MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

fessée...utile?

7404
actuellement interdite par la loi dans 11 pays dont certains de l'union européenne, condamnable même en France, la fessée sévit pourtant toujours...qu'en pensez-vous, vous? est-ce qu'un enfant sans fessée est  
d'office tout-puissant?
vos avis m'intéressent vraiment mais pas de foire d'empoigne hein ;)
877
(sujet forcément foire d'empoigne, à mon avis, mais bon, je me lance).

Si, ça sert à qqch : à passer nos nerfs qd on est à bout (et c'est pas la peine d'appeler la DDASS).
Non, ça ne sert à rien pour l'enfant, le mien, ça le rend dingue.

Résultat : NON, par ce que contre-productif.

Mais j'avoue que ça me gonfle d'entendre dire qu'on "bat" nos enfants qd ils se prennent trois claques sur le derrière dessus slip et pantalon, faut pas pousser. Je pense qu'il y a des violences psychologiques bien pires que ça (ex : mon ancien patron qui appelait son gamin de 8 ans "le crétin").

La seule punition qui marche, pour nous, c'est la privation de DVD pour le WE. Là, ça ne rigole plus ...
44 ans 1551
Eve a écrit:
actuellement interdite par la loi dans 11 pays dont certains de l'union européenne, condamnable même en France, la fessée sévit pourtant toujours...qu'en pensez-vous, vous? est-ce qu'un enfant sans fessée est d'office tout-puissant?
vos avis m'intéressent vraiment mais pas de foire d'empoigne hein ;)


je pense déjà qu'il faut pas confondre une fessée et un lynchage à coups de battes de baseball, parce qu'a en croire certains c'est la même chose. Une fessée normale c'est avant tout psychologique. Même si tu n'utilise aucune force, le gamin vas pleurer. Ceci tend à prouver que ce n'est pas une punition si physique qu'on veut bien le dire.

Je crois que ces 'interdit d'interdire' et laxistes en tout genre on montrés les limites de leurs méthode de non éducation.
44 ans 17521
moi j'ai pas d'enfant mais je réponds quand même...

j'ai pas reçu beaucoup de fessées étant gamine (très exactement 4), mais je peux dire que je me souviens de chacune d'entre elles et pourquoi je l'ai reçue : en fait, à chaque fois, je ne l'avais pas volée, c'est clair... pour moi c'était vraiment le stade ultime où j'avais poussé ma mère à bout, et alors là, misère de misère, c'est qu'elle était sacrement costaude, la bougresse, quand elle m'attrappait sous son bras je ne pouvais même pas me débattre et après j'avais du mal à m'asseoir après... :lol:

je ne sais pas si je me serais sentie toute puissante sans fessée, ou si les punitions (consignée dans ma chambre par exemple ou pprivée de quelque chose) auraient mieux ou moins bien marché, j'en sais rien... je pense (enfin je suppose, au vu de ma faible expérience) qu'il s'agit de poser des limites, quelque soit la nature de la punition. y a des gamins qui se fichent comme de l'an 40 de recevoir une fessée alors qu'être privé de déssert ou de sport avec les copains c'est pire que tout. faut juste trouver ce qui marche...

maintenant, dans l'absolu, je serai plutôt contre les punitions corporelles, bien que les quelques fessées reçues ne m'aient nullement traumatisées... :roll: étant enfant unique et élevée par ma mère seule, je pense que j'étais relativement pète-c*** et que ça m'a bien recadré les quelques fois où ça a été nécessaire et où la pédagogie ne suffisait plus... :twisted:

Dernière modif par le 5651j; modifié 1 fois
676
Alors pour moi, la fessée c'est "non, merci pas chez moi"

C'est pour moi une façon de régler les choses qui ne sert qu'à calmer...le parent ou l'adulte qui donne la fessée.
J'ai l'impression que ça n'aide en rien l'enfant et qu'il ne peut qu'être un peu ou beaucoup humilié.

Ceci dit (je vois déjà l'argument "enfant-roi" débouler à toute vitesse :roll: ), je suis farouchement opposée à l'idée que mon enfant peut tout faire.
Il a besoin de limite, de stabilité et d'autorité de notre part à nous, adultes.

Alors non un enfant qui n'a jamais eu de fessée n'est pas forcément un enfant-roi et il peut être tout à fait respectueux des autres, de l'autorité.

Je ne condamne en rien ceux qui donnent la fessée, je dis juste que chez moi, c'est hors de question.
Et j'ajouterai que l'éducation d'un enfant c'est très difficile et que la fessée peut parfois sembler la seule solution pour désamorcer les choses....mais je veux faire le pari qu'il y existe d'autres moyens.

voilààààà ;)

Dernière modif par le 5651j; modifié 1 fois
7404
Raoul_le_conquerant a écrit:
Eve a écrit:
actuellement interdite par la loi dans 11 pays dont certains de l'union européenne, condamnable même en France, la fessée sévit pourtant toujours...qu'en pensez-vous, vous? est-ce qu'un enfant sans fessée est d'office tout-puissant?
vos avis m'intéressent vraiment mais pas de foire d'empoigne hein ;)


je pense déjà qu'il faut pas confondre une fessée et un lynchage à coups de battes de baseball, parce qu'a en croire certains c'est la même chose. Une fessée normale c'est avant tout psychologique. Même si tu n'utilise aucune force, le gamin vas pleurer. Ceci tend à prouver que ce n'est pas une punition si physique qu'on veut bien le dire.

Je crois que ces 'interdit d'interdire' et laxistes en tout genre on montrés les limites de leurs méthode de non éducation.


d'accord avec toi...pour moi ça ne devrait pas être interdit pour l'aspect physique mais pour l'aspect psycologique (loi du plus fort physiquement) et humiliant....et là où je ne suis pas d'accord avec toi c'est l'opposition "laxistes" contre "pro fessées" il y a mille choses entre les deux tu sais :roll:
676
Eve a écrit:
Raoul_le_conquerant a écrit:
Eve a écrit:
actuellement interdite par la loi dans 11 pays dont certains de l'union européenne, condamnable même en France, la fessée sévit pourtant toujours...qu'en pensez-vous, vous? est-ce qu'un enfant sans fessée est d'office tout-puissant?
vos avis m'intéressent vraiment mais pas de foire d'empoigne hein ;)


je pense déjà qu'il faut pas confondre une fessée et un lynchage à coups de battes de baseball, parce qu'a en croire certains c'est la même chose. Une fessée normale c'est avant tout psychologique. Même si tu n'utilise aucune force, le gamin vas pleurer. Ceci tend à prouver que ce n'est pas une punition si physique qu'on veut bien le dire.

Je crois que ces 'interdit d'interdire' et laxistes en tout genre on montrés les limites de leurs méthode de non éducation.


d'accord avec toi...pour moi ça ne devrait pas être interdit pour l'aspect physique mais pour l'aspect psycologique (loi du plus fort physiquement) et humiliant....et là où je ne suis pas d'accord avec toi c'est l'opposition "laxistes" contre "pro fessées" il y a mille choses entre les deux tu sais :roll:


voilà un aspect qui m'énerve: l'idée qu'il n'y a QUE ces deux extrêmes dans l'éducation d'un enfant :roll:
48 ans grenoble 2486
alors moi j'use et j'abuse de la fessée...mais non!c'est pour rire...

cependant,si pour mes deux premiers,je n'ai pas eu souvent à recourir à la fessée(en fait comme la maman de karen! :lol: )j'avoue que le petit dernier en reçoit parfois(rarement quand meme,juste le fantome de la fessée l'effraie...)...en general,ce n'est pas mon mode de fonctionnement,j'impressionne suffisament et je suis assez autoritaire pour ne pas avoir à mettre de fessée mais...comme dit yeyelle,parfois ça soulage! :P et on n'a pas de traumatisme de la fesse! ;)
44 ans 1551
Eve a écrit:

...et là où je ne suis pas d'accord avec toi c'est l'opposition "laxistes" contre "pro fessées" il y a mille choses entre les deux tu sais :roll:


En fait cette opposition existait dans mon post à cause du 'résumé mental' de ma pensée. En fait les deux paragraphes n'avaient pas vraiment un lien direct si ce n'est que ne supporte pas que cette frange de 'tous les droits à l'enfant' viennent emm... les gens qui, eux, essaient de donner une éducation. Maintenant fessée ou pas, faut voir l'enfant en question je suppose. La logique veut que la punition s'adapte au 'délit'.
877
Et tiens, je vais un peu déborder du sujet (quoique), en vous parlant d'une amie dont l'enfant présente certains troubles psychologiques.
Légers, les troubles, puisque, notamment, il est scolarisé normalement.
En même temps, qd il se fout en rogne, il casse tout dans sa chambre, et il se tape la tête contre les murs. Pas facile.
Je vous assure que ce n'est absolument pas le genre "enfant roi", rien à voir, mon amie serait même relativement sévère. Là, ça relève de troubles psy.

Dc, un jour nous discutons justement de la fessée, et elle me dit qu'elle a déjà été contrainte de mettre son fils (de cinq ans) sous la douche froide, de force.
Sur le coup, horrifiée, je lui dit que ça s'apparente qd même à un mauvais traitement, pauvre gosse, genre la DDASS peut débarquer.
Sauf que...
Sauf que on fait comment avec un gamin en pleine crise d'hystérie, dangereux pour lui et qui casse tout ? On fait comment pour le calmer ?
Les paroles, ça ne marche pas.
Le ceinturer, c'est difficile pour une nana de 1.60m pas costaude face à un gosse en rage.
Ben j'ai fini par reconnaître qu'elle n'avait pas d'autres solutions.
C'est d'ailleurs ce que lui a confirmé le pédo-psy qu'elle voit pour son fils chéri.

Pas facile, le rôle de parent, parfois.
50 ans belgique/arlon 11975
et bien pour ma part je ne suis pas du tout une adèpte de la fessée pour la raison que j'ai toujours été batue par ma mère, que ce soit avec la laisse du chienlaisse courte tréssée pour berger allemand,avec des cintres en bois jusqu'à ce qu'ils cassent etc...alors les coups à mes enfants c'est non, mais je ne juge pas les autres, tant que cela reste "raisonable", c'est à dire une tape sur les fesses ça passe encore
42 ans 390
Pour certains grands garçons...oui :lol: :lol: :lol:
49 ans BREST 3113
Moi ce n'est pas une fessée à proprement dite, mais une claque sur les fesses pour montrer que la betise a été conséquente. Sinon et bien j'use de ma douce voix :lol: quand il y a une anerie de faite. Mais faire une loi anti fessée c'est complètement débile. J'en ai eu moi étant petite et ça ne m'a absolument pas traumatisée, comme Karen, je me rappelle pourquoi j'en ai eu !
L
71 ans 7508
Je tique déjà quand je vois un maitre mettre une tape un peu trop forte à mon goût sur la fesse de son chien alors sur un enfant c'est encore plus non.

J'ai l'impression aussi que ça ne mène qu'à une chose, au bout d'un moment l'enfant n'a plus peur de la fessée et on fait quoi après on le boxe?
Il y'a des façons plus finaude pour le calmer et eventuellement le punir.

Est ce que l'usage de la fessée est un signe de problème d'autorité ?
676
Yubaba a écrit:


Est ce que l'usage de la fessée est un signe de problème d'autorité ?


Je suis opposée à la fessée mais de là à penser que ceux qui y ont recours parfois auraient un problème d'autorité, il y a un pas que je ne franchirai pas ;)

On peut tous à un moment donné être à bout, stressé, crevé et nos chères têtes blondes savent y faire hein pour nous tourner en bourrique et donc une fessée peut arriver peut-être dans ces moments-là. C'est pour moi vraiment dommage quand ça arrive mais ça ne remet pas en question toute une autorité parentale....

Ca soulage sans doute le parent qui y a recours mais n'allons pas trop loin quand même et ne tombons pas dans l'extrême de remettre en question toute une éducation parce que fessée il y a ou il y a eu !
B I U