Qu’est-ce que le bypass gastrique ?

©calculersonimc

Le bypass gastrique est une opération de chirurgie bariatrique qui consiste en un montage du système digestif. En clair, la partie haute de l’estomac se retrouve sectionnée par un agrafage, ce qui permet de créer une petite poche. Sur celle-ci est raccordée une anse de l’intestin grêle, qui est sectionnée après l’antre pylorique, soit la sortie de l’estomac. Le bypass gastrique est donc un mécanisme restrictif, qui tout comme l’anneau gastrique, réduit l’estomac. Cependant, alors que l’anneau gastrique le réduit en volume, le bypass gastrique réduit l’estomac en le court-circuitant.

Outre cette fonction réductrice, le bypass gastrique exclut du circuit alimentaire une partie de l’intestin grêle, ainsi que la totalité du duodénum. L’absorption des aliments par le système digestif est de ce fait limitée, notamment les graisses. Cette opération chirurgicale donc souvent conseillée aux patients obèses souffrant de diabète. Le bypass gastrique entraîne par ailleurs le “dumping syndrome”, à savoir des malaises qui peuvent apparaître lors de l’ingestion d’aliments sucrés. Cela permet aux patients souffrant d’obésité de renoncer définitivement aux aliments sucrés.

Comment se déroule un bypass gastrique ?

Le bypass gastrique est une opération “standard” de chirurgie de l’obésité. Cette technique semble en effet donner de meilleurs résultats sur le long terme. L’opération nécessite un bilan pré et post opératoire durant lesquels plusieurs examens seront réalisés : échographie de l’abdomen, prise de sang, examen cardiaque, endoscopie de l’estomac, etc. En effet, cette intervention de chirurgie de l’obésité n’est pas anodine et se déroule sous anesthésie générale. Bien souvent, la pratique d’un bypass gastrique nécessite une hospitalisation d’une semaine, bien que l’opération ne dure en moyenne que deux à trois heures.

Le bypass gastrique est une intervention difficilement irréversible. Elle est le plus souvent réalisée par coelioscopie, mais parfois par laparotomie, lorsque l’état de santé du patient ne permet de la pratique de la coelioscopie. Il s’agit dans tous les cas d’une opération compliquée devant être réalisée par des chirurgiens expérimentés. Un court-circuit de l’estomac est réalisé en connectant le bas de l’oesophage et une petite partie de l’estomac, directement à une anse de l’intestin grêle. De cette façon, les aliments ne transitent plus par l’estomac, mais arrivent directement dans l’intestin grêle en passant par la mini-poche gastrique créée lors de l’opération.

Le bypass gastrique entraîne donc un ralentissement du passage des aliments ainsi qu’une baisse de l’appétit, puisque le taux de ghréline est diminué. De même, les aliments ne sont pas ingérés de manière complète et une sensation de malaise survient lorsque de la nourriture trop sucrée est ingérée en grande quantité. De ce fait, les patients sont moins enclins à maintenir sur le long terme une alimentation déséquilibrée. Les habitudes alimentaires doivent alors être modifiées, généralement en fractionnant les repas pour ne manger que de petites quantités, afin d’éviter les vomissements.

Quelles sont les conditions pour bénéficier d’un bypass gastrique ?

Pour bénéficier de chirurgie bariatrique, il faut généralement présenter un IMC (Indice de Masse Corporelle) supérieur à 35, ce qui revient à dire qu’il faut être en situation d’obésité avérée. Le bypass gastrique est une intervention chirurgicale souvent proposée en première intention chez les patients possédant un IMC supérieur à 45. Il s’agit d’une intervention complexe, qui modifie totalement la morphologie du tractus digestif haut. De ce fait, les bénéfices doivent être plus grands que les inconvénients. Le bypass gastrique est ainsi généralement pratiqué chez les personnes obèses, pour qui les mesures de rééquilibrage alimentaire couplées à la pratique régulière d’une activité physique, n’ont pas permis de perte significative de poids.

Le bypass gastrique : avantages et inconvénients

Le principal avantage du bypass gastrique demeure son fort taux de réussite, puisque la majorité des patients ayant subi cette opération perdent du poids de manière significative. Le “dumping syndrome” entraîné par cette opération permet également aux personnes concernées de revoir de manière drastique leur manière de s’alimenter, afin d’adopter une bonne hygiène alimentaire, sur le long terme.

Néanmoins, cette intervention bariatrique demeure compliquée. Bien que les complications opératoires restent rares (près de 4 % des cas), des fistules peuvent survenir, ainsi que des abcès, hémorragies ou perforations d’organes creux. Des complications très rares peuvent s’avérer dangereuses, comme une possible occlusion intestinale. D’autres, plus courantes, peuvent être traitées comme un ulcère de l’estomac, une sténose des anastomoses intestinale ou encore des carences nutritionnelles étant donné que les aliments sont mal absorbés. Ces carences doivent être évitées par la prise quasi systématique de suppléments en vitamines et minéraux (fer, calcium, vitamine B12, folates, etc).

L’un des inconvénients du bypass gastrique, qui est aussi en quelque sorte un avantage, est que le patient doit respecter des règles hygiénodiététiques strictes. Un suivi régulier par l’équipe médicale demeure également essentiel afin de dépister d’éventuelles complications et s’assurer du respect des mesures diététiques.

La chirurgie bariatrique : d’autres opérations existent

La sleeve

La sleeve est une intervention radicale, pratiquée sous anesthésie générale. Elle consiste à retirer près de deux tiers de l’estomac du patient, notamment la partie contenant les cellules en charge de la sécrétion de la ghréline, hormone stimulant l’appétit. Afin de suturer l’estomac, le chirurgien se sert d’agrafes qu’il positionne en position horizontale, réduisant l’estomac à un tube vertical. De cette manière, l’appétit est diminué et les aliments arrivent directement dans l’intestin. La sleeve permet bien souvent de maigrir drastiquement, si les conseils des spécialistes en matière de rééquilibrage alimentaire et d’hygiène de vie sont respectés.

L’anneau gastrique

L’anneau gastrique est une opération couramment réalisée en chirurgie bariatrique. Cette technique consiste à poser un anneau gastrique autour de l’estomac du patient, afin de diminuer le volume de celui-ci tout en ralentissant le passage des aliments. De ce fait, la digestion des aliments n’est pas perturbée. De manière générale, la pose d’un anneau gastrique permet aux personnes obèses de perdre près d’une trentaine de kilos en quelques mois. Cette opération est réversible, néanmoins, certains patients choisissent de garder l’anneau gastrique toute leur vie.

Le ballon gastrique

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une réelle opération chirurgicale, le ballon gastrique est souvent proposé en cas de chirurgie bariatrique. Cette technique consiste à insérer un petit ballon contenant du sérum physiologique par les voies naturelles du patient. Ce ballon va ainsi permettre de recréer la sensation de satiété et ainsi aider le patient à rééquilibrer son alimentation tout en la réduisant. Si les patients possédant un ballon gastrique suivent bien les consignes de leur nutritionniste et autres spécialistes, alors leur surcharge pondérale sera grandement diminuée, voire même supprimée. Il s’agit d’une opération réversible, qui doit être assortie de mesures de rééquilibrage alimentaire afin de s’avérer satisfaisante.


... Charger plus