MENU Le Forum Vive les rondes Connexion
Inspiration, entraide et nouvelles rencontres pour les femmes rondes modernes. Venez bouger avec nous ! :)

Le sexisme ordinaire

36 ans très au sud 6899
manque de courage, politique... comme c'est facile de juger...!
Faire fi du reste du monde et agir? Quelle belle théorie si loin de la réalité médiatique et politique actuelle! Si le  
résultat était de vaincre les agresseurs why not mais le résultat d'une telle attitude aujourd'hui est la montée du racisme à la clé. Donc pour défendre la cause des femmes on sacrifie à celle du racisme et ça serait une victoire...? Personne ne peut y croie une seule seconde.
Ce qui est terrible ce sont les récupérations politiques oui. Les nouveaux jeux politiques sociaux oui. Mais refuser de les jouer au détriment d'autrui n'a jamais fait avancer aucune cause. Si le féminisme doit faire avancer le racisme alors il y a un gros soucis oui. Comment peut on prétendre à l'égalité de traitement entre hommes et femmes quand cette lutte mènerai à l'inégalité entre les organes culturelles...?!
44 ans Out of nowhere 2718
Je suis pas sûr de comprendre clairement ce que tu dis Reinette. Ok les récupérations idéologiques sont indéniables, l'extrême droite devient féministe tandis qu'un partie de la gauche ne veut surtout pas stigmatiser l'étranger. Pour autant il me semble qu'il ne faut pas avoir peur de dire les choses telles qu'elles sont. L'immigré ne doit pas être toujours présumé coupable, c'est clairement du racisme. Mais d'un autre côté, on ne doit pas nier la réalité sous prétexte de racisme ou d'islamophobie (comme certains ont pu le faire après Cologne). Nul ne peut aujourd'hui contester de manière objective que la condition des femmes dans les banlieues défavorisées n'est pas identique à celles qui vivent dans les autres quartiers. Au final toutes les femmes ne sont plus en état de choisir la vie qu'elles veulent et doivent se soumettre à certains impératifs contraires à l'égalité des sexes.
44 ans Out of nowhere 2718
Une initiative qui me paraît aller dans le bon sens du recteur de la grande mosquée de Paris, la rédaction d'un texte sur la place de la femme dans le Coran, une proclamation des droits des femmes dans l'islam en France.

Je n'ai pas trouvé le lien de la proclamation mais celle-ci s'inscrit dans la continuité de "la proclamation de l'islam en France", adoptée fin mars 2017 (texte qui entendait déjà combattre la misogynie et le sectarisme).

http://www.mosqueedepa...r-la-Mosqu%C3%A9e-de-Paris.pdf
P
50 ans 2892
reinette81 a écrit:
Mais refuser de les jouer au détriment d'autrui n'a jamais fait avancer aucune cause.

Que les féministes s'occupent de la cause des femmes au lieu de bouffer à tous les râteliers ! Vouloir s'occuper de tout est le meilleur moyen de ne rien réussir. Pas étonnant que rien n'avance. Y a qu'à voir certaines pages FB, de quoi faire fuir à jamais certaines personnes intéressées par la cause.
36 ans très au sud 6899
En fait le soucis que je soulève est lié à la place des médias aujourd'hui et à leur pouvoir bien trop fort. Ils font la politique et jouent le jeu des récupérations politiques sans plus aucun complexe. Il n'y a plus ou très très peu de recul critique par rapport à l'info ce qui fait qu'elle est donnée n'importe comment (partiellement, à charge ou décharge) pour répondre à l'évènementiel (qui n'est pas de l'information puisque pas d'analyse).
Cette attitude des médias crée les climats de malaise de communication de beaucoup de personnes (dont les féministes) qui refusent la récupération politique et la médiatisation sans analyse (l'évènement pour l'évènement, pour faire frissonner dans les chaumières). Et là ça devient très vite complexe de communiquer sans que son propos soit déformé.
Ainsi les féministes sont bien évidemment contre toute violence urbaine en général et violence urbaine sexiste plus précisément. Mais si elles communiquent là dessus il y a immédiatement récupération politique raciste d'extrême droite. Il y a aussi la crainte (avérée) qu'avec la communication faite autour des agressions perpétrées par des personnes de cultures différentes l'écrasante majorité des agressions contre lesquelles elles luttes (celles perpétrées par l'entourage proche des victimes et ce quelque soit l'origine socio culturelle) soit passée à la trappe, caché derrière le loup médiatisé.

Et à propos des extrémistes religieux, le scandale de l'école l'Angelus dans le Cher fait froid dans le dos... maltraitance, abus sexuels, malnutrition. J'ai aussi halluciné devant le retour de la fille de ma cousine de sa retraite avant sa confirmation samedi . Ambiance... déjà dormir dans une chapelle à même le sol de pierre pour ressentir ce que ressentent les SDF (déjà mouais) mais en plus en étant réveillé tous les quarts d'heure pour prier, donc nuit blanche... oO
Et ensuite séjour mixte mais dans une monastère avec les filles cloitrées pour ne pas croiser les frères (pourquoi donc accueillir les filles alors?!), priées de se démerder pour bouffer avec le stock sur 3 jours alors que les garçons prennent leurs repas avec les prêtres, sans surveillance d'adulte de jeunes filles donc laissées à elles mêmes à 15-16-17 ans, du coup les plus jeunes devaient tout faire sous peine de se faire maltraiter par les plus grandes. Et en bonus les filles étaient là pour faire donc popote et lessives + ménage sans bouger de leur aile fermée du monastère. Y'a pas à dire y'a que les musulmans qui sont sexistes! oO
Bref la gamine est dégoutée, a fait sa confirmation et ne veut plus entendre parler de catho. Le must étant les propos qu'elle a entendu sur les homo, les non croyants, le pêché & co.
Mais ça personne n'en parle. Pourtant je sais que dans une ville voisine de la mienne il y a un joli nid de catho extrémistes fanatiques et qu'ils tiennent une école privée hors contrat qui a la réputation de mater les plus durs...
44 ans Out of nowhere 2718
Sur ton premier paragraphe je comprends ton propos mais ce n'est même pas qu'elles ne communiquent pas dessus qui me gêne. C'est que certaines féministes vont carrément jusqu'à trahir leur cause en critiquant celles qui ont osé affirmer qu'elles se sentaient en insécurité à La Chapelle. Or c'est un fait que ceux qui connaissent certaines banlieues constatent (pour ma part je connais un peu Saint-Denis, Drancy, Dugny et quelques villes de banlieue de Seine et Marne) que là où il y a une forte population d'origine immigrée, les femmes sont moins présentes. Les femmes disparaissent de l'espace public après une certaine heure. Les femmes ne sont presque plus cantonnées qu'aux tâches ménagères, ou pour aller chercher les enfants...

Et j'entends aussi ton argument qui consiste à dire qu'en se focalisant sur les personnes de culture différente, on oublie la banalité du sexisme ordinaire à l'œuvre partout. Mais là encore, ouvrons les yeux, regardons les faits, dans les années 90, les femmes pouvaient se promener à peu près partout, même la nuit. Il est faux de dire que cela a toujours été comme ça. Quelque chose a changé, le phénomène a pris des proportions jusque là inconnues. La réalité d'aujourd'hui est que le mouvement de libération des femmes est battu en brèche dans certains quartiers de notre pays.
36 ans très au sud 6899
Une BD sortie très discrètement le 1er juin, quasi introuvable chez le géant Amazon (????? oO ils n'ont même pas le visuel de la BD! Quant à la Fnac elle y est vendue mais sans le moindre texte de présentation...?)
Silencieuse(s) à remettre entre toutes les mains des ados filles et garçons
http://www.bedetheque.com/BD-Silencieuses-303007.html
C'est une BD sur le harcèlement et les insultes dans la rue envers les filles, sur comment nous en venons à nous vêtir en jean pour nous planquer, à ce qui est banal et ne devrait pas l'être mais aussi sur comment les filles se sont organisées pour faire face.
44 ans Sur un gros arbre perché 7658
On appréciera la prudence dans le choix de la planche pour illustrer l'ouvrage.

Ces rouquins qui ne savent pas se tenir...
36 ans très au sud 6899
euh je ne vois pas un rouquin mais un indéterminé plutot châtain oO
idem pour le gars à grosse barbe sur la gauche, je ne vois pas un rouquin oO
36 ans très au sud 6899
à moins que la fille de la scène soit la fille brune cachée de Trump à la peau orange
Sinon blague à part, bienvenue dans le monde de la BD et de la stylisation y compris des couleurs! Non parce que bon je doute fort qu'il y ai aussi autant de rose dans la vraie vie dans les transports en commun!
La mauvaise foi, ça étouffe pas ça va? Et non ce n'était pas une boule de poils en fait au fond de ta gorge le Chat
37 ans Dans un arbre à Tecolotlan 938
Merci pour le lien Reinette.
Il y a aussi les BD du Projet Crocodile qui sont très intéressantes question harcèlement de rue et culture du viol.
Sinon, aujourd'hui, la chronique de Maïa Mazaurette, sur charge mentale et sexualité:
http://www.lemonde.fr/...sexualite_5142140_4497916.html
44 ans Sur un gros arbre perché 7658
Simone Veil était donc une belle femme...
36 ans très au sud 6899
Je suis attristée par son décès. Cela fait des années qu'elle a pris une retraite amplement méritée et quitté la scène publique, mais de la savoir en vie quelque part, j'aimais cette idée.
Cette grande Dame a tant fait pour les citoyens de son pays et n'a pas eu peur d'affronter nos ministres, de prendre la parole sur des sujets tabous. Elle a sauvé des femmes, des mères et des épouses avec la loi sur l'avortement.
44 ans Sur un gros arbre perché 7658
Et il y a bien des hommes qui méritent également une telle éloge, mais j'ai rarement entendu de manière aussi récurrente :"C'était un bel homme".

Cela m'a fait songer à deux choses :

Cette injonction très précoce d'être jolie et coquette qui suivra une femme toute sa vie.

Et surtout le fait que le monde politique est largement dominé jusque là par la gente masculine et que les femmes se doivent encore d'être adoubées par leurs pairs masculins dont certains critères ne relèvent pas uniquement des compétences humaines (à quelques exceptions près, concernant surtout les "filles de")

On peut se consoler en se disant que dans une société d'image, ce critère frappe également les hommes politiques à présent.
36 ans très au sud 6899
Je suis assez d'accord avec ton analyse.
Ceci dit que Simone Veil était une belle femme est indéniable. De même qu'Emmanuel Macron est bel homme.
Avant cela était uniquement envers les femmes de donner une part très importante au physique. Maintenant cela se répand aussi chez les hommes même si cela reste encore moins prononcé.
J'ai souvenir d'une interview de NKM où un journaliste politique lui parlait de sa nouvelle coupe de cheveux. Je n'aime pas beaucoup NKM mais elle a très bien réagi sur ce coup là en remettant en place le journaliste qui lui faisait perdre du temps de parole pour des futilités sexistes. En effet jamais ce journaliste ne poserait cette question à un Fillon ou à un Macron ou un Mélenchon (je sourie en imaginant la scène et la réaction de Mélenchon).
Cependant Fillon a été très moqué pour ses sourcils... comme quoi ça se répand de plus en plus la primauté de l'image!

maintenant une femme peut être plein de choses, exercer plein de fonctions mais c'est quand même bien plus facile quand elle et belle... et si elle est belle c'est qu'elle passe beaucoup de temps en futilités... bref sans solution!

Ça me fait penser aux réactions à l'élection de Macron, des américains surtout. Ils le trouvent beau et classe et cela semble important pour eux. ils regrettent la bogossitute d'Obama et nous envie celle de Macron ça m'a laissé dubitative. Nous voterions donc pour l'image de la France aussi...?
B I U