MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Ses amis ne m'aiment pas

P
34 ans France 125
Voilà j'aimerais avoir vos conseils.

Ca va faire 3 ans que mon copain et moi sommes ensemble. Et deux ans que l'on vit ensemble.
Quand on s'est connus, il faisait partie  
d'un groupe d'amis, pour la plupart des geeks, rencontrés sur des jeux sur le net.
Il me les a présentés rapidement, mais ils n'ont jamais vraiment parlé avec moi.
Petit à petit, ils se sont éloignés de mon copain, en faisant des soirées dans son dos etc.

Je lui ai fait remarquer. Au début, il niait le problème et me disait que non, que j'étais "parano" etc. Mais il a bien finit par se rendre compte que j'avais raison.
Ils faisaient des soirées en invitant son frère et mettent des commentaires sur facebook "trop bien la soirée, merci, ..." et des photos. D'ailleurs, ils le font toujours.
Le pire, c'est qu'une année mon copain voulait organiser le nouvel an chez nous (il y a 2 ans), ils lui ont chacun dit "non je suis pris".
Le lendemain, ils mettent des photos sur FB : ils aveint fait une soirée tous ensemble !
A chaque fois que je vois des commentaires concernant leurs soirées, ça me révolte : je suis triste pour lui et je prend ça pour de la provocation! Genre "regarde comme on s'amuse bien sans toi" Je me dis, qu'à cause de moi il n'a plus d'amis.

Deux filles de ce groupe sont même allées voir sa mère, en lui disant "qu'elles s'inquiétaient pour lui" du fait qu'il soit avec moi. :evil:
Mais si elles s'étaient réellement inquiétées pour lui, elles auraient cherché à me connaître, pour savoir si leurs craintes étaient fondées.
Mais non, elles ont jamais cherché à me connaitre.
Je pense, et mon copain aussi, qu'elles ont fait ça juste pour me pourrir auprès de sa mère.
Manque de pot ça n'a pas marché parce que ses parents m'apprécient.
Mais rien que cette démarche d'aller voir sa mère dans son dos, sous prétexte de s'inquiéter pour lui m'a choquée !

Donc, il ne voit plus personne de ce groupe depuis + d'un an, mais son frère continue à les voir régulièrement.
Et ça me fait mal au coeur pour mon copain. Car il n'a vraiment pas mérité ça.

Pour lui, il n'y a pas de problème, car finalement, il me dit que ce n'était pas des "amis" sinon, ils ne réagiraient pas comme ça s'ils tenaient à lui.
Il dit qu'ils ne lui manquent pas et que maintenant, ils n'est plus trop sur la même longueur d'ondes qu'eux. En fait, ils faisaient pas mal de soirées et sorties ensemble, mais finalement ils ne se connaissent que superficiellement.

Bien sûr, il a d'autres amis. Et j'en ai aussi quelques uns.

Je ne sais pas pourquoi ça me préoccupe autant. Je me demande ce que j'ai de si mauvais pour qu'un groupe d'une dizaine de personnes me déteste.
Je crois que c'est + moi qui souffre le + de cette situation, pas lui ! Mais pourquoi ça m'affecte, alors que lui, me dit qu'il se porte très bien comme ça (et il est sincère) et que moi, ce ne sont pas mes amis.
J'aurais voulu qu'il s'impose et leur demande clairement quel était le problème avec moi.
Mais il n'aime pas le conflit et donc il préfère faire "comme si de rien n'était"
J'aimerais comprendre comment j'ai pu me rendre détestable et infréquentable au yeux d'un groupe de 10 personnes, en seulement quelques rencontres et très peu d'échanges.
Est ce que je suis si dépourvue de qualités humaines que ça ?
Encore, si j'étais une nana tyrannique avec mon mec, castratrice, possessive ou qui veuille pas le laisser sortir etc, je comprendrais qu'ils n'approuvent pas notre relation. Mais il me semble pas être tout ça... On forme plutôt un couple épanoui d'après nos proches.

Si certain(e)s ont déjà vécu ce genre de situation, comment vous avez géré ça ?

Merci de m'avoir lue
A
36 ans 3124
Bonsoir Plume-d_ange !

Si cette bande "d'amis" s'éloignent de ton ami juste parce qu'il est avec une fille qu'ils n'apprécient pas, c'est qu'ils ont une notion de l'amitié bien bizarre à mon gout...Apres, il y a peut être un problème sous-jacent, ya t-il deja eu une vraie altercation entre vous? pourquoi dis-tu qu'ils ne t'aiment pas? ton ami ne s'est pas disputé avec eu ou un membre?

J'essaie de comprendre en fait pourquoi ils se comportent ainsi...pourquoi ils lachent un ami...

Mais franchement, je serais à la place de ton ami,je ferais vite le tri, pour moi des personnes qui font des coup de trafalgar ainsi sans prendre la peine d'expliquer les raisons d'un tel comportement, c'est next...
30 ans 300
Je pense que tu te sens coupable et que tu as peur qu'il te le reproche :/

Avec les amis de mon copain ca a toujours été très ... houleux. A un moment, ils disaient qu'ils ne m'aimaient pas, je cite, parce que "j#avais de gros seins" (ca vole haut).
Y a toujours eu des moments ou ils voulaient plus voir mon copain à cause de moi parce que j'étais soit-disante "chiante" (alors que je participais pas à leurs soirées et que j'interdisais pas mon copain d'y aller).
Je pense qu il faut pas de vraies raisons à quelqu un pour, je pense qu ils cherchent juste des prétextes bidons ...
Je sais que c'est dur mais essaye de prendre du recul et dis toi que des gens pareils méritent meme pas ton attention pendant 2 seconeds ;) si ton chéri le vivait mal encore, mais ca n a pas l'air d etre le cas :) et vire les de fb!
P
34 ans France 125
Merci pour ta réponse Ego-Brain.

En fait non, il n'y a jamais eu d'altercation entre ses amis et moi.

Et mon copain ne s'est pas disputé avec eux.

Le pire c'est que son frère n'est pas clair, car il passe des soirées avec eux, il sait des choses mais il veut rien dire.
Bizarre entre frères quand même...
La dernière fois je demande à son frère " Au fait,t'as de nouvelles de X et Y ?" Il est devenu blême et il a mis quelques secondes avant de répondre.
Il m'a répondu : "oui, j'ai des nouvelles." point ! Pas "oui oui, ils vont bien, ils font ci, ou ça ... "

Il y a pas eu de clash, rien, tout est dans le non dit.
P
34 ans France 125
Thirteen a écrit:
A un moment, ils disaient qu'ils ne m'aimaient pas, je cite, parce que "j#avais de gros seins" (ca vole haut).


Ils sont graves... Remarque si seulement c'était ça ! Je serais contente moi :p LOL

Thirteen a écrit:
et vire les de fb!


C'est ce que j'ai fait : y en a que j'ai supprimés, les autres m'ont supprimée eux mêmes. Mais comme son frère est dans les photos etc, je suis forcément au courant de tout ça.
A
36 ans 3124
Alors soit vous crever l'abces, si l'envie vous dit, si vous avez envie de creuser, de comprendre, soit vous vous dites que ça n'en vaux pas la peine et on coupe les ponts...en effet, suspect le frangin...comment tu en conclu qu'ils ne t'aiment pas au fait?
A
36 ans 3124
Et ton ami, lui, il le vit comment? il le perçoit comment?il a essayé de faire bouger les choses? en te lisant, on dirait que tu as l'air plus soucieuse que lui a propos de cette histoire
P
34 ans France 125
Je vois ce que tu veux dire Ego-Brain, que je n'ai pas de réelle "preuve" qu'ils ne m'aiment pas.
Mais ce n'est pas si simple !
C'est pas des sauvages ses potes : ils font ça subtilement, en toute hypocrisie.
C'est leur attitude envers moi, leur distance, leurs sous entendus, leurs réflexions même parfois.
Ils n'ont jamais voulu m'intégrer à leur groupe.
Alors qu'il y a un autre mec qui leur a présenté sa copine à peu près un mois avant et elle est parfaitement intégrée.

Leur groupe est "étrange" car au début, y a 3 ans donc, il y a deux couples qui s'étaient engueulés et disaient les pires horreurs respectivement sur l'autre couple.
Et depuis plusieurs mois, ces deux couples sont les meilleurs amis du monde !
Je pense que leur groupe est un groupe de faux-culs qui restent ensemble pour avoir des potes avec qui sortir.
Et le fait que je me sente mal aimée a dû engendrer un replis sur moi qui a encore moins aidé...

C'est pas juste des impressions, c'est réel. On sent quand même, quand quelqu'un nous apprécie ou pas...

Mon copain, il "s'en fout" et je pense qu'il en a raz-le-bol que je lui parle de ça, même s'il dit rien.

C'est pour ça que j'en parle ici :P

Mais d'un autre côté, même si je suis trop sensible à ce que pensent les gens de moi, je suis pas une victime !!

Alors il faudrait que je passe à autre chose et que j'arrête de m'occuper d'eux. mais j'y arrive pas...
36 ans 5932
Dans un groupe qui n'est pas lié par des raisons suffisantes (une réelle amitié, par exemple), avoir une (ou plusieurs) tête de turc commune est très fédérateur. Félicitations, c'est toi ! :roll:

En fait, ils sont plus à plaindre qu'autre chose, ces gens. Quel est l'intérêt (pour une personne moyennement intelligente, bien sûr) de jouer à ce jeu-là ? Qu'ils ne t'apprécient pas, ils ont le droit, bien entendu. Mais qu'ils ne voient plus ton copain, qu'ils aillent te dénigrer auprès de ta belle-famille, etc, ça me semble un tantinet exagéré. Ils pourraient aussi ne voir que ton copain, sans toi, s'ils le voulaient...

Et ça ne vient pas nécessairement de toi, non.

J'ai vécu le rejet des potes de mon copain à une époque. Il était entouré de sombres crétins qui s'en donnaient à coeur joie sur mon compte sans même m'avoir rencontrée. Ils m'appelaient même à moitié défoncés pour me reprocher des âneries énormes.
Du coup, pendant longtemps j'ai refusé de rencontrer ses amis, peu importe que c'en soit de nouveaux ou non.
Et puis un jour j'en ai rencontré d'autres, ils m'ont appréciée immédiatement et on a passé un moment génial. Comme quoi, quand on croise une bande de glandus on n'y peut rien, c'est juste pour notre pomme.

Prend-le zen. Suis ton copain dans son idée : si lui s'en fout c'est bien que ce n'est pas si important ;)
757
Ton sujet m'interpelle, car il se passe exactement la même chose avec mon ami, ses "copains" et connaissances l'invitent de moins en moins, et à ce que j'ai pu comprendre, c'est de ma faute, car je suis "bizarre".

En effet, ses amis ne l'invitent pas car j'ai un comportement pas naturelle, je suis bizarre, j'ai du mal à m'intégrer. Je suis consciente de ce fait, en effet, il me faut d'abord observer, tater l'air et l'ambiance avant de pouvoir me lâcher. Je marche beaucoup à la confiance, et je donne l'impression d'être hautaine, comme dans une bulle... Ce qui est faux ! C'est juste ma nature

N'empêche, le fait est que mon ami n'est plus invité A CAUSE de MOI. Et je m'en veux, j'ai même décidé de voir une psychiatre pour qu'elle change cela et me rende sociale et joyeuse.

J'ai aussi décidé que mon ami irai au soirée seul, sans moi, car je suis un boulet à trainer pour lui, et je refuse.

puis j'ai toujours remarqué que j'etais souvent choisi comme tête de turc, sûrement parce que je suis grosse, bizarre et moche :cry:

Donc, je comprends parfaitement ton ressenti
34 ans Orgrimmar 6511
Heu la tete de turc de CM2 (qui a été ma meilleure amie par la suite) était HYPER mignonne, timide certes, mince, mais elle avait eu le malheur d'être la fille du maire du village. Véridique, les 3/4 de la classe la rejettaient à cause de ça.

Donc, ça n'a rien à voir.
Je suis un peu comme toi en soirée tubby, assez silencieuse, l'air d'une "pimbeche" apparement.
Bon, ben effectivement, le cercle d'amis de mon ex n'était pas fan. Mais petit à petit j'ai réussi à accrocher avec quelques uns, en découvrant des passions communes, en arrivant à discuter individuellement.
Car c'est ça qui est mauvais, pour moi: la foule, un groupe trop compact pour s'y immicer.

En tout cas Plume-d'ange, essaie de ne pas trop te prendre la tete, si on pouvait juger d'une personne en quelques soirées, ça se saurait. Donc si ils s'amusnet à ça, une seule chose à dire:bye bye!

(l'explication entre quatre yeux avec la personne que tu apprécies le plus dans le groupe serait aussi une bonne idée, pour que tu aies l'occasion, SI TU EN RESSENS LE BESOIN, de savoir pourquoi vous êtes "rejettés")
757
Je sais qu'à chaque fois que j'etais rejeté, c'était physique... Je me souviens bien du jour ou, en voyage en bus, le grupe avait fait tourner un mot sur moi qualifié de "grosse vache" de "laide à faire peur" et j'en passe

Alors, je suis parano, oui, je pense toujours que c'est mon physique immonde qui fait que l'on m'aime pas en soirée, et même ailleurs...

Ensuite, pour le moment, j'ai pas accroché, car je reste toujours en retrait, ou, alors, on me fait remarquer que je suis trop extravertie (faudrait savoir)

C'est vraiment pas facile, si une personne veu bien me dire comment se comporter, je prends! (j'en ai marre d'être si imparfaite et nulle)
34 ans Orgrimmar 6511
Bah il n'y a pas de comportement type, sois toi meme, et laisse dire les cons...
Si tu n'es pas méchante, quel que soit ton caractere, il n'y a pas de raison pour que tu ne t'integres pas. Il faut juste laisser le temps...
Et puis...On ne peut pas plaire a tt le monde hein!

Le physique est certes ce que l'on voit en 1er, mais s'ils jugent que sur ça c'est qu'ils ne meritent pas ta présence!
Ca veut dire quoi? Qu'un mec qui a eu une grave maladie et est ravagé physiquement n'a pas le droit d'avoir une vie sociale?

Imparfaits, on l'est tous (et heureusement), nul, c'est un jugement très subjectif, et plus tu te diras que tu l'es, plus tu te sentiras comme ça...
Allez, haut les coeurs!!!
391
Ben, pour avoir eu une copine qui vivait un peu ce phénomène de rejet, je reste sceptique sur le côté "physique".

Je trouvais que c'était bien plus une question d'attitude / comportement inconscient.

Je ne sais pas comment l'exprimer, mais clairement, elle manquait un peu de confiance en elle, et surtout, elle pense (pensait) finalement (et elle ne l'a réalisé que très récemment avec un travail psy) qu'elle ne mérite pas d'être acceptée.

Et donc, à l'époque du lycée, bien qu'elle soit mignonne, sportive, drôle, cultivée, elle en prenait plein la gueule. Mais quand je dis plein, c'était vraiment horrible et elle a été très malheureuse.

Parce que son aura, ses attitudes corporelles (rappelons le, la communication corporelle compte à 70% dans le contact avec les autres) se conformaient à la crainte qu'elle avait d'être rejetée, donc elle l'était.

Et même moi, qui était son amie, à l'époque, elle me faisait ressentir un truc qui me mettait mal à l'aise.

Après, y a d'autre critère, comme effectivement être l'enfant d'un parent qui est connu.

Et lorsqu'un groupe choisit une tête de turc, ce n'est peut être pas tant le physique que la faiblesse. J'ai connu des filles (et des garçons) franchement pas dans les critères de beauté les plus standards et qui étaient de vrai boute-en-train.

Alors y a des cons partout, ça c'est clair, et des groupes de crétins on en croise tout au long de sa vie, mais j'ai souvent pensé que parfois, il faut essayer de réfléchir à l'image que l'on projette de soi, aux autres.

Mais parfois aussi, on ne peut rien y faire. La meilleure amie de mon ex me détestait (et non ce n'était pas pour sortir avec lui :lol: ). Mais vraiment me détestait. Elle voulait notre rupture.

J'ai jamais compris pourquoi ^^' (ceci dit, comme il ne choisissait pas entre nous deux, ultimately, c'était elle qui allait l'emporter, au moins si votre mec vous choisit vous sur l'avis du groupe, c'est qu'il vous aime !).
1834
Alors Plume-d_ange, pas simple à gérer comme situation en effet.

Si ce groupe d'amis n'était composé que de mecs, je pense que le problème aurait été
beaucoup plus superficiel, enfin pas nécessairement dirigé contre toi spécifiquement.
Les groupes "de genre" (féminin ou masculin) c'est un truc particulier.

Mais là, si effectivement il y a déjà des nanas dans ce groupe, ouais je dirais que c'est plus trouble.

Question essentielle : Que représentent vraiment ces amis pour ton compagnon ?
Attention, la réponse ne doit pas être juste évacuée par dépit parce qu'il s'est résigné à choisir entre toi et eux.

Non, si c'est des amis avec lesquels il a une vraie histoire commune, de longue date avec des coups durs partagés etc.
Alors dans ce cas il a le droit d'y attacher de l'importance, de vouloir se battre un peu pour comprendre le souci.

Il n'y a pas trente-six solutions : il faut qu'il se coltine à ceux auxquels il tient le plus, en leurs demandant des explications.
Mais jamais en groupe par contre, surtout pas. S'il a une chance d'obtenir une part de vérité, c'est en brisant la dynamique malsaine
du nombre qui s'est visiblement installée, en petit comité, et en évacuant si possible les personnes les moins importantes à ses yeux.

D'autre part, tu as forcément ta part de responsabilité dans l'évolution de la situation.
Mais attention là encore, je ne dis pas pour autant que tu dois culpabiliser !
Simplement, il y a nécessairement quelque chose chez toi qui a provoqué ces réactions.
Mais si ça se trouve ce "quelque chose" est ridicule, injustifié, futile, sent la mauvaise excuse, etc.
Oui peut-être.
Néanmoins, quand bien même ce serait le cas, le connaitre permettrait de mieux juger la situation,
et surtout vous faciliterait un peu la tâche quant à la réelle valeur de ce groupe d'amis.

Il y a peut-être une base de vrai dans les reproches, un malentendu de départ...
Vouloir comprendre la situation c'est en premier lieu accepter qu'on puisse aussi y avoir sa part de responsabilité.
C'est rarement tout blanc ou tout noir malgré les apparences (même si le but n'est pas non plus de se culpabiliser à outrance).

Enfin, pour revenir à la question essentielle de départ, si ces amis ne représentent
pas grand-chose au fond pour ton copain, alors là oui ça devient différent c'est sûr.
Peut-être qu'ils ont grandi différemment tout simplement, et que leurs valeurs ne sont plus communes.
Il n'y a pas toujours une bonne raison de se battre, mais ça c'est lui seul qui peut le déterminer.

À partir de ces quelques réflexions, je pense que l'important sera pour vous d'essayer de désamorcer cette
situation d'une manière ou d'une autre, parce que c'est pas bon pour votre couple cet entre-deux foireux.

S'il tient sincèrement à des personnes dans ce groupe il se peut que ça te revienne dans la face un jour ou l'autre.

Bref. Je vous conseille d'essayer de prendre une décision.
Sans en faire des montagnes et que ça prenne des proportions délirantes.
Mais simplement pour votre bonheur au final.

Parce que ceci n'est que le début d'une longue série dans une vie de couple.
Les incompréhensions avec autrui c'est pas ce qu'il va manquer...
Alors autant commencer à apprendre à les gérer et à en tirer de saines conclusions si possible !

Bon courage !
B I U