MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Je perds donc je mange...

Bon ben voilà, ça ne va pas du tout. Un peu plus d'un an que je suis sur VLR, que je lis des choses sur la RA et que j'essaye  
d'appliquer...
Au début super, tout allait bien, ça m'a beaucoup libérée, j'ai arrêtée de me flageller parce que j'étais grosse et j'ai arrêté de me voir comme une espèce de baudruche qui ne ferait qu'enfler à vue d'œil, j'ai même trouvé du boulot dès mon premier entretien alors qu'avant je pleurais et j'angoissais à l'idée même d'obtenir un entretien...

Alors qu'est ce qui ne va pas maintenant? Et bien c'est simple, je perds du poids! Tant que je ne me pèse pas, tout va bien, mais j'ai eu le malheur de poser un pied sur la balance et en me rendant compte que j'avais perdu, mes crises d'hyperphagie ont repris. J'essaye de ne pas me culpabiliser et au début je me disais que ça allait passer mais ça fait 3/4 semaines que je suis en crise, je passe mon temps à manger, toute la journée, un truc par ci, un truc par là + les repas, et le pire c'est que ça me rends malade, je mange sans plaisir, j'ai des aigreurs d'estomac, je suis à la limite de la nausée, enfin bref, l'horreur...

Comme je bosse il m'arrive quand même de ne pas manger en permanence et de retrouver la sensation de faim, mais dans ces cas là rien ne me fait envie et quand je peux soulager ma faim, c'est avec le premier aliment qui vient, tout me paraît dégueulasse au goût, j'en ai marre... :(

Est ce que ça vous est déjà arrivé? Je ne sais plus quoi faire pour m'en sortir...
43 ans 41
Ayorana Bonjour à toi,
je suis nouvelle sur le forum, mais les soucis que tu rencontres me parle, alors je me permets de te répondre.....

Je commence ma RA depuis peu donc je n'ai pas de recul, mais sur le fait de se peser et de retomber en crise je peux en parler....

J'ai fait tous les régimes possibles, tous ceux qui existent en tous cas..... je les ai suivi à la lettre et j'ai toujours perdu mais voilà, arrivé à un poids précis, je sais pas si j'ai droit de le dire ce poids dans cette rubrique donc je m'abstiens, dès que je voyais ce chiffre tant désiré, ben ça s'arrêtait net! et je replongeais dans les crises de bouffe...... comme si, j'étais incapable de mincir..... que je refusais ce poids que je voulais pourtant.....

Le fait de mincir me fait peur? le fait de grossir me fait me detester...... alors...... je n'ai pas de réponses, j'ai choisi de ne plus me peser, je sais pas si c'est la bonne solution, car je suppose qu'en me sentant mieux dans mes fringues je vais vouloir faire le point sur la balance et je risque de replonger.....

Il y a le dernier régime où j'ai atteint ce chiffre, c'était en juin dernier, et j'ai repris 12 kg depuis..... ce chiffre je le voulais, mais dans la miroir, je voyais que ce chiffre finalement ne correspondait pas à l'image que j'attendais..... bref, je me sentais mal à ce poids aussi et je sentais que je pourrais pas descendre plus bas.....

Bref, le rapport à la balance est difficile pour moi....

Je t'aide pas, j'en suis sûre, mais je voulais te dire que je suis tout comme toi, en galère! et qu'on peut se soutenir et en parler.....

Si des personnes ont vécu la même chose et ont trouvé une solution, j'suis preneuse :D
47 ans 483
Bonjour Ayo,

Je pense qu'il faudrait que tu retrouves la motivation du début. Si jamais tu n'es pas suivie, rencontre une diet affiliée au GROS. Ou si tu ne l'as pas lu, essaie de trouver le Zermatti. Vois un psy. Bref, fais n'importe quelle démarche susceptible de t'aider à repartir du bon pied.
55 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
est ce que le poids que tu as atteins t'a rappelé des peurs, des mauvais souvenirs qui auraient pu réactiver l'hyperphagie?
ou des angoisses?
atteindre un certains poids ça évoque quoi pour toi?
je pense que ça a un rapport avec l'image de soi mais c'est difficile et personnel ce questionnement
Il n'y a pas de chiffre précis que je souhaiterais atteindre, ce serait absurde d'en définir un puisque j'ai toujours été rondelette, j'aimerais juste avoir un rapport sain avec la nourriture, ce que je n'ai jamais vraiment eu, je voudrais prendre plaisir à manger et arrêter de me rendre malade.

J'ai lu Zermatti (maigrir sans régime), tout ce qu'il dit est plein de bon sens, la démarche que j'ai entrepris a commencé à m'apporter de bonnes choses et j'en suis très contente, mais là j'ai l'impression de régresser puissance mille.

Je suis encore très loin du poids qui pourrait réactiver certaines peurs, il y a des choses que j'ai pu sortir et régler en thérapie, je peux en parler, ça ne fait plus mal, je pense m'en être sortie. Là j'ai juste l'impression qu'il y a autre chose quelque part et je n'arrive pas à mettre le doigt dessus...

Je crois que je ne vais pas avoir d'autre choix que de rappeler ma psy :(
55 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
des fois j'ai aussi l'impression que c'est comme peler un ognon... on avance, on croit qu'on arrive à un équilibre et puis en fait il restait une couche à éclaircir avant de pouvoir l'enlever et poser la valise qui correspond... ;)

tout ça pour dire que ça ne me parait pas étonnant que tu ai fais remonter quelque chose de plus à dire chez la psy :kiss:
47 ans 483
Cocagne a écrit:
des fois j'ai aussi l'impression que c'est comme peler un ognon... on avance, on croit qu'on arrive à un équilibre et puis en fait il restait une couche à éclaircir avant de pouvoir l'enlever et poser la valise qui correspond... ;)


Bien vu Cocagne, c'est exactement ça !
49 ans Lorraine 4326
Je trouve ca facinant ce coté psy qui empeche la perte de poids. je suis aussi en pleine reflexion psy sur ce sujet.
je ne t'aide en rien mais ton "probleme" m'interesse bcp :-)
ladybugette a écrit:
Je trouve ca facinant ce coté psy qui empeche la perte de poids. je suis aussi en pleine reflexion psy sur ce sujet.
je ne t'aide en rien mais ton "probleme" m'interesse bcp :-)


Oui moi aussi je trouve ça assez fascinant de voir comme cet automatisme peut être ancré aussi profondément. Bon je préfèrerais ne pas avoir à le vivre, c'est déprimant de perdre tout contrôle et de se diriger vers le frigo ou les placards comme un automate en sachant très bien qu'on se fait du mal... Enfin, j'espère que ma psy va pouvoir m'aider sur ce coup là!

Cocagne, Fox-Trot l'oignon est une excellente image!! Oui, moi aussi je suis comme Shrek, j'ai des couches!!! :lol:

Ce qui m'embête, c'est que je pensais avoir déjà bien épluché tout ça et d'un coup je me retrouve avec du boulot en plus, je suis blasée :?
55 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
n'oublie pas petit scarabée que le but n'est pas important seul le chemin l'est... oups :peur:
Cocagne a écrit:
n'oublie pas petit scarabée que le but n'est pas important seul le chemin l'est... oups :peur:


Ça tombe bien, j'adore la randonnée!! :lol:
45 ans 1805
Hello,
Je n'ai pas de réponse, j'ai juste ma réponse.

J'ai réfléchi pas mal d'années sans arriver à comprendre pourquoi mincir me faisait peur.

J'ai fini par trouver: ce n'était pas mincir qui me faisait peur, mais l'idée que j'associais (à tord) à la minceur, soit le bonheur (enfin le faux bonheur: avoir un p'tit mari, des enfants, un beau métier blablabla). Et comme j'ai vécu dans une ambiance familiale ou inconsciemment on me susurrait à l'oreille "Tu ne PEUX pas être heureuse ma fille, cela ne serait pas juste", bah fallait donc que je m'encroûte dans le malheur (dans l'obésité donc).

En gros, être mince signifiait (à une certaine époque de ma vie) être heureuse, avoir une vie bien remplie. En devenant mince, tous mes problèmes devaient donc disparaître....

Forcément c'était faux...J'ai réussi à redevenir mince (puisque je l'étais au départ) et je n'étais pas heureuse pour autant....Flûte moi qui croyais que j'allais être heureuse. Serait-ce plus complexe que de dire la minceur c'est le bonheur? Et si la minceur n'était pas associé au bonheur...

Tout c'est encore plus compliqué quand j'ai pris conscience que je pouvais être heureuse en étant grosse....et que je pouvais être heureuse sans p'tit mari, sans enfant, et sans beau métier...

Du coup, j'ai encore grossi et encore et encore...bah oui à être trop grosse, j'allais bien finir par être ce que l'on me demandait d'être: RIEN.
En étant trop grosse, je ne pouvais pas m'imaginer heureuse, être Femme, être bien avec moi-même. Je ne pouvais pas m'imaginer être mère (parce que j'ai eu un rapport à la maternité pas très cool dès mon enfance). Et c'était cette vie vide que je voulais puisqu'on l'exigeait de moi.

Jusqu'au jour ou j'ai compris que ce n'était pas moi qui voulait être mince mais ma mère et ma grand-mère.
Jusqu'au jour ou j'ai compris que ce n'est pas la minceur qui me faisait peur mais LA VIE TOUT SIMPLEMENT...

Qui suis-je sans mes grosses rondeurs et ma meilleure ennemie Madame Nourriture?
---> ce qu'on a fait de moi.

Je ne sais pas si mon post aide. Il est peut-être brouillon, parce que cela l'est encore un peu dans ma tête. Dans tous les cas si cela permet au moins d'échanger des expériences, ce sera déjà pas mal. ;)
Merci Muse pour ton témoignage, ça me donne à réfléchir tout ça...
Je cogite pas mal, je commence à voir quelques pistes, mais je crois que je vais vraiment avoir besoin de ma psy à nouveau! Y a plus qu'à prendre rdv! Quand les finances iront un peu mieux :lol:
49 ans Lorraine 4326
trés trés interessant MuseaLaGrenadine ! tu as eu de l'aide pour arriver à ca ?

Moi je pense que je refuse de maigrir car si je m'aigris ca voudrait dire que je n'ai pas reussi à etre "aimable" grosse. mais j'en suis qu'au debut de la reflexion ....
j'ai reussi à appliquer la RA plusieurs mois mais là je fais n'importe quoi, j'ai une espece de defi quand je mange alors que je n'ai pas faim et pas specialement envie ....
49 ans Lorraine 4326
ladybugette a écrit:
trés trés interessant MuseaLaGrenadine ! tu as eu de l'aide pour arriver à ca ?

Moi je pense que je refuse de maigrir car si je m'aigris ca voudrait dire que je n'ai pas reussi à etre "aimable" grosse. mais j'en suis qu'au debut de la reflexion ....
j'ai reussi à appliquer la RA plusieurs mois mais là je fais n'importe quoi, j'ai une espece de defi quand je mange alors que je n'ai pas faim et pas specialement envie ....


trés joli "lapsus" lol ....
B I U