MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Essure/ligatures des trompes avant 30 ans

30 ans Partout et nulle part 409
Bonjour ou bonsoir :D

Comme le titre l'indique, je suis intéressée pas la méthode Essure / ligature des trompes. Je sais qu'il s'agit de deux méthodes différentes, mais c'est  
leur côté définitif qui me plaît.

En effet, après avoir tourné la chose dans tout les sens, je ne VEUX PAS d'enfants, jamais si possible. Mais comme je n'ai que 22 ans, je sais bien que jamais ma demande sera prise au sérieux. C'est pour cela que j'envisage de commencer les démarches peu après 25 ans, lorsque je serais installée, et c'est pour cela que j'ai aussi crée ce sujet.

En effet, j'aimerais que celles qui ont pu se faire stériliser avant 30 ans , connaître leur difficulté, les préjugés qu'elles ont dû affronter avant qu'on les laisse enfin disposer de leur corps. Je dis "elles", mais les hommes aussi peuvent participer ;)


Au fait, inutile de me dire que je vais changer d'avis, d'attendre de trouver le bon, et autre c*nner** du genre. Mon choix est définitif, je ne veux pas enfanter, donc les pseudo-moralisateurs, dehors ! :roll:
Dernière précision, j'ai crée ce topic pour avoir des témoignages, et non une guéguerre parents/childfree. Si ça devait arriver, je demanderais la fermeture de ce topic.

A bon entendeur ;)
R
34 ans 15384
Qu'est ce qui t'empeche de commencer les démarches maintenant ?
Tu en as le droit,en France,ce sont les lois,a partir de 18 ans tu peux demander une ligature des trompes sans problème ...
C'est sur que pour trouver un gynécologue qui accepte de pratiquer l'intervention,c'est difficile avant 30 ans,mais pas impossible !
34 ans ile de la réunion 1647
Je comprends que ça puisse être difficile :/
Pourquoi tu ne penses pas à utiliser une protection durable déjà ?
Ca m'étonnerait que sans analyse psychologique on t'autorise à faire ça. Peut être quand proposant d'avoir quelques heures devant un psy pour en parler, en suivi avec ton gynéco, sûrement qu'il sera plus apte à t'en proposer.
Mais je comprends totalement que cette demande soit difficile à gérer à ton âge x)
Courage dans tes démarches
R
34 ans 15384
Ce que j'aimerais savoir c'est ... pourquoi forcément faudrait-il qu'elle voit un psy ? Elle n'est pas malade,elle veut juste subir une intervention qu'elle est en droit de subir car elle ne veux pas avoir d'enfants. Ca n'a rien d'une pathologie. C'est son droit le plus strict et c'est au corps médical de faire son devoir,a savoir l'opérer. Tant qu'elle est consentante,qu'elle a signé la décharge,qu'elle a effectué toutes les démarches,je ne vois pas pourquoi on lui refuserait ca.
Ahlala encore une abbération de la médecine ... Pourtant la loi est plus que claire ...
33 ans Plus loin vers l'ouest 3057
Les démarches peuvent être longues et tu vas certainement mettre du temps avant de trouver un medecin qui voudra pratiquer cette intervention.

Le problème la dedans c'est que la parole de la femme et son choix de disposer de son corps comme elle l'entend n'est pas respecter.

"Bah oui elle est jeune et si elle regrette et blablablabla! " Voilà comment le corps médical réagit (pas tous les médecins heureusement).

Et je suis d'accord sur le fait qu'elle n'est pas malade, pourquoi devrait elle voir un psy? Elle ne veut pas d'enfant, son choix est fait. C'est un acte responsable de sa part.

Si à chaque fois qu'on fait quelques chose en marge de la société (parce que si tu fais pas comme ça t'es regardé de travers) on devait aller voir un psy bah on est pas sorti de l'auberge!

Il va falloir t'accrocher en tout cas, je te souhaites du courage dans tes démarches
30 ans Partout et nulle part 409
Merci pour vos encouragements :D

Le truc, c'est que pour l'instant j'ai pas de boulot ni rien, donc si je fais la demande, c'est un coup à ce qu'on me réponde "oui mais attendez de faire votre vie, vous allez sûrement changer d'avis, etc..." :roll: Donc pour l'instant, je prend des précautions. (et puis j'avoue que je préfère d'abord m'installer et ensuite me faire stériliser :lol: )

Et tu as raison CuteV. Nulle part il est dit que la personne souhaitant se faire stériliser doit aller voir un psy. Par contre elle a obligatoirement 4 mois de réflexion, ce qui est normal, vu que l'opération est définitive.
27 ans 118
Ce n'est pas une aberration, le recours au psy permettrait simplement au gynécologue de s'assurer que la patiente est sure de son choix. La stérilisation des femmes (et des hommes) sans raison thérapeutique soulève des problèmes éthiques importants, puisqu'il s'agit d'une atteinte à l'intégrité du corps... Je ne m'y connais pas trop dans ce domaine, je ne sais pas si les médecins acceptent de faire ce geste sur des femmes n'ayant pas eu d'enfant (c'est d'autant plus délicat si elles sont jeunes). Bref, c'est une décision très lourde, c'est bien normal qu'elle ne soit pas prise à la légère par la médecine, qui doit par ailleurs prendre de plus en plus de précautions dans tous les domaines, tant les recours en justice de la part des patients deviennent fréquents!
35 ans ile de france 1107
CuteV a écrit:
Ce que j'aimerais savoir c'est ... pourquoi forcément faudrait-il qu'elle voit un psy ? Elle n'est pas malade,elle veut juste subir une intervention qu'elle est en droit de subir car elle ne veux pas avoir d'enfants. Ca n'a rien d'une pathologie. C'est son droit le plus strict et c'est au corps médical de faire son devoir,a savoir l'opérer. Tant qu'elle est consentante,qu'elle a signé la décharge,qu'elle a effectué toutes les démarches,je ne vois pas pourquoi on lui refuserait ca.
Ahlala encore une abbération de la médecine ... Pourtant la loi est plus que claire ...


Je trouve ca necessaire de voir un psy pour le coup. C'est pour elle, car c'est une chirurgie definitive, irreversible, et les consequences ne sont pas negligeables pour une femme.
Un psy pour voir si elle est coherente, pour voir si ce n'est pas une idée vide de sens , un "caprice", qu'elle voit ce que ca peut impliquer dans une vie de femme et de couple. C'est pour l'aider. Apres si elle campe sur ses positions et qu'elle en est sure, ma foi ...

Comme l'a dit psychopsuey, pourquoi ne pas te faire poser un truc qui empeche de tomber enceinte tout simplement ?

Ca me fait drole quand meme de te lire, mais bon, effectivement c'est on choix.
R
34 ans 15384
shaun-das-schaf ne pourra pas attaquer son gynécologue en justice de toute facon puisqu'elle aura DONNE SON CONSENTEMENT ECRIT ;)
Si elle regrette ( ce que je ne pense pas ) elle ne pourra s'en prendre qu'a elle même.

Les trucs qui empechent de tomber enceinte ne sont pas fiables a 100%. La stérilisation,si. C'est là toute la différence !
Pourquoi quand une femme ne veut pas d'enfants,elle doit voir un psy,et quand elle en désire absolument,on la soutient,c'est normal,c'est sain,c'est super ?

Bref je répète : les médecins acceptent l'intervention car c'est autorisé par la loi,dès 18 ans. Et sans aucune condition sauf l'age et la santé ( il faut que tu puisse supporter l'intervention ),et le délai de réflexion.
34 ans ile de la réunion 1647
Citation:
Ce n'est pas une aberration, le recours au psy permettrait simplement au gynécologue de s'assurer que la patiente est sure de son choix


Je disais ça pour ça.
Le fait que dans ta démarche, tu demandes à être suivie par un psy le temps des 4 mois, je pense que ça aiderait les médecins à t'apporter une crédibilité. Si tu proposes toi même ils seront plus aptes à accepter :)
30 ans Partout et nulle part 409
CuteV a écrit:
shaun-das-schaf ne pourra pas attaquer son gynécologue en justice de toute facon puisqu'elle aura DONNE SON CONSENTEMENT ECRIT ;)
Si elle regrette ( ce que je ne pense pas ) elle ne pourra s'en prendre qu'a elle même.

Les trucs qui empechent de tomber enceinte ne sont pas fiables a 100%. La stérilisation,si. C'est là toute la différence !
Pourquoi quand une femme ne veut pas d'enfants,elle doit voir un psy,et quand elle en désire absolument,on la soutient,c'est normal,c'est sain,c'est super ?

Bref je répète : les médecins acceptent l'intervention car c'est autorisé par la loi,dès 18 ans. Et sans aucune condition sauf l'age et la santé ( il faut que tu puisse supporter l'intervention ),et le délai de réflexion.


Tu sais que je t'aime, toi :lol:

Tu m'as enlevé les mots du clavier :lol:

Je n'ai jamais été attirée par l'idée de pouponner, éduquer, surveiller, etc. Contrairement à ce que l'on pense, l'instinct maternel n'est pas du tout inné.

Et puis il vaut mieux regretter de ne pas avoir eu d'enfant, plutôt que regretter d'en avoir eu un ;) (et Dieu sait combien sont nombreux les parents qui regrettent d'avoir eu des enfants :shock: )
27 ans 118
Heu, oui, un petit tour sur doctissimo plus tard, me revoilà: tu as raison, la stérilisation a fait l'objet d'un débat et est maintenant autorisée pour tous et sans condition... C'est vrai que c'est très chiants de ne pas pouvoir compter à 100% sur un moyen de contraception. Je comprends qu'on puisse ne pas vouloir d'enfant (moi-même je n'en ressens pas du tout l'envie), mais le psy ne serait en aucun cas là pour régler un quelconque problème psychologique pour finalement la faire changer d'avis, mais surtout pour s'assurer du caractère définitif de la décision. Certes elle n'est pas malade, mais cette intervention est importante et ne doit pas être prise à la légère, qu'on la cautionne ou non.
30 ans Partout et nulle part 409
Bast a écrit:
Heu, oui, un petit tour sur doctissimo plus tard, me revoilà: tu as raison, la stérilisation a fait l'objet d'un débat et est maintenant autorisée pour tous et sans condition... C'est vrai que c'est très chiants de ne pas pouvoir compter à 100% sur un moyen de contraception. Je comprends qu'on puisse ne pas vouloir d'enfant (moi-même je n'en ressens pas du tout l'envie), mais le psy ne serait en aucun cas là pour régler un quelconque problème psychologique pour finalement la faire changer d'avis, mais surtout pour s'assurer du caractère définitif de la décision. Certes elle n'est pas malade, mais cette intervention est importante et ne doit pas être prise à la légère, qu'on la cautionne ou non.


Le psy peut donner de la crédibilité, comme il peut tout faire pour faire changer d'avis la patiente, parce que selon lui, c'est "anormal" pour une femme de ne pas se servir de son utérus :roll: Bon, c'est vrai qu'on retrouve ce genre de réflexions un peu partout dans le monde médical :lol: (et pas que dans le monde médical d'ailleurs)
27 ans 118
Non, pas anormal, je pense que n'importe qui peut comprendre qu'on ne veuille pas d'enfant... A mon avis le seul problème que tu vas rencontrer c'est l'idée récurrente (à tord ou à raison) que tu es trop jeune pour ne plus pouvoir changer d'avis avant la ménopause.
R
34 ans 15384
Et le gynécologue ne peut pas lui même s'assurer du caractère définitif de la décision de sa patiente ? La loi n'oblige pas le recours a un psy,donc shaun-das-schaf,si tu te sens vraiment sure de toi,ne te sens pas obligée d'en consulter ;)
B I U


Discussions liées