MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Je n'ai pas vraiment faim...

101 ans Sur une comète 1981
Ca fait quelques temps que je me renseigne sur la RA. J'ai lu Zermati, Apfeldorfer, et des sujets ici.

J'arrive bien maintenant à distinguer faim et envie de manger. Mon problème  
est que je n'ai pas vraiment faim. Si je m'écoute, je ne mange rien le matin, une pomme à midi, à 5h j'ai enfin faim, je mange un repas, heu normal quoi (entrée, plat, dessert), puis de nouveau plus faim.

Mais mon mental ne suit pas. Je n'arrive pas psychologiquement à ne quasi rien manger. Ça me rappelle mes anciens régimes, m'angoisse. Et je mange donc sans faim.

Je ne sais pas trop comment me sortir de ce cercle. Peut-être y a-t-il quelque chose que je fais mal ?
45 ans rennes 168
LilithInTheSky a écrit:
Mon problème est que je n'ai pas vraiment faim. Si je m'écoute, je ne mange rien le matin, une pomme à midi, à 5h j'ai enfin faim, je mange un repas, heu normal quoi (entrée, plat, dessert), puis de nouveau plus faim.

Mais mon mental ne suit pas. Je n'arrive pas psychologiquement à ne quasi rien manger.


Je pense qu'il ne faut surtout pas sauter les repas. Tu reste pratiquement à jeun la moitié de la journée. Inconsciemment tu te force à ne pas manger conséquence le mental ne suit pas.
Il faut laisser son organisme accepter la RA, laisser le temps faire
101 ans Sur une comète 1981
Je ne me force pas... Je n'ai vraiment pas faim... La plupart du temps je me force à manger à midi, mais je n'ai pas faim du tout ! C'est au contraire quand j'écoute ma faim que je me retrouve avec seulement un fruit.
53 ans Région nîmoise 1567
Je suis dans un cas similaire au tien et ça ne me pose pas de problème...car je m'écoute. Je commence à avoir faim progressivement dans la journée, bien après le réveil. J'ai grossi pendant 2 ans en avalant un petit déjeuner dont mon corps n'avait pas besoin. Maintenant je suis cette montée progressive de la faim et ne m'alimente que quand mon ventre réclame, il n'y a pas à s'inquiéter, nos modes de vie sont dans l'ensemble très peu exigeants sur le plan calorique. Et si je fais un effort inhabituel, mon corps me demandera un supplément. Je comprends cette "inquiétude" face au fait de se dire qu'on est à jeun depuis 10 ou 12 h mais si on ne ressent pas la faim, c'est qu'on n'a pas besoin de manger.
A
35 ans Caen 6651
coucou,

moi aussi je m'inquiète un peu parce que je n'ai faim que vers 15h puis vers 18h ou 22h sauf que ça c'était quand je me levais à 9,10 ou 11h

en ce moment je me lève tôt (alors que je suis en vacances ça me désole lol) et du coup j'ai faim dès le réveil (donc 7h30... euh oui pour moi ça c'est tôt désolée pour les pas glandeurs qui se lèvent vraiment tôt)

et, en me levant à 8h donc j'ai vraiment faim à 8h, à 12h et à 18h (alors que chez ma maman on mange à 20-21h mais ça ça a toujours été un problème de toute façon du coup ça faisait un goûté à 18h + un repas à 20h)

alors voici une question... est-ce que, comme moi, tu as l'habitude de te lever tard le matin ? car c'est peut-être ça qui, comme moi, fait que tu n'as pas faim (et perso c'est très embétant pour moi car quand j'ai cours à 13h et que je mange à 12h bah j'ai super faim à 17h... enfin ça dérègle tout quoi donc j'espère que je vais garder la motivation de me lever "tôt")

A+
Almarita
40 ans 7
Bonjour,
je commence tout juste à prendre connaissance du RA, et comme vous je n'ai pas réellement une sensation de faim...
J'ai surtout un besoin de sucre !!! et ça trés régulierement (à mon grand désespoir :-)

Cependant j'ai remarqué avoir tout de même besoin d'un bon petit déjeuner et je me passerais facilement du déjeuner, à ce moment là j'ai forcement faim pour le souper.

bref pas simple la vie de G.R.O.S ;-)))
60 ans Au bord de la mer 15536
Je ne comprends pas bien pourquoi ne pas avoir faim vous pose un problème.
Si vous n'avez pas faim vous ne mangez pas, c'est simple.
Il n'y a aucun problème à "sauter un repas", comme on dit ;)
Aucun horaire à respecter, ni un nombre de repas imposé.
40 ans 7
Provence a écrit:
Je ne comprends pas bien pourquoi ne pas avoir faim vous pose un problème.
Si vous n'avez pas faim vous ne mangez pas, c'est simple.
Il n'y a aucun problème à "sauter un repas", comme on dit ;)
Aucun horaire à respecter, ni un nombre de repas imposé.


enfin moi perso je pense ne pas avoir réellement faim pour une simple raison c'est que je grignote régulierement, ouai y a quand mm de fortes chances qu'il s'agisse de ça :-)))
109 ans Bretagne 1920
LilithInTheSky a écrit:

Mais mon mental ne suit pas. Je n'arrive pas psychologiquement à ne quasi rien manger. Ça me rappelle mes anciens régimes, m'angoisse. Et je mange donc sans faim.


J'ai exactement le même problème que toi :? . Je n'ai quasiment pas faim, du coup je ne mange pas, j'angoisse, et je finis par faire des crises de boulimie. C'est démoralisant de regarder son compagnon manger et de ne pas partager son repas parce qu'on a pas faim. Quelque part, c'est comme un régime. On a beau dire ce qu'on veut, la RA c'est pas facile à vivre socialement, de ce point de vus-là c'est pas mieux qu'un régime. Perso je me sens à l'écart des autres quand une sortie est prévue, j'angoisse à l'idée de savoir si je vais avoir faim ou pas. Alors je mange sans faim, pour ne pas faire bande à part.

Ainsi entre périodes où je fais ma RA comme il faut (et que je ne mange presque pas) et périodes où je repars dans la boulimie, je n'arrête pas de perdre et de reprendre du poids. J'en arrive à me dire, après 3 ans et demi de RA que j'y arriverai jamais, que la RA c'est pas mieux qu'un régime, je suis complètement démoralisée :cry:
60 ans Au bord de la mer 15536
Ulotte a écrit:
Provence a écrit:
Je ne comprends pas bien pourquoi ne pas avoir faim vous pose un problème.
Si vous n'avez pas faim vous ne mangez pas, c'est simple.
Il n'y a aucun problème à "sauter un repas", comme on dit ;)
Aucun horaire à respecter, ni un nombre de repas imposé.


enfin moi perso je pense ne pas avoir réellement faim pour une simple raison c'est que je grignote régulierement, ouai y a quand mm de fortes chances qu'il s'agisse de ça :-)))

Ah ben oui faut pas chercher plus loin :lol:

Ceci dit, avec les explications de Marganne, je comprends mieux.
Je n'ai jamais angoissé de ne pas avoir faim. Il vous faut donc travailler là-dessus en priorité. Savoir pourquoi vous réagissez ainsi, alors qu'il est tout naturel de ne pas manger si on n'a pas faim...
Le problème, c'est que faire une RA sans travail psy pour résoudre les TCA, ça ne fonctionne pas.
51 ans chantilly 290
Provence a écrit:
Je ne comprends pas bien pourquoi ne pas avoir faim vous pose un problème.
Si vous n'avez pas faim vous ne mangez pas, c'est simple.
Il n'y a aucun problème à "sauter un repas", comme on dit ;)
Aucun horaire à respecter, ni un nombre de repas imposé.


c'est exactement ce que je me disais, j'étais exactement pareil avant les vacances. Je n'avais pas faim, je mangeais deux bouchées, j'étais rassasiée...ça ne dure pas de toute façon. Pendant les vacances, la semaine dernière, j'ai remangé normalement. Où est le problème ? Faut apprendre à s'écouter et à arrêter de se prendre la tête.
109 ans Bretagne 1920
sookie a écrit:

c'est exactement ce que je me disais, j'étais exactement pareil avant les vacances. Je n'avais pas faim, je mangeais deux bouchées, j'étais rassasiée...ça ne dure pas de toute façon. Pendant les vacances, la semaine dernière, j'ai remangé normalement. Où est le problème ? Faut apprendre à s'écouter et à arrêter de se prendre la tête.


Tu a de la chance. Mais sans se prendre la tête, il faut que tu comprennes que ce n'est pas aussi évident pour tout le monde. Et que moi, la RA me fait davantage prendre la tête qu'un régime, où tout est écrit, établi dès le départ, aliments, quantités etc. Un régime finalement c'est beaucoup plus reposant pour l'esprit, on a pas à se poser de questions.

Quand à dire que les périodes où l'on a pas faim ne durent pas, je ne suis pas d'accord, les miennes peuvent être très longues (j'ai ainsi ainsi perdu 29 kilos au début de ma RA, car je n'avais pas faim).
51 ans chantilly 290
Marganne a écrit:
sookie a écrit:

c'est exactement ce que je me disais, j'étais exactement pareil avant les vacances. Je n'avais pas faim, je mangeais deux bouchées, j'étais rassasiée...ça ne dure pas de toute façon. Pendant les vacances, la semaine dernière, j'ai remangé normalement. Où est le problème ? Faut apprendre à s'écouter et à arrêter de se prendre la tête.


Tu a de la chance. Mais sans se prendre la tête, il faut que tu comprennes que ce n'est pas aussi évident pour tout le monde. Et que moi, la RA me fait davantage prendre la tête qu'un régime, où tout est écrit, établi dès le départ, aliments, quantités etc. Un régime finalement c'est beaucoup plus reposant pour l'esprit, on a pas à se poser de questions.

Quand à dire que les périodes où l'on a pas faim ne durent pas, je ne suis pas d'accord, les miennes peuvent être très longues (j'ai ainsi ainsi perdu 29 kilos au début de ma RA, car je n'avais pas faim).


Là, je suis d'accord avec toi, certains témoignages sur la RA font froid dans le dos. C'est une grosse prise de tête de savoir pourquoi on a envie de manger quand on est stressés, tristes, gaix, etc....perso, mes kilos en trop m'encombreront moins que tous ces questionnements qui finiront par me faire péter les plombs.
101 ans Sur une comète 1981
J'angoisse car ça me rappelle les inombrables fois où je me suis forcée à ne rien manger, j'ai l'impression d'être revenue à ça. Et ça m'enclenche des tentatives de compulsion alimentaire. Et je vois un psy.

Almarita : sans réveil, je me lève à 8h dernier délai ;)
60 ans Au bord de la mer 15536
Ok je comprends ton angoisse, Lilith.
Mais n'arrive-tu pas à réfléchir, et à passer outre ?
Te dire qu'il est normal de ne pas avoir faim ?

Manger sans faim, pour se rassurer (peut importe de quoi) est justement ce qu'on essaye de combattre.
Je comprends, donc, mais je ne vois pas trop comment lutter contre ça, en effet. Il faudrait pourtant y arriver.
B I U