Le 24.09.19 Par Anne Stolbowsky

Coup de gueule contre Zalando et l’hyprocrisie « body positive » #Freetobe

Avec la vague body positive, de plus en plus de marques tentent d’y surfer avec plus ou moins de sincérité et de succès.
Zara par 2 fois et Desigual se sont déjà ratés, passant totalement à côté de ce qu’est une ronde.
Calvin Klein eux ont décidé de travailler avec Beth Ditto, qu’on voit à peine 2 secondes dans un long clip où elle est entouré uniquement de sportifs et mannequins longilignes. On est loin d’une vraie diversité.

Alors qu’elle est le souci avec Zalando ?

La nouvelle campagne est superbe, Felicity Hayward est bien ronde, mieux que cela, elle est sur un panneau d’affichage géant prête à conquérir la ville, que dis-je, le monde !

Bon ok, Zalando pourrait faire mieux niveau mode que de mettre Felicity dans un cycliste, mais là n’est pas le souci.

Non le souci, c’est que j’ai vu le spot publicitaire diffusé à plusieurs reprises sur internet et la télévision, à chaque fois la pub a été coupé et devinez qui n’a pas survécu à la coupe ?
Oui, c’est la ronde qui a dégagé, Felicity Hayward totalement effacé !

Vraiment déçu par Zalando qui pourtant n’avait pas eu peur de mettre en avant Beth Ditto pour leur campagne #MeUnlimited

Il semble qu’encore une fois, le body positivisme, la diversité, qui pourtant devrait être monnaie courante, soit bafoué et ne soit utilisé ici que pour la couverture de la presse.
En effet, si la seule personne avec une morphologie forte est éclipsée lors de la diffusion de la pub, cela envoie encore une fois le message que les gros sont de trop.
Alors, la nouvelle campagne de Zalando, #freetobe hypocrite !?

Si je voulais être paranoïaque, je commencerais même à penser que le marketing tente de tuer le mouvement body positif pour pouvoir retourner tranquillement à ces anciennes habitudes de culpabilisation et de diktat de la minceur.
Mais ce serait parano n’est-ce pas ?


... Charger plus