MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Mais pourquoi j'ai cru que j'étais grosse ?!

25680
Quand j'étais ado je faisais une taille 46 environ.
A bien regarder les photos, jusqu'à il y a 8-10 ans je n'étais pas grosse.
Pas maigre, j'avais des formes et une bonne  
carrure , c'est tout!
Comment pouvais je me trouver grosse à l'époque :shock:
Cela me semble incroyable !

Et puis à bien réfléchir ....
:arrow: je me suis souvenue des remarques à chaque repas sur ce que je mangeais
:arrow: de ma courbe de poids à l'école qui disait que j'étais en surpoids
:arrow: du médecin de l'école qui disait à ma mère que je devais perdre du poids
:arrow: de ma tachycardie (sans danger) mais qui me faisait m"essouffler plus vite que d'autres et reprendre mon souffle plus lentement
:arrow: du premier régime à 11 ans
:arrow: de ceux qui m'appellaient la grosse comme on balance une insulte
:arrow: des profs de sport qui faisaient leur maximum pour montrer en mauvais exemple la rondelette de la classe que j'étais
:arrow: de ma diététicienne à l'hôpital à 15 ans qui voulait que je pèse chaque bouché avant de manger
:arrow: de ma mère qui me disait devant toutes les boutiques que ce n'était pas la peine d'y entrer qu'il n'y aurait pas ma taille (alors que si) et qu'on avait pas de sous de toute façon ......
:arrow: de ma patronne qui était bien embêté que je ne rentre pas dans les blouses de la para-pharmacie. holala bien embêté !
:arrow: de mes copines maigres qui se trouvaient énorme
:arrow: de l'agence d'hôtesse qui ne pouvait pas m'envoyer sur les missions avec uniforme
etc etc

Ha c'est peut-être tout ça qui m'a fait croire que j'étais monstrueuse et énorme alors que j étais juste un peu ronde :idea:

C'est marrant, quand je suis devenue obèse morbide et pas juste en surpoids on ne m'a plus autant embêté avec mon poids :lol:

Je suis sûrement pas la seule qui a vécu ça.
Et vous que c'est il passé pour qu'à un moment ou un autre vous fassiez un régime alors que vous n'en n'aviez peut-être pas tant besoin que ça ?
Quels sont les remarques, les attitudes qui vous ont conduit à vous voir grosse alors que vous ne l'étiez pas encore ?
47 ans 142
C'est quoi "grosse", pour toi ? Parce que moi, j'en suis à la taille 48 (46 chez M&S : sympa !) et je suis grosse, enfin je me trouve grosse. C'est-à-dire que j'ai des bourrelets (beurk) et du bide qui dépasse (re-beurk), donc je suis grosse. Je pourrai peser le même poids, rentrer dans la même taille de vêtements, si je n'avais pas ces bourrelets, je ne me sentirais pas grosse...
45 ans 17521
bah oui, moi c'est pareil, ce sont les réflexions des autres, depuis l'école primaire, et puis dans ma famille : les réflexions de ma grand-mère qui me prédisait que j'allais devenir comme ma mère, c'est à dire obèse...

du coup, j'avais honte, je complexais, je me sentais moche...

par contre, j'ai toujours été réfractaire aux régimes, le seul que j'ai fait, j'avais 13 ans, je venais de dépasser les 80 kg... pendant un an avec ma mère, on a été suivies par un nutritionniste, etc... j'ai perdu péniblement 7 kg, en me gachant la vie et en perdant le gout de la nourriture, et jk'ai tou repris l'année d'après... :roll:

comme j'ai vu ma père dans la spirale infernale des régimes yoyo, j'ai toujours refusé... mais c'est évident que cette vision de moi "grosse" vient des autres, quand je revois les photos de moi il y a 10 ans, je faisais du 44 environ, je me sentais immonde, énorme... ce n'est que quand j'ai décidé de m'aimer que j'ai arreté d'être grosse...

aujourd'hui, avec mon taille 52, je me sens bien, je ne suis pas grosse... heureusement que j'ai assez de force de caractère, parce qu'il y a encore des gens dans mon entourage pour me regarder comme si je l'étais :? ça m'énerve, et en fait je les plains d'être si plein de préjugés, d'avoir à ce point leur vision formatée par ce qu'ils voient à la télé...

en tout cas, je ne me sens plus grosse du tout, maintenant... :D
45 ans 17521
chouquette75 a écrit:
C'est quoi "grosse", pour toi ? Parce que moi, j'en suis à la taille 48 (46 chez M&S : sympa !) et je suis grosse, enfin je me trouve grosse. C'est-à-dire que j'ai des bourrelets (beurk) et du bide qui dépasse (re-beurk), donc je suis grosse. Je pourrai peser le même poids, rentrer dans la même taille de vêtements, si je n'avais pas ces bourrelets, je ne me sentirais pas grosse...


en fait, "grosse", c'est relatif, comme idée ou comme vision...

avant, je faisais 20 kg de moins qu'aujourd'hui, et je me trouvais grosse, je me dégoutais, je voyais mon ventre qui dépassait alors que je n'en avais que très peu, je me voyais toute en bourrelets...

maintenant que j'ai vraiment du bide, des bourrelets, les seins lourds qui tombent, et bien je trouve ça beau, je ressemble à une vénus préhistorique, et j'aime me voir comme ça... :lol:

comme quoi, "grosse", on y met ce qu'on veut...
25680
karen a écrit:
chouquette75 a écrit:
C'est quoi "grosse", pour toi ? Parce que moi, j'en suis à la taille 48 (46 chez M&S : sympa !) et je suis grosse, enfin je me trouve grosse. C'est-à-dire que j'ai des bourrelets (beurk) et du bide qui dépasse (re-beurk), donc je suis grosse. Je pourrai peser le même poids, rentrer dans la même taille de vêtements, si je n'avais pas ces bourrelets, je ne me sentirais pas grosse...


en fait, "grosse", c'est relatif, comme idée ou comme vision...

avant, je faisais 20 kg de moins qu'aujourd'hui, et je me trouvais grosse, je me dégoutais, je voyais mon ventre qui dépassait alors que je n'en avais que très peu, je me voyais toute en bourrelets...

maintenant que j'ai vraiment du bide, des bourrelets, les seins lourds qui tombent, et bien je trouve ça beau, je ressemble à une vénus préhistorique, et j'aime me voir comme ça... :lol:

comme quoi, "grosse", on y met ce qu'on veut...


A l'époque ou je faisais du 46 comme toi, je pensais comme toi que j'étais grosse, je me dégoûtais et j'étais convaincu que sans la partie de mon corps qui allait de mes genoux à ma poitrine je me sentirais bien mieux.

Et puis j'ai pris du poids, je suis passé de 90 Kg à .... en fait je ne sais pas mais un poids dans lequelle je n'arrivais plus à me lever depuis le sol, dans lequelle monter un escalier étais un calvaire dans lequel marcher plus de 5 min me semblait une torture.
je ne me suis pesais que quand j'ai pu bouger à nouveau à 140kg.

Et tu veux savoir, dans ma tête je ne me voyais pas plus grosse que quand je faisais une taille 46.
C'est en regardant des photos que je me suis rendu compte de la différence et surtout du faite que avec ma morphologie en 46 je ne suis pas maigre, mais pas grosse non plus.
Quand je devenue obèse morbide, je me suis sentie mieux, l'image de grosse que j'avais de moi depuis des années correspondait à la réalité !
Et j'ai pu apprendre à m'aimer, à me réconcilier avec ce corps et à m'accepter car je me voyais enfin, étrange non !

Mais si on compare les photos, pas de doute avec cette taille 46 je n'étais pas grosse malgré tout ce qu'on me disait et que je croyais dure comme fer car toutes ces paroles agissaient sur moi comme un miroir déformant.

Comme le dit Karen "en fait, "grosse", c'est relatif, comme idée ou comme vision... "

Et toi chouquette75, quels sont les remarques qui font que tu te trouve grosses ?
1276
je pense personnelement que c'est difficile de ne pas se comparer aux autres même sans qu'on nous le fasse remarquer.
Je ne me considère pas vraiment grosse, mais je me trouve grosse par rapport aux activités que je voudrais faire par exemple.
Je suis quelqu'un d'assez sportive à la base donc je suis toujours un peu tentée de me comparer à mes partenaires. Quand je vois que je ne tiens plus 20mn d'aérobic alors qu'à 10kg de moins je faisais 45 mn sans problèmes: oui, je me trouve grosse. Mais en toute honnêteté, personne ne m'a fait culpabiliser de l'être. Y'a bien mon chéri qui me taquine de temps en temps en disant des trucs du style "plus y en a, plus j'en profite", mais bon... ;)
45 ans Nord 1567
Tiens c'est marrant, j'ai un peu le même parcours... dans le sens où j'ai jamais été mince : j'étais plutôt "charpentée" même enfant : une grosse ossature quoi ! J'ai toujours pesé plus lourd que la norme...

Je me souviens des remarques de ma mère (toute petite, fallait pas me donner de gateaux, plutôt un fruit, vous voyez...) ;

Les mêmes remarques sur le fait que je finirais obèse comme ma grand-mère...

Les remarques comme quoi "valait mieux m'inviter au cinéma qu'au restaurant, ça coûterait moins cher..."

Mon premier régime à 16 ans (68kg pour 1m68... :roll: j'étais ENORME...).

A l'heure actuelle, je rentre dans du 48-50 (et même plutôt 50...) : je suis toujours "charpentée", j'ai du ventre, de la poitrine, des seins, des cuisses... et je me porte bien mieux qu'adolescente en fait !

En fait, j'ai eu le déclic pour me décider à m'aimer avec mes rondeurs pendant ma grossesse... aujourd'hui ce sont mes vêtements qui s'adaptent à ma taille, et plus ma taille contrainte de rentrer dans les vêtements... je refuse d'être serrée dans un vêtement sous prétexte qu'il y a marqué 46 ou 48 dessus... si il faut 50, c'est 50 ! Un numéro de taille, c'est quoi en fait ?

Portez-vous bien... ;)
38 ans paris 75019 37
Peg-Peg a écrit:
Mon premier régime à 16 ans (68kg pour 1m68... :roll: j'étais ENORME...).


68Kg pour 1m68 je trouve pas ça gros
S
34 ans 1093
j'ai cru que j'etait grosse quand je faisait 75k pour 1m68, j'avai 13 ans et j'ai commencé mon premier regime ... depuis je n'ai plus arrété je me voyais toutjours trop grosse et je grossssait de plus en plus au fil des regimes ...

je fais aujourd'hui 88k et je fais du 46 et je ne me trouve pas grosse ( depuis ma RA en fait ... ) juste bien costaud, j'ai les os large et je fais bcp de sport ça contribu a accepter mon corp. je ne dit plus en rentrant dans un magasin en disant 42 alors que je sais tres bien que ça ne m'ira pas et que ce n'est pas parce que ça taille petit :lol:

je me suis cure grosse parce que j'ai entendu qu'on parlait de moi en disant que je mangeait trop , que je faisait deja du 16a a 12a, que les gens me faisait des commentaire comme quoi faut que je maigrisse, faut que je regle ça jeune pour pas etre obèse plus tard, aussi les visite scolaire chez le dr qui me traumatisait a cause de la pesée... etc etc

enfin aujourd'hui je suis fiere de mon bidon ( d'ailleur je l'ai fait piercé et je le montre !! ) de mes cuisse et tout et tout je n'essai pas de tricher et du coup je me trouve bcp moin grosse!!
1830
Je l'ai toujours su, vu que dès l'age de 2 ans j'ai été en surpoids. Je le voyais, par rapport aux autres, je le sentais, on me le disait mais à la limite ce n'était pas la peine je l'ai compris toute seule :lol: j'ai toujours été très grosse et maintenant j'arrive à un point que je ne peux plus supporter, 125 kilos pour 1m72. je réalise que ça ne peut plus continuer, alors qu'avant je le savais mais je n'étais pas prête à modifier cette apparence et ce corps qui ne me correspond plus ;)
46 ans Var 202
ce post me fais réfléchir !lol.....et mon plus loin souvenir de toutes ces histoires de grosse maigre régime etc.....remonte au début des réunions ww en france,

.......Ma mère en suivant la tendance m'y entraine, je devais avoir 7-8 ans.......(oui oui !!! j'étais inscrite et tout et tout....mon petit carnet la pesée les réunions..... y'avait que des vieilles!)


je suis incapable de vous dire combien je pesais mais pas bien lourd à mon avis allé peut être 3 kg de trop enfin je sais plus par contre je me rappele avoir perdu 1.8 kg dans la semaine et avoir été très déçue pourquoi je sais plus......

à partir de là je me suis toujours considérée comme grosse donc je passe la longue série de régimes qui s'en suit, premiers coupe-faim à 14 ans (il y en a eu différents) je me faisais faire des injections au pistolet de je sais plus quoi sur la cellulite des cuisses.

et après chaque perte reprise de poids illico plus bonus bien sur et à chaque fois.

aujourd'hui je suis obèse n'ayons pas peur des mots et les régimes(et ma mère aussi!) ont gaché mon adolescence et mon avenir reste flou.

ps: pour ma mère y a pas que les régimes et ww!
A
42 ans Bretagne 44
je comprend bien ce que vous dites ... bien sur que quand on fait du 46 on est pas forcement grosse mais " en forme" mais je ne pense pas non plus qu'il faut dire qu'il faut rester dans cette spirale sans se poser les bonnes questions ...
"pourquoi ? comment ? "
je ne pense pas non plus que les régimes privatifs sont la bonne solution mais faire atention c'est important , rien que pour la question de la santé ... je pense etre du meme " gabari" que toi anne et la vraiment je sens que mon corps ne peut plus supporter ce poids en trop et qu il faut que je fasse quelque chose ...
mais j ai pas dit non plus devenir régimeuse ... mais faire attention, plus grignotter, faire du sport ... une RA ... mais quand meme diminuer la masse ... meme si je vais mettre du temps ...

voila bonne soirée ...
1830
apenon, après, c'est une question de ressenti. je pèse 120 kilos pour 1M72, je suis sure que je suis pas la seule, y en a peut être qui s'assument telles qu'elles et je les envie mais moi non, comme toi, je sens que j'ai atteint l'extrême limite, pour mes genoux, mon dos (mon kiné désespère que je maigrisse un peu), et puis merde pour moi :lol: je déteste tout ce gras, et là avec l'été c'est de pire en pire, j'ai trop chaud très vite, je suis essouflée, je peux meme pas me fringuer léger, bref j'en peux plus. mais tout ça, ça dépend uniquement de soi meme je pense; y a des filles qui font peut être plus que moi mais qui se sentent beaucoup mieux :).
41 ans pas de calais 368
j'étais en école primaire et en y regardant les 2 seules photos que j'ai de cette époque j'étais tout à fait "normale" c'est à dire pas grosse du tout et puis et venu le temps du collège et c'est là que j'ai grossi :shock: et c'est à ce moment que les réflexions de élèves m'ont énormément fait mal j'étais devenue "la grosse" et en voyant les photos de classe je me rend compte que j'étais juste potelée :shock: d'accord j'avais pas le physique des ptites nanas habillées en 38 mais de là à me rabacher que j'étais trop grosse que jamais un mec ne sortira avec moi vu mon corps :shock: je vous passe les autres noms d'oiseaux :evil:
je vous raconte pas le lyçée et ca été pire et donc j'ai fais totalement abstraction de ce corps qui m'appartenait mais que je détestais :evil:
les réflexions de la famille (c'est sûr qu'il y a de quoi manger sur elle s'il y a la guerre :snipersmile: )
et et venu le temps du régime pour "enfin" m'acceptée quel beau mensonge
perdre du poids pour quoi pour qui belle question que pour de mauvaises raisons en fait
et puis j'ai pris de l'age et au final après maintes et maintes réflexions j'ai "accepté" mon corps comme il était (ca dépend les jours :lol: )
et j'ai un chéri :lol: et oui la grosse a trouvé son prince j'ai mis le temps mais maintenant je suis heureuse je suis aimée pour ce que je suis c'est à dire moi potelée :lol: et il m'aime
c'est tout ce qui compte
V
46 ans dans l'est de la France 1353
ptitbourriquet a écrit:
et oui la grosse a trouvé son prince


Ca me fait penser : ma cousine est hyper maigre. J'ai toujours entendu dire : "Ce que l'une a de trop, l'autre n'a pas assez"
D'ailleurs toutes mes cousines sont maigres, je suis la "seule" grosse des enfants (hormis les tantes)

Mais moi, j'ai un mari et 2 filles, une vie stable.
Malgré mon poids !
On ne peut pas dire autant de mes cousines qui a 33 et 32 ans, sont célibataire sans enfant pour l'une, et mère célibataire (avec 1 fille) pour l'autre.

Faut croire que ce n'est pas qu'un question de poids
B I U


Discussions liées