MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

regards et bavardages

C
39 ans isère 4146
voila je commence a en avoir marre de me faire reluquer a tous les coins de rue par des adulutes des enfants de les entendre rire sur ma poire et  
de m'entendre dire des trucs comme

"hun t'a vu comme elle est grosse"

dite les filles comment faites vous pour supporter ca

car moi je suis au bord de la crise de nerf je crois que le pire en ce moment c'est avec les petits que je garde le soir je dois allé les chercher a la sortie de l'école ben j'en peux plus de voir touts ces gamins se foutrenet de moi
44 ans meuse 49
perso avant je faisait de longs discourt sur le respect, blablabla etc.... Ensuite j'ai eu ma période avec les adultes d'avoir du répondant et de blesser autant que je l'étais et avec les mioches : la peur (c'est moi qui leurs fichés la frousse lol) Maintenant je souri je ne dis rien je passe mon chemin je vie et je m'en fou (enfin c'est ce que je laisse croire même si parfois au dedans c'est encore un tantinet douloureux :oops: )
110 ans 2475
En toute sincérité, je ne connais pas ou très peu ce problème : j'ai beau cherché, je ne me rappelle pas que ça me soit arrivé. Peut-être parce que généralement quand on me croise dans la rue on a toujours l'impression que je suis sur une autre planète (je suis tout le temps dans la lune) ! Je ne sais pas si je fais l'objet de moqueries, c'est probable, mais je ne remarque rien... Même dans les transports en commun que je prends 4 fois par jour... A vrai dire je crois que le fait que je m'assume bien comme je suis (j'ai pas dit parfaitement en même temps !) fait que je ne suis pas à l'affut des commentaires ou des regards. Je me fiche totalement de ce que pensent les gens.

Et puis après tout, c'est celui qui est géné par ma vue qui n'a qu'à partir ou regarder ailleurs... :sifl:
C
34 ans je vis partout 57
C'est vrai que même si c'est des enfants cela fait mal.
L'autre jour, je montai dans ma voiture aprés mon travail, et une gamine, dit au regarde la grosse patate.
Et bien, ca fait mal, mais j'ai tellement mal regardé la mére et la gamine, et prés je leur et rit au nez que la mère c'est excusez.
:twisted:
Je fais la même taille de vêtements que toi sauf que j'ai tout dans le ventre et rien ailleurs ou presque...
J'ai assez bien de chance d'avoir un joli visage et de savoir me maquiller, d'aimer me pomponner.
En plus de ça, je ne m'habille qu'en noir ce qui est un choix vestimentaire que j'ai fait il y a dix ans alors que je ne pesais que 75 kilos.
J'aime mon style vestimentaire. Je suis toujours avec mon mari dans la rue, par la main. Ma vie professionnelle se porte bien, j'ai des amis, mon mari est génial, la famille est une famille mais je n'ai pas à m'en plaindre, j'ai des sous à la fin du mois, je sais faire des achats, je suis humainement très correcte, j'aime beaucoup discuter avec les gens, je fais une profession de contact et je suis informée sur un tas de sujet et en plus j'aime l'art et la création. Je fais du sport et je mange équilibré.
Bref, je suis arrivée au moment de ma vie où je suis le plus en accord avec moi car j'arrive à faire tout ce que j'ai toujours voulu faire.
Alors sincèrement, entre nous, quand une gamine pathétique visiblement mal éduquée ou une espèce de garce frigide de 17 ans, visiblement clonée sur toutes ses copines de classe, s'habillant chez Puta Madre, Gomina ou G Star se pointe et me fait une réflexion, elle s'en prend pour son grade.
Je n'attends même pas la réflexion, rien que les regards suffisent.
J'ai une répartie à couper le souffle et un charisme d'enfer d'après bien des personnes qui me disent "imposante dans tous les sens du terme", ce qui est pour moi un compliment.
Cette répartie n'est pas née seule, j'ai du la développer.
Mais j'estime qu'après avoir enduré tout ce que j'ai enduré dans la vie et avoir réussi à être quelqu'un de bien, si on se permet, du haut de ses 40 kilos, de ME prendre de haut, on se compare à quelqu'un de bien plus fort que soi.
Dès lors, un regard suffit pour se faire taxer d'une remarque cynique. Je ne me fâche jamais, je me moque et je cause suffisamment fort pour que toutes les personnes autour entendent et se moque à son tour de la personne visée.
"Visiblement, Madame n'aime pas les gros, AH! LA GRAISSE!".
Ou du genre "c'est vrai que quand on est adolescent et boutonneux, puceau de surcroit, on est un peu complexé, mais c'est rien mon chéri, toi aussi un jour, tu te trouveras une nana... Peut être pas spécialement fraiche mais bon... Au pire, y aura une poupée gonflable...".
But : détruire complètement l'agressivité de l'autre en me moquant, en ne m'énervant surement pas.

Cette société est de plus en plus agressive avec les gens différents, société de compétition...
Il ne faut surtout pas laisser faire ça et agir au lieu de se taire.

Qui ne dit mot consent, ce qui est pire que faire.
59 ans Québec, Canada 1664
Je ne me souviens que d'une seule fois ... ou les regards m'ont fait très mal.

Il faisait 30 degrés ... il y avait foule chez le marchands de glace.

Donc ... je me pointe ... m'achète un cornet à la vanille ... et je choisis une petite table à l'ombre.

Les regards et les murmures je ne vous dis pas ... ouffffff

Une jeune fille en particulier me regardait intensément et soufflait des âneries à l'oreille de son copain boutonneux qui rigolait franchement.

En quittant je me suis penché vers elle et je lui ai dis qu'elle ne devrait pas manger tant de glace ... qu'elle aussi finirait par perdre sa taille de guèpe ... mais de ne pas s'inquièter ... elle aura toujours sa langue de vipère ... et j'ai filé sans demander mon reste.
Très drôle... :D Je suis souvent étonnée par l'incapacité des gens à comprendre qu'une personne ronde n'est pas une malade mentale stupide incapable de se défendre. Lorsqu'une femme ronde leur prouve qu'elle parle mieux, est plus réfléchie et a plus de répartie qu'eux, les gens sont calés et n'osent rien répondre :).
44 ans meuse 49
PouletteBBQ a écrit:

En quittant je me suis penché vers elle et je lui ai dis qu'elle ne devrait pas manger tant de glace ... qu'elle aussi finirait par perdre sa taille de guèpe ... mais de ne pas s'inquièter ... elle aura toujours sa langue de vipère ... et j'ai filé sans demander mon reste.


EXCELLENT :lol: :lol: :lol:
51 ans Mons / Belgique 2229
ossiane59 a écrit:
En toute sincérité, je ne connais pas ou très peu ce problème : j'ai beau cherché, je ne me rappelle pas que ça me soit arrivé. Peut-être parce que généralement quand on me croise dans la rue on a toujours l'impression que je suis sur une autre planète (je suis tout le temps dans la lune) ! Je ne sais pas si je fais l'objet de moqueries, c'est probable, mais je ne remarque rien... Même dans les transports en commun que je prends 4 fois par jour... A vrai dire je crois que le fait que je m'assume bien comme je suis (j'ai pas dit parfaitement en même temps !) fait que je ne suis pas à l'affut des commentaires ou des regards. Je me fiche totalement de ce que pensent les gens.

Et puis après tout, c'est celui qui est géné par ma vue qui n'a qu'à partir ou regarder ailleurs... :sifl:


Tout pareil !! et d'accord avec toi, Ossiane, celui à qui ça ne plaît pas, il n'a qu'à regarder ailleurs !!!!
Voui enfin, c'est un peu votre personnalité qui accepte à la limite que ces gens agissent de la sorte, vous vous en moquez... C'est pas plus mal.
Moi ce qui me gêne, c'est de ne pas pouvoir me dire "tiens, jvais aller boire un verre en terrasse à tel endroit bondé" sans envisager de voir encore une espèce de gros connard visqueux au rire gras se marrer parce que j'ai du bide.
C'est pareil pour certains festivals en Flandres. Je n'y vais plus car de un, il y a trop de monde, de deux, il y a trop de nazisme (vraies croix gammées) affiché, de trois, il y a trop de discrimination (un ami s'est fait traiter de singe noir car il est noir et moi, j'ai déjà du m'expliquer plus d'une fois avec quelques sales cons en pantalons militaires).
C'est une question de confort pour moi. Une fille mince ou banale je pense ne doit pas s'inquiéter quand elle sort de chez elle et ce dire "merde, je vais pas encore pouvoir faire cent mètres sans qu'on me juge".

En même temps, on ne peut pas contrôler les esprits.
65
Moi j'aime aller dans le sens des gens qui se moquent de moi pour à la fin les destabiliser completement meme si il est vrai que je prete de moins en moin d'importance aux reflections
37 ans Bruxelles 7458
Ca ne m'est jamais arrivé.
Ceci dit c'est arrivé à une autre nana ronde qui attendait au même arrêt de tram que moi. Un gars lui a craché (je ne vois pas d'autre terme) à quel point il la trouvait énorme et affreuse sans qu'elle lui ait rien fait ou demandé. :shock:
Et là où j'ai des difficultés à comprendre... c'est que je suis arrivée avant cette nana près du gars et qu'il ne m'a absolument rien dit et ne m'a même pas regardée méchamment comme elle y a eu droit.

Depuis peu, je sais que je renvois l'image d'une personne assez sure d'elle (bien qu'en fait...euh... ;) ) grâce à plusieurs personnes de ma classe qui ont été très surprise que je leur dise que j'étais stressée pour ma présentation orale et qui m'ont donc expliqué comment elles me voyaient. :shock: Du coup je me demande si ce n'est pas bêtement ça!
En explicitant, je pense que le petit connard de base se cherche une victime qui a l'air vulnérable. Après pour les enfants et compagnies... une question d'éducation probablement. En général les mômes me sourient beaucoup et j'ai déjà entendu un gamin dire à son père "Regarde la belle dame!" :lol: (de là à s'imaginer que c'est la méthode de drague du papa, il n'y a qu'un pas :P )
T
40 ans noisy le grand 1060
Ben moi ça ne me bloque pas pour faire ce que je veux. Je ne me sens pas moins libre de par mes kilogrammes. Je ne me sens pas jugée.
Je n'ai pas entendu de réflexions sur mon tour de taille depuis le collège. Je ne sais pas si c'est parce que je suis dans la lune ou parce que j'ai l'air sûre de moi., parfois l'un parfois l'autre sûrement... Ou alors j'ai la chance de ne croiser que des gens qui s'en balancent...
Et même les enfants, ils ne me disent rien, les tout petits m'aiment bien, ils me font toujours des grands sourires, mais je pense que c'est plus parce que j'ai une tête qui les fait marrer que parce que je suis grosse.

Enfin je sais pas, je pense que si on me regardait de travers, je laisserais la personne mariner dans ses clichés, ce n'est pas quelqun qui vaut la peine que je m'y interesse. Et si la réflexion est faite trop fort, je m'en foutrais un peu, mais je lui rappellerai que les règles élémentaires de la politesse intimerait qu'il garde ses réflexions pour lui, qu'il ne m'apprend rien en me disant que je suis grosse ou autre. Mais pour les mêmes raisons que juste au dessus, je ne m'attarderais pas bien longtemps sur sa petite personne.
Ce qui tue à la limite n'est pas la réflexion ou le regard reçu mais c'est le fait que ce soit récurrent. Personnellement, je suis sure de moi et tout le monde dit que j'en impose, que j'ai du charisme.
Mais ça n'empeche pas que je doive subir ça de temps en temps.
Mais je recalle, ça me fait marrer. Comme dit mon mari, un cassage de pouffe chaque jour et en forme toujours :D.
Je trouve ça utile car ça évitera aux gens de recommencer ou du moins ils y réfléchiront à deux fois avant de s'attaquer à quelqu'un de plus "faible".
Enfin... Il faut laisser les idiots pour ce qu'ils sont en même temps.
T
40 ans noisy le grand 1060
Ben en fait je ne pense pas que ça les empêche de recommencer. Au contraire je pense que ça les conforte dans leur idée. Ils doivent se dire que cette fois ils sont tombés sur quelqun de jaloux ou d'aigris et c'est tout. C'est aussi pour ça que je ne m'abaisserai pas à leur niveau.
Ca ne sert à rien à ce niveau là. Surtout si tu réponds en attaquant sur le physique ou en utilisant d'autres préjugés.

Et puis je ne suis pas coupable ni responsable des actes des autres. Je m'en dédouane très bien. Je ne suis pas là pour porter le destin des autres, je préfère me conformer à ma vision du monde plutôt que d'adopter celle qui m'est proposée et de l'utiliser pour arriver à mes fins.
B I U