MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Cohabitation à 3 (chéri, moi et mes complexes)...

34 ans 1248
Salut les filles,

Hier soir, mon chéri s'est plaint que je me plaignais toujours de mon poids et que c'était très lourd (sans mauvais jeu de mot)..

Hop dès que la  
balance fait la gueule, je ronchonne également (parait-il).. je lui ai fait remarqué que s'il était pas aussi "franc" (M. n'est pas fan des rondeurs mais plus du genre Bimbo, et même si il s'est bien calmé niveau pique, je sais bien que quand je grossis ca ne lui plait pas)..

d'un coté j'arrive pas trop à lui en vouloir vu que moi non plus ca ne me plais pas du tout.. je serais hypocrite de lui demander d'aimer ce que moi je n'aime pas chez moi..

bref, je voulais savoir si vos complexes vous les partagiez avec votre chéri, ou si vous gardiez tout pour vous.. (poids ou autre chose).

J'ai l'impression que quand je lui parle de ca je cherche de la compassion ou de l'indulgence, ou meme qu'il me dise mais non tu es magnifique.. mais dans son regard je lis plutôt: tu n'aurais pas du manger cette viennoiserie, maintenant t'arrêtes de te plaindre!

C'est encore pire depuis que sa maman a perdu 20 kgs en 4 mois avec un régime sadique ou tu manges un yogourt par repas..:S
42 ans Sous le chant des cigales ^^ 3642
Et bien moi je ne lui parle de rien, car d'une part je trouve qu'il n'a pas à subir mes problèmes, d'autre part je sais que si je dis quoi que ce soit, il va me dire que je n'ai qu'à faire attention et à faire un effort.
Et je n'ai absolument pas envie d'entendre ça.
69 ans 3528
Le risque, quand on partage ses complexes, c'est de voir dans la réponse de l'autre une confirmation de notre propre regard. Par exemple, tu dis ne pas aimer prendre du poids et "voir dans son regard" que tu n'aurais pas du manger de pâtisseries. Il est possible que cela rejoigne réellement les pensées de ton chéri, mais ça n'est pas forcément le cas.

Du fait de cette constatation, j'évite d'attirer l'attention sur des choses que je ne suis pas prête à mettre sous les projecteurs. Si je ne me sens pas d'entendre que j'ai pris du gras ou que j'ai vraiment été malpolie ben je ne demande pas. En gros, j'évite de tendre le bâton pour me faire battre.

Il faut dire aussi que je vis avec un homme au demeurant adorable, mais pour qui la finesse consiste à lever la tête de son ordi/télé/téléphone avant de me dire "ben oui il est gros, ton bide" d'un air de "pourquoi me déranger, tu le vois pas par toi même?". Ca n'est pas méchant du tout de sa part, car il est très lucide sur mes défauts (peut être trop ? ;) ), physiques ou non d'ailleurs, mais moi ça me gêne. Je n'aime pas qu'il me fasse remarquer que j'ai grillé un feu, que j'étais jalouse d'une telle ou que je me suis conduite comme une gamine. De même je n'ai pas besoin qu'il souligne que j'ai + de cheveux blancs qu'avant, que je pourrais faire du sport et qu'il est inutile de me plaindre de mal au ventre et gras aux hanches si je mange du nutella à la cuillère.

Ceci étant dit, je peux parfois aborder le sujet sensible de mes défauts en choisissant bien le thème et le moment : sur des choses légères dont je me sens de rire, ou sur des sujets plus sérieux si je suis prête à entendre une réponse franche, voire si j'ai besoin d'aide pour changer. Si j'ai besoin de réconfort je lui dit que j'ai besoin de réconfort, je n'attends pas que ça vienne de lui parce que mes détours féminins, par contre, il ne les comprend pas ;)

Le truc, dans ta situation c'est que les deux points de vue semble se mélanger, entre ce qui te gène et ce qui le gène... D'un autre côté, si tu lui demandes d'être plus délicat sur ce sujet, je comprends qu'il te demande en échange d'éviter de l'étaler devant lui. Si quelqu'un a un défaut qui m'agace (au hasard, laisser la vaisselle trainer deux jours dans l'évier), je veux bien éviter les "piques" mais si ce quelqu'un vient se plaindre qu'il n'a plus de casserole pour cuisiner, il le sentira passer ;) :lol:
42 ans Sous le chant des cigales ^^ 3642
mamisha a écrit:
... j'évite de tendre le bâton pour me faire battre ... Si quelqu'un a un défaut qui m'agace (au hasard, laisser la vaisselle trainer deux jours dans l'évier), je veux bien éviter les "piques" mais si ce quelqu'un vient se plaindre qu'il n'a plus de casserole pour cuisiner, il le sentira passer ;) :lol:

Voilà ça résume exactement ma pensée !

Je comprends quand même que tu as envie d'être rassurée et réconfortée, mais ce n'est pas en abordant directement le sujet de ton poids que tu obtiendras ça.
Il faut que tu accentues sur tes quelités et que tu lui poses des questions pour lesquelles tu es sûre qu'il va te dire oui ... Cherches ce que tu aimes chez toi, et ce que lui aime ;)
34 ans 1248
Citation:
Il faut dire aussi que je vis avec un homme au demeurant adorable, mais pour qui la finesse consiste à lever la tête de son ordi/télé/téléphone avant de me dire "ben oui il est gros, ton bide" d'un air de "pourquoi me déranger, tu le vois pas par toi même?". Ca n'est pas méchant du tout de sa part, car il est très lucide sur mes défauts (peut être trop ? ), physiques ou non d'ailleurs, mais moi ça me gêne.


Je crois que j'ai un peu le même à la maison en fait.. en plus soft cela dit, mais c'est dans cet ordre d'idée!

Le truc c'est que, c'est idiot, mais j'ai envie qu'il trouve que je suis la plus belle, la plus bidule, la plus machin.. je crois que je mendie un peu des compliments. Après tout, il m'aime, je devrais pas être la plus belle?

Je suis très paradoxale car je ne veux pas qu'il me mente, mais je ne veux pas non plus entendre ce qui pourrait me blesser.. je crois que j'ai l'impression que je mérite une sorte de reconnaissance pour les efforts que je trouve que je fais déjà mais qu'il voit pas ...
69 ans 3528
Pour mon mari ses remarques peuvent paraître abruptes mais en fait c'est surtout que pour lui, mes formes sont plutôt un avantage, ou en tout cas pas quelque chose de négatif. Il sait aussi que cela ne me touche pas vraiment ;)

Sinon je comprends bien ton envie d'être la plus belle tout ça tout ça. Après quelques années de vie commune c'est comme si on s'était habitué à l'autre, et autant on est + attaché, autant on ne retrouve pas toujours ce regard "wahou" qu'on pouvait provoquer avant.

Je ne sais pas pour les autres hommes, mais le mien, il a vraiment du mal avec les compliments. Pour dire, quand il m'en fait je crois qu'il ne s'en rend même pas compte :lol: Il dit ce qu'il pense réellement, parfois c'est inutile et parfois c'est terriblement touchant. Le truc c'est que ça ne se commande pas. S'il était du genre à jouer le jeu et à me remonter le moral dès que je lui montre un défaut, je risquerai de ne plus avoir confiance en ce qu'il me dit. ça, c'est le rôle des copines, pas de mon homme ;)

Peut être parce que tu as du mal avec toi même, au niveau de ton regard? parce que je suis certaine qu'il te fait des tonnes de compliments sans que cela te touche forcément assez (les attentions quotidiennes, certains regards, gestes, des remarques sorties de nulle part mais qui prouvent combien il tient à toi etc.). Une autre de mes habitudes : éviter de chercher chez les autres ce qu'on devrait s'apporter soi même.

Tu t'en fais, toi, des compliments? Tu y crois?
42 ans Sous le chant des cigales ^^ 3642
On est un peu toutes dans la même situation mais moi j'arrive toujours à mettre le joli vêtement ou à lancer le joli sourire ou le regard de femme fatale qui fait qu'il me regarde avec un grand sourire plein de désir, et là je me sens belle.

Bon et puis heureusement j'ai des enfants pour me sentir belle :D .
Le tout petit il y a deux jours quand je suis allée me coucher s'est blottit contre moi en me disant "Maman je t'aime, elle est belle ta robe" (c'était une nuisette :lol: )
37 ans 94 298
moi parfois je lui dis "je suis grosse j'en ai marre" j'ai pris 15kg depuis qu'on est ensemble, c'est affreux.

il me dit 'oui tu as pris un peu des cuissots :lol: " mais t es tjs aussi belle pour moi.

et tu fais des efforts, tu n'as pas a t'en vouloir d'etre comme ca, on trouvera une solution pour que tu te sentes mieux....

je ne le crois qu'a moitié, car moi, je ne me supporte pas, mais je n'hesite pas a lui dire quand ca ne va pas ;)il partage ma vie, et mes soucis
34 ans 1248
Citation:

Le tout petit il y a deux jours quand je suis allée me coucher s'est blottit contre moi en me disant "Maman je t'aime, elle est belle ta robe" (c'était une nuisette )


Trop chou!!!

Ouais je crois que tu as raison Mamisha.. j'ai un regard sévère envers moi-même du coup je compte sur celui de mon chéri, qui en tant qu'amoureux transi devrait être plus indulgent..

je crois que ca cache des problèmes d'image que j'ai du ma à gérer, mais aussi une conception différente du couple. Moi mon chéri je le mets sur un pied d'estale, il est le plus beau, le plus fort, et je ne me lasse pas de le lui répéter ;) (sauf quand je vois qu'il prend un peu la grosse tête)..


Peut être que dans le fond, je n'accorde de valeur qu'aux compliment "oraux", alors que je devrais peut être être plus attentive aux regards et aux gestes. Ca m'éviterait d'avoir à le secouer comme un cocotier pour avoir un compliment :D
36 ans Aveyron 16
Coucou,

Je m'incruste dans la discussion..mais j'ai le même à la maison.
Il est du genre à ne pas prendre de pincettes pour dire ce qu'il pense. D'ailleurs ce midi, j'étais énervée car je m'étais encore disputée avec ma mère au sujet du poids et le seul truc qu'il m'a dit, c'est : 'mais c'est vrai que tu as pris du poids', 'tu bouges pas assez'.
Alors oui il a raison mais à ce moment-là j'avais plus envie qu'il m'écoute et me prenne dans ses bras parce que j'étais en larme. Il l'a pas fait et c'est terrible pour moi.

Je pense qu'ils ne voient pas du tout notre problème avec le poids du même œil que nous et du coup, le mieux, c'est d'éviter le sujet. Mieux vaut en parler ici ou avec des amies.

En plus je sais pas pour vos hommes mais moi, le mien, est mince et pourtant il mange comme il veut.

Citation:
J'ai l'impression que quand je lui parle de ca je cherche de la compassion ou de l'indulgence, ou meme qu'il me dise mais non tu es magnifique.. mais dans son regard je lis plutôt: tu n'aurais pas du manger cette viennoiserie, maintenant t'arrêtes de te plaindre!


Ah ça aussi, j'y ai droit quand je mange un petit carreau de chocolat avec mon café...il comprend pas que je choisisse de manger du chocolat plutôt que des lardons par exemple.
Enfin je sais que c'est assez dur à gérer des fois.
36 ans Aveyron 16
Coucou,

Je m'incruste dans la discussion..mais j'ai le même à la maison.
Il est du genre à ne pas prendre de pincettes pour dire ce qu'il pense. D'ailleurs ce midi, j'étais énervée car je m'étais encore disputée avec ma mère au sujet du poids et le seul truc qu'il m'a dit, c'est : 'mais c'est vrai que tu as pris du poids', 'tu bouges pas assez'.
Alors oui il a raison mais à ce moment-là j'avais plus envie qu'il m'écoute et me prenne dans ses bras parce que j'étais en larme. Il l'a pas fait et c'est terrible pour moi.

Je pense qu'ils ne voient pas du tout notre problème avec le poids du même œil que nous et du coup, le mieux, c'est d'éviter le sujet. Mieux vaut en parler ici ou avec des amies.

En plus je sais pas pour vos hommes mais moi, le mien, est mince et pourtant il mange comme il veut.

Citation:
J'ai l'impression que quand je lui parle de ca je cherche de la compassion ou de l'indulgence, ou meme qu'il me dise mais non tu es magnifique.. mais dans son regard je lis plutôt: tu n'aurais pas du manger cette viennoiserie, maintenant t'arrêtes de te plaindre!


Ah ça aussi, j'y ai droit quand je mange un petit carreau de chocolat avec mon café...il comprend pas que je choisisse de manger du chocolat plutôt que des lardons par exemple.
Enfin je sais que c'est assez dur à gérer des fois.
35 ans Paris 1810
Les fois où je ne me sens vraiment vraiment pas bien dans mon corps, je n'arrive pas à le cacher... Tout simplement parce qu'1 fois sur 2 je me mets à chialer :lol:

Cela désole mon homme, qui ne comprend pas, me dit toujours que je suis magnifique, qu'il ne voit pas que j'ai grossi/ai chopé de la cellulite/ai raté ma coupe de cheveux (rayez la mention inutile!), que c'est "dans ma tête", qu'il ne voit que moi, que je suis la plus belle, etc...

Avant ça avait tendance à partir en live dans ces cas là. Je devenais odieuse avec lui, je m'énervais, je lui parlais méchamment... je crois bien que je me défoulais complètement sur lui :oops:
Je m'énervais, lui disais des trucs genre "si tu ne vois pas que j'ai grossi, c'est vraiment que t'es miro ou que tu te fous de moi!", "de toutes façons tu as des goûts de chiottes tu as toujours aimé les tas!", "mais bien sûr, je suis plus jolie que Unetelle ou Unetelle... c'est ça, moque toi de moi, je suis moche mais pas débile hein!", "tu es hypocrite, tu dis ça mais un jour je sais bien que tu me quitteras pour une mieux", etc, etc...

Du coup, il en était arrivé à ne plus rien me dire du tout quand j'étais mal, de peur de se faire engueuler... Et, comble, je lui disais alors "tu t'en fous que j'aille mal hein? Tu dis rien, c'est que tu sais que j'ai raison, tu me trouves moche aussi, n'est-ce pas?".

Depuis, j'ai appris à changer mon attitude pourrie, heureusement. J'ai du mal à concevoir qu'il puisse penser comme il pense, mais force est de constater qu'il semble de bonne foi. Et quand bien même il penserait que je suis devenue un cageot, ben il n'aurait pas à payer pour MON mal-être.
Désormais, quand je vais mal à cause de mon apparence je lui dis tout simplement que je suis triste et pourquoi, mais j'évite d'en faire une affaire d'état, et je le laisse me câliner, je prends ses compliments sans les mettre en doute. J'ai remarqué que cette façon plus sereine de faire a pour effet bénéfique que je suis triste moins longtemps ;)
36 ans Aveyron 16
ah le mien, il me dit rien...une fois j'ai réussi à lui faire dire ce qu'il aimait chez moi. Après le reste du temps, quand je me maquille 'je fais carnaval' selon lui lol et pour le ventre, il s'amuse avec.
Il le dit en rigolant mais ça fait toujours mal. Après je n'attend pas qu'il me dise 'mais non ma chéri, tu as pas pris de poids.' C'est pas vrai mais un 'tu me plais' 'tu es belle comme ça' ferait plaisir...

Citation:


Depuis, j'ai appris à changer mon attitude pourrie, heureusement. J'ai du mal à concevoir qu'il puisse penser comme il pense, mais force est de constater qu'il semble de bonne foi. Et quand bien même il penserait que je suis devenue un cageot, ben il n'aurait pas à payer pour MON mal-être.
43 ans 93 1174
Tu cherches les compliments et à être rassurée, comportement complètement humain et féminin. J'imagine que tu te dis "mais qu'est ce qu'il fait avec moi alors que je suis grosse?".

Les hommes fins ne courrent pas les rues, si tu lui dis "regarde comme je suis grosse" il va te répondre "oui". C'est casch, c'est concret. Une copine te dira "mais non t'es pas grosse, arrête etc etc " mais pas ton homme.
C'est comme ça, ton homme est un homme !!!
36 ans Aveyron 16
Bon fausse manip'

Zoetincelle je suis bien d'accord avec toi sur le principe qu'ils n'ont pas à subir notre mal-être ;)
B I U