MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Vide et solitude?

91 ans 9582
plus sérieusement je vois ce que tu veux dire... je pense qu'effectivement ce sentiment est présent chez tout le monde, de temps en temps...

mais quand ça t'habite du matin  
au soir (et inversement), que ça te ronge, que toute ta vie se construit en fonction de ce malaise envahissant, c'est autre chose. Bientôt 7 ans de thérapie, pas encre trouvé la clé de l'énigme...
36 ans 71
Le sentiment de vide à l’intérieur je connais aussi...J'espère que ça passera vite avec tous les projets que tu as en tête !
Pour ma part je n'arrive pas à l'expliquer , je ne suis pas seule j'ai 2 enfants et un mari...
32 ans 940
Merci pour vos réponses!


@ a-nonyme, j'espère vraiment que tu trouveras la clé de l'énigme, et dans pas trop longtemps. :kiss:
Et pour te répondre par rapport à la précocité, si par là tu entends être un enfant surdoué (ou HP, le terme à la mode), alors disons que les probabilités sont très élevées, même si je n'ai jamais passé les tests pour le confirmer. Mais je ne suis pas certaine que ça puisse expliquer ce sentiment de solitude intérieure: la profusion de pensées oui, mais le vide... (Par contre ça peut jouer sur la difficulté à trouver des interlocuteurs par lesquels on se sent compris, ça clairement. Et accentuer le sentiment d'être un ovni. Donc une île. Comment ça, je viens de fournir des arguments pour dire qu'en fait tu dois avoir raison, quelque part? :lol: )


@ nathasmog, merci beaucoup pour ton message (et désolée, dans l'absolu, que mes messages sur ce forum "résonnent" en toi). Ma boîte à mp est ouverte si ça te dit de discuter de tous ces changements. :kiss: En tous cas je trouve ta métaphore du miroir très pertinente: j'ai l'impression que dans cette situation il y a quelque chose de cet ordre, effectivement: de ce reflet que l'autre nous renvoie, et qui nous prouve que nous existons. (Je crois que je vais prochainement lire du Sartre, tiens...)


@ baleine-rose, contente de lire que tu prends soin de toi, et je suis d'accord avec toi, c'est à nous de rendre notre vie belle pour en profiter. Je te souhaite un excellent voyage (une possibilité de "renaissance", peut-être? :Fade-color )!


trashrap a écrit:
On vit dans une société dans laquelle les liens sociaux sont très ténus : plus de patriotisme, de religion qui dirige la vie entière, la famille est réduite à son plus simple appareil, le couple marital se défait aussi vite qu'il se fait, on perd son travail bien plus vite qu'on ne le gagne et on change de voisin encore plus souvent que de télé. Quand on perd l'une de ces structures, il n'en reste généralement pas d'autre et on a l'impression de se retrouver seul au monde. Certaines personnes n'ont pas de mal à s'y adapter, d'autres ne peuvent pas se retrouver face à elles-même (avec toutes les nuances possibles entre les deux).

Oui, c'est pour ça que je pense aussi que mon sentiment est contextuel: sur les structures que tu cites, ces derniers mois, j'en ai "perdu" 4 (combo! :lol: ). En fait, j'ai perdu tous mes repères. Je ne manque pas d'idées et d'envies pour les reconstruire, mais fatalement, il y a un moment de flottement...


@ melimelo, c'est peut-être une question un peu bête, mais... es-tu heureuse dans ta vie?
48 ans à la maison ! 10072
Tu as des projets, tu sais vers quoi tu veux aller, c'est déjà important. :D
32 ans 940
Oui, absolument :D
(Et sincèrement, compte tenu de tout ce qui m'est arrivé depuis octobre 2013, je me dis que je m'en sors vraiment pas trop mal: si ça m'était arrivé il y a 5 ans, j'aurais fait une méchante dépression je pense. C'était la minute d'autocongratulation :lol:)
36 ans 71
Tribulations a écrit:
Merci pour vos réponses!


@ a-nonyme, j'espère vraiment que tu trouveras la clé de l'énigme, et dans pas trop longtemps. :kiss:
Et pour te répondre par rapport à la précocité, si par là tu entends être un enfant surdoué (ou HP, le terme à la mode), alors disons que les probabilités sont très élevées, même si je n'ai jamais passé les tests pour le confirmer. Mais je ne suis pas certaine que ça puisse expliquer ce sentiment de solitude intérieure: la profusion de pensées oui, mais le vide... (Par contre ça peut jouer sur la difficulté à trouver des interlocuteurs par lesquels on se sent compris, ça clairement. Et accentuer le sentiment d'être un ovni. Donc une île. Comment ça, je viens de fournir des arguments pour dire qu'en fait tu dois avoir raison, quelque part? :lol: )


@ nathasmog, merci beaucoup pour ton message (et désolée, dans l'absolu, que mes messages sur ce forum "résonnent" en toi). Ma boîte à mp est ouverte si ça te dit de discuter de tous ces changements. :kiss: En tous cas je trouve ta métaphore du miroir très pertinente: j'ai l'impression que dans cette situation il y a quelque chose de cet ordre, effectivement: de ce reflet que l'autre nous renvoie, et qui nous prouve que nous existons. (Je crois que je vais prochainement lire du Sartre, tiens...)


@ baleine-rose, contente de lire que tu prends soin de toi, et je suis d'accord avec toi, c'est à nous de rendre notre vie belle pour en profiter. Je te souhaite un excellent voyage (une possibilité de "renaissance", peut-être? :Fade-color )!


trashrap a écrit:
On vit dans une société dans laquelle les liens sociaux sont très ténus : plus de patriotisme, de religion qui dirige la vie entière, la famille est réduite à son plus simple appareil, le couple marital se défait aussi vite qu'il se fait, on perd son travail bien plus vite qu'on ne le gagne et on change de voisin encore plus souvent que de télé. Quand on perd l'une de ces structures, il n'en reste généralement pas d'autre et on a l'impression de se retrouver seul au monde. Certaines personnes n'ont pas de mal à s'y adapter, d'autres ne peuvent pas se retrouver face à elles-même (avec toutes les nuances possibles entre les deux).

Oui, c'est pour ça que je pense aussi que mon sentiment est contextuel: sur les structures que tu cites, ces derniers mois, j'en ai "perdu" 4 (combo! :lol: ). En fait, j'ai perdu tous mes repères. Je ne manque pas d'idées et d'envies pour les reconstruire, mais fatalement, il y a un moment de flottement...


@ melimelo, c'est peut-être une question un peu bête, mais... es-tu heureuse dans ta vie?




Alors je suis heureuse de ma vie mais pas pour tout.... j'agrandi mon cercle d'amies , je sors , je 2 petites que j'aime de tout mon coeur, je devrai bientôt bosser...Mais disons qu'avec mon mari ce n'est pas terrible...en ce moment ça va mieux mais jusque quand je ne sais pas...
36 ans 71
Tribulations a écrit:
Oui, absolument :D
(Et sincèrement, compte tenu de tout ce qui m'est arrivé depuis octobre 2013, je me dis que je m'en sors vraiment pas trop mal: si ça m'était arrivé il y a 5 ans, j'aurais fait une méchante dépression je pense. C'était la minute d'autocongratulation :lol:)



Tu as raison de te féliciter ;) tu as plein de projets...c'est vraiment super ! Je te souhaite que ce sentiments parte le plus rapidement possible ;)
32 ans 940
Merci melimalo! Depuis que j'ai écrit ce texte déjà ça va mieux. Et je commence gentiment à me faire à mon nouvel appart (dans lequel j'emménage tout tout bientôt), à apprivoiser l'espace, à m'imaginer dedans: je pense que ça joue aussi. Le sentiment est apparu quand j'ai reçu les clés en fait, et de tout ce que j'ai eu à affronter c'est ce qui m'a le plus ébranlée (la recherche d'appart, le fait de trouver un appart, etc.), car c'est un peu le "symbole", l'incarnation métaphorique de tous ces changements.

melimalo a écrit:
Le sentiment de vide à l’intérieur je connais aussi...J'espère que ça passera vite avec tous les projets que tu as en tête !
Pour ma part je n'arrive pas à l'expliquer , je ne suis pas seule j'ai 2 enfants et un mari...

C'est un sentiment qui est apparu récemment chez toi, ou ça fait un moment que ça dure? Parce que si c'est récent...
melimalo a écrit:
Mais disons qu'avec mon mari ce n'est pas terrible...en ce moment ça va mieux mais jusque quand je ne sais pas...
--> c'est une piste, non?

Quoi qu'il en soit je te souhaite aussi qu'il disparaisse rapidement :kiss:
36 ans 71
Tribulations a écrit:
Merci melimalo! Depuis que j'ai écrit ce texte déjà ça va mieux. Et je commence gentiment à me faire à mon nouvel appart (dans lequel j'emménage tout tout bientôt), à apprivoiser l'espace, à m'imaginer dedans: je pense que ça joue aussi. Le sentiment est apparu quand j'ai reçu les clés en fait, et de tout ce que j'ai eu à affronter c'est ce qui m'a le plus ébranlée (la recherche d'appart, le fait de trouver un appart, etc.), car c'est un peu le "symbole", l'incarnation métaphorique de tous ces changements.

melimalo a écrit:
Le sentiment de vide à l’intérieur je connais aussi...J'espère que ça passera vite avec tous les projets que tu as en tête !
Pour ma part je n'arrive pas à l'expliquer , je ne suis pas seule j'ai 2 enfants et un mari...

C'est un sentiment qui est apparu récemment chez toi, ou ça fait un moment que ça dure? Parce que si c'est récent...
melimalo a écrit:
Mais disons qu'avec mon mari ce n'est pas terrible...en ce moment ça va mieux mais jusque quand je ne sais pas...
--> c'est une piste, non?

Quoi qu'il en soit je te souhaite aussi qu'il disparaisse rapidement :kiss:



Merci beaucoup ! Non ce n'est pas récent ça fait un peu plus de 2 ans que notre couple fait le yoyo ...
91 ans 9582
Tribulations a écrit:
Merci pour vos réponses!


@ a-nonyme, j'espère vraiment que tu trouveras la clé de l'énigme, et dans pas trop longtemps. :kiss:
Et pour te répondre par rapport à la précocité, si par là tu entends être un enfant surdoué (ou HP, le terme à la mode), alors disons que les probabilités sont très élevées, même si je n'ai jamais passé les tests pour le confirmer. Mais je ne suis pas certaine que ça puisse expliquer ce sentiment de solitude intérieure: la profusion de pensées oui, mais le vide... (Par contre ça peut jouer sur la difficulté à trouver des interlocuteurs par lesquels on se sent compris, ça clairement. Et accentuer le sentiment d'être un ovni. Donc une île. Comment ça, je viens de fournir des arguments pour dire qu'en fait tu dois avoir raison, quelque part? :lol: )



ça nous ferait un point commun en plus... de là à dire que c'est l'explication magique ? ;)

merci pour la clé, j'y travaille :D
32 ans 940
et ton sentiment de vide? ça fait 2 ans aussi, ou ça a commencé avant?
36 ans 71
Tribulations a écrit:
Merci melimalo! Depuis que j'ai écrit ce texte déjà ça va mieux. Et je commence gentiment à me faire à mon nouvel appart (dans lequel j'emménage tout tout bientôt), à apprivoiser l'espace, à m'imaginer dedans: je pense que ça joue aussi. Le sentiment est apparu quand j'ai reçu les clés en fait, et de tout ce que j'ai eu à affronter c'est ce qui m'a le plus ébranlée (la recherche d'appart, le fait de trouver un appart, etc.), car c'est un peu le "symbole", l'incarnation métaphorique de tous ces changements.

melimalo a écrit:
Le sentiment de vide à l’intérieur je connais aussi...J'espère que ça passera vite avec tous les projets que tu as en tête !
Pour ma part je n'arrive pas à l'expliquer , je ne suis pas seule j'ai 2 enfants et un mari...

C'est un sentiment qui est apparu récemment chez toi, ou ça fait un moment que ça dure? Parce que si c'est récent...
melimalo a écrit:
Mais disons qu'avec mon mari ce n'est pas terrible...en ce moment ça va mieux mais jusque quand je ne sais pas...
--> c'est une piste, non?

Quoi qu'il en soit je te souhaite aussi qu'il disparaisse rapidement :kiss:[/quot


Changer d'appart c'est l’élément qui dit vraiment que tu "change" de vie...Du coup normal que tu te sente ébranlée...
36 ans 71
Tribulations a écrit:
et ton sentiment de vide? ça fait 2 ans aussi, ou ça a commencé avant?



Je ne sais pas exactement mais c'est sûr que ça renforce se sentiment...
32 ans 940
a-nonyme a écrit:
Tribulations a écrit:
Merci pour vos réponses!


@ a-nonyme, j'espère vraiment que tu trouveras la clé de l'énigme, et dans pas trop longtemps. :kiss:
Et pour te répondre par rapport à la précocité, si par là tu entends être un enfant surdoué (ou HP, le terme à la mode), alors disons que les probabilités sont très élevées, même si je n'ai jamais passé les tests pour le confirmer. Mais je ne suis pas certaine que ça puisse expliquer ce sentiment de solitude intérieure: la profusion de pensées oui, mais le vide... (Par contre ça peut jouer sur la difficulté à trouver des interlocuteurs par lesquels on se sent compris, ça clairement. Et accentuer le sentiment d'être un ovni. Donc une île. Comment ça, je viens de fournir des arguments pour dire qu'en fait tu dois avoir raison, quelque part? :lol: )



ça nous ferait un point commun en plus... de là à dire que c'est l'explication magique ? ;)

merci pour la clé, j'y travaille :D

Explication magique je sais pas, et après c'est comme pour toutes les étiquettes je pense, faut faire la part des choses, ne pas tout lui coller sur le dos et s'en servir comme d'un prétexte pour ne pas dépasser ses peurs/ses difficultés ;)
Mais si ça a du sens pour toi et que tu as la certitude de l'être, c'est quand même une donnée de l'équation non négligeable (--> si quelque chose te désigne comme objectivement "différente" de la moyenne, ça peut être désagréable mais ça peut aussi permettre de prendre acte de ce fait pour mieux vivre avec). Si ça peut t'aider dans ta quête de clé, je pense que c'est un point qu'il ne faut pas omettre ;)
De mon côté, cette hypothèse éclaire/explique énormément de choses dans ma vie, mais au jour le jour, dans x ou y situation de la vie quotidienne, je me dis rarement "ah oui, c'est parce que je suis probablement surdouée que x-y!"
(Je me dis plutôt "bah, je suis bizarre, comme d'hab" :lol:)


melimalo a écrit:
Tribulations a écrit:
et ton sentiment de vide? ça fait 2 ans aussi, ou ça a commencé avant?



Je ne sais pas exactement mais c'est sûr que ça renforce se sentiment...

:kiss: Alors je te souhaite que les choses s'améliorent pour toi et que ce sentiment te quitte! (Mais peut-être que ça mériterait que tu creuses un peu la question?)
36 ans 2879
Tribulations a écrit:

@ a-nonyme, j'espère vraiment que tu trouveras la clé de l'énigme, et dans pas trop longtemps. :kiss:
Et pour te répondre par rapport à la précocité, si par là tu entends être un enfant surdoué (ou HP, le terme à la mode), alors disons que les probabilités sont très élevées, même si je n'ai jamais passé les tests pour le confirmer. Mais je ne suis pas certaine que ça puisse expliquer ce sentiment de solitude intérieure: la profusion de pensées oui, mais le vide... (Par contre ça peut jouer sur la difficulté à trouver des interlocuteurs par lesquels on se sent compris, ça clairement. Et accentuer le sentiment d'être un ovni. Donc une île. Comment ça, je viens de fournir des arguments pour dire qu'en fait tu dois avoir raison, quelque part? :lol: )


@ nathasmog, merci beaucoup pour ton message (et désolée, dans l'absolu, que mes messages sur ce forum "résonnent" en toi). Ma boîte à mp est ouverte si ça te dit de discuter de tous ces changements. :kiss: En tous cas je trouve ta métaphore du miroir très pertinente: j'ai l'impression que dans cette situation il y a quelque chose de cet ordre, effectivement: de ce reflet que l'autre nous renvoie, et qui nous prouve que nous existons. (Je crois que je vais prochainement lire du Sartre, tiens...)

J'ai eu à peu près à ton âge ce sentiment de vide, que j'ai appelé vide existentiel. Et d'ailleurs, en effet, j'ai lu Sartre et eu le vertige avec La Nausée. J'ai cru que j'allais perdre pied parce que je me suis retrouvée en abîme avec ce vide, le lisant dans ce livre.

Pour moi c'était tout à fait philosophique ; je me suis demandé ce qu'était "exister", et non simplement "vivre". J'étais dans une phase adolescente où j'avais peur de ce qui était trop terre à terre, des projets, des engagements. Peur de vivre en passant à côté du fait d'exister réellement.

Et puis...et puis avec les engagements, avec l'activité, le corps mis en branle, cela s'est placé simplement en fond. Je l'ai comme garde-fou, comme idée de ne pas vivre sans se sentir vivre. J'ai une vie pleine de quotidien si effrayant, et de tâches ménagères. Mais je profite de ce qui y est intéressant et les tâches répétitives sont le lieu de mes pensées. Avec internet.

Je crois que la piste HP est intéressante si tu as besoin de ne pas te sentir bizarre, voire un peu folle. Si tu as besoin de sentir que tu fais partie d'un groupe, que tu n'es pas seule (et en effet, la solitude peut-être pas effective mais ressentie a un impact important sur le fait de s'épanouir hors de soi).

Comme dit a-nonyme, cela désagrège le sentiment d'isolement, de bizarrerie, que de mettre un mot bien identifié (en plus ce n'est même pas une maladie) sur le décalage ressenti depuis des années.
Même si tu penses qu'étant au courant il n'est pas nécessaire de passer le test, j'ai bien l'impression qu'avoir un(e) psychologue qui met les choses tout à fait au clair (au lieu de rester dans une certaine brume) apporte un plus.
B I U


Discussions liées