MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

The handmaid's tale

25680
Poirier a écrit:

Anne a écrit:
C'est de l'anticipation, pas de la science fiction, donc pas d'avancées médicales.
D'autant qu'ils sont pour la méthode naturelle pour je  
suppose des raisons religieuses voir superstition.


Différence en "anticipation" et "science fiction"?


différence entre science fiction et anticipation

J'aime bien cette réponse : "La différence fondamentale entre la Science-Fiction et l’Anticipation se trouve (a priori) dans l’objet même du récit. Dans la Science-Fiction, comme son nom l’indique, le facteur scientifique ou technologique joue un rôle central ou en filigrane. Le récit s’appuie plus ou moins sur l’innovation, l’invention, l’extrapolation scientifique pour construire la narration. Hugo Gernsback avait même son terme pour cette littérature : la “scientifiction”.

En Anticipation, la démarche de l’auteur est prospectiviste, mais elle porte un regard sur l’aspect humain, social, politique, écologique… De nombreux romans et nouvelles post-apocalyptiques sont ainsi à ranger dans la catégorie de l’Anticipation. Certains n’intègrent même plus d’éléments technologique ou scientifique, comme dans La Route, Sécheresse ou encore Les Fils de l’Homme.
" (source)

Ici sur wikipédia : "Une œuvre d'anticipation décrit le monde tel qu'il pourrait être dans un futur proche (quelques années ou dizaines d'années) ou plus lointain (des siècles ou des milliers d'années). Les auteurs puisent généralement dans l'actualité de leur époque, dont ils extrapolent les possibles évolutions futures afin de tenter de donner un aperçu réaliste du futur. "

Voir aussi le Larousse

Poirier a écrit:

Superstition? Je croyais qu'ils avaient la bible comme unique livre de chevet.

Je suis catholique et chrétienne, maintenant pour moi penser que violer une "servante" maintenue entre les jambes de sa femme est la marche à suivre, c'est de la superstition, mais c'est mon point de vue.


Poirier a écrit:
Où sont les "gens normaux", les lambda? Les américains moyens? Les rues sont désertes!.

Parce que l'état est sous contrôle, cela n'existe plus les "gens normaux", chacun à sa fonction, sa caste etc

Poirier a écrit:
J'avoue : j'ai même zappé la saison 2, mais la représentation de ce Gilead est bancale au possible : comment ça peut marcher, ce truc?
On pourrait se dire la même chose pour d'autres dictatures qui existent bel et bien.

Poirier a écrit:

Il y a bien des gardes patibulaires tout de noir vêtus : C'est des eunuques, ils ont pas de femmes? Ca les démange pas un peu?

Certains ont sans doute aussi des femmes, et puis tu veux qu'ils fassent quoi, qu'ils abusent aussi des servantes pour finir sur le mur ?


Poirier a écrit:
En clair, ce système n'est pas viable car s'il n'y a plus guère de sexe (et pas bien récréatif), il n'y a plus du tout d'amour...

Je ne suis pas d'accord, la guère des sexes et bien présente et les femmes se se font écrabouillés, il y a de l'amour mais le mariage et les couples ne sont plus des choix libres, comme avant quand on décidait qui les filles devaient épouser (ah oui cela existe encore).

Poirier a écrit:
Anne a écrit:
on ne viole pas une reine

Dans le passage de la bible, la servante était consentante (elle n'avait pas son mot à dire, d'ailleurs. "le petit personnel, c'est plus ça^^").
D'un autre côté, la fonction de "reine" est d'abord utilitaire, pour au moins donner un héritier...

Cela dépend des sociétés.
Il y a eu des femmes qui ont dirigés des pays entier, il y a des sociétés dans lesquels les femmes ont eu une place importante, parfois plus ou du moins égal aux hommes. Mais l'histoire a tendance à ne pas vouloir trop en parler.

Poirier a écrit:
Bref : on peut considérer cette série comme une dénonciation des dérives religieuses...
Dérives religieuses qui existent, et pas forcément uniquement chez les chrétiens.

Pourquoi pas.

Poirier a écrit:
Ce qui m'a énervé, c'est ce manque d'action, dans la série... Il ne se passe pratiquement rien. C'est d'une lenteur affligeante. L'héroïne principale, June, tire toujours une tête à démoraliser un bataillon d'angelots, comme on dit... C'est toujours des contre-jours mornes sur fond de lumière misérable... Et on attend...
Leurs opposants, pas la peine de les pendre ou de les envoyer aux galères, y'a qu'à leur faire regarder ça^^


C'est plus psychologique que d'actions. Mais justement, je suis fan des séries qui prennent le temps d'explorer l'humain et son esprit.
Si tu veux de l'action, des trucs explosifs et que tout bouge sans arrêt il y a d'autres trucs à voir.
On ne peut pas tous aimer les mêmes trucs ;)
53 ans 2653
Anne a écrit:
...il y a de l'amour mais le mariage et les couples ne sont plus des choix libres, comme avant quand on décidait qui les filles devaient épouser (ah oui cela existe encore).


Heum les hommes aussi...
Mon père avait fait un premier mariage... Mais "non consommé"! Pas la moindre "nuit de noces"...
C'est-à-dire que le mariage était arrangé, et lui... Eh bien il n'a pas mordu à l'hameçon...
C'était en France, juste en 1946 environ.

Pour l'histoire du viol, je ne vois pas les choses exactement comme toi : Leur "cérémonie" est fortement débile, il est vrai, mais il s'agit de faire "comme si" le mec avait affaire avec son propre femme, alors qu'en fait c'est pas tout à fait ça...
La question du consentement, quand on est une esclave : "ça se discute"...
Je ne m'y connais pas plus que ça en esclavagisme ; théoriquement c'est fini... Mais pas partout...

J'avais lu un bouquin où là, ils n'ont pas de problèmes de fertilité, ce serait même le contraire, si je puis dire!...
"les monades urbaines" de Robert Silverberg
Egalement axé sur la religion...

Autre passage qui me vient...
C'est un passage de "W ou le souvenir d'enfance" de Perec, qui m'a fait noté* précisément : "ce mec est fou!!".
Il s'agit d'une course avec les femmes et les hommes, je n'en dis pas +... Il y a la "cendrée"... Les "Atlantiades"...

*j'utilise des bouts de papier que je glisse dans les livres avec : page xxx, telle chose...
P
53 ans 3726
Fin de la saison 3 et June reste à Gilead (avait-elle d'ailleurs envie de partir sans sa fille ainée ?).

C'est vrai qu'il y a encore beaucoup de choses que nous ne savons pas sur le fonctionnement de cette société (pour certains, ça peut être secondaire mais moi j'aime bien connaître le background). Politiquement, il semblerait que ce régime totalitaire religieux ait une structure soviétique/nazie.

- Un "conseil" (tel un poliburo stalinien) au sommet de l'état, composé de "Reichsleiters", commandants de grade supérieur. Je n'ai pas le souvenir qu'ils aient évoqué l'existence d'un chef d'état/parti.
- Des "Gauleiters" au niveau des districts (les commandants).
- Des commissaires politico-religieux aux ordres du parti (les tantes) qui ont tout pouvoir sur les commandants concernant les servantes et le respect des canons religieux.
- Des agents (les yeux), fondus dans la masse, calqués sur ceux du KGB, aux ordres du sommet, chargés d'espionner les cadres et les subalternes.

Avec l'armée et la milice comme cheville ouvrière.

Que sait-on de la société ? Pas grand-chose. Comme il s'agit d'un régime totalitaire, il doit disposer d'une gigantesque bureaucratie. Mais étant donné que les femmes n'ont plus le droit de lire ni d'écrire, les postes, à tous les niveaux, sont assurément occupés par des hommes.

Et les femmes ? Les Servantes, les Martas, les Épouses, les Tantes et les Jezabels sont très minoritaires. Où est le gros de la population féminine ? Le pays étant coupé du monde, l'industrie doit tourner à plein régime pour essayer de satisfaire les besoins. On a vu quelques scènes de femmes aux travaux forcés, alors peut-être que la majorité de cette population travaille dans les usines, comme femmes de ménage, etc. Le régime n'a pas pu éliminer 90% de la population féminine.
25680
Prax a écrit:
Fin de la saison 3 et June reste à Gilead (avait-elle d'ailleurs envie de partir sans sa fille ainée ?).


Elle a dit plus qu'une fois qu'elle ne partirait pas sans elle.
Mais bon là je pense surtout qu'elle est restée pour que son plan fonctionne.


Prax a écrit:

Et les femmes ? Les Servantes, les Martas, les Épouses, les Tantes et les Jezabels sont très minoritaires. Où est le gros de la population féminine ? Le pays étant coupé du monde, l'industrie doit tourner à plein régime pour essayer de satisfaire les besoins. On a vu quelques scènes de femmes aux travaux forcés, alors peut-être que la majorité de cette population travaille dans les usines, comme femmes de ménage, etc. Le régime n'a pas pu éliminer 90% de la population féminine.


Entre l'épouse en bleu, les femmes de service en gris, et la mère porteuse en rouge, on a déjà au moins 4 femmes qui sont dans la même maison au service d'un seul homme.

"Of the 2010 Census population, 157.0 million were female (50.8 percent) while 151.8 million were male (49.2 percent)" ([url?https://www.census.gov/prod/cen2010/briefs/c2010br-03.pdf]Recensement US - Source[/url])

Donc si 4 femmes (parfois plus) sont dans la maison d'un commandant, plus les tantes qui ont peut-être aussi une femme de ménage pour pouvoir vaquer à leurs importantes occupations, plus les militaires qui sont peut-être mariés avec une femme à la maison, plus toutes celles qui sont "envoyé dans les colonies" ou peut-être dans des usines.
Ben tu as ta réponse.

En fait je comprend pas trop ce qui te chiffonne sur cette histoire de population féminine, elles sont bien là, elles ont juste perdu toute liberté.
39 ans très au sud 7910
Prax, justement il me semble que dans la série nous en apprenons plus sur le fonctionnement de la société au fur et à mesure que June en apprend elle même, qu'elle se rebelle et élabore ses plans, prend conscience et analyse son environnement . De même que la psychologie des personnages évolue et se nuance (jusqu'à faire des pirouettes!).
J'ai lu le livre (qui en fait s'arrête à la fin de la saison 1 et laisse le lecteur libre de sa fin) et le narrateur est June qui raconte son histoire, la série tente de respecter ça dans le format série il me semble mais c'est plus compliqué.
25680
reinette81 a écrit:
Prax, justement il me semble que dans la série nous en apprenons plus sur le fonctionnement de la société au fur et à mesure que June en apprend elle même, qu'elle se rebelle et élabore ses plans, prend conscience et analyse son environnement . De même que la psychologie des personnages évolue et se nuance (jusqu'à faire des pirouettes!).


C'est exactement comme cela que je l'ai vu.
Tout n'est pas expliqué d'entrée de jeu, on découvre petit à petit.
39 ans 141
Prax a dit
Citation:
C'est vrai qu'il y a encore beaucoup de choses que nous ne savons pas sur le fonctionnement de cette société (pour certains, ça peut être secondaire mais moi j'aime bien connaître le background). Politiquement, il semblerait que ce régime totalitaire religieux ait une structure soviétique/nazie.


Oui, ça c'est souvent l'erreur que l'on commets lorsque l'on pense à un régime politique totalitaire, oppressif ou injustice, le comparer au nazisme ou au communisme, un structure pyramidal avec un type tout en haut, un parlement fantoche etc. Or ce n'est pas toujours comme ça. Dans le cas de Gilead, vous avez affaire à un régime théocratique avec des lois extrêmement sévères, dont chacun peut être tour à tour le juge, la victime ou le bourreau. Un système extrêmement pervers qui implique tout le monde et en impliquant tout le monde finalement vous n'avez pas besoin de gourou ou de grand Sachem etc.

Dans une autre série de 2016 "incorporated" qui étrangement n'a pas eu de suite malgré 93% d'opinion favorable, vous observez plus ou moins le même phénomène. Là ce n'est pas une théocratie mais une sorte de conseil d'administration qui gère la vie des gens, les entreprises ayant pris la place des états, et là non plus vous n'avez pas grand gourou ou de figure du régime.
P
53 ans 3726
Anne, on voit peut (jusqu'à présent) de scènes de rue de la vie quotidienne. Les groupes de personnes que l'on voit surtout à l'extérieur sont des hommes (dont beaucoup de miliciens). Je m'interroge donc : où sont les femmes "normales" ?

Reinette, un peu long quand même les détails qui se dévoilent petit à petit. Ou peut-être que l'auteur ne jugera pas nécessaire de trop s'étendre sur la question.

ElArgentino75, attention, je n'ai pas affirmé qu'il s'agissait d'un régime nazi ou communiste, mais que d'après ce que j'ai remarqué, la structure hiérarchique du parti/état semble être un mix des 2. Pour ce qui est du régime, il est totalitaire de type religieux, le pire de tous. Quant à être juge, victime et bourreau, c'était très courant dans l'enfer stalinien.
25680
Prax a écrit:
Anne, on voit peut (jusqu'à présent) de scènes de rue de la vie quotidienne. Les groupes de personnes que l'on voit surtout à l'extérieur sont des hommes (dont beaucoup de miliciens). Je m'interroge donc : où sont les femmes "normales" ?.


Ben justement, il y a en plus, elles sont toutes perdues leur liberté.
P
53 ans 3726
Et elles ne sortiraient même plus ne serait-ce que pour faire les courses ? Si un nombre important d'hommes sont miliciens ou militaires, il y a bien des boulots, les plus bas dans l'échelle sociale, qui nécessitent une main d'oeuvre féminine pour compenser et donc qu'elles sortent de chez elles pour s'y rendre.
M
44 ans Ici et là... 2051
Tout le monde, femmes comme hommes est classé dans une catégorie, donc tu n'as plus de femmes "normales", chacune a son rôle bien défini, par exemple faire les courses ce sont les servantes en binome qui les font. Cela permet à June d'organiser ses plans notamment. Enfin perso ça ne me choque pas que l'on ne voit pas de gens dans la rue qui se balladent ou même qui vont travailler : la société est ainsi faite que ça participe à montrer comment les rôles sont institutionnalisés et précis. Si je devais imaginer la choses, en admettant que des femmes travaillent dans des champs, des usines..., je me dirai qu'elles sont amenées en camion à 4 h du mat vers leur lieu de travail et ramenées à 21 h, voire qu'elles sont logées directement sur place pour pas qu'on les voit...

Tout le monde est dans des petites cases, bien cloisonnées avec son rôle précis et toute objection à ce rôle est réprimé pour qui que ce soit.
P
53 ans 3726
Mathilde76 a écrit:
par exemple faire les courses ce sont les servantes en binome qui les font

Vite dit. Seuls les privilégiés ont des domestiques.
M
44 ans Ici et là... 2051
Les servantes ne sont pas des domestiques, ce sont les marthas qui sont les domestiques. Les servantes sont là pour procréer avant tout. J'imagine que si un couple "commandant-épouse" n'a pas de servante, alors ce sont les marthas qui s'en occupent. Rien ne laisse supposer en tout cas qu'il y a des couples qui vivent seuls dans leur coin en échappant à tout ça. Par exemple, quand Nick se marie, il reste avec son épouse habiter chez les Waterford.

Encore une fois, tu oublies que chacun est dans une case et ne peut pas en sortir, donc oui, seuls les commandants et leurs épouses ont une maison et des gens de maison (servante, marthas, garde...) mais les autres, qui ne sont pas commandant ou épouse n'ont pas de maison, ils habitent chez un couple commandant-épouse, c'est ce couple (pas vraiment privilégiés en fait quand tu penses que l'homme est obligée de violer une femme tous les mois sous les yeux de son épouse, que l'épouse en question doit regarder son mari faire et que l'un comme l'autre risque de se faire couper un doigt ou pendre au moindre pet de travers) qui les nourrit, qui les loge...
P
53 ans 3726
Les servantes sont des domestiques reproductrices. Les marthas sont des domestiques ménagères. On voit les deux catégories faire des courses. Et étant donné que les commandants représentent une infime proportion de la population (à moins qu'elle ait été majoritairement décimée), je ne vois pas comment eux-seuls pourraient héberger des personnes tierces.

Et il a les militaires et les miliciens, en grand nombre. Même en admettant qu'ils passent l'intégralité de leur existence dans des casernes, les laisser sans compagnie féminine serait très hasardeux pour le régime, quand bien même ils subiraient un bourrage de crâne continuel prônant la chasteté (ils n'ont d'ailleurs pas les moyens d'aller dans les bordels de luxe).

Bref, je patienterai jusqu'à la prochaine saison, en espérant davantage..........
M
44 ans Ici et là... 2051
On ne sait pas exactement combien sont les commandants, mais vu le nombre de maisons dans le quartier de June, qui n'est qu'une partie de la Ville, je ne parierais pas sur le fait que les commandants soient peu nombreux. En même temps si ils disent qu'il y a eu une infertilité dramatique pendant une période et que c'est ce qui a déclenché Gilead, ça ne serait pas non plus étonnant qu'il n'y en ait pas énormément.
B I U