MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Le féminisme

26 ans 294
Bonjour !

Je ne sais pas si le sujet a déjà été abordé mais je vois pas mal d'interventions allant dans ce sens sur le forum, en général. Je ne  
sais pas trop comment m'expliquer mais c'est une chose qui me laisse perplexe parce que, dans nos pays, à part l'égalité des salaires, je ne vois pas quels combats il peut y avoir.

Je suis jeune et je manque sans doute d'expérience c'est une chose que je ne comprends absolument pas. Pour moi, l'homme est naturellement différent de la femme. Ils ne sont pas égaux, juste différents, voire complémentaires. J'admet que ça a tendance à s'estomper dans certains cas, sans doute parce que l'être humain ne doit aujourd'hui plus se "battre" pour survivre mais je vous trouve un peu extrêmes.

Je ne fais pas ce post dans le but de m'attirer les foudres de tout le monde mais dans le but de comprendre vos idées, vos arguments. Je lis souvent les posts sur ce forum et j'admire souvent l'intelligence et la maturité de certaines et c'est, entre autres, pour cela que ça me fait tiquer et que je commence à me poser beaucoup de questions.

Merci d'avance pour vos réponses :)
25680
Bonjour Mycea,

Je ne lis pas tout, mais je pense que la richesse d'un forum vient de ce que l'on peut y trouver toutes sortes de personnalités et donc aussi de réponses :)

Cependant quand je lis :
Mycea a écrit:
.... mais je vous trouve un peu extrêmes.

Ben je serais curieuse d'en savoir un peu plus.
As-tu des exemples précis, des liens ?
30 ans 2571
As-tu lu ce sujet ?
http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_347438.htm

Je pense que les combats d'aujourd'hui y sont assez bien expliqués ;)
26 ans 294
Je lisais justement un peu la fin et j'ai été assez surprise par cette histoire d'ordre des noms sur les courriers, etc. Je ne peux pas m'empêcher de penser que ça n'est pas important(c'est une des choses que je trouve extrême, par exemple) et comme je suis d'une curiosité monstrueuse, je me dis que certaines choses doivent m'échapper. Je profite en effet de la diversité du forum pour poser mes questions. Le féminisme, c'est quelque chose qui m'est totalement étranger, que je découvre petit à petit et je me pose des tas de questions. J'ai entre autres, un peu de mal avec la notion d'égalité, qui, pour moi, est un concept impossible. Or, ce forum est un peu le seul endroit où je peux trouver des réponses parce que la plupart des mes ami(e)s sont aussi mal informé(e)s que moi ou me disent tout simplement que c'est de la m****, ce qui n'est pas très constructif. Je suis vraiment là dans une démarche d'information et de curiosité.
34 ans 3267
Le féminisme ne demande pas l'uniformisation ( tout le monde pisse assis! par exemple) juste que les clichés du genre et les discriminations cessent. Je peux te donner des exemples: les salaires des femmes toujours 25¨% plus bas que celui des hommes à compétence et travail égal; la culture du viol qui amène à justifier le viol et culpabiliser la victime; l'attribution des rôles dans la société; l'inégalité dans le partage des tâches à la maison ( hommes et femmes peuvent passer une serpillière) et l'éducation des enfants, la notion de métier pour homme/pour femme ( un homme infirmier en voit d belles, figure toi, et si c'est en pédiatrie on voit souvent un pédophile déguisé)... La question du nom est symbolique: perdre son nom, voire son prénom, signifie qu'on est une partie du mari et pas un individu en soi. Il y a aussi un partenariat important avec la communauté LGBT... Veux tu d'autres points ( combats, sources, etc?)
44 ans région parisienne 5831
Oui, les vrais combats sont encore nombreux, comme LovelyLexy l'a bien dit (égalités des salaires, du partage des tâches domestiques...etc...).

En ce qui concerne le combat sur les noms de famille, c'est un peu différent: déjà, c'est plus un énervement qu'un combat. Ensuite, cette tradition participe à l'idée que certains se font de la femme inférieure, soumise à l'homme. En effet, si la femme prend le nom de l'homme, c'est qu'il la domine, quelque part, non?

Je te l'accorde, c'est très symbolique, ça n'est pas grave en soi, mais c'est juste un élément de plus d'une culture souvent machiste, et à la longue, ça peut être la goutte d'eau qui fait déborder le vase. ;)
44 ans région parisienne 5831
Mycea a écrit:
Pour moi, l'homme est naturellement différent de la femme. Ils ne sont pas égaux, juste différents, voire complémentaires.


C'est peut-être vrai de façon générale... mais c'est dangereux de le présenter comme ça: attribuer des rôles "naturels" aux homme et aux femmes conduit à bien des abus.

Par exemple, si on considère que la femme a naturellement plus tendance à avoir envie d'élever ses enfants, alors l'homme qui veut être prère au foyer est-il un "vrai" homme? Et la femme qui veut faire carrière est-elle une "vraie" femme? Tu vois que cela peut amener à des choses pas sympa. ;)

Certes, de façons générale, il semble que les femmes aient plus souvent envie d'être au foyer que les hommes, mais est-ce que c'est seulement biologique? Ou est-ce culturel? Et doit-on pour autant trouver "anormaux" les personnes qui ont des aspirations différentes de celles de la majorité des gens de leur sexe? ;)

Bref, quand tu dis "l'homme est naturellement différent de la femme", je crois qu'il faut être attentif à ce que cette phrase peut amener comme débordements nocifs.
25680
mamykro a écrit:
Mycea a écrit:
Pour moi, l'homme est naturellement différent de la femme. Ils ne sont pas égaux, juste différents, voire complémentaires.


C'est peut-être vrai de façon générale... mais c'est dangereux de le présenter comme ça: attribuer des rôles "naturels" aux homme et aux femmes conduit à bien des abus.

Par exemple, si on considère que la femme a naturellement plus tendance à avoir envie d'élever ses enfants, alors l'homme qui veut être prère au foyer est-il un "vrai" homme? Et la femme qui veut faire carrière est-elle une "vraie" femme? Tu vois que cela peut amener à des choses pas sympa. ;)

Certes, de façons générale, il semble que les femmes aient plus souvent envie d'être au foyer que les hommes, mais est-ce que c'est seulement biologique? Ou est-ce culturel? Et doit-on pour autant trouver "anormaux" les personnes qui ont des aspirations différentes de celles de la majorité des gens de leur sexe? ;)

Bref, quand tu dis "l'homme est naturellement différent de la femme", je crois qu'il faut être attentif à ce que cette phrase peut amener comme débordements nocifs.


Bon en même temps la nature n'a pas doté l'homme des mêmes arguments physique que la femme... et vice-versa.
Il ne faut pas voir le mal dans chaque mot parce que d'autres personnes les ont utiliser de façon douteuse ;)
34 ans 3267
Oui, mais ce genre de déclaration va souvent au-delà du physique... Et même là on peut discuter ;)
25680
Salammbo a écrit:
As-tu lu ce sujet ?
http://www.vivelesrondes.com/forum/viewtopic_347438.htm

Je pense que les combats d'aujourd'hui y sont assez bien expliqués ;)


je vais aller le lire ;)
80 ans Bretagne 724
Il serait bon, déjà, de rappeler que l'égalité n'est pas la similarité.
3+9=14-2
L'égalité n'est absolument pas incompatible avec la différence.
Souhaiter l'égalité, ce n'est pas souhaiter être semblables aux hommes, qui d'ailleurs ne sont pas semblables entre eux, de même que nous ne sommes pas semblables entre nous.
L'idée que les féministes veulent, au fond, devenir un peu des hommes (Spéciale casse-dédi à Freud) est une caricature utilisée régulièrement pour rabaisser les femmes qui prétendent que l'égalité est non seulement possible, mais un but qu'il convient, sinon d'atteindre, au moins d'approcher un maximum.
Hin hin. L'égalité.

Par contre, je partage de beaucoup les questionnements de ton topic, justement parce que la transition entre "les féministes sont des excessives agressives qui se trompent de combat" et "putain sa mère c'était donc ça?", c'est quelque chose de très récent dans mon petit être.

J'ai, de fait, moi aussi les idées pas bien très claires sur le sujet, alors si tu souhaites lire, je vais te faire une lire non exhaustive d'articles qui m'ont remué la tête et les tripes :

Le sexisme :
http://uneheuredepeine...lique-ceux-qui-ny-croient.html

Le genre :
www.rue89.com/2013/06/...r-theorie-genre-nexiste-243298
http://uneheuredepeine...t-pas-une-theorie-cest-un.html

L'humour :
http://uneheuredepeine...t-une-chose-trop-serieuse.html

La culture du viol :
http://www.crepegeorge...comprendre-la-culture-du-viol/

Le slut-shaming:
http://cafaitgenre.org/2013/07/09/le-slut-shaming/

Le privilège masculin :
http://www.crepegeorge...-ce-que-le-privilege-masculin/

Dans les jeux vidéos :
https://www.youtube.co...annel/UC7Edgk9RxP7Fm7vjQ1d-cDA
(Les vidéos y sont sous-titrées en français)

Il y en a tant d'autres, mais j'ai essayé de mettre des personnes différentes, toutes très pertinentes, intelligentes et pédagogues. Il n'est pas question d'adhérer à tout, mais de lire, et de se faire une réflexion ensuite.


(Pour ceux et celles qui veulent, il y a sur dailymotion des vidéos de conférences de féministes qui racontent leur parcours, et comment elles en sont venues au féminisme. C'est long, mais assez fascinant.
Je suis justement en train d'écouter celle de Cristine Delphy :
http://www.dailymotion...obre-2011_school?search_algo=2)
44 ans région parisienne 5831
Anne a écrit:
Bon en même temps la nature n'a pas doté l'homme des mêmes arguments physique que la femme... et vice-versa.
Il ne faut pas voir le mal dans chaque mot parce que d'autres personnes les ont utiliser de façon douteuse ;)


ben c'est exactement ce que je dis: il ne faut aps voir le mal partout, mais il faut être attentif au discours, parce qu'il peut facilement déborder sur des idéologie nauséabondes. ;)
80 ans Bretagne 724
(Toujours à propos de l'égalité)

http://www.toupie.org/Dictionnaire/Egalite.htm

Je cite :
"Pour l'être humain, l'égalité est le principe qui fait que les hommes doivent être traités de la même manière, avec la même dignité, qu'ils disposent des mêmes droits et sont soumis aux mêmes devoirs.
On peut distinguer diverses formes d'égalité :

- L'égalité morale portant sur la dignité, le respect, la liberté. Elle considérée comme étant au-dessus de toutes les autres formes d'égalité.
- L'égalité civique, c'est-à-dire devant la loi, par opposition aux régimes des privilèges.
- L'égalité sociale qui cherche à égaliser les moyens ou les conditions d'existence.
- L'égalité politique (par rapport au gouvernement de la cité).
- L'égalité des chances mise en avant par le libéralisme.

[...]

Il convient de ne pas confondre égalité et identité, les hommes n'étant semblables que par leur nature (appartenance à la même espèce) et leur dignité (égalité morale), mais peuvent être différents sur tous les autres plans."


Voilà voila.
44 ans région parisienne 5831
LovelyLexy a écrit:
les salaires des femmes toujours 25¨% plus bas que celui des hommes à compétence et travail égal;^

la culture du viol qui amène à justifier le viol et culpabiliser la victime;

l'attribution des rôles dans la société; l'inégalité dans le partage des tâches à la maison ( hommes et femmes peuvent passer une serpillière) et l'éducation des enfants,

la notion de métier pour homme/pour femme ( un homme infirmier en voit d belles, figure toi, et si c'est en pédiatrie on voit souvent un pédophile déguisé)...


Il y a aussi le fameux "plafond de verre": une femme aura du mal à grimper les échelons à partir d'un moment dans une entreprise, on lui préférera toujours un collègue masculin.
S
30 ans 3465
mamykro a écrit:
Oui, les vrais combats sont encore nombreux, comme LovelyLexy l'a bien dit (égalités des salaires, du partage des tâches domestiques...etc...).

En ce qui concerne le combat sur les noms de famille, c'est un peu différent: déjà, c'est plus un énervement qu'un combat. Ensuite, cette tradition participe à l'idée que certains se font de la femme inférieure, soumise à l'homme. En effet, si la femme prend le nom de l'homme, c'est qu'il la domine, quelque part, non?

Je te l'accorde, c'est très symbolique, ça n'est pas grave en soi, mais c'est juste un élément de plus d'une culture souvent machiste, et à la longue, ça peut être la goutte d'eau qui fait déborder le vase. ;)


Mais la femme est libre de conserver son nom, il me semble? Ce n'est pas une obligation d'adopter le nom de son mari, d'ailleurs ce n'est même plus une obligation (en Suisse en tout cas) de faire un choix. La plupart des femmes ajoutent à leurs noms de jeune fille, celui de leurs respectifs, en trait d'union. Et puis ton nom de jeune fille à toi c'est le nom de qui? Ton père ou ta mère? Il faut bien en choisir un pour éviter d'avoir des noms qui font trois mètres de long...

Voilà ce qui me dérange dans le féminisme. Oui, il y a des combats importants, des choses qu'il faut changer... Mais le nom... Sincèrement, pour moi c'est du chipotage. C'est chercher la petite bête pour se créer des nouvelles armes afin de défendre la cause féministe...

Concernant la tâches domestiques, c'est une question de moeurs. Il n'y a aucune loi qui dit que c'est à la femme de tout faire. Et je trouve que ça évolue, de plus en plus d'hommes participent et puis il ne faut pas oublier qu'il y a des femmes qui se plaisent dans ce rôle. Sont-elles forcément soumises à leurs hommes parce qu'elles aiment s'occuper des tâches ménagères?

Pour terminer, partant d'une logique simple, on ne peut pas reprocher à un homme d'être machiste, quand on est féministe... Autant j'abhorre le machisme, autant le féminisme ne me parle pas du tout. Pourquoi? Parce que rien que le nom féministe est sexiste. Si nous sommes tous égaux (ce qui n'est pas le cas, nous avons bien des différences biologiques, ce qui ne veut pas dire que l'un est meilleur que l'autre), on devrait plutôt parler d'injustices face à un être humain. Qu'on se rebelle contre des injustices importantes, concernant le salaire, la culture du viol, ok... Mais si nous sommes vraiment égaux, qu'il n'y a aucune différence entre hommes et femmes, parlant en terme d'humanité sans prêter à ce mouvement un nom bien sexiste; "féministe".
B I U