MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

abusée il y a 23ans et là ça va recommencer

M
46 ans 14
bonjour

je suis une habitué du forum mais là j'ai changé volontairement de speudo pour parler en tant qu' "inconue".J'ai besoin d'aide , de parler mais je ne sais pas  
vers qui me tourner ,car ce n'ai pas un sujet facile et on va dire assez tabou

Quand j'avais 9 ans , un homme plus vieux que moi (30ans de + que moi) , a abusé de moi à plusieur reprise.Je n'ai jamais rien dit par peur de lui , et surtout car je ne "voulais pas créer de probleme" .Mon calvaire a duré jusqu'a mes 18ans .Cet homme est un ami proche de la famille .Il m'a connu à l'age de 4 ans.Cet homme , me prenait tout les mercredi pour jouer avec ses enfants chez lui , avec l'accord de ma mere .Chez lui bien sur je jouais avec ses enfants mais le soir , quand il me ramenait , il s'arretait dans son jardin (il louait un jardin familial a l'epoque) , m'emenait et ....... .Quand il avait fini il me disait toujours "prends une douche quand tu rentres , et ne dit rien a personne .Tu es ma petite femme .C'est naturel ce que je fais .Si tu parle j'aurais des problemes et toi aussi" ect
Quand j'etais bien sage , il me donnait de l'argent , ou m'achetais ce que je desirais .J'etais une mome , une adolescente , qui etait "prostitué" en quelque sorte car il fesait ce qu'il voulait de moi , me payait a sa façon et moi comme une petite idiote j'ai jamais rien dit , je me la suis toujours fermer
A mes 19 , j'ai rencontré le pere de mes enfants et là comme j'etais toujours avec , il m'a laissé tranquille , jusqu'a samedi ....

Samedi apres midi , me sachant seule , il est venu chez moi .Je ne me suis pas mefié de lui , je l'ai laissé rentrer mais j'ai commis une grosse erreur , car il a voulu recommencé .Il a commencé a me carresser la main , me toucher les seins ....il a voulu recommencer ça , me refaire subire ça .J4etais tellement petrifié que je n'ai pas pu bouger .Tout mon enfance mais revenue en memoire .Tout ce que j'ai reussie a enfuire au font de moi est réaparu .Ce qui m'a sauvé , un appel de sa femme ...
il est parti , mais avant il m'a embrassé en me disant "je repasserais cette semaine .Tu es m'a petite femme et je ne te lacherais pas "

quand il est parti , je me suis effondrée ...toujours en larme j'ai ete me doucher car je sentais son odeur et ses gestes sur moi .Quand je suis sortie de la douche , j'i voulu me detruire en buvant et en avalant des somnifere , mlalheureusement ça m'a fait juste vomir et ça m'a valu un week end a l'hopital . j'ai refusé l'hospitalistaion en service psy.Je n'ai pas pu en parler a la psy de l'hopital , je ne peux en parler en personne et pourtant je sais que je ne peux pas vivre avec la peur que tout recommence .JE refuse qu'il me touche a nouveau , qu'il me fasse mal .Il m'a enlevé mon enfance , mon adolescence et maintenant il veut tout recommencer .J4ai tellement peur , je ne sais vraiment plus quoi faire

Mes parents , ni ami , ni famille ne sont au courant de ça .Il y a apparament juste l'amie qui m'a trouvé qui m'a dit que j'avais beaucoup parler dans mon delire et l'homme que j'ai qui s'en doute suite a notre conversation de hier

desolé si c'est brouillon , , confu ,long ou pleins de faute d'orthographe , mais j'avais besoin de me liberer de tous ça


la femme mysterieuse
L
39 ans 3913
Je ne peux te donner de conseils car pour moi la situation t'es propre et la décision d'en parler ne peut venir que de toi... je pense qu'en aprler à ton époux serait la moindre des choses, vous formez un couple et je pense qu'il a le droit de savoir afin de te protéger mais aussi de protéger votre couple car tu as su surmonté l'enfance jusqu'a maintenant mais l'épisode du We passé démontre que tu as beaoin d'êtrte protégée de cet homme comme si tu avais encore 4 ans...

En tout cas je suis de tout coeur avec toi et espère que la situation s'arrangera pour toi... Courage :kiss:
M
46 ans 14
je ne suis plus avec l'homme que j'ai connu quand j'avais 19ans.

maintenant je suis celibataire , avec mes enfants .Là seule personne en qui j'ai confiance est l'homme que j'aime mais notre relation est hyper compliqué et je me vois mal lui dire ça malgres qu'il s'en doute puisqu'il me conseille d'aller voir un psy , une association ou encore de porter plainte .Mais a quoi bon car ce n'ai pas ça qui l'empechera de recommencer et tout ça c'est passé il y a 23ans sauf que là ça va recommencer et j'ai peur
J'ai tellement peur qu'aujourd'hui quand j'ai du sortir , je verifiais qu'il n'etait pas dans la rue ....
L
39 ans 3913
La situation est donc difficile...

Mais je pense qu'il faut que tu te protèges afin de pouvoir protéger tes enfants...
Apparemment il est tout a fait exclu pour toi d'en aprler a ton entourage ou même un thérapeute... la situation en est donc d'autant plus compliquée....

je le répète, je peux difficilement te donner de conseil car c'est une décision qui n'appartient qu'a toi par contre se savoir soutenu c'est important donc je te transmet toute ma force pour que tu puisses prendre la meilleure décision pour toi et ta famille...

N'héiste pas à me contacter en MP même si je n'ai que peu d'idée savoir que quelqu'un de neutre peut écouter ca fait du bien aussi des fois....

Tu as été heureuse durant toutes ces années sans lui alors fais en sorte que ca continue pour te donner la force de faire face ;)
54 ans le pays de Cocagne bien sur 4169
mysterieuse a écrit:
je ne suis plus avec l'homme que j'ai connu quand j'avais 19ans.

maintenant je suis celibataire , avec mes enfants .Là seule personne en qui j'ai confiance est l'homme que j'aime mais notre relation est hyper compliqué et je me vois mal lui dire ça malgres qu'il s'en doute puisqu'il me conseille d'aller voir un psy , une association ou encore de porter plainte .Mais a quoi bon car ce n'ai pas ça qui l'empechera de recommencer et tout ça c'est passé il y a 23ans sauf que là ça va recommencer et j'ai peur
J'ai tellement peur qu'aujourd'hui quand j'ai du sortir , je verifiais qu'il n'etait pas dans la rue ....


tu avais 9 ans au moment des fait et je crois bien que le delais de prescription pour des faits de viols sur mineurs a été reporté a 20 ans au dela de la majorité
en bref meme maintenant tu peux porter plainte pour ce qu'il t'a fais enfant
et vu l'age qu'il a et la peine qu'il risque il ne ressortira pas de prisons avant longtemps
moi je te conseillerais vraiment de porter plainte pour enfin etre considérée comme une victime et protégée
quelqu'un que je connais ne l'a pas fait et je peux te dire que la peur ne s'en va pas avec le temps c'est une auto destruction qui est d'autant plus injuste que tu es victime
alors meme si c'est en apparence un pas infranchissable dans le temps tu auras moins mal si tu portes plainte ou va voir une association d'aide aux victimes pour te faire aider
59 ans Québec, Canada 1664
A l'âge de 12 ans j'ai été abusé moi aussi.

Curieusement j'ai classé l'incident (cela n'est heureusement arrivé qu'une fois) dans une zone d'ombre de mon cerveau ... refusant de même y repenser.

Mécanisme d'auto-défense me dira un jour la psy que j'ai consulté parce que j'en étais à l'échec d'un 2ième mariage.

En refusant d'en parler j'ai gâché une partie de ma vie ... parce que les séquelles ... elles étaient bien présentes dans mon coeur et mon âme ... même si je faisais comme si de rien n'était.

En refusant d'en parler ... en refusant d'obtenir de l'aide ... je devenais doublement victime de mon abuseur puisque les blessures n'étaient pas seulement physique mais aussi psychologique et s'aggravèrent faute de soins appropriés.

J'en ai donc parlé.

J'aurais pu, bien sur, enclencher des procédures judiciaires contre mon abuseur mais, Dieu merci, il était décédé entre temps.

Je ne sais pas si je l'aurais fais si il avait été vivant cependant.

Mais le seul fait d'en avoir parlé ... d'avoir pu me libérer de ce poids à eu des effets positifs pour ma vie.

Aujourd'hui je suis capable de faire la différence entre véritable amour et dépendance affective.

J'ai davantage confiance en moi, en ma féminité, en mon pouvoir de séduction ... je SAIS que je suis digne d'amour comme tout le monde.

Et je suis sereine désormais ...

Je te conseille vivement d'en parler. A une personne de confiance voire à un psychologue.

Je t'assure ... le seul fait d'en parler nous rend plus fort ...

Courage ma belle ... je prie pour que tu retrouves ta sérénité.
56 ans douai 1905
PouletteBBQ a écrit:
A l'âge de 12 ans j'ai été abusé moi aussi.

Curieusement j'ai classé l'incident (cela n'est heureusement arrivé qu'une fois) dans une zone d'ombre de mon cerveau ... refusant de même y repenser.

Mécanisme d'auto-défense me dira un jour la psy que j'ai consulté parce que j'en étais à l'échec d'un 2ième mariage.

En refusant d'en parler j'ai gâché une partie de ma vie ... parce que les séquelles ... elles étaient bien présentes dans mon coeur et mon âme ... même si je faisais comme si de rien n'était.

En refusant d'en parler ... en refusant d'obtenir de l'aide ... je devenais doublement victime de mon abuseur puisque les blessures n'étaient pas seulement physique mais aussi psychologique et s'aggravèrent faute de soins appropriés.

J'en ai donc parlé.

J'aurais pu, bien sur, enclencher des procédures judiciaires contre mon abuseur mais, Dieu merci, il était décédé entre temps.

Je ne sais pas si je l'aurais fais si il avait été vivant cependant.

Mais le seul fait d'en avoir parlé ... d'avoir pu me libérer de ce poids à eu des effets positifs pour ma vie.

Aujourd'hui je suis capable de faire la différence entre véritable amour et dépendance affective.

J'ai davantage confiance en moi, en ma féminité, en mon pouvoir de séduction ... je SAIS que je suis digne d'amour comme tout le monde.

Et je suis sereine désormais ...

Je te conseille vivement d'en parler. A une personne de confiance voire à un psychologue.

Je t'assure ... le seul fait d'en parler nous rend plus fort ...

Courage ma belle ... je prie pour que tu retrouves ta sérénité.



personne mieux que toi peux lui faire comprendre qu'elle doit agir tout comme tu as agit.... je te remercie pour elle car moi meme , meme si l'idéee était là, je ne trouvais pas les mots pour lui expliquer ce qu'elle devait faire!! ;)

célibataire ou pas, tu dois réagir, pour tes enfants, car si on s'attaquait à eux, tu n'accepterais pas cette situation donc pense que cela risque de se produire!!!! ose l'affronter, parle en à sa femme, en tête à tête, va voir un psy également et n'hésites pas à aller voir un "procédurier" au commissariat qui pourra te renseigner au mieux...tu n'est pas obligée de décliner ton identité et toi seule pourra prendre cette décision, de porter plainte ou non....mais réagit!!!!
L
39 ans sous la couette avec un gros oreiller ... 3196
tu portes cette histoire depuis trop longtemps et malgré les années heureuses que tu as passé avec le père de tes enfants, tu gardes des séquelles ... Quand tu as ouvert la porte et qu'il t'a touchée, tu es restée paralysée. Tu es redevenue la petite fille qu'il abusait.
Mais aujourd'hui, ça a changé ! Tout a changé !
Tu es une adulte, tu es une mère de famille, tu es une femme. Aujourd'hui, tu peux réagir et mettre fin à tout ça. Déposer une plainte est très difficile ... Cela signifie que l'histoire va être mis à jour et que ta famille devra être au courant. Mais ne crois-tu pas qu'il est temps d'en parler ?
Et s'il avait abusé d'autres petites filles ? Et si, en ce moment même, il y en avait d'autres ?
Je sais que c'est dur... Mais il ne faut pas qu'aujourd'hui, encore, ce soit lui qui gagne !

Tu es une victime. Tu n'es pas coupable de ce qui t'est arrivé...
Il faut passer au delà de la honte et de cette sensation d'être sâle et en parler à quelqu'un.

Tu as déjà fait un 1er pas sur le forum. Continue ;)
En tout cas, quelque soit ta décision, tu auras toujours du soutien :kiss:
54 ans Au Pôle Nord !!!! 4086
Mon avis : déjà faut que tu vides ton sac, que tu sortes tout ce que tu as sur le coeur, que tu en parles un maximum. Et si tu en parlais à tes parents, à ta mère en premier. Il ne faut pas que tu gardes tout cela pour toi.

Et une chose qu'il faut que tu te mettes dans la tête c'est que c'est toi la victime et que tu n'es absolument coupable de rien, même si tu as accepté les cadeaux de cet homme, c'est lui le coupable, le fautif, le méchant, il est passible de cour d'assises et d'une très longue peine de prison.

Il est hors de question que ca recommence, donc il faut que tu agisses, même si c'est loin d'être facile (tu peux appeler un numéro gratuit à partir d'un poste fixe, ils ont l'habitude et ils sauront t'orienter : Viols femmes informations : 0800.05.95.95) et si tu arrives à parler à quelqu'un de ton entourage, je te conseille d'aller avec cette personne au commissariat pour raconter ton histoire, tu verras si tu veux porter plainte ou pas, mais en tout cas, cet homme pourra être surveillé s'il t'approche de trop près.

Et surtout, ne reste pas tétanisée devant lui, ose l'affronter, pour lui dire que tu es une femme désormais et que ce qu'il t'a fait subir pendant toutes ces années, et bien c'est terminé, tu n'as jamais été et ne seras jamais sa petite femme, donc qu'il t'ignore ou il aura de sérieux problèmes, tiens lui tête.

Et ne t'inquiète pas, nous serons toujours là pour toi (si tu le souhaites, je peux te donner mon tél en mp ou t'appeler aussi)

Bisous.
937
salut,

je pense également que tu dois en parler mais pour commencer ce serais peut être plus simple dans une association ou tu ne connaitrais personne je pense que dans un planning familliale tu pourrais trouver une oreille attentive autant que sur VLR.

Je suis de tout coeur avec toi, pense à toi et tes enfants, protégez vous au maximum.

En espérant avoir vite de tes nouvelles, gros bisous.
M
46 ans 14
merci pour tout vos messages de soutien .Certain message me font reflechir (surtout celui de poulettebbq vu quelle a vecu la meme chose)

en parler je ne peux pas .J4ai pas envie d'etre juger , ni montrer du doigts.Quand a en parler a mes parents je ne peux pas .C'est leur meilleur ami et en plus j'en veut a ma mere car pour moi elle a cautionné ça en me laissant tjr avec lui , en disant pas a mon pere que cet homme m'avait acheter ça ou ça ou alors qu'il m'avait emmener pour "sortir"
40 ans Mon ordinateur 344
Ah la la je suis de tout coeur avec toi et te soutien vraiment dans ta souffrance que jimagine enorme.

Je nai que quelques petites notions de psycho malheureusement jai pas ete au bout mais la pour le coup je le regrette car je souhaiterais vraiment t'aider.

Ta souffrance peut tout a fait se comprendre tu avais enfouie toute cette histoire c'est bien pour ca que tu n'a rien vue venir et donc tu n'etais pas mefiante.

Mais lorsque ca a recommencé tu tes senti piegé et vulnerable comme lorsque tu etais enfant, lorsque tout a commencé.

Ce que tu dois comprendre c'est que tu n'es plus cette petite fille de 9 ans. C'est toujours toi aujourd'hui a la seule difference que maintenant tu as les armes necessaires pour te defendre. Tu es une femme tu as le droit aujourd'hui avec le recul de lui dire non, de te faire violence et de lui hurler ta souffrance.

C'est d'autant plus difficile pour toi que cet homme inspire la confiance aupres de tes proches tu te sents surement comme toutes les victimes comme presque coupable toi meme. Mais c'est toi la victime ce qu'il te fait et ce qu'il ta fait est passible de peine d'emprisonnement.

Pense a tes enfants Mysterieuse et bats toi pour eux il le faut tu ne peux pas te laisser faire maintenant.
Si tu veux me contacter par mp je suis la pour tecouter.

Je t'embrasse et surtout courage !!!!
56 ans 91 25732
Ma puce, je vais être dure mais imagine un instant qu'il s'en prenne à tes enfants... Je suis sûre que tu ne le laisserais pas faire.

Tu n'es plus la petite fille de 9 ans, ni l'ado de 18 ans. Tu es une femme, une épouse, une maman.

L'ascendant que cet homme avait sur la petite fille et l'adolescente, il ne doit plus l'avoir sur toi. Tu es une victime, il n'avait pas le droit de faire ce qu'il a fait, il n'a pas le droit de continuer. Et si tu ne fais rien, il va continuer, avec toi, peut-être avec ta fille (je ne sais pas si tu as des filles ou des garçons mais c'est pareil).

C'est dur, mais il faut que tu en parles à quelqu'un. Que tu le menaces de porter plainte (voire que tu le fasses). Que tu lui montre que c'est fini et bien fini, que tu ne te laisseras plus avoir.

Ne pas en parler (je sais que c'est très dur de parler de ça) c'est cautionner ce qu'il a fait, c'est le laisser gagner, c'est le laisser continuer peut-être avec d'autres enfants, peut-être les tiens.

Tu ne veux pas ça n'est ce pas ?

Il compte sur ton silence en raison de ses relations avec ta maman, il compte sur ta honte. Montre lui que c'est fini maintenant et que plus JAMAIS tu ne te laisseras faire.
59 ans Québec, Canada 1664
Citation:
en parler je ne peux pas .J4ai pas envie d'etre juger , ni montrer du doigts.Quand a en parler a mes parents je ne peux pas .C'est leur meilleur ami et en plus j'en veut a ma mere car pour moi elle a cautionné ça en me laissant tjr avec lui , en disant pas a mon pere que cet homme m'avait acheter ça ou ça ou alors qu'il m'avait emmener pour "sortir"


Tu n'as pas à avoir honte. Tu n'es aucunement responsable de ce qui s'est passé. Tu es une VICTIME.

Que cet abus ait durée 1 semaine, des années ... une fois prise dans l'engrenage il est difficile de se sortir seule de la violence verbale et physique.

Tu as cru avoir réussis à oublier tout ça ... et voila que sa seule présence près de toi t'a complètement paralysé.

Si tu n'avais pas la force, en tant que gamine, de te défendre ... tu es maintenant adulte ... tu peux faire des choix différents ... tu le dois ... pour toi d'abord ... et pour tes enfants.

Je suis disponible à discuter avec toi en privée si tu le souhaites ...

L'important c'est de ne pas t'isoler ...

N'oublie pas ... ta faiblesse est sa force ...

Il faut que ça cesse ... une bonne fois pour toute.

Ne le laisse plus t'atteindre ... émotionnellement ou physiquement.
41 ans 2883
Tu ne peux rien contre les faits, et les faits sont là. Tu n'as pas à avoir honte de quoi que ce soit: les choses sont arrivées, et ce n'est pas toi qui les a déclenchées, qui était la responsable à cette époque.

Par contre aujourd'hui, si tu ne dis rien et qu'il s'attaque à tes enfants, ou bien qu'il fait subir ça encore à d'autres femmes sans que tu interviennes, alors que tu sais, là, tu te sentiras responsable. Il n'est pas trop tard pour parler, mais plus tu attends, plus tu prends le risque de le laisser continuer avec toi ou avec quelqu'un d'autre.

Aujourd'hui, tu te sens honteuse: tu peux retourner la honte, pour ça, il faut juste que tu en parles, et c'est lui qui aura honte, pas toi.
Ecris une lettre si tu préfères ça plutot que d'afronter le regard direct des autres personnes, et si tu as de bonnes relations avec tes parents, envoie la à ta mère et à ton père. Evidemment qu'ils risquent d'avoir un choc sur le coup, voir d'être énervés: leur fille était abusée quasi sous leurs yeux, ils vont se sentir coupables aussi, mais ce n'est pas leur faute non plus, c'est la faute de ce type, et c'est lui le seul qui ne se sente pas coupable...
A vous trois, vous serez plus forts qu'à toi toute seule pour te protéger et protéger tes petits.

Si tu ne le fais pas pour toi, fais le au moins pour tes enfants.
B I U