MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Pourquoi continuer à fumer enceinte?

45 ans 17521
Bon, moi je suis fumeuse, mais je ne suis pas enceinte et ne l'ai jamais été...

pour en avoir discuté avec la mère de mon filleul, qui n'a pas réussi  
à arreter de fumer lors de sa première grossesse, le médecin lui avait dit que franchement, mieux valait qu'elle fume quelques ciguarettes par jour plutôt que de stresser, d'angoisser et de péter les plombs, dans la mesure où il n'était pas prouvé que le stress transmis de la mère au bébé soit meilleur pour sa santé que la nicotine...

donc elle a ralenti (passée de 1 paquet par jour à 3 ou 4 cigarettes) et mon filleul pète la forme (4 ans déja :shock: )... à sa naissance, elle a réussi à arreter complétement, pas contre, et elle n'a pas repris...

Tenshi : il n'y a un tas de gens qui sont sous ventoline et dont les parents n'ont jamais fumé (mes deux cousins qui ont aujourd'hui 18 et 21 ans)... aucun des deux parents n'a jamais fumé une cigarette de toute leur vie...

je crois en effet qu'il est difficile de comprendre, pour un non-fumeur, dans quel état et quel désorroi peuvent se trouver les fumeurs qui essaient d'arrêter... on a beau savoir que c'est mauvais pour nous, pour les enfants, pour l'entourage... ben... on y arrive pas, quoi... moi j'ai vraiment envie d'arreter, d'ailleurs je l'ai fait plusieurs fois, ça me pourri la vie, j'ai plus envie, mais je cède tout le temps au stress... pourtant je suis asthmatique moi aussi :shock: alors je fume, et je prends mon traitement... :roll: c'est pas seulement le manque de nicotine, c'est le geste, le rituel, le stress qu'on arrive pas à évacuer si on n'allume pas la clope, c'est l'impossibilité de se concentrer si on en roule pas une...

je ne pense pas que les mères qui fument soient des sorcières, je pense bien que si elles s'en sentaient capables, elle le feraient... mais c'est pas non plus la peine de leur jeter la pierre...
56 ans 91 25732
Je suis non fumeuse mais fille de gros fumeur. Epouse de fumeur aussi. Et j'ai vu mon papa et zom essayer d'arrêter de fumer (avec les chewings gum, les patches...). Rien à faire. Ils étaient dans un état de stress terrible.

Zom est cardiaque maintenant et continue à fumer. Il sait qu'il devrait arrêter et ce qu'il encourt. Mais il ne peut pas. Et le cardio lui a conseillé aussi de ne pas arrêter s'il sent qu'il ne peut pas, mais de réduire sa consommation, ce qu'il a fait. Le stress causé par l'arrêt du tabac serait bien plus mauvais pour son coeur que de continuer à fumer raisonnablement.

Je sais bien qu'une future maman, qui a une vie avec elle, devrait arrêter de fumer quand elle est enceinte. C'est vrai aussi qu'il y a d'autres façons d'évacuer son stress que le tabac. Et on leur parle suffisamment des risques pour le bébé, elle savent.

Mais le tabac c'est une conduite d'addiction et arrêter de fumer c'est très difficile pour certaines personnes. En fait je pense que plus on leur dit que c'est mauvais pour elles, mauvais pour le bébé, plus ça les stresse et plus elles ont envie de fumer. Un cercle vicieux.

A présent les gynécos conseillent plutôt de restreindre la quantité de cigarettes par jour. Je pense que c'est une bonne chose. Ca permet à la maman de moins culpabiliser et peut-être d'envisager un arrêt du tabac avec plus de sérénité.

Bien sûr c'est mieux d'arrêter. Si on peut ! Sinon, restreindre sa consommation c'est déjà un geste important.
47 ans 76 10598
Je sais au combien il est difficile d'arrêter de fumer. Je suis une ex-fumeuse et les deux seules fois où j'ai pu arrêter ( en espérant que la seconde soit la bonne mais c'est bien parti :D ), c'est lorsque je suis tombée enceinte.

Tant que cela ne concernait que moi, je n'y arrivais pas mais dés que j'ai su que j'attendais un enfant, j'ai arrêté net, sans stress ni effet de manque ( et pourtant je fumais plus d'1 paquet/jour depuis 10 ans).

Je suis désolée d'attiser les passions mais je n'arrive pas à comprendre comment on peut continuer une attitude nocive ( tabac, alcool, drogue....) quand on porte la vie et qu'on connait tous les dégats potentiels pour le futur bébé.
52 ans 9077
Je suis fumeuse moi aussi et maman... j'ai réussi à m'arreter pendant ma grossesse mais ce fut dur...très dur..
Toutes mes copines et copains fumaient et je sortais pas mal alors à mon avis ma fille a malgré tout subi le tabagisme passif ...
Je n'ai tenu que le temps de la grossesse, j'en pouvais plus et pourtant je ne suis vraiment pas une grosse fumeuse !
Je comprends donc tout à fait que certaines femmes n'arrivent pas à arrêter complètement la cigarette.
Une de mes meilleures amies fumait plus d'un paquet par jour avant sa grossesse, son médecin lui a conseillé de diminuer au maximum sa consommation et non pas de s'arreter d'un coup. Elle a suivi ses conseils, elle fumait en cachette car elle m'a dit avoir été agressée par une femme dans la rue un jour :shock: (de quoi elle se mêlait !!!)
Petit à petit elle est arrivée à réduire sa consommation et elle a eu un beau p'tit gars de 4 kg 500 sans aucun problème respiratoire !
Je pense que chacun voit midi à sa porte, je ne me permetrais pas de juger telle ou telle attitude car je sais qu'arreter la clope est vraiment quelque chose de difficile (de la même trempe que faire un régime à mon avis ;) )
chloeecamille a écrit:
Je suis désolée d'attiser les passions mais je n'arrive pas à comprendre comment on peut continuer une attitude nocive ( tabac, alcool, drogue....) quand on porte la vie et qu'on connait tous les dégats potentiels pour le futur bébé.


bébé ou pas bébé (à la limite le bébé motive plus ou donne le declic d arreter) mais il y a des personnes qui ne peuvent pas, tu sais il ne faut pas essayer de chercher le pourquoi du comment, ils ne peuvent pas car ils n'ont pas eu le déclic que tu as eu, que j'ai eu, c'est tout.
47 ans 76 10598
Je vais donc m'estimer extrèmement chanceuse d'avoir réussi à arrêter complètement! :D

Je suis désolée si j'en ai choqué certaines mais voir la collègue de zhom chercher toutes les excuses possibles et imaginables pour ne pas essayer ( je dis bien essayer) d'arrêter, ça me :bad-words: :bad-words:
41 ans Charleroi, Belgique 44
Je voulais également réagir à tous vos témoignages et je ne sais si en France on fait de la prévention mais en Belgique pour le moment on commence à informer les mamans fumeuses ce que je trouve bien.
D'ailleurs si la femme enceinte ou avant d'être enceinté décide d'arrêter,il y a une prime qui permet de se faire suivre par un spécialiste et pour le papa d'acheter des compléments pour éviter de refumer.
Je trouve l'idée vraiment géniale et j'espère que grâce à ces campagnes bcp de femmes prendront conscience du risque de fumer pendant leur grossesse et arrêteront dès les essais bb. Pour une fois qu'en Belgique,ils font quelque chose de bien lol :D .
Tous ça pour vous dire que ma mère a également fumé durant sa grossesse et que à ce moment là (je suis née en 1979) on en parlait pas assez,il n'y avait de prévention et on autorisait les femmes enceintes à fumer avec modération. Conclusion j'ai frôlé la pneumonie en naissant,problèmes respiratoires depuis toute petite et asthmatique à 15 ans,autant vous dire la totale !
Mais bon que voulez-vous ma mère a fait cette erreur,c'est trop tard,je ne peux rien y changer mais moi oui pour mes futures enfants.
J'attends mon premier enfant pour très bientôt et je peux vous dire que même si le papa fume c'est dehors,tous ceux qui viennent à la maison doivent également suivre le même réglement et je peux vous dire que tout se passe bien,tout le monde a très bien accepté ma démarche même le papa dit que l'air est plus sain dans la maison depuis qu'il n'y fume plus.
Je voulais vous dire aussi que je comprenais en même temps celles qui n'arrivent pas à arrêter de fumer,ça ne doit pas être évident car c'est une dépendance,il faut bien le dire mais j'espère que la France prendra exemple sur ses pays voisins et mettra en place des solutions pour résoudre le problème.

:D
838
Arrèter de fumer pendant la grossesse n'est pas toujours judicieux (dixit mon médecin) .
Le stress que peut engendrer l'arret de la cigarette peut se révéler plus nocif encore...alors diminuer oui, arrèter , pas forcément .

La grossesse en elle même engendre des bouleversements pas toujours faciles à gérer,l'arret du tabac également (parfois meme une dépression) .

Alors ne jetez pas la pierre ,Pierre....Ce n'est surement pas inconsciemment que les femmes enceintes continuent à fumer pendant leur grossesse( et ne me citez pas les exceptions, elles existent pour tout ;)
39 ans 3006
J'ai une de mes voisines qui a continué à fumer, son médecin lui a dit qu'il valait mieux diminuer que d'arreter, quand elle essayait d'arreter son stress était si intense qu'elle se faisait pas mal de mal.... Le fait d'avoir diinué a fait qu'elle a réussi justement à arreter, mais après. Sn p'tit bout est plein de vie, (quand je le revois car mademoiselle a déménagé pour avoir plus de place, normal :lol:) et noub, lui est asthmatique alors que sa mère n'a jamais fumé. Ca AUGMENTE les risques, mais ce n'est pas la cause à tout non plus !!
51 ans 5519
Et bien je suis une ancienne fumeuse, donc sans vouloir me faire lyncher, ne me dites pas que c'est impossible de ne pas fumer enceinte. Je l'ai fait, ma meilleure amie aussi, à chacune de mes grossesses, et je reprenais après la naissance, sauf cette fois ci. Il y a des jours où j'en crevais d'envie, je ne vais pas dire le contraire, zom a essuyer une mauvaise humeur crasse, oui, mais j'ai tenu bon. Malgré ça, mon dernier a de l'asthme, il est fragile, MAIS je n'ose imaginer ce que cela aurait été si j'avais fumé en plus enceinte. Il y a des nuits où je révais que je fumais 10 clopes en même temps, oui, ça a été très dur, ça je ne peux pa dire le contraire, mais qu'est ce que 9 mois dans une vie ? C'est la motivation qui m'a fait tenir, mon enfant n'a pas à subir ma drogue (oui, c'en est une, ne me dites pas le contraire).
L'avantage est que maintenant je ne fume plus qu'occasionnellement, quand je sors, et ça ne me manque pas.
Vraiment, pour les mamans enceintes qui lisent ça, faites tout ce que vous pouvez pour ne pas fumer, cela peut être tellement handicapant pour votre enfant...
Et pour celles qui ont déjà des enfants, vous avez de la chance que vos enfants aillent bien. Mais SVP, si vous retombez enceintes, essayez d'arrêter avant la grossesse, c'est plus facilement gérable..
43 ans Un nid d'Amouuuuur 1342
Je trouve que cela tourne un peu en procès contre les femmes qui n'arrivent pas à arrêter de fumer pendant la grossesse pour certains des posts...

Comme je l'ai dit dans ma précédente intervention, je me suis bien rendue compte que c'était nocif, mais je n'ai pas pu arrêter...
Je suis passée de 20 clopes par jour à environ 3, mais je ne pouvais pas les retirer...
C'était au-dessus de mes forces, pour mes nerfs...

Aujourd'hui, j'ai un superbe bébé, en pleine santé, arrivé à terme, qui faisait 4,5kg à la naissance pour 55 cm (euh... Les femmes qui fument font des prémas qui sont tout petits :?: )
Quand je vois autour de moi des gens qui ont ce que vous appelleriez sûrement une hygiène de vie correcte (une vie monastique quoi) et ils sont souvent des enfants qui ont plus de soucis que le mien...

Oki, j'ai eu bien de la chance, je le conçois aussi, j'ai augmenté les risques qu'il aie des soucis respiratoires, mais il n'est pas qu'une boule de nerfs...

Et puis nul n'est parfait quoi... Il est clair que je ne pouvais pas fumer en public pour ne pas choquer les gens et ne pas avoir à supporter ce regard que vous posez sur les femmes enceintes qui fument...

Enfin voilà, encore une fois je m'emballe, mais je le sens comme cela... On culpabilise déjà assez sur le fait de fumer alors que l'on est enceintes, que l'on n'a sûrement pas besoin en plus de super-nanas qui vont nous montrer du doigt...

On essaie déjà de ne pas culpabiliser de ne pas rentrer dans les fringues de grossesse taille 38, c'est pas pour en rajouter une couche je pense!

Dernier PS, c'est mon Lolo qui a tenté de me motiver pour arrêter, ou tout du moins freiner pendant la grossesse, donc c'est grâce à lui et moi que j'ai réussi à diminuer et pas grâce au regard des autres ;)
46 ans Rouen 3807
Je ne pense pas que la volonté des messages étaient de vous faire culpabiliser puisque venant d'anciennes fumeuses. Je pense que le débat était sur comment peut-on fumer en étant enceinte et non pas sur vous êtes nulles à fumer pendant votre grossesse...

J'espère me faire comprendre, mais tous les fumeurs savent qu'il est dur d'arrêter, et je pense que la question était de savoir si le fait d'être enceinte n'est pas une bonne motivation pour arrêter.
Vous êtes toutes consciente d'avoir pris un risque, mais sans vouloir vous faire un procès, comment avez-vous vécu ce choix?
41 ans 2883
A mon avis, le petit soucis, c'est qu'on essaie de placer le débat sur le thème de la raison et la volonté, alors que ça n'est pas toujours si facile...

Et dieu sait si sur VLR, on sait bien que tout dans la vie n'est pas qu'affaire de VOLONTE (n'est-ce pas... parce que c'est si facile de maigrir d'aprés les gens minces, hein... juste une question de volonté...)

Arréter de fumer, c'est raisonnable. ça, la plupart des femmes enceinte le savent. Sauf que même quand le cerveau est au courant, le corps, lui...
Pour certaines, il suffit d'une motivation, pour d'autres, il faut diminuer petit à petit, pour d'autres encore, elles sont complétement accro,...

Aprés, il y a toujours des gens un peu irresponsables qui pensent mieux savoir ce qui est bon pour eux et leurs enfants que les medecins, etc. Mais bon, c'est une minorité, et il ne faut pas jeter la pierre à tout le monde.
51 ans 5519
Loin de moi l'idée de faire culpabiliser qui que ce soit, d'ailleurs je l'ai bien mis en fin de post, pour la prochaine fois, essayez d'arreter avant, c'est souvent plus facile qu'enceinte. J'ai du mal m'exprimer, pcq loin de moi l'idée de culpabiliser qui que ce soit.


Et je ne culpabilise pas une minute de ne pas rentrer dans un 38 :? Manquerait plus que ça...
47 ans 76 10598
En fait, j'ai effectivement mal posé ma reflexion: ma question était pourquoi ne pas arrêter ni même essayer d'arrêter? Comme le dit toshi, il me semble que la grossesse est une super motivation en soi.

Mais surtout, ne pensez-vous pas que les medecins n'insistent pas suffisemment sur le bienfait d'arrêter? :?

Je m'explique:

:arrow: Beaucoup conseillent à leur patiente de diminuer et non d'arrêter, en insistant sur le stress généré par l'arrêt du tabac qui serait plus nocif que le tabac. Mais bébé est déjà soumis à un stress quand sa maman fume. Donc insister pour que maman arrête, c'est supprimer le stress à court terme, non?

:arrow: je ne sais pas si vous le savez mais le sevrage pendant la grossesse est facilité par la production des hormones specifiques à la grossesse qui attenuent l'effet de manque.

:arrow: on déconseille les patchs en raison de la nicotine mais ils sont en fait autorisés depuis 1997. De plus, il y a les gommes à macher et autres. De toute façon, les substituts ne delivrent que 50 à 60% de la nicotine consommée en fumant et evitent toutes les autres substances nocives du tabac ( au nombre de 4000 :shock: ). Qu'est qu'une substance nocive contre 4000? :shock:

:arrow: de nombreux médecins conseillent à leur patiente de réduire leur consommation: pourquoi :shock: ? Demandez à n'importe quel tabacologue, il vous dira qu'un fumeur qui passe de 20 à 5 cigarettes absorbera la même quantité de sustances toxiques tout simplement en modifiant sa façon de fumer.

Alors, pourquoi les medecins n'accompagnent pas plus les futures mamans fumeuses? Pourquoi n'insite-t-on pas pour aider le conjoint à arrêter? Pourquoi????
B I U


Discussions liées