MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Le Mini bypass

38 ans In the middle of nowhere 1245
Je vais suivre le topic car je me pose les memes questions que toi... Et bien d'autres encore.
Ma decision est deja prise je souhaite me faire operer car je  
sais que je n'arriverais pas a maigrir sans "bequille" mais je me pose beaucoup de questions quand meme.
38 ans 228
Bonjour, Cela fait 2 ans que je suis opérée et tout s'est très bien passé. J'ai bcp perdu (je te donnerais le chiffre en pv si tu veux) et contrairement à d'autre personne de mon entourage ayant subit une sleeve ou un bypass classique, je n'ai eu aucune complication. Aucun vomissement. Par contre j'ai une anémie important mais bon ça je l'avais déjà avant...

donc voila ou j'en suis.
J
40 ans pas de calais 2
Bonjour,

Je tombe sur ce post en faisant des recherches.
Pour les personnes qui se sont faites opérées par le bypass ou le mini-bypass. Depuis tout ce temps, comment vous sentez vous? avez vous bien perdu?
Quel est l'état d'esprit que l'on doit avoir pour subir ce genre d'opération??

Pour vous situer, j'ai 32ans et depuis ce matin je suis à 139kg pour 1.76m... et j'avoue que j'hésite entre sauter d'un pont ou tenter une opération... autrement dit un état psychologique pas terrible. D'autre part, je suis homo, célibataire depuis 14ans(et il y a 14ans j'ai eu une relation qui m'a fait perdre un peu plus d'une dizaine de kilo sans que je n'ai fait quoi que se soit, même si à la rupture, j'ai repris ce poids avec les intérêts :/ )

Donc voilà je ne sais pas si mon poids est du à ma solitude affective, à la non possibilité de pouvoir aimer quelqu'un ou si c'est parce que je mange trop. Encore qu'il m'arrive de ne pas déjeuner ni de manger le midi parce que je n'ai tout simplement pas faim... En plus de cela j'ai un travail de bureau et pas forcément attiré par le sport, et encore en plus de ceci, ma passion est la pâtisserie. J'adore faire des gâteaux, des cupcakes, etc... mais même si j'aime faire, j'aime en faire pour les autres même pas pour manger :/

Donc voilà ou j'en suis....

Mais merci des retours que vous voudrez bien faire.
50 ans Lorraine 4326
Bonjour Juju

ça serait peut-être bien de comprendre pourquoi tu fais ce point .
il est difficile de "lutter" contre quelque chose si on n'en connais pas la cause .

tu étais déjà rond enfant ?

tu sais reconnaitre ta faim et la satiété ?
J
40 ans pas de calais 2
Merci pour ton message.

La première fois qu'on m'a dit que c'était gros c'était en primaire en CP. La salle était grande, j'étais accompagné de mon père qui avait une veste verte avec les coudes protégées par du cuir marron. Cette grande salle était séparée en deux par de grand rideaux rigides qui découpaient la pièces en deux parties. Avec d'un coté quelques parents qui étaient venu selon l'heure de RDV et de l'autre le médecin de l'école pour la visite médicale... la première, mais elles se sont toutes ressemelées du CP au lycée, et maintenant à la visite du médecin du travail. Depuis ce jour, toute mes visites médicales ont été un disque rayée des expressions, "attention au poids", "faire un régime" ou même tout simplement "régime" et soulignée par deux traits.. comme si le mot en lui même n'était pas assez violent....

Donc oui j'ai toujours été rond, même si lorsque je regarde les photos de moi enfant je n'était pas si rond que ça, un peu plus rond que les autres, mais ca allait, mais... certainement trop pour les graphiques des médecins.

Reconnaître la faim et la satiété.. bonne question. Je sais que j'ai faim quand mon ventre gargouille. D'ailleurs ce midi il ne gargouillait pas donc je n'ai pas mangé(et ça m'arrive de plus en plus souvent en ce moment). En ce qui concerne la satiété, c'est quelque chose que j'essaye de découvrir. Je sais dans le concept que c'est lorsqu'on a plus faim, mais moi c'est souvent lorsque j'ai le "coco plein" que je sens que je suis bel et bien rassasié.

Ha et j'ai oublié de préciser mais il y a quelque temps j'ai eu quelques soucis de thyroïde(qui auraient du me faire maigrir dans la situation où j'étais, mais je n'ai pas eu cette chance), d'autre part je suis d'origine polonaise avec des grands parents qui n'étaient pas mince non plus(je vous rassure je ne cherche pas d'excuses).

Et en écrivant ces lignes, je me rends compte que c'est la solitude affective qui me fait faire des "écarts" en ce moment.
41 ans paris, Île-de-France 1865
As-tu essayé de faire du sport? J'imagine que pour un garçon, c'est un peu plus facile de transformer sa graisse en muscles...

Ce n'est pas des préjugés à la con, c'est juste que j'ai pu observer dans mon entourage, des hommes en surpoids se mettre au sport et transformer justement leur physique grâce à cela .

Ce n'est donc pas une perte de poids, mais, un changement de morphologie .

Sinon, je me suis fait opérer ... Je pense que c'est une aide, mais, ce n'est pas la solution .
Il faut bien réaliser, que si on ne suit pas un équilibre alimentaire, nous pouvons regrossir au bout de quelques années....

La stabilisation est compliqué, il faut se peser régulièrement pour justement réajuster son poids lorsque nous faisons des écarts....

J'en suis déjà à 5 ans d'opération, j'ai du perdre ******* de kilos, j'ai aujourd'hui, un IMC normal !! J'étais en obésité morbide....

Je ne suis pas mince, mais, je me sens mieux dans ma peau .... C'est plus facile pour faire certaines actions...

Par contre, il y a toujours des soucis... Certes, nous n'avons plus de problème de poids, mais, nous pouvons avoir des problèmes de carence ou de baisse de tension. Mais pour ma part, rien de dramatique, la force de caractère y est pour beaucoup...

L'opération n'est pas douloureuse... Tout se passe bien en général.

Mon docteur est plutôt bon....

J'ai du me faire retirer des excès de peau...

Voila, si tu as d'autres questions ?

Mais, si j'étais toi, j'essayerais quand même le sport avant.
B I U


Discussions liées