MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Et si je n'ai envie QUE de pizzas?

J
39 ans Paris 1842
Ben oui, mais ce n'est pas bien grave. Vraiment, encore une fois, je vois tout cela comme une évolution personnelle tout à fait intéressante et enrichissante.
90 ans 9582
non, c'est pas grave ;) et oui c'est toujours passionnant et constructif de travailler sur soi, par la RA, la thérapie ou quelque autre moyen que ce soit (les uns n'excluant d'ailleurs pas les autres) :P
44 ans 701
je m'incruste... ;)
Pour moi, la RA c'est surtout de faire attention à ses sensations. Savoir identifier la faim (la vraie, pas l'envie) et la satiété. C'est un aspect assez difficile pour moi. Car je sais assez bien identifier la fin de ma faim (un je ne sais quoi, que je ne saurai pas bien définir, mais à un moment, c'est comme pour l'alcool, quand je sais que la gorgée suivante sera celle de trop), mais il n'est pas toujours si facile de respecter cette sensation. Et SURTOUT de ne pas remanger avant d'avoir à nouveau faim.
Et puis si je sais maintenant mieux discerner la faim de l'envie de manger, dans les cas où je suis fatiguée, ça devient réellement compliqué. J'arrive assez bien à identifier ce que je ne veux pas manger (du sucré, du fromage,...) je n'arrive pas toujours à déterminer ce que je VEUX manger.

Autre aspect du problème, en effet, le lacher prise... quand on a du mal dans le reste de sa vie à lacher prise. :?

Et sur la restriction cognitive, aller à l'encontre de tout ce qu'on nous a toujours dit... Il me reste une phrase de WW (il y a 10-12 ans) : si vous êtes là c'est que vous ne mangez pas correctement. Il faut changer et ce sera pour toujours, car si vous reprenez les mêmes habitudes, vous reviendrez à la case départ.
j'ai beaucoup de mal à me défaire de cette remarque...
90 ans 9582
WW : le concept du client captif poussé à fond :shock:

en résumé, on va vous sauver de vous-même SI ET SEULEMENT SI vous nous restez fidèle à vie... :?
45 ans région parisienne 5831
Perso, je n'ai jamais eu envie QUE de pizza pendant une longue période (même à 2 repas de suite, cela me parait difficile, en fait :lol: ). J'ai toujours aimé les légumes (et les brocolis, miam, mon préféré), les fruits, le blanc de poulet (plus que la viande rouge), le fromage blanc, les champignons de Paris crus (avec juste une pointe de vinaigre, miam)... Bref, malgré mes nombreux régimes, mes sensations alimentaires n'ont jamais été perturbées au point que j'en arrive à détester ces aliments dit "de régime".

Je me souviens d'une discussion où une fille racontait qu'elle avait essayé la RA, mais que ça avait raté car elle avait mangé de son aliment tabou pendant des semaines sans jamais s'en lasser et au point qu'elle en était devenue carencée... Cela me semble tellement sur-réaliste, mais bon, n'ayant que ma propre expérience sur laquelle m'appuyer, j'ai du mal à réagir à cela.
B I U