MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Dire à un proche qu'il est trompé...

56 ans 91 25732
Imaginez que vous croisez le (la) chéri(e) de votre meilleur(e) ami(e) (ou d'un proche, frère, soeur, collègue...), avec un(e) autre, et que vous n'avez aucun doute sur la teneur de  
leurs relations... :shock: :?

Que feriez-vous ? Vous dites tout ? Vous ne dites rien ? Vous êtes totalement désemparé ?

Si ça vous est arrivé qu'avez-vous fait ? Pensez-vous maintenant que vous avez pris la bonne décision ?
41 ans là 5969
en fait je pense que je le dirai, mais avant je mettrais 3 plombes à réfléchir comment ammener la chose...

sans doute que j'essaierai de faire comprendre, de faire deviner...
ou aller voir le (la) trompeur en face à face...



en fait ça dépend de qui c'est...
c'est vraiment tres compliqué comme situation...

pourvue que ça m'arrive jamais [-o<
44 ans 785
Je suis bien contente que ça ne me soit jamais arrivé...
Si ça arrivait à quelqu'un de très proche, je pense que j'aborderais la question de la relation du couple de manière détournée.

J'essayerais peut être d'aider une amie à faire le tri, à savoir si elle perçoit des trucs qui la font souffrir dans son couple. Après j'aviserais parce que chaque histoire est particulière et que le tango ça se danse à deux et pas à trois (donc je ne tiens pas à faire le troisième qui romp l'équilibre...)

Dans un couple je crois pas qu'il y ait un bourreau et une victime, je crois pas non plus qu'un adultère soit systématiquement un acte de haute trahison.
Puis parfois même, je me dis qu'en cas de tromperie, n'est pas dupe qui l'on croit (toujours l'idée que le tango...ça se danse à deux)
39 ans Nord 101
Alors moi sans hésiter je la préviens.

En fait j'ai déjà vécu ce genre de chose malheureusement :le concubin de ma sœur que j'ai vu en compagnie de sa maitresse.

A ce moment là je n'ai pas voulu le "balancer" directement et j'ai voulu en parler avec lui avant. Ma sœur étant en plus en vacances avec sa fille je ne pouvais pas lui annoncer par téléphone.

Ce manipulateur, après que je lui ai parlé, est alors parti rejoindre ma soeur en vacances pour lui dire que je voulais la monter contre lui, que je voulais casser leur couple... mais qu'il n'avait jamais rien fait, que j'étais une menteuse.

Finalement ma sœur (amoureuse) l'a cru et nous nous sommes fâchées un moment (jusqu'à ce que la dite maitresse la prévienne elle même)

Donc maintenant je sais que j'aurais du le dire directement à ma sœur.

J'espère ne jamais être à nouveau dans cette situation mais si ça devait arriver à nouveau je préviendrai la personne trompée directement.
45 ans 10768
Mephistofelesse a écrit:
Je suis bien contente que ça ne me soit jamais arrivé...
Si ça arrivait à quelqu'un de très proche, je pense que j'aborderais la question de la relation du couple de manière détournée.

J'essayerais peut être d'aider une amie à faire le tri, à savoir si elle perçoit des trucs qui la font souffrir dans son couple. Après j'aviserais parce que chaque histoire est particulière et que le tango ça se danse à deux et pas à trois (donc je ne tiens pas à faire le troisième qui romp l'équilibre...)

Dans un couple je crois pas qu'il y ait un bourreau et une victime, je crois pas non plus qu'un adultère soit systématiquement un acte de haute trahison.
Puis parfois même, je me dis qu'en cas de tromperie, n'est pas dupe qui l'on croit (toujours l'idée que le tango...ça se danse à deux)

+1
je partage complètement cette vision ;)
A
36 ans Nice 21965
je previendrais la personne par contre, je mettrais peut etre un peu de temps pour savoir comment amené la chose
59 ans Québec, Canada 1664
Il fut un temps ou j'aurais répondu ... je le/la préviens sans hésiter et subito presto en plus.

Maintenant je ne suis plus aussi affirmative parce qu'un jour j'ai dis à une copine ce que je venais de découvrir sur son mari et que j'en ai pris plein la gueule en bout de ligne.

Elle me parlait souvent des problèmes qu'elle avait avec son mari ... cette impression de ne plus lui plaire ... d'être devenue invisible ... du fait qu'il semblait chercher des prétextes pour rentrer le plus tard possible à la maison etc.

Un jour alors que je dinais dans un resto avec un ami qui vois-je à une table pas très loin ... le bonhomme en question et l'attitude qu'il avait avec la dame ne laissait aucun doute sur leur relation.

Une fois que j'ai eu vidé mon sac ma copine a éclaté en sanglot et était toute bouleversée ... j'ai quittée la maison à sa demande ... le lendemain j'apprenais qu'elle avait fait une tentative de suicide.

Elle s'est finalement séparé de son mari mais ne m'a plus jamais adressé la parole.

Disons que suite à cela je me dis que j'y penserai à 2 fois avant d'aller cafter.
46 ans albertville 1799
PouletteBBQ a écrit:
Il fut un temps ou j'aurais répondu ... je le/la préviens sans hésiter et subito presto en plus.

Maintenant je ne suis plus aussi affirmative parce qu'un jour j'ai dis à une copine ce que je venais de découvrir sur son mari et que j'en ai pris plein la gueule en bout de ligne.

Elle me parlait souvent des problèmes qu'elle avait avec son mari ... cette impression de ne plus lui plaire ... d'être devenue invisible ... du fait qu'il semblait chercher des prétextes pour rentrer le plus tard possible à la maison etc.

Un jour alors que je dinais dans un resto avec un ami qui vois-je à une table pas très loin ... le bonhomme en question et l'attitude qu'il avait avec la dame ne laissait aucun doute sur leur relation.

Une fois que j'ai eu vidé mon sac ma copine a éclaté en sanglot et était toute bouleversée ... j'ai quittée la maison à sa demande ... le lendemain j'apprenais qu'elle avait fait une tentative de suicide.

Elle s'est finalement séparé de son mari mais ne m'a plus jamais adressé la parole.

Disons que suite à cela je me dis que j'y penserai à 2 fois avant d'aller cafter.



Exactement pareil pour moi. Ca s'est retourné contre moi et leur couple a cassé aussi. Bref, une totale destruction.

Finalement, je me dis que c'est au fautif (trompeur(euse)) de savoir ce qu'il a à faire, pas aux autres. Je crois que c'est pire encore pour celui qui est trompé de l'apprendre par quelqu'un d'autre.

La seule chose éventuellement que je ferais, ce serait de prendre le ou la fautif(ve) entre 4 yeux et lui dire de faire un choix, arrêter ses conneries ou lui avouer et le(la) quitter. Après je ne fais rien d'autre, et encore, je pense que j'oserais faire ça que VRAIMENT si le(la) trompé(e) est un(e) très bon(ne) ami(e). Sinon je ne m'en mêle pas.
38 ans 3935
Combien de gens savent qu'ils sont cocu sans oser se l'avouer ?
Chaque personne est différente. On peut très bien vivre dans le mensonge et s'en accomoder, mais si une autre personne vient à s'en mêler et à nous dire qu'elle sait, bonjour le sentiment de honte. On ne peut savoir comment fonctionne un couple, et c'est toujours très dangereux de s'immiscer dans les histoires de fesses des autres.

Pour ma part, je ne crois pas que je le dirais, tout simplement parce que je ne suis pas persuadée que j'aimerais qu'on me le dise...
10361
j'ai connu cela, et j'ai perdu a la fois l'ami et sa femme
car on etait TRESproches tout les trois...
j'ai mis des plombes a lui dire, et a la finale ils m'ont levé lma paroles tout les deux, car soit disant j'avais brisé leur ménage et leur vie ...
40 ans Angers 1764
mike73400 a écrit:

La seule chose éventuellement que je ferais, ce serait de prendre le ou la fautif(ve) entre 4 yeux et lui dire de faire un choix, arrêter ses conneries ou lui avouer et le(la) quitter. Après je ne fais rien d'autre, et encore, je pense que j'oserais faire ça que VRAIMENT si le(la) trompé(e) est un(e) très bon(ne) ami(e). Sinon je ne m'en mêle pas.


Voilà, pareil.. Pour ma part, même si je surprends quelque chose, ce n'est pas à moi d'en parler. Ne pas en parler au trompé ne signifiant pas ne pas en parler au trompeur.. Ce genre de trucs, ça se règle en couple.. M'est avis que c'est aussi très humiliant de s'entendre dire par une tierce personne qu'on est cocufié (et vous connaissez le sort qu'on réserve aux porteurs de mauvaise nouvelle.. ). Bref, prendre le trompeur entre 4 zyeux, oui, clairement.
37 ans Paris 404
Ecila a écrit:
mike73400 a écrit:

La seule chose éventuellement que je ferais, ce serait de prendre le ou la fautif(ve) entre 4 yeux et lui dire de faire un choix, arrêter ses conneries ou lui avouer et le(la) quitter. Après je ne fais rien d'autre, et encore, je pense que j'oserais faire ça que VRAIMENT si le(la) trompé(e) est un(e) très bon(ne) ami(e). Sinon je ne m'en mêle pas.


Voilà, pareil.. Pour ma part, même si je surprends quelque chose, ce n'est pas à moi d'en parler. Ne pas en parler au trompé ne signifiant pas ne pas en parler au trompeur.. Ce genre de trucs, ça se règle en couple.. M'est avis que c'est aussi très humiliant de s'entendre dire par une tierce personne qu'on est cocufié (et vous connaissez le sort qu'on réserve aux porteurs de mauvaise nouvelle.. ). Bref, prendre le trompeur entre 4 zyeux, oui, clairement.


+1

J'irais en parler avec le "trompeur", sans forcément aller l'engueuler, en luis disant juste qu'il faut qu'il mette les choses au point dans son couple.

Une histoire comme ça m'est arrivée (pour une broutille de rien du tout, une petite aventure de mon copain parti en vacances sans moi avec des potes), et les amis en question au lieu d'en discuter avec lui ont fait sembant de rien voir et on voulu venir m'en parler à leur retour. Mon copain m'en a parlé avant, et ça nous a permis de faire le point sur notre relation, et finalement ça l'a renforcée.
Mais j'aurais vraiment préféré que nos amis en parlent d'abord avec lui en lui disant de faire un choix, plutot que de faire l'autruche et venir tout me "balancer" après.

Sinon comme Mephistofelesse je pense que l'adultère est quelque chose qui se règle à deux, et que ça ne sert à rien de prendre parti pour l'un ou pour l'autre et de venir jouer la mouche du coche.
38 ans On my black cloud in a white heaven 7469
Ben tiens, ça m'arrive en ce moment justement.

Mon meilleur ami sortait avec deux femmes en même temps :? Bien évidemment, les deux femmes n'étaient pas au courant.
Mon ami a fait son choix et continue avec une des deux. Seulement, il n'a pas l'intention de lui dire qu'il a fait l'amour avec une autre alors qu'il sortait avec elle ...

Je lui bien sûr dit ce que j'en pensais. Il voudrait me la présenter. Mais en aucun cas, j'irais dire à sa copine ce qu'il a fait. J'estime que ce n'est pas à moi de lui dire même si bien sûr j'en meure d'envie ... Mais non, je ne le ferait pas.

Il est assez grand pour prendre des décisions et les assumer. Je n'approuve pas ce qu'il a fait mais que puis-je y faire ? rien ...

C'est sûr que c'est délicat comme situation ...
B
36 ans entre nancy et epinal 231
J ai deja été confrontée a cette situation...
Des gens tres tres proches de moi...
J en ai juste parlé a la personne infidele.
Le dire a la personne trompée, je trouve vraiment que c est se meler de ce qui ne nous regarde pas....
36 ans Bruxelles, Belgique 607
Je sais pas, j'ai tendance à me mettre à la place de la personne trompée...si une amie découvrait quelque chose sur zhom que je l'apprenne trois plombes plus tard, et que j'apprenne qu'elle etait au courant, j'avoue que je le prendrais tres tres mal, clairement!

Le trompeur/euse, s'il veut faire ses crasses, n'a qu'à les faire discretement...donc faire en sorte que moi ET MES AMIS ne soyons pas au courant...

Je pense donc que j'irais prevenir l'ami en question, peu importe comment il ou elle le prendra, il/elle a le droit d'etre au courant...

maintenant le post parlait d'une situation ambigue, ou l'on est pas bien sur de la nature des rapports entre ces personnes...là c'est autre chose, je ne parlerai que si je suis sure de chez sure, pas question de foutre la merde dans un couple sur des soupcons, c'est clair!
si je doute trop, j'irais en parler à la personne concernée directement pour etre sur...(je vois quand quelqu'un ment :lol: )
B I U