MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

La cinquantaine et la libido ...

61 ans CHER 27
Bonjour mesdames .
Je vais avoir besoin de vos lumière car il ce trouve qu'en ce moment , nous traversons une période assez sombre j'explique :
Depuis maintenant 20 ans de vie  
commune , Nous avons eux une sexualité plus que normale , et égayée par des jeux de rôle , créer des nouveautés , bref tout ce qu'il y a d'original .
L'ennui , c'est que depuis quelques temps ( 2 ans ) je ressent un manque d'attrait de sa part . C'est pratiquement toujours moi qui " décide " ( et cela me laisse un gout de ressembler à de la perversion de ma part ) nos ébats .

De son coté , si je ne décide pas ... je peux attendre TRÈS longtemps avant qu'elle prenne une décision . Quand elle accepte tel acte , j'ai nettement l'impression que c'est une " corvée " pour elle ( et cela se ressent et me refroidie illico ) . Dans mes décisions , il n'y a rien de dégradant( ni de sodomie )et quand elle accepte c'est tout juste si je ne la surprend pas à " simuler " ( j'ai encore l'image d'un film ou la nana se fait sauter par son boy en tricotant pendant qu'il s’échine sur elle ... et bin c'est un peu ça ! ) .
A la question : cela ne serait t'il pas dû à la perte de libido chez une femme ?
Y a t'il une solution pour y remédier

Merci de vos réponse et bonne fin de journée .
61 ans CHER 27
RE
je viens tout juste de lire ceci :
https://www.vivelesron...com/forum/viewtopic_471873.htm

Mais cela ne m'apprends pas grand chose et la demoiselle aurait( je pense ) dans les 25 ans !
Voilà .
50 ans Une femme grande, blonde et très ronde 1282
Avez vous essayé d'en discuter avec elle tout simplement? Serait-elle un peu plus fatiguée dernièrement vu les vies de folles que nous avons toutes (et tous)? Y a t'il eu un événement il y a deux ans qui aurait pu déclencher une petite dépression ou un manque de confiance en elle par exemple?
61 ans CHER 27
Merci de ta réponse .
Oui nous en avons beaucoup parlé ( sans vraiment être objectif , mais plutôt l'amener sur le terrain comme un psy ) et rien n'en sort à part des vagues raisons . Par contre il y a eu un événement assez sérieux , le décès de sa mère ... Et là effectivement , la tristesse , le stresse ( des tonnes de papiers administratifs à remplir )et le chagrin ont fait que ... elle n'était plus la même femme que j'ai connu . je lui ai donc laisser le temps afin qu'elle refasse " surface " après avoir atteint le fond , mais la crainte soit qu'elle n'arrive plus à surmonter tout cela . C'est franchement pénible de ne pas savoir quoi faire et surtout ne pas aggraver la situation . J'ai tenté les sorties , restos , voyages ... Mais rien ne change , elle se laisse faire , m'accepte mais sans convictions , désolant .
maintenant je vais attendre si il y a d'autres réponses qui pourraient nous sortir de ce moment délicat .
A+
50 ans Une femme grande, blonde et très ronde 1282
A-t-elle vu un vrai psy/spécialiste pour parler de tout cela? On dit des choses à un professionnel que l'on ne dirait jamais à un conjoint...
Et si sa relation avec sa mère était forte, il faut parfois beaucoup de temps pour s'en remettre.
P
41 ans 4
oui, en parler c'est le mieux.
G
57 ans Dans l'état j'erre 177
Là, on parlerait plutôt de l'alibi dodo ... 😜
45 ans Je ne répondrai plus aux mp ou chat ! Passez votre chemin . 3284
plombtiger a écrit:
Merci de ta réponse .
Oui nous en avons beaucoup parlé ( sans vraiment être objectif , mais plutôt l'amener sur le terrain comme un psy ) et rien n'en sort à part des vagues raisons . Par contre il y a eu un événement assez sérieux , le décès de sa mère ... Et là effectivement , la tristesse , le stresse ( des tonnes de papiers administratifs à remplir )et le chagrin ont fait que ... elle n'était plus la même femme que j'ai connu . je lui ai donc laisser le temps afin qu'elle refasse " surface " après avoir atteint le fond , mais la crainte soit qu'elle n'arrive plus à surmonter tout cela . C'est franchement pénible de ne pas savoir quoi faire et surtout ne pas aggraver la situation . J'ai tenté les sorties , restos , voyages ... Mais rien ne change , elle se laisse faire , m'accepte mais sans convictions , désolant .
maintenant je vais attendre si il y a d'autres réponses qui pourraient nous sortir de ce moment délicat .
A+


Ma mère a mit 2 ans pour se remettre de la perte de sa mère. Et encore aujourd'hui par moment elle a dû chagrin .
Donc je pense que c'est comme un morceau d'elle qui est parti.
Votre femme a besoin d'être épaulé et soutenue par vous mais aussi par un tier .Qui serait un professionnel: un psy.
La priorité de votre femme n 'est plus son épanouissement personnelle ni le votre .Mais la tristesse qui l 'a surmerge.Il faut que vous soyez patient et peut être même la reconquérir, la séduire sans le sexe.( un certain temps).
45 ans Je ne répondrai plus aux mp ou chat ! Passez votre chemin . 3284
Lui rappeller aux bons souvenirs que vous avez partagés.
61 ans CHER 27
Bonjour à tous

Merci de vos retour et surtout à Anatasia qui m'a dévoilé assez précisément les symptômes clinique qu'est la dépression .
La situation semble s'être améliorée ( bien qu'elle ait perdu 8 kg ... Quand ont déprime ont n'a plus envie de rien , et ce qui m'inquiète c'est sa tabagie ...).
Elle refuse le psy , et refuse aussi le toubib ( pour au moins avoir quelques médocs pour décompresser : elle ne dort plus )... Encore une veine qu'elle a son petit LOULOU ( York ) qui l'oblige à sortir .
De mon coté , j'ai fait livrer les fleurs , laissé un mot d'amour et proposé mon épaule pour la soutenir , mais est ce que 'elle va s'y accrocher ... A SUIVRE .
45 ans Je ne répondrai plus aux mp ou chat ! Passez votre chemin . 3284
Bonjour Plombtiger

J 'ai juste écris ce que je voyais et ressentais à ce moment là. Mais je pense que cela fait écho à votre femme .

(Je peux tutoyer? C'est plus facile .En attendant la réponse, je continue ).


Merci pour votre retour de situation qui est complexe et difficile à vivre pour elle comme pour vous .Quand on aime une personne , on a mal pour elle .

J ' émettrai un conseil : puisqu' elle a un petit chien et qu' il faut s 'en occuper. Alors, elle doit prendre soin d 'elle et se faire suivre au moins par son médecin traitant.
Ce n 'est pas une honte que de demander un peu d'aide dans sa vie quand on n 'est pas bien !!
Il y a des circonstances exceptionnelles qui peuvent nous dépasser et celle-ci en fait partie.

Mon conseil :appuyer sur la corde sensible , c 'est à dire le chien ( jouer la carte du chien).
En disant qu' il ou elle a besoin de sa maîtresse pour s 'en occuper et prendre soin de son chien. De manière moins direct ..
61 ans CHER 27
Bonjour
Pour répondre à ANATASNIA qui a eu la bonté de me répondre et m’orienter dans ce malheureux moment : Oui tu peux me tutoyer sans soucis , bien que je soit de la vieille école et ait du mal à tutoyer un dame que je ne connais que de peu de temps .
Vous avez parfaitement raisonné et c'est justement sur ce point sensible ( le chien ) qu'elle ait pu remonter la pente avant d'atteindre le " cul de basses fosses " . Pour l'instant elle refuse de voir un psy et un toubib , mais semble avoir immergé de sa dépression grâce au moult sms que je lui envoie afin qu'elle sache qu'elle n'ait pas seule à surmonter seule sa douleur .
Il ne me reste plus qu'a attendre qu'avec le temps que sa peine passe et redevienne tel que je l'ai connue .
En tout cas , merci encore de vos bons conseils .
A+
45 ans Je ne répondrai plus aux mp ou chat ! Passez votre chemin . 3284
Alors je vais rester sur le vouvoiement, par respect et égalité.

Puisque les sms lui font du bien,il faut continuer dans cette lancer.
Prouver à votre femme qu' elle est utile voir irremplaçable dans votre vie comme cela du chien .
Trouver une activité commune ( jardinage, cinéma, balades , peinture ...).

La reconquérir comme aux premiers jours de votre rencontre .
Juste au niveau des sentiments sans le sexe pour le moment.

Je me doute que ce n'est point facile pour vous , pour elle aussi .
Mais ne lâché rien surtout maintenant. Le bonheur est au bout de cette impasse et vous attend .

Si besoin ..vous savez ou me trouver .
61 ans CHER 27
Bonjour ANATASNIA .
Merci de ton aide et à mon tour , je te réponds afin que TU ( Houla ! , j'ai réussi à te tutoyer ) puisse mieux me connaitre .
Tout d'abord , si je me suis inscrit sur le forum " vive les rondes " c'est que je suis un grand admirateur des femmes avec des formes voluptueuses ( bien entendu sans qu'elles soit déformées par un surpoids dégradant ) . .
Et un jour je me suis posé la question de savoir pourquoi j'aime les " rondes " !

Cela remonte de ma tendre enfant , ma mère était d'origine Italienne et nous vivons à Paris dans le 13 e , quartier ouvriers qui formait une mosaïque de nationalité . Ma mère avait des formes voluptueuses , elle n'était pas très grande et son physique m'a toujours éblouis . Elle fréquentait des amies compatriotes , qui elles aussi étaient à l'époque ( années 60 ) assez " rondes " . j’adorai aller les voir aux marchés sous le métro , pour les regarder gesticuler , se trémousser sur leurs épales de fruits et légumes , ou de remplir leur cabas et voir leurs chaires dont les courbes si généreuses qui s'échappaient un peu de leur " carcan " ( vêtements ) me laissait rêveur et je ne m'en suis jamais lasser et pourtant , j'avais 10 ans .

A cet âge , Il n'y avait rien de sexuel , seule la vue des courbes de ma mère et de ces femmes " rondes " me laissait en admiration ( peut être que le faite qu'elle me lassait me blottir sur se poitrine , là ou je me sentais en sécurité m'a fasciné ! ).
Depuis cela ne m'a jamais quitté . j'ai pourtant fréquenté des femmes dites " normales " mais cela n'a jamais marché , et j'ai eu chance de trouver ( enfin ) ma femme avec ses formes qui me correspondaient parfaitement .
La sachant en moment mal dans peau ( suite au décès ) m'a péniblement ébranlé et j'avais peur de la perdre , c'est pour cette raison que j'avais besoin de conseils avisés de votre part par vous les femmes .

Voilà ANATASNIA , tu me connais mieux maintenant.
A+
46 ans Out of nowhere 3517
C’est intéressant Plombtiger l’analyse que tu fais de ton attirance pour les femmes rondes. Il y a certainement chez beaucoup d’entre nous une part qui restée liée au souvenir de l’enfance, alors même qu’adulte, on a pu devenir plutôt leader et dominant. J’y vois aussi une fascination pour la femme, très différente de l’homme, quoi qu’en disent aujourd’hui certains discours à la mode.
B I U


Discussions liées