MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Jamais travaillé à 33 ans

51 ans CERGY (95) 871
La seule chose que je lui envie, c'est son insouciance.

La chance ? non, pas vraiment. Il est clair que je préfère 1000 fois avoir eu ma vie et avoir du  
bosser pour manger, plutôt que d'avoir eu à assumer une situation de handicap. Bien sûr... et je préfère 1000 fois être du côté des cotiseurs / payeurs que des allocataires.

Et je suis d'accord, je pense que Noemimie veut bosser, et qu'elle se rend compte qu'il le faut, de toute manière. Après, on veut toutes ou presque un boulot intéressant, pas trop contraignant, pas trop loin, pas trop mal payé, avec des collègues sympa, et une cantine chouette ;)

Si ça existe, dites moi où c'est ! Je ne connais aucun boulot n'ayant que des avantages et permettant en plus d'avoir plein de temps libre pour ne pas renoncer à ses activités extérieures... On oublie que, comme le disait Patty, aide-soignante c'est aussi avoir les mains dans la merde... On oublie que les métiers de service c'est souvent se faire engueuler par des clients... Il n'est pas possible de TOUT avoir. Si on a ça à l'esprit, le retour à la réalité du monde du travail est moins rude...
2513
Oui aide-soignante est un des métiers les plus difficiles qu'il m'ait été donné de voir.

D'ailleurs il y a même déjà un obstacle avant d'arriver dans ce métier. Pour avoir postulé à une formation d'aide-soignante avec le GRETA (alors que je me cherchais, tout comme Noemimie), même si j'avais réussi les concours, je savais qu'à l'entretien, si j'avais le malheur de dire que je suis malade, c'était foutu, une amie infirmière m'avait bien expliqué cela. Souvent le milieu soignant fait des raccourcis sur ta situation psychologique : "tu es malade/tu as un malade dans ton entourage donc tu veux faire ce métier pour de mauvaises raisons".
Bon par la suite j'ai abandonné parce que j'ai compris (trop tard) que ce n'était pas fait pour moi. Heureusement d'autres ont pu profiter de la formation à ma place.

Mais voilà, c'est une anecdote qui doit t'amener, Noémimie, au questionnement : pourquoi aide-soignante, pourquoi ce métier ?
34 ans Vallet 2805
j'ai bien lue tout vos poste (en décaler car la je suis pas mal occupé)
je vais essayer de répondre au mieux :
Citation:
Cette allocation, dont je ne connais pas le montant mais j'imagine que c'est pas bien lourd, elle n'est normalement pas faite pour financer les dépenses quotidiennes d'un couple dont un des membres est valide. De même que les allocs ne sont pas faites pour financer les dépenses des familles polygames dont tu parlais.


Cette allocation+ les apl nous sommes à 1149e par mois, et si elle n'ai pas faite pour les dépenses quotidienne pourquoi est elle faite ? certe à la base elle est pour lui et pas pour moi son allocs mais elle faite pour qu'il puisse vivre car avec son invalidité il ne peut pas faire tout les boulot qu'il voudrais il à un choix très restreins qui se contente à des emploie de bureau sa laisse donc une alternative à ceux qui ne veule pas de ces emploie là.

Citation:

Sérieux t'en a pas marre de ne pas pouvoir acheter ce qui te fait plaisir ?

Si bien sur qu'est c'est chiant de se dire qu'on peut s'acheter tous ce qu'on veux qu'une fois le 15 du mois arrive y a déjà plus rien mais je sais que sa ne durera qu'un temps le temps que je me trouve vraiment.
Citation:

quand je vois la façon dont tu dénigres certains "boulots de merde"

Je suis sincérement desolé d'avoir donné cette impression je suis aussi très contente que ma concierge nettoie l'immeuble et que j'ai quelqu'un pour ramasser mes ordures
Au contraire je ne dénigre pas ces gens là je les respectes énormément d'avoir le courage de faire un boulot que je suis incapable de faire où refaire.

Citation:
Tu sais en quoi ça consiste exactement aide-soignante ?

J'ai une vague idée du métier je connais plusieurs personnes à le faire et je doit justement faire un stage sur ce métier à la rentré après je donnais sa comme exemple je suis pas encore fixé j'attends et je compte vraiment beaucoup sur ces stages pour m'éclairer.

Citation:
Personnellement, ça m'aurait aussi dérangé si son ami travaillait et pas elle alors qu'elle n'a pas d'enfant, pas de maladie

j'ai pas d'enfants certes mais j'ai quand même une maladie j'ai des troubles bipolaire et rien que pour sa je pourrais également faire la demande d'aah et avoir un statut de travailleur handicapé seulement je n'avais pas envie parce que je me sens capable d'aller bosser et que j'estime ne pas en avoir besoin
Citation:

je trouve assez dangereux et irréaliste de compter sur une allocation pour assurer l'avenir, même proche. Si ils veulent acheter une maison ou avoir un bébé, il n'y aura pas forcément toujours une allocation (ou un parent) pour les aider


Et je suis d'accord avec ça ! c'est pour ça que je veux aller travailler ! mais je veux simplement prendre mon temps et faire le bon choix
j'ai déjà fait des mauvais choix d'orientation dans ma vie et j'en est marre de tout le temps me planté parce que je part sur des coup de tête alors là j'ai la chance de pouvoir être suivie par la ML et de pouvoir vivre sans travailler un temps pour prendre les bonne décision alors j'en profite c'est tout.
Citation:

elle s'est deja plaint qu'elle ne supportait pas que son mec reste toute la journée à la maison à jouer à la console, qu'il n'ait aucun ambition , qu'il ne se cherche pas de boulot et compagnie ..


Oui c'est vraie je m'en suis beaucoup pleins parce que c'est vraiment une situation qui me plaisait pas.
Mais entre temps il y a du changement moi j'ai compris qu'il fallait que je profite de cette inactivité pour faire des choses qui me tenais à cœur (bénévolat) et pour trouver ma vois ce qui me plait.
De plus mon Copain à lui aussi beaucoup évoluer
Il rentre en FAC d'histoire à la rentré dans l'idéal il aimerai devenir prof d'histoire maintenant attendons de voir mais du coup il y a pas mal de changement de ce cotès là.
2137
Calisto a écrit:
Un CV quasi vierge à 33 ans et tu souhaite trouvé un poste de secrétaire pas trop loin de chez toi et à mi temps (oui hein faudra pas trop bosser, on pourrait se fatiguer) ... Tu peux peut être écrire au père Noël :roll:


Loool Calisto des barres! On dirait ma mère qui parle!
Sincerement il y a plein de jobs sans qualifications tres hautes que l'on peut faire:

les cantines, les gouter, mcdo, caissieres etc..

Quand on veut on peut mais vu qu'apparemment tu ne t'ennuies pas chez toi, la seule chose qui semble t'inquieter c'est que tes grands parents ne soient pas eternels et bien continue comme ca, chacun fait ce qu'il veut apres tout :)
50 ans 665
et bien nous nous sommes fière de cumuler les boulots de merde.



1 - mon fils bientôt 20 ans scolariser en bac pro bosse depuis 2 ans touts les vacances et les samedi a monter des pneus , des plaquettes de frein chez N******pour avoir un peut d argent .

2- mon mari marocain bac +6 qui chauffeur de camion poubelle ( on peut pas être plus dans la merde) qui cumule 2 cdi de 35 par semaine du lundi au samedi inclus .

qui dans sa jeunesse na pas toujours manger a sa faim qui a toutes sa famille a charge (parents etc etc )!!!!!
bosse comme un chien !!
on doit prendre rendez vous pour se voir !!

3- moi qui suis aide soignante a nettoyer des cul plein de merde qui a commencer a travailler depuis ses 16 ans comme apprentis.

na jamais rien toucher de la caf , paye mes impôts ; nos cotisations !!!!



et bien je n échangerais rien !!!
tous se que nous possédons , on la eut a la sueur de notre front et avec la merde des autres .
34 ans Vallet 2805
Bin vous avez pas toujours eu de la chance dans la vie
mais je te félicite pour ton courage et ta détermination.
39 ans Namur-Belgique 493
Je pense qu'en fait ce qui dérange ds ta façon de parler noémimie, c'est que tu critiques les personnes qui ont des allocs etc car ils ont bcp d'enfants ou autres alors que tu fais pire! Tu profites d'allocation d'une personne handicapée pour te reposer sur tes lauriers!

Mais apparemment, ne pas travailler serait de famille dans ta belle-famille (tu as dit dans les pages avant que tes beaux parents voyaient la vie ainsi aussi). Donc, je pense qu'à la base c'est une question d'éducation, comme bcp l'ont soulevé
34 ans Vallet 2805
je critique uniquement les famille polygame (je rappelle donc aussi que la polygamie est interdite en France) qui font exprès de faires gosses pour cumuler les allocs

moi j'en profite pas me reposer sur mes Laurier puisque que je l'ai dis et je le redis je fait des stage et je cherche ma vois je ne passe pas ma journée à glander !
Tu dis sa comme si j'étais une méchante qui sortais avec un handicapé juste pour profiter de lui .... :roll:

Disons que dans ma belle famille il n'encourage pas mon chéri à bosser il fait ceux qu'il veux !
Ils font tout les 2 des boulot qu'il n'aime pas parce qu'ils ont pas le choix est estime que dans la situation de mon chéri si il peut ne pas travailler et prendre soin de sa santé qu'il le fasse
51 ans CERGY (95) 871
En même temps, Noémimie, si les parents de ton chéri pensent ça, c'est leur problème. Ton chéri n'est pas obligé de les écouter (il ne le fait pas d'ailleurs, puisque tu dis qu'il va s'inscrire en fac).

Je suis partagée, là.... justement, c'est bien parce qu'ils ont été obligés de faire des boulots qu'ils n'aiment pas que des parents ont le devoir de pousser leurs gosses à se dépasser et à s'accomplir dans le boulot... enfin moi je vois les choses comme ça. Pour moi être parent c'est faire en sorte que son gosse ait une meilleure vie que soi, quitte à lui botter les fesses si il le faut. Tu vois, c'est bien ce que je disais, c'est une question d'éducation.

C'est un peu différent, mais j'ai une copine handicapée (malformations multiples, dont les 2 mains (8 doigts en tout). Elle a été élevée comme ça... c'est justement parce que tu es handicapée que tu dois leur montrer ce que tu peux faire..... Elle joue de la guitare, du piano, elle fait bien plus de choses avec ses 8 doigts que moi avec mes 10. Et elle a toujours bossé (elle est éducatrice pour enfants autistes). Son handicap, c'est ce qui la pousse.
34 ans Vallet 2805
Oui je pense aussi que c'est une question d'éducation moi quand j'entendais ses parents dire sa j'hallucinais qu'ils puissent penser comme ça et du coup j'ai compris pourquoi mon chéri pensais comme ça aussi
EX: moi j'ai toujours voulue devenir propriétaire de ma maison en campagne (enfin pas trop loin de la ville non plus mais pas en pleine ville) et mon chéri il en à jamais eu envie il se voyait locataire en ville toute ça vie. Parce que lui dans sont entourage ils sont tous locataire et il part du principe qu'il aura jamais les moyens d'en acheter une. Alors que moi j'ai que des propriétaire dans mon entourage et même si sa coute cher je sais justement qu'il faut se donner les moyens de pouvoir acheter et donc avoir un bon boulot.
En en parlant beaucoup avec mon chéri je lui est fait comprendre qu'il pourrais pas rester toute ça vie sur ces allocs parce que de toute façon moi quand je vais aller bosser il vont lui les sucré (ou fortement réduire) donc je lui est dis que je voulais qu'il trouve un boulot parce qu'on pourra pas rester toute notre vie avec un smic a deux pour moi c'était pas envisageable.
Il est donc rentré en FAC d'histoire pour pourquoi pas devenir professeur après.
Donc oui c'est une question d'éducation mais les mentalité peuvent évoluer et changer.
Moi aussi je veux un bon boulot mais je ne sais pas lequel et j'ai vraiment envie de me concentré et de faire le bon choix et je sais bien que quand je bosse je suis complétement ailleurs que dans ma perspective d'avenir. je sais c'est con parce que le faite de faire un boulot qui me plait devrai me donner envie d'avoir meilleurs, et même si me donne envie sa m'aide pas a trouver quoi bien au contraire.
Donc pour beaucoup il aura fallu passer par la pour trouver leur vocation comprendre des choses etc moi je fonctionne différemment
43 ans 36
Aragatz a écrit:
Bonjour, j'ai 33 ans, mariée sans enfants et sans travail. J'ai fait une année de fac psycho puis une formation de secrétaire médicale par correspondance et j'ai souffert de dépression à un tel point que je n'étais pas capable de travailler, je n'ai fait que des rares et courts stages en tout et pour tout, aucune vraie expérience.
Maintenant ça va beaucoup mieux et je cherche mais pas grand chose dans le secrétariat (ou alors trop loin de chez moi > l'essence est chère) et toujours une expérience exigée, or il faut bien démarrer quelque part ! Jusqu'à mon mariage, j'ai vécu du RMI et d'un peu d'argent de mes grands-parents, mais aujourd'hui je n'ai aucun revenu. Mon mari touchait les assedics mais il est en fin de droit, heureusement il a trouvé une place d'aide soignant donc pas de "trou" (mais c'est quand même un CDD de quelques mois) et mes grands-parents continuent de nous aider, ce qui paie notre loyer. Mais ils ne sont pas éternels...
Nous n'avons pas de dettes.
Je ne m'ennuie pas trop chez moi (internet et lecture), mais j'aimerais bien travailler, à mi-temps de préférence, afin de ramener un 2è salaire, même un peu modeste, et m'occuper en même temps. Je me vois pas faire autre chose que secrétaire, rien ne m'emballe spécialement mais le secteur est bouché...
Mon mari est compréhensif, même si lorsque nous nous sommes rencontrés en 2007, je lui ai un peu menti au sujet du secrétariat bénévole que je faisais à l'époque au Secours Catholique, de peur qu'il me rejette car on m'a dit une fois, méchamment, qu'aucun homme ne voudrait se marier avec une chômeuse comme moi... (Mais je lui avais avoué la vérité quelques semaines + tard... Et nous nous sommes mariés en 2008). Je ne sais pas trop quoi penser, quoi faire avec tout ça. Aidez-moi et ne me jugez pas s'il vous plaît, merci !


bah!moi aussi j"ai jamais su ce que je voulais faire!!
j"ai quitté l"école assez tot aucun diplome en poche contrairement a toi

j"ai fait plusieurs petit boulot qui n"a durée que peu de temps a chaque fois,j"ai un cv assez brouillon peu d"expérience et pas mal de trou!!

puis j"ai eu mes enfants qui ont 22 mois d"écart rien pendant 6 ans pour les élevés cela ne fait pas de moi une fainiante pour autant !!

maintenant je vais entamé une formation sur le cour du mois de septembre je suis vraiment motivé et décidé a trouvé ma voie!

donc rien n'est fermé il est pas trop tard de plus tes encore jeune

ce qui compte c'est ta motivation a trouvé quelque chose qui te plait :)

courage a toi baisse pas les bras tes encore jeune il est pas trop tard ;)

puis si t"aime resté chez toi pourquoi ne pas faire assistante maternelle?enfin c'est une idée :idea:
44 ans Dans le Sundgau, en Alsace 298
Noemimie a écrit:
mais j'empeche personnes de s'exprimer j'ecoute et j'entend les avis de tout le monde
Pendant longtemps j'ai penser comme la plus part de vous quand je bossais sa me faisait chier de voir des gens rien foutre mais j'ai vite changer de discoure quand je me suis rendu compte de la dureté du marché du travail
c'est bien beau de dire que quand ont a besoin de manger ont fait n'importe quel taf et quelques par c'est vraie mais quand j'ai vue qu'a peine emmenager je devais partir faire du ménage pour des gosses de riche je suis vite parti en dépression ce qui ma valu une hospite et aujourd'hui je préfère ne pas bosser (pour le moment) et donner de mon temps autrement
et je suis loin d'être une parasite car je contribue à la societé par tout le benevola que je fait
et le "vivre en patagonie" c'était juste une référence à F.Pagny (je suppose que tout le monde comprend maintenant)
Sauf que ta mal visé parce que tu ne me finance pas comme je l'ai dis et que je le redis je ne touche absolument aucune aide de personnes je vie d'amour et d'eau fraiche
mon copain avec qui je vis touche l'aah mais c'est avec plaisir qu'il s'en passerai mais dans ce cas prend son handicape ^^


C'est pas parce qu il est handicapé qu'il ne peut pas travailler, AAH ou pas... Après, si vivre avec 700€/mois vous suffisent tant mieux.

Sinon, suivant qu'il ait une orientation milieu ordinaire ou milieu protéger, il peut très bien se bouger les fesses (ou les roues) pour prendre contact avec CAP EMPLOI, l'AGEFIPH etc... pour faire avancer le schmilblick...

Et qu'on ne me disent pas qu'avec l'AAH on ne peut pas travailler... J'ai un pote myopathe (entre autre puisque je connais beaucoup de personnes handicapées, je suis moi-même hémiplégique) handicapé à 100% qui est ingénieur et bosse à temps plein.

Et pour toi, as tu déjà fait un bilan de compétences ? Tu es apparemment orienter vers le social : pourquoi ne t'orientes tu pas vers des métiers comme Moniteur-Educateur ou travailleur social ??
A
40 ans 3124
Une fois de plus, je vais jouer "l'avocat du diable", mais je suis atrocement choquée quand je lis certaines interventions et je ne comprend pas...

1)Comment peut-on se permettre de juger quelqu'un de "fegniasse" sous prétexte qu'elle n'a jamais bosser à 33ans?Alors oui, son message est ultra maladroit car elle exprime certaines exigences, mais justement, elle n'a JAMAIS travailler, comment peut-elle avoir conscience des difficultés du marché du travail si elle n'a pas encore été confronté à ça? On ne sait pas grand chose de sa vie, il y a peut être des elements qu'elle ne nous a pas dis, on ne connais pas son vécu, ni les raisons qui l'on poussé à ne pas avoir travailler jusqu'à present( mis à part sa dépression, qui est quand même une vraie maladie), peut être qu'elle ne sait pas trop comment s'y prendre pour demarcher etc...laissons lui le benefice du doute au lieu de l'agresser et la taxer de feignasse illico.


2) Comment peut-on comparer un être humain(quel qu'il soit) à un parasite?ça ne vous choque pas d'employer un terme aussi péjoratif? surtout que du coup, ce poste s'est étendue sur noemimie et non sur la protagoniste du post qui n'ose même plus poster du coup.

J'suis peut être trop naive, pas assez impliqué, j'sais pas, mais je suis choqué, vraiment...encore une fois, quelle belle preuve de tolerance...
37 ans ile de france 760
Aragatz a écrit:
Bonjour, j'ai 33 ans, mariée sans enfants et sans travail. J'ai fait une année de fac psycho puis une formation de secrétaire médicale par correspondance et j'ai souffert de dépression à un tel point que je n'étais pas capable de travailler, je n'ai fait que des rares et courts stages en tout et pour tout, aucune vraie expérience.
Maintenant ça va beaucoup mieux et je cherche mais pas grand chose dans le secrétariat (ou alors trop loin de chez moi > l'essence est chère) et toujours une expérience exigée, or il faut bien démarrer quelque part ! Jusqu'à mon mariage, j'ai vécu du RMI et d'un peu d'argent de mes grands-parents, mais aujourd'hui je n'ai aucun revenu. Mon mari touchait les assedics mais il est en fin de droit, heureusement il a trouvé une place d'aide soignant donc pas de "trou" (mais c'est quand même un CDD de quelques mois) et mes grands-parents continuent de nous aider, ce qui paie notre loyer. Mais ils ne sont pas éternels...
Nous n'avons pas de dettes.



salut

je suis comme toi donc je ne te jugerai pas depuis des mois j arrive pas a trouver un emploi stable mon homme travaille donc je ne touche pas le rsa ,le probleme j ai pas de diplomes la plus part demande des diplomes .

bien sur j ai fais des formations ,j ai travailler dans hopital pendant les vacances qui ma permi d avoir de l argent et depuis plus rien j ai postuler dans les hopitaux ,je continue encore .

d un coter j ai hate d avoir un job et de l autre de rester a la maison , mais bon je ne perd pas d espoir , comme tu dis si tu as internet tu es tranquille ! tu veux meme pas sortir .

ton mari travaille ?
S
36 ans Expat 1410
Trouver du boulot, c'est peut être difficile pour certains (perso, j'ai jamais eu de mal à trouver, donc je ne vais pas parler de ce que je ne connais pas).

Par contre pour moi, le travail est une valeur essentielle, tant au niveau de la société qu'au niveau personnel. Je n'arrive pas à imaginer qu'on puisse accepter de ne pas travailler et de vivre d'aides sociales. Je préfèrerais aller ramasser les poubelles le matin à 5h plutôt que de toucher le RSA. Aucun des arguments qui ont été énoncés ci-dessus n'entament mon point de vue.
Avoir des activités et des projets annexes, c'est pour moi aussi essentiel, mais hors de question de ne pas travailler parce que j'estime que "j'ai mieux à faire". C'est simplement idiot, irréaliste et je n'imagine même pas les répercussions sur les valeurs que vous transmettez à vos enfants si toutefois vous en avez. (c'est mon avis, cela n'engage que moi). En gros, ça ne me donne pas envie de vous considérer comme des personnes responsables dignes de ce nom.

Concernant la personne à l'origine de ce post, il n'y a pas de solution miracle. Si tu n'as jamais travaillé à 33 ans, c'est peut être qu'il est temps de te remettre en question et d'analyser la raison qui fait que tu te trouves dans cette situation. Par contre, c'est pas facile. C'est même douloureux. Je pense qu'il faut te mettre un bon coup de pied aux fesses pour redescendre sur Terre et commencer à comprendre comment tout fonctionne autour de toi. Je ne te blâme pas, tu n'as pas eu la chance de faire cet apprentissage plus tôt, mais comme tout apprentissage, le début est difficile et chaotique. N'aie pas d'espérances trop hautes et ne soit pas trop sélective, ça fait partie du jeu.

Bon courage!
B I U