MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Une députée veut l'interdiction de la fessée

P
41 ans 610
Depuis quelques jours, on parle beaucoup d'Edwige Antier (elle a écrit une excellent bouquin, avec Matine Gross, sur l'homoparentalité), députée et pédiatre qui demande à ce que soit inscrit dans  
le code civil l'interdiction de la fessée.

Je vous passe un lien:
http://www.lexpress.fr...l-bouder-la-fessee_828737.html

Et vous qu'en pensez-vous?
108 ans 6176
que les adeptes du SM vont avoir du ma à s'en remettre ? :lol:

non plus sérieusement, je vous mets ici ce que j'ai repondu à ma mère quand elle m'en a parlé : perso j'adhère pas aux bons conseils de Mme Antier de termes d'education, n'ayant pas du tout la même vision qu'elle en la matière. De par mon expérience( pour celles que j'ai reçu, hein...), une fessée très ponctuellement n'a jamais fait de mal pour calmer les ardeurs de certains enfants qui ne veulent plus rien entendre et qui s'acharnent a dépasser les limites qu'on essaie de leur mettre pour leur propre bien. C'est clair qu'il faut pas que ça tombe a tour de bras non plus mais comme d'hab ce sont les excès qui sont mauvais.
E
33 ans 10
Je pense qu'il n'y a pas mieux que le dialogue pour éduquer les enfants, ils ne sont pas stupides, ils comprennent ce qu'on leur explique.
En revanche, certains enfants ont un "caractère difficile", et recherchent sans arret les limites, quand les mots ne suffisent pas, une fessée accompagnée d'expliquations ne fait pas de mal, au contraire.
C'est en continuant de traiter les enfants comme des rois intouchables qu'ils deviendront de pire en pire.
42 ans 4830
trisss a écrit:
que les adeptes du SM vont avoir du ma à s'en remettre ? :lol:

non plus sérieusement, je vous mets ici ce que j'ai repondu à ma mère quand elle m'en a parlé : perso j'adhère pas aux bons conseils de Mme Antier de termes d'education, n'ayant pas du tout la même vision qu'elle en la matière. De par mon expérience( pour celles que j'ai reçu, hein...), une fessée très ponctuellement n'a jamais fait de mal pour calmer les ardeurs de certains enfants qui ne veulent plus rien entendre et qui s'acharnent a dépasser les limites qu'on essaie de leur mettre pour leur propre bien. C'est clair qu'il faut pas que ça tombe a tour de bras non plus mais comme d'hab ce sont les excès qui sont mauvais.


+1

je dirais même "y'a des baffes qui se perdent" :lol: :arrow:
74 ans ht de seine 28
j'ai élevé mes enfants j'en aie eu trois et je ne suis peut servie de la fessée mais il y a des foie on vraiment on ne peut pas faire autrement mes enfants sont eux même parent et fait de même je pense que c'est au parent de voir et pas au député
39 ans chez moi 5070
trisss a écrit:
que les adeptes du SM vont avoir du ma à s'en remettre ? :lol:


Quand j'ai vu le sujet j'ai voulu répondre la même chose!

Sinon sur le fond, franchement je pense qu'il y a bien d'autres choses à faire pour améliorer le quotidien des enfants et perso j'ai du avoir une fessée de toute ma vie et je m'en suis remise.

Moi ce qui me désole c'est que nos mais les politiques perdent du temps pour des conneries pareilles...
R
35 ans 15384
J'en ai recu des tas,et sérieux bah a part me donner encore plus envie de provoquer,ca a rien fait donc ... La violence envers les enfants c'est de la pure connerie,ca sert surtout de défouloir aux parents excédés.
3712
Cute a écrit:
J'en ai recu des tas,et sérieux bah a part me donner encore plus envie de provoquer,ca a rien fait donc ... La violence envers les enfants c'est de la pure connerie,ca sert surtout de défouloir aux parents excédés.



Donner une fessée, ce n'est pas synonyme du verbe "se défouler."
On parle bien de fessée hein, pas des violences envers les enfants.

Ce que j'appelle moi une fessée, c'est une claque sur les fesses, pas forcément forte, mais qui vexe bien et remets les idées en places quand un gamins fait une comédie du diable (sont pros pour ça les nains).

Après bien sur y'en a qui s'acharnent sur les gosses, mais ceux là c'est pas la fessée qu'il faut leur interdire, c'est d'avoir des gosses tout simplement !

Allez à 17 ans aussi j'avais de grands principes concernant les gosses (fessées, tétine, langage, propreté...), et puis un jour, j'ai eu des enfants ! :lol:
51 ans 5519
Ne pas donner de fessée ne veut pas dire qu'on ne donne pas de limites à nos enfants.
Ici, notre mode d'éducation est anti fessée, anti claque, anti tout ça, je trouve ça humiliant, et pour l'avoir vécu petite, sincèrement ça ne m'a rien apporté, à part de la crainte de ma mère. Et je n'élève pas mes enfants dans la crainte qu'ils ont de moi, mais au contraire, dans la confiance.
Ils sont bien élevés (et ça c'est pas moi qui le dit), sont épanouis, connaissent nos limites, et sont punis si ils les dépassent. Ce ne sont pas des enfants rois, loin de là... ils sont respectueux envers le adultes, polis, etc. Ce ne sont pas des enfants d'image non plus, hein, faut pas rêver non plus, mais dans l'ensemble, on peut les emmener partout, ils ne font pas de caprices, rien de tout ça. Nous ici c'est le dialogue, et encore le dialogue... comme entre leur père et moi, tout simplement : la communication, y a que ça pour moi pour faire une famille équilibrée...

Maintenant, une loi, ben j'en sais rien en fait... en Norvège, ils l'ont mis en place depuis 30 ans, et j'y suis allée, leurs enfants ne sont pas plus terribles, loin s'en faut, que des petites terreurs que j'ai pu voir dans certains magasins et qui se prennent une torgnole en suivant !!! AU début les norvégiens étaient contre (on est allés chez une amie française mariée à un norvégien), et maintenant, cela ne viendrait à personne l'idée d'éduquer son enfant avec une fessée..;

Par principe je suis pas trop pour des lois pour tout, mais en même temps, ça oblige aussi les gens à changer de mentalité...

Donc au final,je suis pour cette loi :mrgreen:
39 ans chez moi 5070
Sauf que tu choisis ton mode d'éducation libre à chacun d'élever ses enfants dans le respects et la dignité, mais a t on besoin d'une loi pour ça?

L'année prochaine ce sera quoi? On interdira aux parents végétariens d'élever leurs enfants selon leur mode de vie?

Il n'est pas question de dire si il est bon ou pas pour les enfants d'avoir des fessés, ni de juger l'éducation de chacun ;)

Mais les lois sont logiquement faites pour protéger les citoyens, est ce que cette loi protègera plus les enfants?

Est ce qu'on à vraiment besoin que l'état nous dicte encore plus notre façon de vivre?
R
35 ans 15384
Alors là Carole je plussoie ;)
La violence n'a vraiment aucun interet,meme une simple tape.
Ca a suffit a me faire craindre longtemps mes parents,meme si je les aimais ( et les aime encore ) plus que tout.
1910
Perso, j'ai bien du recevoir quelques fessées dans mon enfance, rien de bien méchant. Je ne pense pas en avoir gardé des séquelles.

A côté de ça, les parents de la petite que ça sont dans une politique "aucune claque, aucune fessée", et franchement, y'a pas à se plaindre de leurs enfants. Je les ai gardées pendant une semaine et deux jours en temps complet, et même si j'ai du mal à jouer avec les enfants, elles sont sages et bien élevées.

Et quant aux enfants difficiles, j'en connais aussi dont les parents n'hésitaient pas à donner des fessées, voire des claques, mais j'ai pas l'impression qu'ils comprenaient pour autant....je pense même que ça les énervait encore plus.

Comme vous, je pense que la fessée n'est pas dramatique. Mais par contre, la fessée cul nul devant les invités, j'ai déjà vu ça, et je trouve ça humiliant pour l'enfant, quelle que soit sa relation avec la notion de pudeur. Pareil pour les gifles. Chaque fois que j'en ai reçue une, j'ai ressenti tellement de haine sur le coup pour ma mère....Après, ça a été pendant mon adolescence, et après coup, pour certaines, je ne l'avais pas volée :lol:

Mais qu'est ce qui se passe quand un enfant reçoit une fessée, et qu'innocemment, il le dit à son institutrice,ou à une autre tierce personne....Cette dernière le signale aux services sociaux :?:
56 ans 91 25732
Craindre ses parents parce qu'on a reçu une fessée me parait excessif, ou alors c'est le système de fessée qui l'était !

Pour ma part je me souviens de deux ou trois fessées et de deux claques (dont une que je conteste toujours ! :lol: ). Ca ne m'a pas fait craindre mes parents pour autant, mais c'était peu fréquent, toujours donné lorsque vraiment tous les autres arguments avaient échoué (sauf la 2e claque, je continue à prétendre que j'avais raison de râler après ma mère ! :lol: ).

Contrairement à ce que prétendent certains psy, ça n'a pas laissé une empreinte indélébile sur le derrière de l'adulte que je suis devenue et je n'ai pas le sentiment d'avoir été élevée "avec des coups".

Je fais partie de ceux qui pensent que certes la violence n'est pas souhaitable, mais qu'une fessée administrée avec modération et avec raison vaut souvent des heures de récriminations sans résultat. Et je pense aussi que l'éducation des enfants dans ce domaine relève de la responsabilité et des convictions des parents, pas de la loi.

En revanche je me souviens de petits copains d'école (ils étaient 4 enfants) dont la mère faisait l'éducation à coups de gifles et de fessées. Là c'était excessif. On rentrait de l'école tous les soirs ensemble, et tous les soirs au moins un des enfants en prenait une... :? Ces quatre enfants avaient craignaient réellement leur mère, mais en fait elle avait l'air de les aimer beaucoup. Simplement, elle-même issue d'une famille nombreuse et avec 4 diablotins turbulents, elle appliquait la méthode qu'elle connaissait et avec laquelle elle avait été élevée.

Toutefois, à ce stade là, ça me parait anormal. C'est excessif et ce n'est plus une "fessée", c'est une violence quotidienne, même si probablement cette maman n'avait pas l'impression de faire du mal à ses enfants.

Est ce que la loi serait efficace pour ce type de parents ? Car là oui, il faudrait faire quelque chose... Mais on est presque dans le domaine de la maltraitance, pas dans la bonne "fessée éducative" comme celles que j'ai pu recevoir. ;)

Ensuite je m'interroge. Faire une loi c'est bien. Mais comment va-t-on l'appliquer et la contrôler ? Les enfants seront autorisés à porter plainte en cas de fessée ?

Pour moi la loi n'a rien à voir dans ce type de comportement quand il reste modéré et normal. Quand il devient excessif et anormal, cela se sait en général et ce sont ces parents là qu'il faut accompagner. Les pouvoirs publics ont maintenant besoin de la loi pour faire reconnaitre des cas de maltraitance dissimulés sous des pseudo fessées ? A d'autres... La maltraitance ça n'a rien à voir, on la connait, on la suit, mais souvent on laisse l'enfant "pour son bien", "pour le bien de la famille", "pour l'équilibre moral de la mère", parfois jusqu'à ce qu'on retrouve un petit cadavre dans un placard.

Alors qu'on s'occupe réellement de ces enfants battus et en danger et qu'on foute la paix aux parents qui, excédés une fois de temps en temps, on appliqué une fessée souvent plus vexatoire que douloureuse et sans réelles conséquences sur l'avenir de l'enfant.
R
35 ans 15384
Pourquoi juger ca excessif ? Ca dépend des enfants... Tout le monde ne ressent pas les choses de la meme facon.
40 ans Nantes 500
Si on fait une loi pour ça mais où on va ???!!! :shock:
Sans rire, faut arrêter les co***ries là !

J'ai eu des fessées dans ma vie, j'ai eu 2 claques et des coups de pieds au derrière (quand j'étais bien plus vieille et que je courais pour mieux narguer mon père^^") et ça ne m'a pas tuée ! Faut dire que j'en ai pas eu beaucoup non plus, mais j'en ai eu.

J'adore mes parents ! Je ne les ai jamais craint ! Il arrivait que mon père me fasse peur quand j'étais petite : quand il était faché, il faisait de gros yeux et ça me faisait peur...
Comme quoi, on peut avoir peur en tant qu'enfant sans que ce soit lié à la fessée !
Si on en vient à faire une loi contre ça, c'est grave ! Déjà que de nos jours, si on met une fessée à notre enfant en public, les gens nous regardent parfois comme si on était un monstre qui bat ses gosses ! oO
(Je le sais puisque je faisais souvent les courses avec une amie et c'est arrivé avec son garçon)

Je n'ai pas encore d'enfant, mais j'ai l'intention d'élever mes enfants comme j'ai été élevée. Et si je dois avoir recours aux fessées (comme mes parents avant moi), je veux avoir le droit de le faire !
Je suis aujourd'hui une femme équilibrée, qui respecte les valeurs qu'on m'a inculqué et qui les prône.

A l'inverse, en travaillant dans différents commerces, le constat que je me suis fait depuis quelques années c'est que beaucoup de parents devraient apprendre à en donner !
Car de moins en moins de gamins savent se tenir en public et les parents cèdent tout et se laisse bouffer par des gosses qui finissent par les tyraniser :?
B I U


Discussions liées