Le monde de la mode compte désormais plus de magasins pour les femmes rondes

Désormais, les femmes rondes s’invitent dans les collections des créateurs de mode, qu’il s’agisse de haute couture comme de prêt-à- porter. Une révolution marquée par un tournant majeur en septembre 2013, lorsque le défilé d’Eden Miller a créé la sensation à l’ouverture de la Semaine de la mode new-yorkaise. Alors que plusieurs voix se faisaient entendre pour dénoncer le manque de femmes de couleur sur les podiums, la créatrice américaine de la marque Cabiria a tenu elle aussi à oeuvrer pour une beauté plurielle, qui tienne compte de toutes les morphologies. Ainsi, pour la première fois depuis la création de la Fashion week new-yorkaise, une ligne “grandes tailles”, du 42 au 58, était officiellement invitée dans le calendrier de l’évènement mondial. Un premier pas vers la reconnaissance des femmes rondes dans la mode.

La haute couture pour femmes rondes : un marché prometteur

Depuis, nombreuses sont les marques, populaires ou plus intimistes, à avoir emboîté le pas à la créatrice américaine. Pour plusieurs observateurs du monde de la mode, ce changement est dû aux femmes rondes elles-mêmes, qui sont parvenues à s’imposer. La mode étant avant tout une industrie, elle tient compte avant tout de la demande. Ainsi, en montrant qu’elles ont confiance en elles, qu’elles veulent de beaux vêtements et sont prêtes à dépenser de l’argent pour acheter des tenues à la mode, les femmes rondes incitent les organisateurs de grands évènements comme la Fashion Week à tenir compte des lignes “grandes tailles”. C’est désormais chose faite, avec l’essor des réseaux sociaux et des top models rondes devenues de véritables stars. Le marché des vêtements pour femmes en surpoids est donc désormais prometteur, les femmes rondes comprenant qu’elles ont, elles aussi, le droit d’avoir le choix en matière de tenues vestimentaires.

Ces dernières années encore, les femmes en surpoids avaient malheureusement tellement l’habitude de pas trouver leur bonheur dans les grands magasins, qu’elles délaissaient ces derniers au profit de tenues amples, mal taillées et sans originalité. Une première barrière a donc été brisée lors de la Fashion week new-yorkaise de 2013, laquelle a présenté dans son calendrier officiel un défilé pour femmes rondes. Toutefois, le fait d’identifier clairement une ligne consacrée aux femmes en surpoids ne contribue-t-il pas à stigmatiser ces dernières ? Il semblerait que le monde de la mode doive passer par cette étape, afin de se prouver que les créateurs “grandes tailles” sont au même niveau que les autres et donner envie à toutes les femmes rondes de se vêtir avec de beaux vêtements et des pièces de qualité. Le monde de la haute couture semble donc, petit à petit, ouvrir ses portes aux femmes rondes ! Qu’en est-il du prêt-à-porter ?

Le prêt-à-porter enfin accessible aux femmes rondes ?

La mode évolue-t-elle moins vite que la morphologie des Françaises ? Les derniers sondages menés par l’Institut Français du Textile et de l’Habillement (IFTH) démontrent clairement que les mensurations des Français sont plus importantes en taille comme en poids : les femmes mesurent ainsi en moyenne 1 mètre 63 pour 62 kilos et les hommes, 1 mètre 75 pour 72 kilos. Les corps se sont donc arrondis, un Français sur deux étant en surpoids.

Pourtant, bien que les marques de prêt-à-porter soient désormais nombreuses à inclure dans leurs collections des vêtements allant jusqu’à la taille 46, peu d’enseignes commercialisent des tailles supérieures. Une sentence qui sonne ainsi comme une punition pour toutes les femmes obèses aimant s’habiller. Ces dernières sont ainsi confrontées à un cruel manque de choix vestimentaire, mais également à des prix nettement moins attractifs. En province plus particulièrement, seules des marques peu créatives comme la Halle ou Kiabi proposent des vêtements grandes tailles pour femmes -et hommes-, lesquels représentent pourtant 15 % de la population.

63 % des femmes rondes s’habillent en choisissant des tailles du 46 au 52

Une aberration, alors que selon les études près de 63 % des femmes rondes s’habillent en choisissant des tailles du 46 au 52 et 60 % d’entre elles portent des soutiens-gorges allant de la taille 100 à 110, pour un bonnet compris entre C et E. Ces mêmes sondages révèlent que les boutiques préférées de ces femmes en surpoids sont françaises, puisqu’elles s’habillent chez Kiabi pour 21 % d’entre elles, mais aussi dans des enseignes comme Gémo (9 %) et la Halle aux Vêtements (12 %). Un choix qui n’en est pas réellement un, puisque les femmes obèses sont pour ainsi dire contraintes de ne choisir leurs tenues que dans quelques boutiques aux collections limitées.

Des vêtements pour femmes rondes souvent plus chers

La différence de prix demeure également un facteur pénalisant, même durant les périodes de soldes. En effet, les vêtements pour grandes tailles sont ainsi bien plus chers que ceux pour les tailles dites normales, qui se vendent très bien. Ainsi, quand une femme mesurant un 40 va pouvoir acheter une dizaine de basiques, une femme de taille 56/58 ne pourra en acheter que 5, tout au plus. Cette différence de prix, qui s’expliquerait par l’utilisation de matière supplémentaire et de tissus plus résistants, pénalise donc fortement le pouvoir d’achat des femmes rondes.

Le marché français du prêt-à-porter “grandes tailles” encore trop peu exploité

Le marché de la mode pour les femmes rondes est donc encore trop peu exploité par les marques françaises, alors que les marques américaines comme Gap H&M ou Asos, intègrent depuis plusieurs années des lignes “grandes tailles” à prix accessibles. Pourtant, ce marché est réellement captif étant donné qu’une femme sur deux est en surpoids et ne trouve pas son bonheur dans la majorité des boutiques. Les mentalités évoluent toutefois, puisque de plus en plus de journaux et de sites de blogueuses fashion (Lola à la mode, Big or not to big…), font avancer le combat pour l’acceptation de toutes les morphologies en revendiquant leurs formes rondes.

Il en est de même avec les réseaux sociaux, notamment avec l’essor de mouvements comme le Body Positive, qui forcent ainsi les marques à prendre en considération ce besoin de créations pour femmes rondes grâce aux nombreuses publications de femmes fières de leurs silhouettes. Gageons que dans quelques années, la haute couture comme le prêt-à-porter auront fait une réelle place aux créations pour femmes rondes !


... Charger plus