MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Quels souvenirs des livres que vous avez étudiés ?

56 ans 91 25732
Que ce soit au Collège ou au Lycée, on vous a fait étudier plusieurs auteurs et plusieurs oeuvres.

Quels souvenirs avez-vous gardés de ces lectures "imposées" ? Corvée ? Plaisir ?  
Envie de lire d'autres oeuvres du même auteur ? Auteur ou bouquin classé définitivement dans votre case "plus jamais ça" ? :lol:

Quelle est l'oeuvre qui vous a marqué "positivement" et celle que vous n'avez pas du tout aimée ?
3712
Hooooo que ça pouvais me pourrir la vie ces bouquins !!!
Les lires, à la rigueur... mais passer des heures à écouter les explications de texte des profs... ça me saoulait sévère.
Je n'arrivais pas à comprendre comment on pouvait interpréter tels ou tels dires de l'auteur, aussi simplement.
Pour moi, l'auteur ne pouvait pas s'être autant pris la tête en écrivant son livre, donc pourquoi se la prendre à notre tour ?

Bref, bien barbant à mon sens.... et ça gachait tout :(

Par contre, je garde un magnifique souvenir d'un livre : "le diable au corps" de R.Radiguet. Je ne me souviens pas des détails mais simplement que c'est une belle histoire d'amour qui m'a bien transportée.
41 ans Bas Rhin 2894
il y a ceux que j'ai beaucoup aimé:
:arrow: Vipère au poing en 4ème du coup j'ai lu les 2 autres volumes
:arrow: Boul de suif , j'ai lu quasi tout Maupassant
:arrow: Marcovaldo ou les saisons en ville, celui là je l'avais lu en un soir

Ceux que j'ai détesté:
:arrow: le Cid , 15 après je me souviens encore des passages que j'ai du apprendre par coeur "Pour grands que soient les rois, ils sont comme les autres hommes...." "O rage, O desespoir, O vieillesse ennemi,..."
:arrow: Andromaque, là aussi j'ai du apprendre des passages par coeur "où fuyer vous Madame, n'est pas à vos yeux, un spectacle assez doux que la veuve d'Hector pleurant à vos genoux..."
en même temps si on ne m'avait pas forcer je n'aurai jamais lu de théatre classique!
109 ans Bretagne 1920
Au collège, j'ai eu la chance d'avoir une prof de français extraordinaire de la 5ème à la 3ème : avec elle, j'ai découvert (et adoré) les grands romanciers du XIXème siècle et le théatre classique. Je relis souvent Zola, Balzac, les soeurs Brontë... avec une petite pensée pour cette prof :D

Au lycée par contre, j'ai eu 2 profs indignes de ce nom. Cause à effet ? J'ai pris en grippe presque tous les auteurs étudiés de la 2nde à la Terminale, comme Sartre, Camus, Hemingway... Il y a des fois, je me dis que c'est trop bête, qu'il faut que je relise certains classiques du XXème siècle que j'ai "subis" au lycée car j'ai du passer à côté de chefs-d'oeuvres, mais la mayo ne prend pas et je ne dépasse pas les 100 premières pages :?
1443
La lecture a toujours été un plaisir pour moi et ça ne me dérangeait donc pas de découvrir de nouveaux livres, même par le biais scolaire.
J'ai découvert plusieurs livres que j'ai beaucoup aimé et souvent relu par la suite de cette manière.
J'ai adoré par exemple:
:arrow: "Les dix petits nègres" d'Agatha Christie
:arrow: "Cyrano de Bergerac" d'Edmond Rostand
:arrow: "Les fleurs du mal" de Baudelaire
:arrow: "Dr Jeckyll et Mr Hyde"
:arrow: "Les trois mousquetaires"

J'ai par contre définitivement abandonné l'idée de m'interesser à:
:arrow: "La mare au diable"
:arrow: "Viou"
:arrow: "Knok"
:arrow: "Le Bourgeois Gentilhomme"
Et suremment d'autres que j'ai préféré rayé de ma mémoire tant ils m'ont inspiré :)
3712
L'assomoir m'a bien "assomé" aussi.... :?


Mais j'ai adoré toutes les pièces de Molière !
41 ans Bas Rhin 2894
J'ai oublié "le silence de la mer" de Vercors.... On a passé des heures à étudier les silences!!!! quelle horreur!

Et Balzac: "Le Père Goriot" toutes ces scènes à décripter le pourquoi du comment, je passait mon temps à me dire que l'auteur ne s'était certainement pas poser toutes ces questions quand il écrivait!
41 ans 04 5576
Ah vaste sujet !!

Finalement les livres étudiées "de force" à l'école ont pour leur grande majorité été des grandes sources de joie ou le début d'une histoire passionnée. Pas forcément sur le moment, et même parfois des années plus tard, mais très souvent.

De mémoire deux exceptions :
"La nouvelle Héloise" de je ne sais plus qui (et même pas envie de chercher), que j'ai abandonnée et dont j'ai finis par lire un résumé (j'avais jamais fait cela avant :oops: ). C'était une sorte de roman epistolaire où les personnages se demandent pendant quatre cent pages s'ils vont oser se regarder dans les yeux ou pas. Dans le genre, je préfére (carrément, un de mes romans preferés) les liaisons dangereuses, c'était plus drôle.
"W" de Perec. Je n'ai jamais aimé Perec. J'ai tout de même fini le bouquin mais en me demandant, à la dernière page : "Oui et alors? "

Mais les lectures forcées m'ont permis de commencer, en 5ieme, une grande histoire d'amour avec Jean Anouilh, auteur de théatre français, qui 16 ans plus tard reste mon idole inconstestée. Je le connais par coeur, en long en large et en travers, toutes ses pièces. Tout cela en commençant par "le Voyageur sans bagages"

J'ai aussi découvert, et passionnément aimé Marcel Pagnol, dans la gloire de mon père, le chateau de ma mère, le temps de secrets et le temps des amours. On ne m'a fait lire que le premier, j'ai couru acheter les autres et je les relis encore et encore.

Je ne parle pas des pièces comme celels de Molière ou Racine. A l'époque, je n'ai pas vu la musicalité des mots, la grandeur ou l'humour des personnages et des thèmes. Je crois que le collège n'ait pas trop fait pour cela.

Par contre, en prépa, nous avons étudié le thème de "l'humain et de l'inhumain". Un thème qui m'a touché droit au coeur. J'ai adoré Frankeinstein, de shelley, et Médée de Sophocle et detesté W. Je les relis encore souvent.

De la même façon, j'ai découvert Victor hugo et "Notre Dame de Paris", chef d'oeuvre de romantisme sombre, Alexandre Dumas, à l'époque avec "La reine MArgot", qui m'a amené aux plus légers et humoristiques romans que sont "les trois mousquetaires" et "Vingt ans après". Une petite erreur d'aiguillage m'a fait découvrir Dumas Fils, avec le Meneur de Loups et la dame aux camélias. D'autre encore me traversent l'esprit, comme Jonathan Livingston le goeland completement hermetique pour moien 5ième mais quelle lecture plus tard, quand je l'ai repris vers 18 ans !

Bref, beaucoup de bon pour moi. De nombreux livres actuellement dans ma bibliothèque datent de mes années d'école, et je ne me lasse pas de les relire. Je pourrais en parler pendant des heures !

Merci pour ce post Patty !
41 ans 04 5576
Calie-Toad a écrit:

Par contre, en prépa, nous avons étudié le thème de "l'humain et de l'inhumain". Un thème qui m'a touché droit au coeur. J'ai adoré Frankeinstein, de shelley, et Médée de Seneque et detesté W. Je les relis encore souvent.


:oops:
41 ans 04 5576
J'ai oublié Balzac, Maupassant (j'en ai racheté plein mais curieusement je n'aime que ses nouvelles), et Bazin... Vipère au poing, quel roman !!!
35 ans région parisienne 1309
j'avoue, la plupart des livres "imposés" m'ont barbée... je les lisais la veille de l'interro !! :oops: en particulier :
- "Viou"
- "Le champ de personne" de Daniel Picouly
- "Enfance" de Nathalie Sarraute (alors celui là c'est le pire, j'ai jamais réussi à le finir :twisted: )

mais certains ont été de bonnes surprises :
- "les dix petits nègres" (j'ai lu bcp d'agatha christie du coup)
- "813" de maurice leblanc (ensuite j'ai lu tous les arsène lupin)
- "au bonheur des dames" d'emile zola (du coup j'ai lu "germinal" et "nana")
- "des grives aux loups" de claude michelet... celui là vraiment j'ai adoré, du coup j'ai acheté les tomes 2 et 3, et ensuite tous les autres livres de cet auteur ! :D
46 ans 91 2672
j'ai toujours adoré lire, en quantité mais aussi souvent ce qui me tombait sous la main.
plus attirée vers les classiques ou les romans historiques, je me souvient que "la nuit des temps" de Barjavel m'a (un peu) ouverte à la science fiction, du coup j'ai après découvert Isaac Azimov.
L
43 ans pariscity or in another world 334
hou là

que des livres "classiques", des drames et j'en passe...

et moi qui n'aimait que l'imaginaire et le fantastique, ben je l'ai aimé encore plus après ça!!! :lol:
X
80 ans 2365
CaRoLynE-- a écrit:
L'assomoir m'a bien "assomé" aussi.... :?


Mais j'ai adoré toutes les pièces de Molière !


Il ne m'avait pas dérangée L'Assommoire. Je me souviens qu'on s'était mises en compétition avec une copine de classe, à savoir qui le terminerait avant l'autre, ça a peut-être joué :lol:

Il y en a un en particulier que je ne pourrai jamais réouvrir, que je n'ai jamais aimé et pourtant c'était le livre sur lequel j'ai dû bosser 2 ou 3 mois pour faire un travail de titan à son propos, c'est "Le coup de grâce", de Yourcenar. On me l'avait imposé "c'est ton genre ça" alors que les autres avaient choisi... Mais ouiiiiiiiiiiiii... Cette prof me connaissait vraiment très mal, s'imaginait que j'aimais le classique de chez classique, des trucs de sainte :puppydogeyes: , j'ai écopé de tout un tas de trucs immondes à cause de son idée erronée à mon compte. Une pièce de Paul Claudel également, dont j'ai dû étudier pendant un moment 10 minutes pour jouer ça devant d'autres classes en duo avec une autre nana qui, elle, aimait, heureusement qu'elle arrivait à un peu me motiver du coup... Une véritable horreur, un truc catholique alors que j'étais athée... Bref...

Je crois qu'en 2 ans où j'ai eu cette prof (les 2 dernières années du secondaire), j'ai dû lire une quarantaine de bouquins imposés. La première année c'était la littérature classique, et la seconde elle a fait lire des choses moins classiques mais pas trippantes pour autant :x . Des bouquins féministes dans mon souvenir ^ ^.

Bien sûr il y en a certains qui m'ont marquée plutôt positivement, ça ne veut pas dire que j'ai réellement aimé, mais ils sortaient un peu du lot. Je me souviens de "Moi qui n'ai pas connu les hommes" de J. Harpmann, une histoire ultra bizarre dans un monde étrange. Il y a eu le fameux Assommoire aussi.

Mais Rhinocéros, L'Etranger, La condition humaine, Madame Rimbaud,... pour ceux dont je me souviens des titres... Plus jamais ça! Madame Jancard, vous avez eu de la chance que j'ai toujours aimé lire sans qu'on me l'impose, sinon vous m'auriez sérieusement dégoûtée de tout ça :evil:
109 ans Bretagne 1920
CaRoLynE-- a écrit:
L'assomoir m'a bien "assomé" aussi.... :?


Marrant, c'est un de mes romans préférés. J'ai du le lire 8 ou 10 fois. Comme quoi, les goûts et les couleurs :)
B I U


Discussions liées