totalement nue, au risque de le dégoûter, pour les autres choses, je ne sais pas ce qu'il attend de moi... Je finis pas croire que finalement, je ne suis pas à la hauteur.

Enfin, je vous écris pour avoir votre avis, pour savoir si j'ai tord, si je vois pas les choses comme elles sont et qu'elle comportement vous me conseiller d'adopter, parce que là, je ne sais plus comment faire pour convenir à monsieur et je sens que ça éclater pas très gentiment de mon côté.
35 ans 3196
A te lire, il te fait quand même beaucoup, beaucoup, beaucoup de reproches... Est-ce que tu lui en fais aussi ? Est-ce le mode de fonctionnement de votre couple ou est-ce unilatéral ?

Ton message, et le fait même que tu postes pour demander des avis sur ta conduite à toi, montrent en tout cas que tu te remets en question. Beaucoup. Tu t'analyses, tu t'auto-critiques, pour avancer. Et manifestement, d'après ce que tu écris, ton mec en joue. Trop. Et pas dans un sens bienveillant.

Attention à ne pas trop douter de toi. Parfois, ça peut laisser un boulevard à la personne en face, qui finit par penser en toute bonne foi que c'est effectivement toi le problème. Ces personnes ne sont pas forcément mal intentionnées, mais tu peux induire cette réaction.
Personnellement, je me remets aussi beaucoup en question, et j'ai remarqué que ça dispense parfois les gens concernés de se remettre en question, eux. C'est arrivé avec mon mari (qui est pourtant un homme merveilleux, évidemment ^^), jusqu'à ce que je lui dise :"hey, c'est pas parce que je me remets en question que je suis forcément fautive, ou la seule fautive, ou que tu doives te dispenser de faire de même" ;)

Bref, ne pas trop prêter le bâton pour se faire battre ! Ce monsieur doit bien avoir sa part de responsabilité dans l'histoire, n'endosse pas tout...
S
32 ans 3465
_Aphasie_ a écrit:
A te lire, il te fait quand même beaucoup, beaucoup, beaucoup de reproches... Est-ce que tu lui en fais aussi ? Est-ce le mode de fonctionnement de votre couple ou est-ce unilatéral ?

Ton message, et le fait même que tu postes pour demander des avis sur ta conduite à toi, montrent en tout cas que tu te remets en question. Beaucoup. Tu t'analyses, tu t'auto-critiques, pour avancer. Et manifestement, d'après ce que tu écris, ton mec en joue. Trop. Et pas dans un sens bienveillant.

Attention à ne pas trop douter de toi. Parfois, ça peut laisser un boulevard à la personne en face, qui finit par penser en toute bonne foi que c'est effectivement toi le problème. Ces personnes ne sont pas forcément mal intentionnées, mais tu peux induire cette réaction.
Personnellement, je me remets aussi beaucoup en question, et j'ai remarqué que ça dispense parfois les gens concernés de se remettre en question, eux. C'est arrivé avec mon mari (qui est pourtant un homme merveilleux, évidemment ^^), jusqu'à ce que je lui dise :"hey, c'est pas parce que je me remets en question que je suis forcément fautive, ou la seule fautive, ou que tu doives te dispenser de faire de même" ;)

Bref, ne pas trop prêter le bâton pour se faire battre ! Ce monsieur doit bien avoir sa part de responsabilité dans l'histoire, n'endosse pas tout...


Il m'arrive de lui faire des reproches oui, mais beaucoup moins, je pense. J'ai plus tendance à accepter les gens tels qu'ils sont. Après, hier, je lui ai reprocher de ne pas être expressif.

Moi, oui, je me remets en question, parce que j'essaie de comprendre la situation. Après, je lui ai dit aussi que je n'étais pas la seule fautive dans tout ça. Mais, lui, ne semble pas trop se remettre en question, dans le sens où, même s'il reconnaît et accepte ce que moi je lui reproche, il n'a apparemment pas l'intention de faire des efforts.

Et puis, il est comme ça dans tout. Je me nourris pas très sainement, alors il se permet de me dire, constamment, comment je dois manger. Ca me gonfle et après, quand je lui dis soit que j'en ai marre, soit, qu'ok j'essairai de manger sainement (a force ça me gonfle tellement), il me répond "mais moi, je dis ça pour toi hein, faut pas le faire pour moi"...

Et je doute beaucoup de moi parce que je manque de confiance en moi. Mais oui, je vais arrêter, au final je suis comme je suis. Si je ne lui conviens pas, il sait ce qui lui reste à faire. Je n'endosse pas tout, j'ai conscience qu'il est en partie responsable de tout ça, mais je commence à en avoir marre des reproches ou de ses efforts "pour me rendre meilleure".

Le truc c'est que je sais exactement ce qu'il va me répondre si je lui dis que ça ne m'aide pas à reprendre confiance en moi:"mais arrête..."
S
86 ans 4936
Pour moi cette histoire était un prétexte à ce qu'il puisse à nouveau exprimer ses doutes dans le fond.

Je rejoins Aphasie sur le fait qu'il faut faire attention à ne pas se faire "manipuler" par l'autre quand on est quelqu'un qui doute.

A la base, qu il ne te trouve pas assez sexy est SON problème. Que cela le dérange que tu ne puisses pas te mettre nue complètement je peux l'entendre, j'avais ce problème avant de prendre mes 50 kilos, mais bon mon futur mari a compris les raisons en me disant que c'était à moi de faire le chemin et qu'il me trouvait belle de toute façon. Le fait qu'il ait continué à avoir du désir pour mon corps quand j'ai pris les 50 kilos m'a aidé a me relacher de ce coté, cela a fait l effet inverse.

Bon mon mari n'est pas un homme qui me fait des compliments, mais avec ma confiance en moi améliorée cela ne me touche plus du tout et maintenant je sais qu'il m'aime dans ma globalité c'est plus un souci et paradoxalement c'est maintenant qu'il me fait le plus de compliment, après presque 30 ans :).

En fait se disputer sur un malentendu c'est normal, mais je trouve qu'en général on doit justement partager les torts du style "on s'est mal compris " et voila. En profiter pour faire des reproches, je pense quand meme qu'il y a un malaise

Il avait exprimé pas mal de doutes, c'est son droit, mais ne fait surtout pas l'erreur de prendre sur toi.

A mes yeux on doit pouvoir etre soi-meme dans un couple et pour qu'il dure encore plus. C'est à dire que bon, les "défauts" de mon mari ne me sont pas rédhibitoires, je lui demande pas de changer, au fil du temps avec toutes nos années passées ensemble, il a changé pour certaines choses mais sans que je lui demande, c'est juste normal d'évoluer avec le temps, certaines blessures du passé sont apaisées, on peut lacher prise sur certaines choses etc..

De la meme manière, mon mari n'avait pas trop de peine avec mes défauts. Accepter réellement l'autre tel qu il est est à mon avis la seule chance sur le long terme, maintenant à nous de savoir si certaines choses sont trop redhibitoires, on a évidemment le droit de dire, cela ne me convient pas, je préfère arreter là, meme si on sait qu'on fera du mal, rester à ses conditions te reviendra plus tard en pleine face à mon avis.

Le désir, l'excitation sont un tas de choses très complexes, s'il ne vient pas je ne suis pas sure que de demander à l'autre de l'exciter plus soit une solution, mais c'est mon point de vue, je ne suis pas une experte :D .

Enfin je trouve que c'est bien dommage que tu en arrives à douter de toi, tu es une très belle jeune femme, meme si ton corps a connu des variations de poids très importantes.
S
32 ans 3465
Je pense que tu as en partie raison, Saralou. Mais s'il doutait, pourquoi est-il revenu? Il a voulu reprendre cette histoire de lui-même en me disant qu'il m'aimait et qu'il n'aurait jamais dû faire ça. Je crois que finalement, comme sa propre famille le dit, de manière général, il ne sait pas trop où il va.

Et tu as raison sur le fait que je vais arrêter de douter de moi. En tout cas, je vais essayer. Je suis ce que je suis et s'il ne m'accepte pas comme ça, tant pis. Je veux bien faire des efforts là où c'est justifié, mais j'estime ne pas être la seule qui doit en faire, alors s'il n'en fait, je n'en ferai pas non plus. Je vais prendre un peu mes distances, je pense.

Sans forcément le lui dire, je vais m'arranger pour être un peu moins disponible et pas toujours au petit soin pour lui. J'en ai marre de me plier en quatre par peur de le perdre, de toute manière, ce n'est jamais assez. Cette fois, stop. S'il n'est pas content, il se barre. Point.
S
86 ans 4936
Il est certainement revenu car il a des sentiments pour toi.

Mais cela ne justifie pas que tu doives t adapter a tout.

Peut etre qu il ne sait pas ou il en est, qu il n a pas envie de reflechir au pourquoi du comment, mais toujours est il que tu dois absolument toujours signifier tes limites et ne pas chercher a le satisfaire de peur de le perdre. C est un signe de maturite a mes yeux que de chercher en soi les reponses a des questionnements et ne pas penser de suite a ce que cela vient de l autre. Si tu as tendance a lui donner raison, sans etre quelqu un de "mechant" cela n enclencheravpas de remise en question de sa part.

En te construisant une meilleure confiance en toi, cela sera beaucoup plus sain, lui cela le recadrera automatiquement un peu, meme de maniere inconsciente.

Ma relation aux autres a change en m aimant beaucoup plus.

Une partie de l amour du respect que nous avons l un pour l autre vient aussi du fait d avoir la certitude que L autre est lui meme et ne cherche pas uniquement a nous satisfaire de peur de nous perdre.

Sur des demandes d etre plus ceci ou cela, tu peux repondre, "j entends ce que tu me dis, mais je ne me sens pas de le faire, j aurais le sentiment de jouer (ou autre chose qui t appartient).

Mais j ai le sentiment que tout cela tu le sais deja, tu as deja beaucoup reflechi et avance sur le sujet.
S
32 ans 3465
Bon, je ne lui donne pas totalement tord non plus. Je lui ai demandé si c'était mon complexe qui le gênait ou mon corps, ce matin. Il m'a dit que c'était le complexe. Je peux comprendre que ce soit difficile à vivre, surtout sur la durée, d'avoir quelqu'un de mal à l'aise et mal dans sa peau, en face de soi. Donc, effectivement, je vais essayé de faire un effort la dessus, parce que j'ai compris que ce qui le dérange, c'est surtout que je n'arrive pas à m'ouvrir à lui et justement que je n'ose pas être moi-même. Je vais travailler ma confiance en moi et me dire que je suis comme je suis et si je ne lui plais pas, tant pis.
53 ans 2653
En fait j'avais pas compris la phrase...
Il me reproche beaucoup de choses... A-t-il raison?
que je transforme en...

Il me demande beaucoup de choses... A-t-il raison?

Question à laquelle je réponds "Oui, il a raison"... Mais à toi de ne pas tout céder... Et lui faire également -non pas des reproches-... Mais tes demandes.
37 ans Niort 1336
moi je la trouve pas glop, sa façon de s'exprimer... Je ne supporte pas qu'on s'insère dans mon rapport à la nourriture, qui est déjà assez complexe comme ça, en me disant "tu devrais plutôt ci, ou ça, mais je dis ça pour toi !". Chatonchaton ne se permettrait pas, même s'il me soutient quand moi je pense à changer certaines choses.

J'ai un amour de chatonchaton qui me dit souvent qu'il m'aime (et par souvent, j'entends... très souvent) et que je suis belle. Bon, maintenant il est aussi capable de dire que ce qu'il aime chez les gens, c'est leur personnalité et pas leur physique, je lui fais des gros yeux et on en rigole...

Quand au sexe... Comme d'hab, je vais conseiller philippe brenot : les hommes le sexe et l'amour pour toi, les femmes le sexe et l'amour pour lui, et puis vous échangerez, et puis vous vous poserez des questions, et ce sera super instructif et très sympa.

Chatonchaton m'a aussi reproché ma "passivité" au début. C'est plus que je n'ose pas de peur de lui faire mal. Alors j'essaie de faire passer par les gestes, les caresses... Mais c'est lui qui gère le mouvement, il sait pourquoi et ça se passe très bien !

Ensuite, question envie, je le trouve dur ton gars. Il veut quoi ? la danse des walkyries au moment T ? Et puis des fois, on a envie mais pas forcément envie de déranger l'autre dans ce qu'il fait (oui, j'ai un geek à la maison. Je peux vous assurer que pendant un raid wow, pour ceux à qui ça parle, je peux pas le toucher ! :lol: )

Bref, je le trouve hyper contradictoire, et dur dans ses propos (concernant ta "capacité à raffermir ton corps grâce au sport", ben voyons :roll: )

Courage, ma si belle Sibell
81 ans Bretagne 724
Je ne sais pas trop que dire, plusieurs personnes l'ont mieux fait avant moi, mais je me demandais simplement...tu te sens bien, dans cette relation? Tu sembles avoir l'air d'être soumise à tant d'injonctions contradictoires de sa part que tu n'as aucune marge de manoeuvre pour, j'sais pas, t'épanouir? Ou simplement bouger en étant à l'aise, sans ressentir le risque de faire une bourde? (je ne sais pas dans quelle proportion son comportement est en cause, ou ta perception, mais le fait est, ton ressenti est là, ça ne sort pas de nul part)

Sibell a écrit:
Une autre chose, il me reproche en gros de faire l'étoile de mer; sauf que quand je bouge, il me demande d'arrêter...

Sibell a écrit:
un autre reproche: notre sexualité. je n'ose pas me montrer complètement nue devant lui. J'ai perdu beaucoup de poids et j'ai un corps très abîmé, je complexe beaucoup[...]il ne m'aide pas à me mettre à l'aise. Il me dit qu'il faut que je me raffermisse les fesses[...]A côté de ça, c'est quelqu'un qui me dit très rarement que je suis belle, qu'il m'aime ou quoique ce soit

Sibell a écrit:
La seconde chose qu'il me reproche c'est d'être trop passive dans notre intimité.[...] quand je viens me blottir et me frotter contre lui et que je vois qu'il ne réagit pas[...]Quand je le lui dis, il ne répond rien...


J'espère n'avoir pas trop mal quoté, n'être pas à côté de ce que tu disais, mais cela me semble parfaitement incohérent, les critiques qu'il te fait.
Il exige et attend -dans les mots- des choses de toi, tout en, -dans les actes-, sabotant justement les efforts que tu pourrais faire en ce sens. (Je veux que tu te montres nue devant moi/je ne te complimente pas et te fais complexer en critiquant ton physique(et t'en culpabilise, tu n'avais qu'à faire du sport). Je veux que tu bouges au lit/je t'arrête lorsque tu le fais. Je veux que tu sois plus active/je ne réagis pas lorsque tu l'es. Je dis surveiller ta bouffe pour toi/je continue de le faire même lorsque tu as exprimé que tu le vivais mal) Honnêtement, je vois mal où est ta chance là dedans de le(vous) combler de quelque façon que ce soit. Tu parais embarquée dans un jeu où tu es coincée, perdante d'office...
S
32 ans 3465
Si je me sens bien dans la relation? Difficile à dire. Par moment oui, par moment non. Il a ses bons côté aussi et il ne me pourrit pas la vie avec des reproches non plus. Le fait est que, quand il m'en fait et que je les trouve plus ou moins justifiés, j'essaie de faire des efforts. Mais comme tu l'as si bien dit, soit il les sabotes soit il ne les remarque même pas.

Comme tu l'as si bien précisé aussi, il est tellement contradictoire entre ce qu'il veut dans l'idée je dirai et ce qu'il veut en pratique, que quoi je fasse, je partirai perdante. Ce ne sera soit pas assez, soit pas comme il faut. Du coup, j'en viens à la conclusion - qui me semble tout à fait plausible vu le personnage - que le problème n'est pas vraiment moi, mais lui et ses propres peurs et angoisses.

Il est - un peu - obnubilé, pour lui-même, par la performance et ce dans tous les domaines, y compris le sexe. Il n'a pas de problème spécial au niveau sexuel, mais ce n'est pas non plus une bête de performance et je crois qu'en fait, inconsciemment, il me demande à moi de lui donner cette performance. C'est plus facile si c'est de ma faute que d'accepter que c'est lui...

Et puis dans un autre registre, je suis quelqu'un d'assez cultivé et sa propre famille me le fait beaucoup remarqué et par moment, j'ai l'impression qu'il se sent un peu menacé par mon "intelligence" (entre guillemets, parce que c'est relatif et que je ne me trouve pas forcément plus intelligente que quelqu'un d'autre). J'ai le sentiment qu'il me voit un peu comme une rivale. Même s'il ne dit rien et qu'il ne relève pas, il n'aime pas trop qu'on me complimente. Si je lui raconte qu'une vieille dame m'a dit que j'étais belle, il va me dire un "mais genre...", comme pour remettre en doute ce que je dis ou alors, il va me sortir un "pourquoi tu me racontes ça, t'as besoin de me prouver que t'es belle"... Et quand on me complimente devant lui, il ne dit rien, mais je vois bien qu'il se décompense un peu... Il change vite de sujet, il fait comme s'il n'entendait pas....

Du coup, j'ai comme l'impression, qu'il me punit en quelque sorte de l'attention que je reçois des autres en me refusant un peu la sienne. J'ai pris conscience de beaucoup de choses et finalement, moi je suis ce que je suis, je veux bien faire des efforts là où j'estime que c'est justifié, mais si malgré tout ça ne lui convient pas, c'est à lui de se remettre en question sur ses envies et désirs...
M
91 ans 1565
Mais c'est quoi ce type qui n'aime pas que sa copine reçoive des compliments? Ce n'est même pas par jalousie envers toi.
Je trouve ça plutôt malsain franchement,on dirait qu'il veut que tu doutes de toi même et dans le même temps,il te reproche d'avoir des complexes.
S
32 ans 3465
Je ne sais pas... Il a peut-être l'impression que je me vente et ça l'agace un peu. J'ai un air assez hautain, sans forcément l'être, mais je crois que c'est ce que je dégage et peut-être que ça l'irrite...

Concernant la jalousie, en admettant qu'il le soit, je ne crois pas que ça s'apparente à une jalousie de couple, mais plutôt à une jalousie assez enfantine et immature d'un petit garçon qui n'aime pas avoir à faire à quelqu'un de plus calé que lui sur certains sujets.

Quand je parle d'un sujet sur lequel il ne connait pas grand chose, avec un de ses amis ou sa famille, c'est pareil, il se mure dans un espèce de mutisme et se décompose... Peut-être qu'au fond, il est plus complexé que moi.

Pas tout le temps, mais par moment, j'ai vraiment l'impression qu'il me voit comme une rivale. Ca me rappelle plus le macho qui ne supporte pas que sa femme puisse faire mieux que lui... Je crois que ça le blesse un peu dans son égo... :lol:
81 ans Bretagne 724
Sibell a écrit:
Je ne sais pas... Il a peut-être l'impression que je me vente et ça l'agace un peu. J'ai un air assez hautain, sans forcément l'être, mais je crois que c'est ce que je dégage et peut-être que ça l'irrite...

Concernant la jalousie, en admettant qu'il le soit, je ne crois pas que ça s'apparente à une jalousie de couple, mais plutôt à une jalousie assez enfantine et immature d'un petit garçon qui n'aime pas avoir à faire à quelqu'un de plus calé que lui sur certains sujets.

Quand je parle d'un sujet sur lequel il ne connait pas grand chose, avec un de ses amis ou sa famille, c'est pareil, il se mure dans un espèce de mutisme et se décompose... Peut-être qu'au fond, il est plus complexé que moi.

Pas tout le temps, mais par moment, j'ai vraiment l'impression qu'il me voit comme une rivale. Ca me rappelle plus le macho qui ne supporte pas que sa femme puisse faire mieux que lui... Je crois que ça le blesse un peu dans son égo... :lol:

Mais, du coup...cela te convient ?
Je ne suis pas en train de douter de ses sentiments pour toi, ou quoi que ce soit, mais j'ai été en situation d'insécurité au point que la moindre réussite de mes proches me serrait le coeur jusqu'à ne pas me rejouir pour eux, et souhaiter qu'ils ne réussissent pas, et honnêtement... si je les aimais, durant cette période, mon ego fragile oblitérait tout, même et surtout mon empathie. Et ça a été une période très ponctuelle, qui ne s'est jamais reproduite (parce que je l'ai voulu, je detestais la personne que j'étais dans ces moments), cela semble bien plus durable pour lui.
Ca te convient, d'être dans une relation où tu es prête à faire des efforts pour lui, efforts auxquels il n'accorde apparemment pas d'importance et que lui ne fera pas en retour? Que tes sentiments passeront pour lui après son ego ? (sincère question, je ne sais pas tes attentes pour cette relation, peut-être que tu apprécies le fait d'être en couple et qu'à côté il y a des bons moments qui font que ça vaut malgré tout le coup, ou autre chose c'est pas vraiment à moi de dire ce qui est valable)
S
32 ans 3465
On ne peut pas vraiment dire qu'il ne se réjouit pas de mes réussites, parce que ce n'est pas vrai. Il n'aime pas que je sois plus calée que lui sur un sujet (après, comme je l'ai précisé, il ne l'a jamais montré explicitement, c'est une impression que j'ai). Je trouve ça assez puérile, mais au fond, c'est son problème. C'est sûr que je ne vais pas me faire passer pour une idiote inculte juste pour lui faire plaisir. C'est aussi ça qui l'a attiré chez moi. Le fait que je ne sois pas comme la majorité des jeunes femmes d'aujourd'hui (ou plutôt de jeunes femmes qu'il a fréquenté avant moi), qui selon ses dires, avaient pour centres d'intérêts, shopping, sorties, cosmétique etc... Bref, le genre de fille qui mise tout sur son apparence et qui a un poids chiche à la place de la cervelle.

Je pense que ce qui l'agace en fait, c'est que je suis quelqu'un qui attire pas mal l'attention. Il a peut-être l'impression que je lui vole un peu la vedette par moment. Pourtant, je ne suis pas quelqu'un qui cherche à se faire remarquer, mais justement, le fait que j'attire les regards et l'intérêt alors que je ne le cherche pas, l'énerve peut-être d'autant plus. Encore une fois ce ne sont des suppositions, c'est un sentiment, on peut même dire une intuition que j'ai, je ne peux pas affirmer que c'est le cas.

Il m'avait dit une fois, avec un coup dans le nez: "Le problème de mon ex, c'est qu'elle n'était vraiment pas fine comme fille. Elle était trop exubérante, elle cherchait trop à se faire remarquer. Toi, j'ai l'impression que plus tu es discrète, plus on te remarque... T'as même pas besoin de ça..." Et il l'avait dit sur un ton assez défaitiste.

Maintenant, ce n'est qu'une partie de sa personnalité. Alors certes, il n'est pas très cohérent dans ses demandes d'effort, mais à côté de ça, il a quand même des qualités qui font qu'il en vaut la peine. Il est très respectueux, il n'a jamais haussé le ton sur moi, il a tendance à éviter le conflit avec moi et il essaie quand même de me faire plaisir à sa manière.

Pour ce qui est des efforts, comme je l'ai dit, là où j'estime que c'est justifié, j'en ferai. S'il ne le remarque pas ou que ça ne lui convient pas, tant pis. Et si vraiment, il me voit comme une rivale, c'est à lui de se remettre en question. C'est comme s'il avait besoin de s'affirmer vis à vis de moi...
B I U


Discussions liées