MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Récit d'un by pass cauchemardesque

44 ans 1648
ton récit me serre le coeur...que de souffrances endurées

je te souhaite beaucoup de bonheur pour la suite.

Il est certain que ton récit fait réfléchir,perso je n'ai jamais envisagé la  
chirurgie que je trouve très barbare,tu m'en apportes la confirmation.
A
43 ans 7541
Merci pour ce temoignage, ca fait reflechir. La visite de tes enfants est vraiment une belle surprise!
Je te souhaite que du bonheur a venir.
821
J'ai lu ton récit de A à Z et ta force et ton courage me scient. Je suis totalement démunie face à ce genre de situation et j'avoue que l'idée me "survolait" de faire un by-pass, mais à ta lecture c'est non et définitivement non.
Je te souhaite plein de bonnes choses pour le futur.
1722
Je voulais juste dire que je trouvais très courageux que tu "revives" ce qui t'es arrivée afin de nous mettre en garde.

J'ai tout lu et je tacherais de lire la suite si tu souhaites nous la faire partager.

Plein de bisous de soutien
44 ans Moselle 1923
Phaedra a écrit:
J'ai été opérée à Vandoeuvre-lès-Nancy (Brabois), dans la banlieue de Nancy. C'est un hôpital public universitaire.

J'ai écrit ce récit aujourd'hui de 14h00 à 20h00. Heureusement que les enfants sont en vacances...

J'ai mis du temps avant de pouvoir entreprendre de relater mon histoire. Il y avait une sorte de blocage.

En fin de compte, je réalise que ça fait du bien de l'avoir expulsée. C'est un acte libérateur qui sera utile. J'espère tout du moins...


je pensais que tu étais à l'Hopital Central...

Dire que le 16 juin j'étais pas loin de toi,à Brabois aussi en cardiologie pédiatrique pour ma puce(en consultation seulement)et meme si on ne se connait pas beaucoup je serai venue te soutenir :kiss:
37 ans Loir et cher 41 2454
Ma chère Phaedra... mon dieu quelle épreuve :(

En lisant ton récit, j'ai ressenti une grosse tristesse, une grande peine... j'en ai mal au ventre.

Le principal est que tu ailles bien aujourd'hui, et que tu puisse être auprès de tes enfants.

Je t'embrasse bien fort.
Tu es une femme très courageuse :kiss:
48 ans Villebon sur Yvette (91) 606
J'ai carrément honte que cette pensée me soit venue à l'esprit, mais on dirait un épisode du Dr House vu du côté du patient.
En tout cas, ton parcours du combattant fait froid dans le dos. Même si je ne te connais pas, je suis heureuse que tu t'en sois finalement sortie.

Je te souhaite plein de bonheur pour la suite.
34 ans 1085
Je reste sans mot... Merci de nous faire partager cette douloureuse expérience, de revivre ce cauchemar pour que l'on sache... Ca m'a fait mal de te lire, j'ai tjs ton sourire en tête, je déteste l'idée que tu aies eu à souffrir autant. Je t'embrasse.
39 ans 78 3901
Quelle histoire... j'en ai également les larmes aux yeux
Contente de te revoir parmi nous et merci de nous avoir fait par de ton histoire. :kiss:
49 ans pres de lille 1972
Quel courage, et qu'elle force a présebt tu dois avoir ........
Je te souhaite a présent le meilleur
Et merci pour ce recit poignant
L
71 ans 7508
Merci d'avoir pris le temps de nous raconter ton opération. Le courage qu'il t'a fallu pour l'écrire le rend d'autant plus précieux aujourd'hui mais aussi pour tous ceux qui le liront à l'avenir. Tu as su nous apporter toute la réalité d'une telle opération et de ses complications.

Je t'avouerai que les mots me manquent pour te dire à quel point j'admire ton courage et à quel point je suis contente que tu sois à nouveau parmi nous. Je suis bouleversée d'autant plus que je suis une opérée.

Je te souhaite le meilleur pour la suite. :kiss:
35 ans Baiona City 876
Putain... y a pas d'autres mots...
J'ai tout lu, rien à dire à part que je te souhaite plein de bonheur à venir après le cauchemar que t'as vécu...
Une vraie battante, tu inspires vraiment le respect
A
36 ans Nice 21965
j'ai egalement lu car j'ai suivi ton histoire de loin par Karen, je lui demandais regulierement si elle avait de tes nouvelles

je ne peux que te dire bravo car meme si tu as flanché par moment, tu as tenu bon et tu es la aujourd'hui pour ecrire ton histoire, ce qui peux aider pas mal de personnes qui pensent qu'une chirurgie se fait à la legere
35 ans Paris 1810
Je suis sans mot face à un cauchemard comme celui-là.

Nul doute que ta force de vivre et ton amour pour tes enfants t'ont raccrochée à la vie.

J'espère que ta nouvelle vie, après cet épisode épouvantable, t'apportera énormément de bonheur en récompense de l'immense courage dont tu as fait preuve.
47 ans Nord 3084
C'est les larmes aux yeux et avec la chair de poule que j'ai fini la lecture de ton récit.

Quel cauchemar tu as vécu...

De tout coeur je te souhaite d'aller au mieux !
B I U


Discussions liées